La mare aux mots
Parcourir le tag

Aurélia Grandin

Hadji-Lazaro et comptines du monde

Par 24 mai 2012 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui on va parler musique, ça faisait longtemps. Je vous propose un grand écart !

On commence avec Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres… du génial François Hadji-Lazaro. J’ai envie de vous prévenir que je ne vais pas être super objectif pour critiquer cet album… j’adore cet artiste en tant que chanteur pour adulte, j’ai la plupart de ses albums et l’ai vu sur scène avec Pigalle. Donc c’est tout excité que j’ai mis le CD, pressé d’entendre ce que ça donnait du Hadji-Lazaro pour les petits… Ben ça ressemble à du Hadji-Lazaro pour les grands ! Bon ici pas de routier qui trompe sa femme, de bretonne qui se prostitue ou de salle du bar tabac où les cuillères servent que rarement pour le café évidemment mais une maman qui écoute du rock, une visite au zoo, une virée au supermarché avec mémé et un grand-père un peu mytho (ou qui perd la mémoire ?). Alors bon on peut compter sur le vrai personnage qu’est Hadji-Lazaro pour ne pas parler aux enfants avec un langage gnangnan, on n’est pas chez Henri Dès ici ! Ça parle de caca, de poussin qui pue, d’ordures (superbe reprise de L’éboueur, une de mes chansons préférée), de fée au chômage, des petits frères qui arrachent les couettes de poupées, de raclées à la récrée…  Le monde n’est pas rose et c’est tant mieux « Tout l’monde croit que quand on est p’tit (ou petite) On est forcément gentil (ou gentille) Ben moi j’ai compris à la récré Qu’la vie c’était pas toujours gagné » (Même si  j’ai tort, l’école j’adore). Certaines chansons sont d’une infinie tendresse « Ma moman je ne l’aime pas. C’est encore plus fort que ça. Ma moman j’ladore » (Ma moman je ne l’aime pas) chantée d’une voix douce accompagnée d’une petite musique très mélodique, d’autres donnent envie de danser et de sauter partout comme Avec mémé au supermarché. Le très bon parolier qu’est Hadji-Lazaro garde ici son habitude de raconter des histoires, de nous parler de vrais personnages. Le très bon musicien qu’il est reprend ses vielles à roues, cornemuses, ouds égyptiens, pipa chinois,… pour faire guincher nos enfants. Une vraie réussite cet album, le genre que les parents vont voler aux enfants… ou l’inverse !

Un extrait :

Je vous parlais de grand écart…

La collection Comptines du monde de Didier Jeunesse est absolument merveilleuse. Je connais plusieurs livre-CD de la collection (j’ai d’ailleurs déjà chroniqué Comptines et berceuses de Bretagne http://lamareauxmots.com/blog/?p=2098 ) et c’est avec une grande joie que j’ai découvert cette compilation. Même grand format que les albums qu’il compile, Chansons du monde, 22 chansons du Brésil au Vietnam est encore un petit bijou. Ici va donc voyager un peu partout au son de maracas brésiliennes, balalaïkas russes,  violons polonais, oud arméniens,… Chaque chanson est superbement bien choisie, le disque forme un très bel ensemble très agréable à écouter plutôt pour s’endormir et se relaxer que pour danser. C’est le disque idéal pour les tout petits (je passais à ma fille Comptines et berceuses du baobab et Comptines du jardin d’Éden, deux disques dont sont extraites certaines des chansons présentes ici, quand elle était encore un tout petit bébé pour l’apaiser). Alors certaines musiques ont des rythmes plus rapides mais ça reste quand même dans l’ensemble un disque plutôt très doux. Le livre quant à lui, comme toujours dans cette collection, n’est pas un simple livre qui accompagne le CD. C’est un très beau livre qui fourmille d’informations : paroles originales et traductions en français, explication ou histoire de la chanson et surtout superbes illustrations reprises ici aussi des livres d’origine. Aurélia Fronty, Beatrice Alemagna, Laurent Corvaisier, Claire Degans, Aurélia Grandin, Delphine Jacquot, Élodie Nouhen, Nathalie Novi et Sacha Poliakova signent ici de grandes illustrations qui mettent en image les chansons. Ce livre-CD est une réussite en tout point, un livre qui ravit le regard à chaque page et qui nous apprend des tas de choses et un CD qui n’a pas fini de nous envoûter. Alors prêts pour voyager ?
Plus d’informations et quelques extraits : http://www.didierjeunesse.com/component/catalogue/?view=article&id=444

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques CD.

Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres…
de François Hadji-Lazaro
Naïve / Milan
Prix public indicatif : 15€
Chansons du monde, 22 chansons du Brésil au Vietnam
de Collectif
Didier Jeunesse dans la collection Comptines du monde
23,80€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Ce dimanche… La rue est aux enfants !
Si vous ne connaissez pas cet évènement organisé par le génialissime Cafézoïde (un café pour enfants, associatif, parisien, vraiment sympa), c’est tous les ans à l’occasion de la Fête Nationale du Jeu. et donc c’est ce dimanche de 11h à 19h au bord du canal de l’Ourq. Au programme : une scène avec des spectacles en continu de 11h à 19h, un marché aux poux, une tente à conter, un espace petite enfance, un espace atelier, une reine des jeux et son page… L’entrée est libre, je vous en parle tous les ans car j’y vais… tous les ans ! (et certainement cette année encore).
Plus d’info.

Gabriel

You Might Also Like

« Eur wej a oa, il y avait une fois »

Par 13 décembre 2011 Livres Jeunesse

Après notre petit séjour au Québec, hier, on rentre en France aujourd’hui… en passant par la Bretagne !

En bande son, je vous conseille Comptines et berceuses de Bretagne de chez Didier Jeunesse. J’adore cette collection (comptines du monde) mais sincèrement quand j’ai vu celui là j’ai eu un peu peur. Je suis un breton pur jus (pas un seul ancêtre non breton depuis des générations et des générations ma bonne dame) mais la musique bretonne c’est pas vraiment mon truc… (désolé pour les fans de Fest Noz). Mais bon, curiosité oblige et ayant confiance en Didier Jeunesse, j’ai quand même voulu y jeter une oreille… et je n’ai pas été déçu (le jour où je serai déçu par Didier Jeunesse je m’inquièterai !). Ils ont fait un très joli choix de chansons douces bretonnes et gallaises (du pays Gallo). Ici pas de son suraigüe comme j’ai en horreur, mais plutôt de jolies mélodies à la harpe, au violon, à la guimbarde, au binioù bras, à la bombarde… Le livre-CD alterne les chansons bretonnes et gallaises avec toujours leurs traductions françaises, et complète cette traduction par un petit commentaire pour chacune en fin d’ouvrage, soit un historique, soit une explication. Que l’on connaisse, ou pas, la culture Bretonne l’ouvrage est passionnant, ses musiques sont très belles. On y retrouve des chansons à décompter, des chansons pour jeux de mains, d’autres pour faire sauter les enfants sur les genoux, ou bien d’autres pour les endormir. On découvre aussi une jolie version de J’ai descendu dans mon jardin. Le livre est préfacé par Yann-Fanch Kemener (un très beau texte sur la rime). Les illustrations sont d’Aurelia Grandin et contribuent à faire de ce grand album (26,5 x 26,5 cm comme tout ceux de la collection) un bien bel objet.

Quelques extraits : ici.

Et c’est au son de ce CD qu’on continue notre voyage avec Ainsi disait Grand-mère.

Frank Lanot s’est amusé à récolter de vieilles expressions bretonnes (maigre comme une échelle à guignes, elle a faillit perdre sa marmite, il construit des châteaux dans la lune, il a le bonnet épais…) et nous les livre en français et en breton accompagnées de jolis petits textes pour les expliquer. C’est très agréable à lire, sortes de poèmes en prose, et ça amuse beaucoup les enfants. Le choix des expressions est fabuleux, elles sont très imagées et franchement souvent très drôles. L’ouvrage est illustré par des collages de Maryvonne Le Quellec. Un bel album sorti aux éditions du Jasmin.

On reste chez les éditions du Jasmin avec La fille de Guillaume le-mal-peigné.

Ce grand album (23,5 x 32,5 cm) nous raconte l’histoire d’un jeune homme qui se fait prêter de l’argent par un homme mystérieux qui lui dit s’appeler Guillaume le-mal-peigné. Le jour où il vient rembourser ses dettes il apprend que c’est le nom du diable… Il s’éprend de sa fille et compte l’épouser, mais pour cela il va devoir vivre quelques aventures !

On est bien là dans un conte breton ! Tout y est, l’histoire un peu fantastique, le diable  (très présent dans les histoires bretonnes), sa fille qui est un peu une fée (car en Bretagne, les jeunes filles sont toutes un peu des fées…), et dans le texte on retrouve quelques expression bien de là-bas (Ma Doué, Il est t’y pas fou ?…). Les grandes illustrations sont encadrées de granit rose sculpté de bas-reliefs, un détail original qui peut plaire comme déplaire. Moi j’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire qui m’a donné envie de relire des vieux contes bretons comme ceux de La légende de la Mort d’Anatole le Braz… mais là on n’est plus dans les livres pour enfants.

Pour compléter tout ça, je conseille à ceux qui s’intéresseraient au breton, Mon premier dictionnaire français-breton en images de Marie-Paule Cadieu et Christophe Lazé, sorti aux éditions Jean-Paul Gisserot. Un imagier français-breton avec des tas de mots, d’expressions, de phrases courantes…

Comptines et berceuses de Bretagne, collectif, illustré par Aurelia Grandin
Didier Jeunesse, 23€

Ainsi disait Grand-mère de Frank Lanot, illustré par Maryvonne Le Quellec
Éditions du Jasmin, 12,50€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

La fille de Guillaume le-mal-peigné de Françoise Richard, illustré par Anne Buguet
Éditions du Jasmin, 16€
Public : A leur lire (mais pas trop petits) / Lecteurs débutants

 ———————————————————————————————————-

A part ça ?

Comme l’année dernière nous souhaitons mettre en avant l’association Noël magique à l’hôpital. Votez pour un hôpital et vous lui faites gagner 1€ de jouets. L’année dernière l’association a récolté 32 000 €. N’oublions pas ces enfants qui passent les fêtes à l’hôpital.

Gabriel

You Might Also Like

« C’est ce qu’on appelle un dompteur de bruits, et c’est sous sa robe de bâche que toutes ces chansons sont nées… »

Par 8 juillet 2011 Musique pour enfants

 


La pittoresque histoire de Pitt Ocha des Ogres de Barback, sorti en 2003, a connu un beau succès (plus de 100 000 exemplaire). Et quel succès mérité! C’est l’un des meilleurs disque pour enfant. Depuis plusieurs ont tenté de reprendre la recette (on prends des chanteurs de la scène Française et on les met sur un disque pour enfants) et très sincèrement, même si certains ont fait des trucs très chouette, aucun n’a réussi à faire un disque aussi bon. Le choix des artistes fait la réussite du disque. C’est vivant, absolument pas neuneu. Un disque que les parents aiment autant que les enfants.

     

Le CD contient 20 chansons (Pierre Perret, Tryo, La rue Kétanou, Debout sur le Zinc, La Tordue, Néry, K2R Riddim, Les matchboxx,…), un conte écrit par Jérôme Aufort et un petit jeu pour ordinateur. Le livret est super joli, illustré par Aurélia Grandin et Eric Fleury, il contient les paroles des chansons et le conte, l’histoire de Pitt Ocha , dompteur de bruit. Il existe aussi sous forme de livre.

Vous pouvez trouver des extraits du livre ici : http://www.lesogres.com/PO1-extraits/
Vous pouvez écouter des extraits des chansons ici : http://cd1d.com/fr/album/pittoresque-histoire-pitt-ocha

http://www.pittocha.com/

La pittoresque histoire de Pitt Ocha des Ogres de Barback, illustré par Aurélia Grandin et Eric Fleury, c’est chez Irfan.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange