La mare aux mots
Parcourir le tag

Anthony Browne

Des livres et des DVD pour les plus jeunes

Par 19 mars 2018 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse

Aujourd’hui, des livres que l’on peut mettre entre les mains des plus petits (mais qui pourront être lus aussi aux un peu plus grands) et des DVD pour les jeunes enfants.

La fête foraine
d’Ingela P. Arrhenius
Marcel et Joachim
7 €, 130×166 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2017.
T’as mal où ?
Texte de Pierre Delye, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse
12,10 €, 190×190 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
Petit manuel pour voyager tranquille
Texte de Paule Battault, illustré par Anouk Ricard
Seuil Jeunesse
9,90 €, 175×175 mm, 14 pages, lieu d’impression non indiqué, 2018.
Allez, au nid !
Texte de Jo Witek, illustré par Christine Roussey
De la Martinière Jeunesse
14,95 €, 236×250 mm, 28 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Dou et son doudou
de Johan Leynaud
Sarbacane dans la série Dou
9,90 €, 220×177 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2017.
Dou s’habille
de Johan Leynaud
Sarbacane dans la série Dou
9,90 €, 220×177 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2018.
Les bisous du grand méchant loup
Texte de Jean Leroy, illustré par Laurent Simon
Casterman
14,90 €, 210×250 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2017.
Un point c’est tout
de Xavier Deneux
Milan
15,90 €, 180×250 mm, 44 pages, imprimé en Chine, 2017.
Qui suis-je ?
de Tristan Mory
Milan
13,90 €, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2018.
Eliott fait les courses
Texte de Françoise de Guibert, illustré par Olivier Latyk
Gallimard Jeunesse dans la série Eliott
14,90 €, 250×220 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2017.
Fruits et légumes
de Nathalie Seroux
De la Martinière Jeunesse dans la collection Mon premier imagier photo
11,90 €, 180×180 mm, 54 pages, imprimé en Chine, 2018.
Tous différents !
Texte de Sylvie Gouel et Lucie St Ges, illustré par Laure du Faÿ
Nathan dans la collection Comme un grand
10,90 €, 166×206 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2017.
Ce que j’aime faire, J’aime les livres et Parfois je me sens…
d’Anthony Browne (traducteur·trice non crédité·e)
Kaléidoscope
9,90 € chacun, 159×182 mm, 22 pages chacun, imprimé en Chine, 2018.
Mölang à la ferme
Texte de Marie Manand, illustré par Hye-Ji Yoon
Père Castor
6 €, 160×190 mm, 12 pages, imprimé en Pologne, 2017.
Les animaux de la savane
de Philippe Jalbert
Seuil Jeunesse dans la collection Les docs emboîtés
12,50 €, 170×170 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2018.
Au dodo, petit singe ! et Il est où mon papa ?
Auteur·trice non crédité·e, illustrations de Carles Ballesteros
Casterman dans la collection Les livres magiques
9,90 € chacun, 150×150 mm, 14 pages chacun, imprimé en Chine, 2017.
Le petit chaperon rouge, Le vilain petit canard, Les trois petits cochons et Boucle d’or
d’Attilio (traducteur·trice non crédité·e)
Gallimard Jeunesse dans la collection Giboulées
12,50 € chacun, 180×180 mm, 30 pages, imprimé en Pologne, 2018.
Petite grenouille et ses amis
Texte de Surya Sajnani
Casterman dans la collection Mon imagier du bain
10,90 €, 174×174 mm, 8 pages, imprimé en Chine, 2018.
Monsieur Lapin, DVD 1 et DVD 2
de Loïc Dauvillier, Baptiste Amsallem et Jérôme d’Aviau
Marmitafilms
12 € le DVD ou 20 € les deux (sur le site de l’éditeur), 2 x 30 min, 2018.
Des trésors plein ma poche
Collectif
Folimage
14,90 € (sur le site de l’éditeur), 35 min env., 2018.
L’étoile
de Timothy Reckart
Sony Pictures
Autour de 15 €, 83 min. env., 2018.

You Might Also Like

Des balades entre fantaisie et frisson…

Par 19 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on fait la connaissance d’un petit ourson pas comme les autres, un peu bohème et un peu nomade, et puis l’on plonge au fond d’une forêt pour une partie de cache-cache intrigante !

La ballade de l’ours nomade
Texte de Julia Donaldson (traduit par Ilona Meyer), illustré par Rebecca Cobb
Les éditions des éléphants
14 €, 230×288 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Retrouve moi !
d’Anthony Browne (traduit par Camille Guénot)
Kaléidoscope
14 €, 247×296 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Plaisir de lire !

