La mare aux mots
Parcourir le tag

BD kids

Des BD

Par 28 juin 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de BD.

Les cahiers d’Esther, Histoire de mes 10 ans
de Riad Sattouf
Allary éditions
16,90 €, 210×245 mm, 54 pages, imprimé en France, 2016.
Le facteur de l’espace
de Guillaume Perreault
La Pastèque
18 €, 192×242 mm, 146 pages, imprimé en Asie, 2016.
Je reviendrai vous voir
de George Morikawa (traduit par Tetsuya Yano), d’après l’œuvre de Nobumi
Akata
6,95 €, 115×175 mm, 168 pages, imprimé en Italie, 2015.
La cantoche – Tome 1 – Premier service
de Nob
BD Kids
9,95 €, 160×203 mm, 64 pages, imprimé en France, 2015.
Tétine man vous salue bien (T. 4)
Scénario de Christophe Nicolas, dessins par Guillaume Long
Didier Jeunesse dans la série Tétine Man
11,10 €, 163×240 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
La petite famille
Scénario de Loïc Dauvillier, dessins de Marc Lizano
Les éditions de la Gouttière
19 €, 203×268 mm, 102 pages, imprimé en France, 2013.
Fantasio se marie
de Benoît Feroumont
Dupuis dans la collection Le Spirou de
14,50 €, 240×320 mm, 68 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2016.

You Might Also Like

Deux duos déjantés

Par 31 mai 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux fines équipes ! Le tout en BD !

Kiki et AlièneEt si deux extra-terrestres débarquaient sur Terre pour faire du tourisme ? C’est ce que décident de faire Kiki et Aliène, et ça ne va pas être de tout repos ! Pour eux, tout est nouveau : les supermarchés, les barbecues, les marchés de Noël…

Découpée en courtes aventures, cette bande dessinée pleine d’humour jette un regard amusé et un peu moqueur sur le monde dans lequel nous vivons. Le texte de Paul Martin est drôle et se marie très bien avec les illustrations fouillées et décalées de Nicolas Hubesch. Une nouvelle collection pour les petits et les plus grands qui aiment lire et rire !

Panpi-et-GorriPanpi sans Gorri n’est pas Panpi et inversement. Ces deux-là (je dirais que ce sont deux chiens) sont inséparables et vivent ensemble de folles aventures. Vous savez, ce genre de grande épopée dans une cabane en draps sous la table, où un rouleau de papier toilette sert de longue-vue, et où les ennemis sont le plus souvent les parents… Ce sont des spécialistes de ce genre d’aventure, je peux vous le dire !

Là encore, c’est une succession de petites saynètes qui nous fait découvrir ce duo loufoque  et pétillant, imaginé par Marie Novion dans lequel les enfants (et tous ceux qui l’ont été) se reconnaîtront peut-être. C’est rythmé, décalé, tendre et drôle à la fois ! L’aventure est à portée de main, tout près, dans la maison, ou le jardin !

Quelques pas de plus…
Récemment, Gabriel a consacré plusieurs chroniques aux bandes dessinées : retrouvez ces sélections ici et .

Kiki et Aliène Tome 1. Touristes venus d’ailleurs  !
Texte de Paul Martin, illustré par Nicolas Hubesch
BD Kids
9.95 €, 160×200 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.
Panpi et Gorri
de Marion Novion
Editions Grains de Sel
12.90 €, 206×267 mm, 48 pages, imprimé en France, 2014.

A part ça ?

Adrien Honnons, qui avait déjà expliqué certains troubles « dys » par de petites vidéos animées récidives avec un court-métrage d’animation pour faire comprendre la dyslexie. A découvrir que l’on soit ou non concerné !

Marianne

You Might Also Like

Force et originalité pour ces BD !

Par 21 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux bandes dessinées très originales !

egaux sans egoLa tenue vestimentaire, le sport, les jeux vidéos et les réseaux sociaux, l’orientation et les filières d’étude, et enfin la découverte de la vie amoureuse, sont autant de domaines bien connus des adolescents où les rapports fille-garçon prennent toute leur importance.

L’égalité filles-garçons et la lutte contre les clichés sexistes sont souvent au cœur de nos chroniques (hier encore Gabriel vous en parlait). C’est une nouvelle fois le cas avec Égaux sans Ego, un recueil de cinq histoires en bande dessinée pour aborder des thèmes quotidiens et lutter contre les discriminations et les stéréotypes. Basées sur de véritables échanges et débats avec des lycéens, et mises en image par cinq illustrateurs talentueux (Anne Rouvin, Gabrielle Piquet, Tatiana Domas, Laureline Mattiussi et Josselin Paris), au style à chaque fois très différent, ces cinq récits forment un bel ensemble pour entamer la conversation sur le sujet avec les adolescents et combattre les idées reçues et les inégalités. On trouve également à chaque fois l’avis de l’illustrateur sur la question, et à la fin de l’ouvrage des chiffres et des dates pour revenir sur l’histoire de ce combat. A la fois instructif sans être rébarbatif, ludique, et dans l’air du temps, voici un très bel album pour amener les adolescents à se considérer autrement.

le mont des brumesDans un tout autre style, mais toujours sous une forme originale, Les voyages de Théodore, premier tome de la série Le Mont des Brumes nous emmène sur les traces d’un petit écureuil parti à l’aventure. Alternant roman illustré et bande dessinée, cet album nous propose de suivre Théodore, qui vit dans l’immense Forêt Sauvage. Un jour, alors que l’orage a fait grossir la rivière, il est emporté vers la Cité des Brumes… Là-bas, il vivra de folles aventures et fera de nombreuses rencontres qui changeront sans doute le cours de sa vie. Avec Olive, Brun, Oscar et Ferdinand, il n’est pas au bout de ses surprises…

Jon buller a choisi de n’utiliser que le bleu en dehors du noir et du blanc, et c’est réussi : une ambiance particulière qui donne de la cohérence à l’ensemble, malgré le mélange de passages narratifs, illustrations, et bande dessinée classique. J’ai beaucoup aimé cette alternance qui permet entre autres de soulager les jeunes lecteurs. Amitié, aventures, suspense, et rebondissements en tout genre, Susan Schade nous propose une histoire où l’ennui n’a pas sa place : on s’attache rapidement à tous ces personnages animaliers, qui ressemblent finalement beaucoup aux humains !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un autre roman-Bd de Susan Schade et Jon Buller : Star en Cavale, de la série Scarlett.

Égaux sans Ego
Textes adaptés par Tristan Pichard Collectif Égalité Par l’Education, illustré par Anne Rouvin, Gabrielle Piquet, Tatiana Domas, Laureline Mattiussi, Josselin Paris et Juliette Fournier.
Locus Solus
14€, 227 x 293 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013
Les voyages de Théodore (Le Mont des Brumes, Tome 1)
Texte de Susan Schade (traduit par Sidonie Van den Dries), illustré par Jon Buller
Bayard Jeunesse dans la collection BD Kids
12,50 €, 158 x 200 mm, 186 pages, imprimé en Italie, 2013

A part ça ?

Magique : des bulles de savon qui sont en train de se glacer, immortalisées par Angela Kelly !

Marianne

 

You Might Also Like

Un frère, des soeurs…

Par 23 juillet 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on parle des frères et sœurs !

je t'aime mon frèrePépito est heureux. Il est le seul poussin de sa maman, et n’envie pas du tout ses amis de la ferme qui ont des frères et sœurs. Au contraire, il les nargue même, fier d’être SEUL ! Mais un jour, sa maman couve un autre œuf ! Ah non ! Foi de Pépito, ça ne se passera pas comme ça ! Ni une ni deux, le petit poussin élabore des plans pour se débarrasser une bonne fois pour toutes de ce futur animal, avec qui il va devoir partager ses parents. Jusqu’au moment où la situation dégénère et qu’il se rend compte que finalement il ne souhaite aucun mal à son petit frère. Et celui-ci le lui rend bien, trop bien…

Je t’aime mon frère, c’est le livre idéal pour dédramatiser les peurs des aînés qui appréhendent d’être détrônés par le futur bébé… Jalousie, agressivité, Pépito n’y va pas avec le dos de la cuillère dans sa colère envers cet inconnu qu’il voit comme un rival. Les plans du poussin sont tellement exagérés que Christelle Huet-Gomez permet finalement de rire de la situation, et elle amène avec tendresse et délicatesse, un dénouement bien plus positif. Quant aux illustrations de Séverine Duchesne, elles sont pleines de vie et d’énergie, à l’image des habitants de cette basse-cour, dans laquelle on ne s’ennuie vraiment pas ! En plus, le livre est grand et solide avec de belles pages épaisses ! De quoi appréhender un peu plus facilement l’arrivée de cette « chose » que tout le monde appelle le petit frère.

quatre soeurs

Chez Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie, l’ambiance est différente. Orphelines, les cinq filles (oui, le titre évoque quatre sœurs, mais c’est normal) vivent sous le même toit, dans la vieille Vill’Hervé. Disputes, partage, rires, cuisine, aventures amoureuses, problèmes de chaudière ou de volets, tempête, et Tante acariâtre dans les pattes de temps à autre, tous les éléments sont réunis pour un cocktail explosif.

Mais personnellement, même après plusieurs verres, je ne m’en lasse pas. En effet, Les Quatre sœurs, à l’origine, c’est un roman de Malika Ferdjoukh paru en quatre exemplaires, réunis depuis en un seul tome et déjà adapté en bande dessinée. Les aventures de cette fratrie représentent mes années de collège, puisque le premier tome est sorti quand j’étais en quatrième, que je l’ai découvert au CDI, et que j’ai ensuite attendu les autres avec une grande impatience ! Et je ne suis pas déçue par cette nouvelle adaptation en bande dessinée. La saveur du texte de Malika Ferdjoukh est bien restituée, et mise en valeur par le dessin vivant de Lucie Durbiano. Les personnages prennent vie au fil des saisons qui rythment cet épais et bel ouvrage, et on voit se dérouler sous nos yeux les vies de ces personnages attachants, à la fois très éloignées de notre quotidien, mais dans lesquelles beaucoup de jeunes lecteurs se retrouveront quand même certainement ! Frais, drôle et rythmé, voilà une belle manière de parler avec justesse des liens qui unissent une fratrie !

Quelques pas de plus…
Une autre chronique sur la fratrie.

Nous avons déjà chroniqué d’autres albums illustrés par Séverine Duchesne ( Zizi, Zézette, mode d’emploi, Ça alors ! ) et parlé de Lucie Durbiano à propos de ses illustrations du livre-Cd Charles Trénet pour les enfants. Quant à Malika Ferdjoukh, nous avons chroniqué plusieurs de ses textes (Addie change de vie, et Enid, le premier tome d’une autre adaptation en bande dessinée des romans Quatre Sœurs).

Je t’aime mon frère
Texte de Christelle Huet-Gomez. Illustrations de Séverine Duchesne
Éditions Frimousse
15 €, 239 x 307 mm, 26 pages, imprimé à Singapour, 2013
Les quatre sœurs, 4 saisons
Texte de Malika Ferdjoukh. Illustrations de Lucie Durbiano
Bayard Jeunesse dans la collection BD Kids.
16 €, 183 x 248 mm, 145 pages, imprimé en Asie, 2013

Marianne

You Might Also Like

De la tradition à l’originalité

Par 1 décembre 2012 Livres Jeunesse

Quoi de plus normal, en ce premier jour du mois de décembre, que de vous présenter un album pour enfants qui parle de moufle ? Une moufle rouge gît dans une clairière. Alors que le froid gronde, un rat y trouve refuge. Il est bientôt rejoint par un crapaud, puis un renard, un hibou, un lapin, et même un ours. La moufle sera-t-elle aussi extensible ? Une jolie histoire sur le partage connue depuis très longtemps.

Cette version de La moufle, conte traditionnel souvent revisité, est vraiment belle. C’est Bernard Villiot qui nous livre le texte, à la fois simple et bien dans le ton des contes traditionnels. Et comme c’est Antoine Guilloppé qui a illustré l’album, c’est vraiment beau. Le noir et le blanc dominent, entre formes des arbres et des animaux et pureté de la neige, et le rouge de la moufle qui prend de plus en plus de place tranche ! Un livre à lire au coin du feu (ou du radiateur) !

Grand écart ! On passe du conte traditionnel à la bande dessinée originale en un tour de main. Cette fois, on suit les aventures d’Ernest et Louise, prince et princesse qui n’en restent pas moins des enfants, et qui aiment bien aller jouer avec les monstres de la forêt. Sauf que ces amis un peu particuliers ne sont pas vraiment les bienvenus chez le roi Fulbert et la reine Eugénie. En effet, pas une seule de leurs visites ne se termine par une catastrophe. Mais finalement, ils pourraient s’avérer utiles parfois, notamment si l’Ogre Vorace pointe son nez…

Grégoire Pont est à la fois l’auteur et l’illustrateur de la série de bandes dessinées pour enfants Excalibrius. Le premier tome, Les Enfants rois, est très rythmé. On ne s’ennuie pas avec ces deux enfants et leur bande de copains-monstres ! La vie de château ne manque pas de piquant et les bêtises s’enchaînent ! C’est un savoureux mélange d’histoire de prince et princesses et de gags, qui devrait trouver sans mal son public !

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres chroniques de livres illustrés par Antoine Guilloppé : Loup noir, Grand blanc, Première neige, Plein soleil, Qui dit noir dit blanc, Pleine lune et Akiko la rêveuse, et son interview.
Nous avons également déjà chroniqué des livres de la collection BD Kids : Michel de Dewi Noiry, Pauline Pinson et Ivan Rabbiosi, Espions de famille de Thierry Gaudin et Romain Ronzeau, Playlist de Stéphane Melchior-Durand, Virginie Blancher, et Manboou, L’école Crinoline de Serge Carrère et Grégory Saint-Felix, Les pipelettes d’Anne Guillard.

La moufle
de Bernard Villiot illustré par Antoine Guilloppé
L’Elan vert
12,70 €, 236×296 mm, 24 pages, imprimé en Chine
Excalibrius, T1 Les Enfants rois
de Grégoire Pont
Bayard dans la collection BD Kids
9,95 €, 162×203 mm, 93 pages, imprimé en Italie

A part ça ?

J’aime beaucoup les illusions d’optique et celles-ci sont particulièrement réussies. En plus, dans la description de la vidéo, on peut télécharger les images à imprimer, pour se prendre pour un vrai magicien !

You Might Also Like

Secured By miniOrange