La mare aux mots
Parcourir le tag

Bavardage

L’école et l’amour des livres, des romans premières lectures

Par 7 août 2015 Livres Jeunesse

Je ne veux pas lire !Le moment préféré de la journée de Lili, c’est quand elle est assise sur les genoux de son père et qu’elle écoute l’histoire qu’il lui lit. Donc imaginez sa tête le jour où on lui dit que bientôt elle lira toute seule. Pour elle, c’est hors de question ! Elle refuse d’apprendre à lire, elle ne veut pas sacrifier ce bon moment.
Quitterie Simon et Hervé Le Goff racontent avec humour et tendresse le refus d’apprendre à lire d’une amoureuse d’histoires. Bien entendu, elle se rendra vite compte qu’il y a aussi des tas d’avantages à lire soi-même… et surtout à lire aux autres ! Et puis, même si le livre n’en parle pas, on rappelle qu’on peut continuer de lire des histoires aux enfants qui savent lire.
Un petit roman premières lectures sur le bonheur de lire et de se faire lire des histoires.

une bibliothécaire en voyageUne bibliothécaire se sentait bien seule au milieu de ses livres. Personne n’entrait plus ici. Les livres n’étaient plus ouverts, ils jaunissaient. Notre bibliothécaire décida donc de les emmener en voyage pour leur offrir un bon bol d’air frais. Mais en chemin…
Une bibliothèque en voyage est une véritable publicité pour les bibliothèques hors les murs ! Alors que plus personne ne rentrait dans la bibliothèque, les personnages croisés vont être ravis de trouver un livre qui leur convient. On pense aux camionnettes qui parcourent les villages pour vendre ou prêter des livres (coucou Liliroulotte).
Une belle ode à la lecture et au fait de partager des livres.
Le même vu par Chez Clarabel et Enfantipages.

Drôle d'école !Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes et comme c’est Papa qui accompagne Nina à l’école il se trompe d’établissement (ben oui, c’est un père…). Et cette école est vraiment très étrange et les cours qui y sont donnés encore plus. La cantine, n’en parlons pas ! Mais qu’est-ce que c’est que cette école ?
Même si, encore une fois, j’en ai ras le bol des pères qui font n’importe quoi dans les histoires (ben oui, seule une femme sait s’occuper correctement des enfants, voyons), Drôle d’école ! est un petit roman plein d’humour. Comme souvent dans les premières lectures chez Nathan, on lit à deux voix : les parents lisent le texte, les enfants les dialogues dans les bulles.
Un premier jour dans une école très bizarre !
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Baron l'école des Super'nimauxDans la maison, Baron, un petit chat, s’ennuie. Il part se promener dans la forêt, il y rencontre des copains avec qui il décide de créer une école où chacun apprendra ce qu’il sait aux autres afin de s’entraider, l’école des Super’nimaux !
Baron, l’école des Super’nimaux est entre la BD et le roman première lecture. De grandes illustrations, parfois des cases, un texte relativement court coupé en chapitres, c’est parfait pour les jeunes lecteur-trice-s, surtout pour ceux et celles qui ne sont pas forcément attirés par les romans peu illustrés. On y parle d’entraide, de partager les connaissances, d’accepter les autres tel-le-s qu’ils/elles sont.
Une école dans laquelle on aimerait être élève !

Tu es trop bavard, Léonard !Et bla bla bla et bla bla bla, Léonard est du genre bavard. Ça commence dès le matin et à l’école on n’en peut plus. À tel point que ses copains et copines préfèrent se mettre des crottes de chèvre dans les oreilles plutôt que de l’entendre encore. Mais un jour…
Tu es trop bavard, Léonard ! est sur le même principe que Drôle d’école ! (les parents lisent la narration et les enfants lisent les dialogues dans les bulles). On s’amuse beaucoup avec ce petit singe qui est un vrai moulin à paroles. Malheureusement, comme souvent dans les histoires, il lui faudra faire un exploit pour se faire accepter.
Un roman premières lectures plein d’humour.
Le même vu par Les mercredi de Julie, Les lectures de Liyah et Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages de Quitterie Simon (Le renard perché), d’Hervé Le Goff (Comptines de l’ogre et de la sorcière, Le livre vert du printemps, Le livre vert de l’été, Le canari qui faisait pipi au nid, L’épouvantail qui voulait voyager et Plus de bisous !), de Pascal Brissy (Mais quelle idée ?, Le petit bonhomme de pain d’épice et La véritable histoire de Patam, champion de la savane), de Fred Benaglia (Le grand départ pour la petite école et L’énooorme bobo de rien de tout), d’Ingrid Chabbert (Le voleur de trompette, EdmondDans l’enfer d’ÉcomondeLe livre de mamanY’a un monstre à côtéLes chaussettes qui puentIndira l’indépendante, FirminUn accordéon sinon rienLa vérité sort toujours de la bouche des enfants, La mémoire aux oiseauxL’oiseauLes écharpes de Mamie BertheTonnerre de catchLa fête des deux mamansRaconte-moi la révolutionLes yeux du parapluieSur les quais et Le bateau de Malo) et d’Agnès de Lestrade (Tout au bord, Mon cher petit cœur, Le voyage de Mamily, Pourquoi les chiens n’aiment-ils pas les chats ?, Les cocottes à histoires, Bon anniversaire, Gaston !, Les pendules de Dana et Les baisers de Cornélius). Retrouvez aussi notre interview d’Ingrid Chabbert.

Je ne veux pas lire !
Texte de Quitterie Simon, illustré par Hervé Le Goff
Milan Jeunesse dans la collection Milan Poche Benjamin
5,20 €, 132×180 mm, 23 pages, imprimé en France, 2014.
Une bibliothèque en voyage
Texte de Pascal Brissy, illustré par Frédéric Benaglia
Nathan dans la collection Premiers romans
5,70 €, 145×192 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Drôle d’école !
Texte d’Anne Rivière, illustré par Gaëlle Duhazé
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 144x189mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Baron, l’école des Super’nimaux
Texte d’Ingrid Chabbert, illustré par Ashel
Les petites bulles éditions dans la collection Premières lectures
8,90 €, 148×190 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.
Tu es trop bavard, Léonard !
Texte d’Agnès de Lestrade, illustré par Sylvie Bessard
Nathan dans la collection Premières lectures
5,60 €, 147×192 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

L’un parle trop, l’autre ne veut pas se montrer

Par 6 octobre 2014 Livres Jeunesse

Ferme ton bec !Neuf œufs ! Jamais elle n’avait vu ça la poule, ce sont neuf poussins qu’elle allait avoir, et l’un d’eux se distinguait des autres même avant sa naissance… un des œufs parlait ! Pas juste une fois, il ne se taisait pas. Déjà, notre poule n’en pouvait plus. Alors bien sûr quand le poussin a montré le bout de son nez les choses ne se sont pas arrangées ! La poule, qui n’en peut plus, lui hurle, accompagnée des huit autres poussins, « Ferme ton bec ! », le pauvre poussin croit que c’est son nom… Faut dire qu’il est un peu agaçant avec ses questions… Mais un jour à force d’entendre tout le monde lui dire de fermer son bec, il part, il quitte la ferme, laissant sa mère bien triste…
Il est un peu difficile de découvrir un album après avoir entendu l’histoire contée par l’auteur lui-même, rien ne vaut l’oralité (surtout quand il s’agit de Pierre Delye) et j’ai été très frustré que le livre ne soit pas accompagné d’un CD. Parce qu’elle est chouette cette histoire de Ferme ton bec, et même plus que chouette ! Pierre Delye utilise des répétitions qui deviennent presque des chansons. On rit, on a la larme à l’œil (ah cette maman à qui son poussin manque trop…), on se régale !
Et puis le livre a quand même un avantage sur le fait de l’écouter par Pierre Delye lui-même, il y a les illustrations pleines de couleurs de Magali Le Huche ! Elle a su accompagner à merveille le texte dans ses moments drôles comme dans ses moments tendres.
Une magnifique histoire sur les enfants trop bavards, trop curieux, mais que l’on aime quand même… même quand ils nous saoulent un petit peu…
Des extraits sur le site de Didier Jeunesse.

ParceHistoire singulière du portrait en pied du gouverneur de Mandchourie qu’il n’avait qu’un œil et qu’il était boiteux, un gouverneur de Mandchourie ne se montrait pas. Il vivait caché du monde, ne sortant jamais de ses appartements où il passait son temps à s’adonner à sa passion : la peinture. Seulement à force de ne pas se montrer, on se mit à douter de son existence, et les brigands envahirent le pays. On eut l’idée de faire faire un portrait du gouverneur, un portrait en pied, dans une position guerrière, pour que son peuple sache qu’il était là, et qu’il ait peur à nouveau. Seulement quand le gouverneur se vit représenté tel qu’il était réellement, il entra dans une grande colère, puis quand il se vu embellit ce fut pire… il décida donc de se peindre lui-même.
Frédéric Marais et Thierry Dedieu signent cette histoire singulière. On y parle de l’apparence, des complexes, mais aussi de l’art, de la représentation. Parfois, il faut savoir tricher. La peinture, mais aussi parfois les photos ne nous disent pas forcément la vérité ou du moins ne nous disent pas toute la vérité. On peut facilement transposer cette histoire, et sa chute pleine d’intelligence, à des situations contemporaines.
Un conte plein de bon sens, magnifiquement illustré.
Des extraits sur le site de HongFei.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Pierre Delye (Les aventures de p’tit Bonhomme, La petite poule rousse, Mais il est où ce gros matou ? et La grosse faim de P’tit Bonhomme), Magali Le Huche (Le chat d’Elsa, Les Pourquoi de Non-Non, Pépito super-héros, Drôles de courses pour Monsieur Ours, Non-non veut faire du sport mais a un peu la flemme, Le loup et la soupe aux pois, A la piscine, L’arpenteur, Le voyage d’Agathe et son gros sac et Le poisson perroquet), Dedieu (Le samouraï et les 3 mouches, Une fraise en hiver, Turandot, Poisson Chat, Un mur sur une poule, J’ai adopté un crocodile, Dragons de poussière et Le maître des estampes) et Frédéric Marais (La Science du caca). Nous les avons interviewé Magali le Huche et Thierry Dedieu.

Ferme ton bec !
Texte de Pierre Delye, illustré par Magali Le Huche
Didier Jeunesse
12,50 €, 250×250 mm, 36 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie
de Frédéric Marais et Thierry Dedieu
HongFei
14,90 €, 194×268 mm, 44 pages, imprimé en Slovénie, 2014.

You Might Also Like

Secured By miniOrange