Par 26 mars 2015 Livres Jeunesse

En tant qu’orthophoniste, je rencontre nécessairement beaucoup d’enfants en difficulté avec l’apprentissage de la lecture. Je suis donc particulièrement intéressée par les albums qui leur permettent de lire en confiance, en retrouvant par exemple les mêmes mots d’une page à l’autre. Ils mettent du sens sur ce qu’ils lisent et prennent de l’assurance ! Voici trois albums dans cette veine, découverts récemment !

c'est pas la même choseZoé et Noé sont jumeaux. Alors certes, ils font beaucoup de choses ensemble et se ressemblent physiquement, mais ils sont aussi très différents. L’une aime lire, l’autre aime rire. L’un reçoit un masque, l’autre un casque. L’une saute dans la mer, l’autre saute dans la mare. Et ainsi de suite…
Pour chaque double page, Irène et Pierre Coran nous présentent les deux personnages qui font chacun une action semblable, mais différente. De courtes phrases, toujours sur le même modèle légendent les belles illustrations colorées en papier découpé de Lauranne Quentric. Le plus souvent, un seul mot varie d’un personnage à l’autre, et la lecture est donc aisée, même pour les lecteurs hésitants ou débutants.
C’est pas la même chose est un album simple, aéré, et plein de tendresse !
Des extraits sur le site des éditions Mouck.

le livre de petit oursPetit Ours se promène. Armé de son crayon, il amadoue les animaux les plus menaçants de la jungle. Une peluche pour le gorille, une trompette pour le crocodile, une couronne pour le lion… À chaque fois, un coup de crayon magique, et le danger s’éloigne !
Quand il se promène dans les contes classiques, c’est la même chose ! Un arbre qui s’enroule autour de l’ogre, une colombe qui vient voler le chapeau de la sorcière et découvrir son crâne nu et pointu, un pique-nique pour les trois ours en colère après Boucle d’Or… Là encore, personne ne lui résiste !
un conte de petit oursLe livre de Petit Ours et Le conte de Petit Ours sont deux albums d’Anthony Browne, dont la première édition date de 1989. Ils ressortent aujourd’hui avec une nouvelle couverture, et n’ont pas pris une ride. Je ne connaissais pas ces histoires, mais j’ai beaucoup aimé cette idée du dessin magique qui transforme le cours de l’aventure. À chaque fois, une grande image et une phrase simple, qui varie très peu à chaque page. Les illustrations sont vivantes, pleines d’humour et en disent plus encore que le texte !
Deux beaux albums qui mettent en avant la force de l’imaginaire et de la créativité pour se sortir des situations les plus délicates !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages de Lauranne Quentric (Ti Moun dit non !) et d’Anthony Browne (À calicochon).

C’est pas la même chose
Texte d’Irène et Pierre Coran, illustrations de Lauranne Quentric
Éditions Mouck
12 €, 205 x 237 mm, 36 pages, imprimé en Europe, 2015.
Le livre de Petit Ours
d’Anthony Browne
Kaléidoscope
10,90 €, 256 x 277 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2014.
Un conte de Petit Ours
d’Anthony Browne
Kaléidoscope
10,90 €, 257 x 266 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Quand je pense que quand j’étais enfant, j’aimais créer des bonshommes avec des éléments naturels trouvés en balade… J’étais vraiment une petite joueuse à côté des créations fleuries de Flora Forager !

Marianne

You Might Also Like

« Ah non, pas un livre, c’est pour un garçon ! »

Par 20 janvier 2014 Livres Jeunesse

Le titre de cette chronique est une phrase que j’ai entendue en tant que vendeur, comme de nombreux vendeurs qui, comme moi, ont travaillé dans des magasins où l’on vend à la fois des jouets et des livres. Pour certaines personnes, on offre donc des livres aux filles et pas aux garçons. Vous l’aurez compris, une nouvelle fois, on va parler de sexisme.

