La mare aux mots
Parcourir le tag

Antisexisme

Combattre le sexisme ! [ARTICLE EN ACCÈS LIBRE]

Par 8 mars 2019 Livres Jeunesse

On vous parle d’antisexisme une bonne partie de l’année, ça serait dommage de ne pas le faire lors de la Journée internationale des droits des femmes ! Et en passant, on rappelle que notre webzine antisexiste est toujours téléchargeable gratuitement ici.

« Les filles ont peur de tout », « les déguisements de pirates, c’est seulement pour les garçons », « le football c’est pas pour les filles », voilà le genre de phrases idiotes que l’on peut entendre un peu partout, même dans les médias. Pourtant rien n’est interdit aux filles, comme rien n’est interdit aux garçons ! Que l’on soit fille ou garçon on peut pleurer, être gracieux·euse, courageux·euse, s’habiller en rose ou en bleu, avoir les cheveux longs ou courts, être le·la chef·fe…
Des livres pour dire que les filles peuvent ne pas aimer le rose et les garçons peuvent aimer la danse, on en a vu arriver quelques-uns ces derniers temps… mais celui-ci est particulièrement intéressant, d’après moi. Par sa forme déjà (d’un côté « fille » et de l’autre « garçon » si bien qu’on a les deux livres et ainsi garçons et filles pourront lire les deux « côtés »), ensuite parce que les illustrations sont vraiment réussies, enfin car ici on accepte aussi les filles qui aiment le rose et les princesses (on ne dénigre personne !). Bref, il est bien fait, bourré d’humour et esthétique (chez moi, mes filles de 5 et 10 ans ont tout de suite adoré). On notera aussi qu’il n’y a pas ici que des enfants blancs, et ça aussi ça fait du bien !
Un album extrêmement bien fait (et très esthétique) pour combattre les clichés sexistes et rappeler que ce n’est pas notre genre qui fait ce que l’on est.

Voilà que s’avance la ligue des super-féministes ! Avec elle, on va parler de la représentation des filles dans les œuvres, de l’égalité, du partage des tâches, des injonctions, des privilèges et même de l’écriture inclusive !
Voilà une BD extrêmement originale et bien foutue pour parler de féminisme (et de tout ce que ça englobe) aux enfants. C’est bourré d’humour, facile à lire et passionnant ! Mirion Malle (qui avait déjà illustré Les règles… quelle aventure dont on avait parlé ici) met en évidence des choses qu’on n’a pas forcément remarquées sur la représentation (par exemple sur les filles montrées souvent comme rivales quand les garçons sont montrés comme complices ou le fait que la fille d’un groupe n’a souvent comme seule caractéristique que d’être une fille). Comme dans le précédent, ici encore Mirion Malle montre toutes sortes de corps et de couleurs de peau. Mon seul bémol serait peut-être la minimisation de l’injonction à la virilité qui me semble dommage. Mais ça reste, encore une fois une très bonne BD qui aborde des tas de thématiques (on parle aussi d’homosexualité, de transidentité, d’intersectionnalité…) avec humour et intelligence.
Une BD pour devenir de super-féministes !

Les voix de femmes qui ont marqué l’Histoire. Celles de Rosa Luxembourg ou celle d’Angela Davis, celle de Simone Veil ou celle de Christiane Taubira, 20 femmes dont la voix a résonné ou résonne encore.
Des livres de portraits de femmes il y en a eu un paquet ces derniers temps (on en a parlé ici), mais ce bel ouvrage est plus original que ça. Ici, on nous présente bien sûr ces femmes qui ont marqué l’Histoire, mais on nous propose surtout de lire l’un de leurs discours. Sourire devant l’ironie de Rosa Luxembourg, avoir la chair de poule en lisant les mots de Gisèle Halimi, sentir monter les larmes en entendant encore la voix de Christiane Taubira défendant le mariage pour tous… Vingt discours à lire et relire pour se rappeler de l’évolution des droits,  de l’histoire de ces femmes qui se sont battues (et qui ont été bien souvent dénigrées), notre Histoire tout simplement. Chaque discours est précédé d’un rappel du contexte, afin de bien comprendre. Et c’est richement illustré de photos.
Un très bel album documentaire dans lequel on retrouve vingt discours de femmes qui ont marqué l’Histoire.

Amazones, Beauté, Simone de Beauvoir, Blondes, Cerveau, Contraception… classés par ordre alphabétique des mots qui ont un lien avec le sexisme. Jessie Magana et Alexandre Messager rééditent leur très bon ouvrage pour lutter contre le sexisme dans une version actualisée (« #meetoo » et « racisées » font leur apparition et s’il y a 4 ans le titre disait « parler » du sexisme, aujourd’hui il le combat) pour notre plus grand plaisir !
Un ouvrage à posséder absolument !

Pour aller plus loin, écoutez la super émission de Véronique Soulé, Écoute il y a un éléphant dans le jardin, spécial Combattre le sexisme (avec la présence de Jessie Magana) ici : https://podcast.ausha.co/ecoute-il-y-a-un-elephant-dans-le-jardin/uedlj-2019-03-06.

Les filles peuvent le faire aussi
Les garçons peuvent le faire aussi
Texte de Sophie Gourion, illustré par Isabelle Maroger
Gründ
12,95 €, 227×267 mm, 48 pages, imprimé en Slovénie, 2019.
La ligue des super féministes
de Mirion Malle
La ville brûle
16 €, 210×284 mm, 72 pages, imprimé en UE, 2019.
La voix des femmes, des grands discours qui ont marqué l’Histoire
de Céline Delavaux
De La Martinière Jeunesse
21,50 €, 192×256 mm, 210 pages, imprimé au Portugal, 2019.
Les mots pour combattre le sexisme
de Jessie Magana et Alexandre Messager
Syros
12 €, 121×170 mm, 168 pages, imprimé en France, 2019

You Might Also Like

Petite princesse et réaction en chaîne

Par 20 septembre 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux jolis albums pleins d’énergie ! Le premier nous fait découvrir les dangers de l’effet papillon, et le second nous présente un petit garçon très fier de son costume de princesse.

Et…
de Philippe Jalbert
Gautier-Languereau
10,50 €, 207x240mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Princesse Kevin
Texte de Michaël Escoffier illustré par Roland Garrigue
P’tit Glénat dans la collection Vitamine
11 €, 213×257 mm, 32 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2018.

You Might Also Like

Girl Power ! [Article en accès libre]

Par 20 août 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose un livre sur le féminisme, un livre sur le droit des femmes et des portraits de femmes.

Qui sont les féministes ? Comment est né ce mouvement et est-il toujours aussi important de se battre aujourd’hui ? Peut-on être féministe et croyante et quelle est justement la place des femmes dans les religions ? Qui étaient Alexandra Kollontaï, Simone de Beauvoir ou les Famous Five ? Que signifient les termes « charge mentale » et « misogynie internalisée » ?
Allez commençons par évacuer les bémols pour se concentrer sur le positif. J’aurai préféré le mot « autrice » à « auteure » (moins invisibilisant) et « tous et toutes » au lieu de « tous » (le fameux masculin qui l’emporte sur le féminin), l’utilisation de « genre » au lieu de « sexe » et il y a, d’après moi, des erreurs dans des dates. J’avoue que les premiers bémols n’auraient pas eu lieu dans un autre livre, mais on parle ici de féminisme. Maintenant que c’est dit… Qui sont les féministes sorti aux éditions du Ricochet est un très bon ouvrage pour comprendre le mouvement féministe et son histoire. On découvre ici des grands noms, des événements, des chiffres actuels (qui nous montrent que tout n’est pas gagné, loin de là). Les textes sont passionnants et le documentaire donne vraiment envie de le lire de la première à la dernière ligne. C’est assez engagé (et ça fait du bien) et vraiment complet, on trouve même en fin d’ouvrage un lexique, des idées de lecture et des liens intéressants. Enfin, et il faut le souligner, car ce n’est pas si souvent dans les livres sur le sujet, les hommes ne sont pas oubliés ici. Les illustrations d’Élodie Perrotin accompagnent à merveille le texte et rendent le livre plus vivant.
Un très bon album documentaire sur le féminisme, tellement passionnant qu’il se lit du début à la fin.

Maria Fernanda est Colombienne, grâce à l’association FXB elle va pouvoir acheter une machine à laver afin de gagner un peu d’argent en lavant le linge des autres. Chékéba est née en Afghanistan, elle a fui son pays à 11 ans, depuis elle a créé une association pour l’éducation des filles. Isabelle peint des cygnes noirs à la manière des peintres aborigènes, sa grand-mère va lui raconter un terrible secret qui va changer sa vie. Fatoumata est astronome et elle crée des nuages de débris pour nettoyer l’espace…
La très bonne maison d’édition À dos d’âne propose 4 histoires des droits des femmes d’aujourd’hui. Quatre femmes vues par des enfants (Maria Fernanda est racontée par sa fille, Chékéba par une petite voisine et Fatoumata par une élève d’une classe dans laquelle elle intervient). Chaque histoire aborde un thème fort quand il s’agit des droits des femmes : l’autonomie, l’éducation, le respect du corps et l’égalité au travail. Les deux premières et la dernière sont suivies d’une petite partie documentaire qui explique des choses sur l’association qui est citée dans l’histoire. C’est bien écrit et ça se lit facilement, même par des enfants jeunes (même si la troisième histoire peut être un peu dure) et ça peut même être un bon support pour aborder les droits des femmes et faire des débats en classe. On peut ajouter qu’ici les femmes dont on lit le portrait ne sont pas des célébrités, pas des personnages historiques, juste des femmes comme on peut en croiser dans notre vie, il est donc plus facile pour les enfants de s’identifier à elles.
L’histoire de quatre femmes d’aujourd’hui pour parler des droits des femmes

Elles s’appellent Cléopâtre, Ada Lovelace, Jeanne d’Arc ou encore Rosa Parks. Elles ont un point commun, elles ont osé être elles-mêmes, ne pas rester dans l’ombre des hommes.
Là aussi, on va commencer par évacuer un point… Ce livre est édité par Fleurus et c’est une énorme surprise. Vous ne le savez peut-être pas, mais nous refusons de chroniquer des livres édités par cette maison d’édition depuis des années (en partie à cause de la collection Petite fille qui véhicule des stéréotypes sexistes, lire par exemple ici, mais surtout à cause du Dico des filles, horrible livre dont vous pouvez lire un avis par exemple ici). Bref, imaginez donc ma surprise en découvrant ce Portrait de femmes libres. Je l’ai donc ouvert, curieux, et je le dis tout de suite je n’ai, personnellement, rien à reprocher à cet ouvrage et je l’ai même trouvé vraiment bien fait. Après une introduction qui rappelle que le combat pour l’égalité a été un long chemin (qui n’est pas terminé) et une chronologie avec des dates clefs, on nous propose ici douze portraits de femmes. À chaque fois une grande illustration avec une sorte de fiche signalétique, puis un texte qui raconte un passage clef de leur vie (la genèse de Frankenstein lors d’une soirée pour Mary Shelley, le départ pour la traversée de l’océan pour Amélia Earhart…). Bref, c’est un super moyen de découvrir des femmes qui se sont battues… et avoir envie aussi de ne pas se laisser faire. Ajoutons que les illustrations sur magnifiques.
Un super livre documentaire, qui se lit comme un recueil de nouvelles, sur des femmes d’exception.

Les sœurs Brontë, Aung San Suu Kii, Hillary Clinton, Astrid Lindgren, Marie Curie, Jane Goodall ou encore Cléopâtre. Cent femmes à ne pas oublier.
Un peu sur le même principe que le précédent (mais sorti avant, signalons-le), Histoires du soir pour filles rebelles, d’Elena Favilli et Francesca Cavallo propose cent portraits de femmes sous forme de textes courts qui se lisent comme on lirait des histoires. Bien entendu, on aurait préféré un titre bien moins sexiste (on pourra lire ce livre aux garçons), mais cet album est vraiment un très bel ouvrage. On vous en avait déjà parlé lors de notre webzine antisexiste (ici), mais il aurait été dommage qu’il n’apparaisse pas dans un article du site.
Un bien bel ouvrage qui met en avant des femmes (dont certaines peu connues) pour les filles rebelles… et les garçons !

Qui sont les féministes ?
Textes de Julie Guiol, illustrés par Élodie Perrotin
Les éditions du Ricochet dans la collection POCQQ
12 €, 152×210 mm, 125 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
La moitié de l’humanité – 4 histoires des droits des femmes d’aujourd’hui
Textes de Marilyn Plénard, illustrés par Mathieu de Muizon
À dos d’âne dans la collection Un monde pas à pas
10 €, 115×170 mm, 64 pages, imprimé en Union Européenne chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Portraits de femmes libres – Elles ont osé être elles-mêmes !
Textes de Sophie Blitman, illustré par Annette Marnat
Fleurus
12,95 €, 175×245 mm, 96 pages, imprimé en Slovénie, 2018.
Histoires du soir pour filles rebelles – 100 destins de femmes extraordinaires
Texte d’Elena Favilli (traduit par Jessica Shapiro), illustrés par Francesca Cavallo
Les arènes
19,90 €, 185×248 mm, 212 pages, imprimé en Italie, 2017.

You Might Also Like

De sacrées filles et de beaux films

Par 13 août 2018 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux albums et des films (le premier à voir en salle dès mercredi, le suivant à découvrir en DVD).

Adélaïde ma petite sœur intrépide
Texte d‘Alexandre Chardin, illustré par Mylène Rigaudie
Casterman dans la collection Les albums Casterman
13,95 €, 236×314 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Je suis une fille !
de Yasmeen Ismail (traduit par Virginie Cantin)
Milan
12,50€, 263×263 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2015.
Capitaine Morten et la Reine des araignées
de Kaspar Jancis
1h16, 2018.
Folimômes 3
Collectif
Folimage
14,90 €, 68 min, 2018.

You Might Also Like

Héros et héroïnes de contes et du quotidien

Par 30 juillet 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on plonge dans deux ouvrages parfaits pour les vacances, à savourer à l’ombre d’un arbre, sur une plage, près d’un cours d’eau ou d’une rivière… L’excellent Vives et vaillantes de Praline Gay-Para qui met en scène sept héroïnes de contes féministes et enthousiastes et l’hilarant Heureusement que le chien, lui, est un type bien de Lorenza Ghinelli !

Vives et vaillantes
Texte de Praline Gay-Para, illustré par Anne-Lise Boutin.
Didier Jeunesse
14€, 145×213 mm, 128 pages, imprimé en France, 2018.
Heureusement que le chien, lui, est un type bien
Texte de Lorenza Ghinelli (traduit par Anaïs Bouteille-Bokobza)
Thierry Magnier
14,90€, 141×221 mm, 240 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Secured By miniOrange