A calicochonDans la famille Porchon, il y a Monsieur Porchon (qui a un important travail), Patrick et Simon Porchon (qui vont dans une importante école) et Madame Porchon (qui fait la vaisselle, le ménage, la cuisine… avant de se rendre à son travail). Le matin, avant que Monsieur porchon parte à son important travail et que les enfants partent à leur importante école ils demandent à Madame Porchon de se dépêcher d’apporter le petit déjeuner. Quand ils rentrent, ils demandent à Madame Porchon de se dépêcher de faire le dîner. Mais un jour, Madame Porchon n’est plus là pour préparer le repas, faire la vaisselle, le ménage, le repassage…

À calicochon est un album parfait pour dénoncer les inégalités face aux tâches ménagères. Madame Porchon a beau avoir un travail, c’est d’elle qu’on attend qu’elle fasse tout ce concerne le foyer. Visuellement, c’est un album très intelligent. Au départ, Madame Porchon n’a pas de visage, petit à petit Monsieur Porchon, Simon et Patrick se transforment en cochons… Même si je ne suis pas fan du trait d’Anthony Browne (oui, je sais que je vais choquer certains), il y a tellement de trouvailles visuelles que j’ai trouvé cet album tout simplement génial. Un album qui date de 1986… et qui est toujours, malheureusement, d’actualité !

Si papa si maman...Et si… Si papa était plus petit que maman, s’il avait peur des araignées, s’il portait une jupe… serait-il toujours papa ? Et maman… Si elle réparait le lave-linge, si elle était plus sévère que papa, si elle conduisait une grosse moto… serait-elle toujours maman ?

Voilà de drôles de questions, comme le dit l’album et pourtant ces questions sont une bonne base de réflexion de ce qu’on attend d’une femme et d’un homme dans notre société. La douceur chez une femme et la sévérité chez un homme. Les travaux physiques pour un homme et les tâches ménagères pour une femme. Là aussi, j’ai un peu plus de mal avec les illustrations (comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas fan du travail de Bruno Heitz) et je trouve que certains « exemples » vont peut-être un peu loin pour ce genre d’album et parasitent le propos (si maman avait de la barbe et si papa portait les bébés), mais voilà un livre très bien fait pour parler avec les enfants des différences supposées entre les sexes et déconstruire ces stéréotypes.

A quoi tu joues ?Les garçons, ça ne fait pas de la danse… ça serait trop ridicule ! De même, ça ne joue pas à la dînette. Quant aux filles, ça ne joue pas au foot et ça ne joue pas aux voitures… Ce sont des filles !

Ici encore, un très bon livre pour discuter des stéréotypes sexistes. On voit donc des affirmations sexistes face à des photos qui illustrent le propos, et sous les volets des photos qui déconstruisent les clichés (par exemple à l’intérieur de la page Les garçons ça joue pas à la poupée, on voit un papa qui donne à manger à son enfant). À l’heure où des manifs s’organisent pour qu’on sauvegarde les stéréotypes (on marche sur la tête…), il est important que ce genre d’album existe. Ici, c’est avec le texte que j’ai eu parfois du mal, les phrases sont très « parlées », par exemple les phrases négatives ne contiennent pas de « ne » (les filles ça peut pas piloter des avions, les filles c’est pas bricoleur…) ou des « c’est » à propos d’un pluriel (c’est des filles). Mais les photos d’Anne Sol (qu’on a interviewé il y a peu) sont superbes, le principe de l’album est très bon (même si l’on peut toujours se demander si le second degré passe vraiment auprès des enfants). Un très bel album qui a bénéficié d’un partenariat avec Amnesty International et qui a reçu le prix Sorcières en 2010.

Quelques pas de plus
Retrouvez tous les livres anti-sexistes sur notre fiche thématique (et ma chronique à ce sujet sur Aligre FM).
Nous avons déjà chroniqué des albums de Bruno Heitz (L’Histoire de France en BD : De la Gaule romaine à l’an mil et Le petit Cépou), Marie-Sabine Roger (Rikimini et 8 histoires à lire à deux, Les tartines au két-cheupe et La princesse de Fertabelle et la princesse de Fertamaline) et Anne Sol (C’est ma journée, mon imagier, C’est les vacances, mon imagier et C’est à moi, mon imagier). Retrouvez aussi notre interview d’Anne Sol.

À calicochon
Texte de Anthony Browne
Kaléidoscope
13,20€, 216×256 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2011 (première édition 1986).
Si papa si maman…
Texte de Francine Bouchet, illustré par Bruno Heitz
La joie de lire
10,05€, 200×202 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2011.
À quoi tu joues ?
Texte de Marie-Sabine Roger, illustré par Anne Sol
Sarbacane
15,50€, 220×230 mm, 40 pages, imprimé en Malaisie, 2013 (première édition 2011).

À part ça ?

À l’époque où les légos étaient mixtes… Un très bon article, richement illustré, comparant les jouets « d’avant » (avant l’invasion du rose) et ceux de nos jours…

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange