La mare aux mots
Parcourir le tag

Benjamin Lefort

Des animaux de toutes sortes

Par 29 mai 2015 Livres Jeunesse

Betes dangereuses, dévoreuses, venimeusesIls mordent, piquent, dévorent… mais les animaux que nous considérons ordinairement comme « méchants » sont-ils réellement coupables de tous les maux dont les humains les accusent ? De la mygale à la méduse en passant par le loup ou le frelon, cette encyclopédie recense les créatures mal aimées qui ont pourtant leur utilité dans l’écosystème.
Âmes sensibles, s’abstenir ! Cette encyclopédie est un véritable musée des horreurs pour ceux qui ont peur des insectes ou des créatures bizarroïdes. Pourtant, quelle fascinante découverte que nous propose Jean-Baptiste de Panafieu, déjà auteur de plusieurs titres pour la défense des animaux et de la planète ! Le livre regorge d’informations passionnantes et… troublantes. Saviez-vous que le moustique est de loin l’animal le plus dangereux de la planète puisqu’il compte à son actif des centaines de milliers de morts humaines en tant que principal vecteur du paludisme ? Vous ne direz plus que « c’est pas la petite bête qui va manger la grosse » !
Cette encyclopédie est une réussite à plusieurs niveaux. Le ton utilisé est loin d’être moralisateur, et les illustrations ajoutent une bonne dose d’humour qui font passer les connaissances scientifiques comme une lettre à la poste. On amène le lecteur à réfléchir par lui-même sur la préservation de l’équilibre environnemental. Pour chaque animal, l’auteur examine le chef d’accusation (nombre de morts attribuées, dégâts…), et évalue sa « culpabilité » véritable. On découvre ainsi que bon nombre d’animaux ont mauvaise réputation, comme la hyène ou le requin, mais ont un rôle à jouer dans la chaîne alimentaire par exemple. Petit clin d’œil, la dernière espèce qui est recensée est de loin la plus dangereuse : il s’agit de l’être humain, doté d’une grande puissance destructrice, mais qui est heureusement « capable de choisir » de préserver son environnement.
Le même vu par Entre les pages

la vie des animaux en chiffres50, c’est le nombre de petits qu’une maman kangourou met au monde dans sa vie. 200, le nombre total de tâches de la girafe. 10, le nombre de paires de bois qui repoussent sur la tête du caribou. Et si les maths nous aidaient à mieux connaître la nature ?
Lola M. Schaefer s’est amusée à réunir des statistiques autour des comportements et des cycles de vie des animaux. Il en ressort un très bel album qui peut se lire en trois temps. La première partie fait l’inventaire des « records » battus par les animaux divers et variés : 1000 bébés pour l’hippocampe, 900 fleurs butinées pour le papillon, etc. Cette énumération est joliment illustrée et fait office d’imagier pour les plus jeunes. Ensuite, un lexique nous en apprend plus sur tous les animaux évoqués et leurs habitats, leurs comportements, à la manière d’une encyclopédie. Enfin, et c’est là que réside toute l’originalité du livre, l’auteur invite l’enfant à s’amuser avec les chiffres à son tour, à calculer des moyennes rigolotes et, surtout à observer le monde qui l’entoure avec la curiosité d’un scientifique.
Ce documentaire accessible dès le plus jeune âge propose une façon originale de découvrir la vie des animaux grâce aux mathématiques.

la p'tite forêt la vie en foretQuand on entre dans la forêt, tout devient une affaire de faux semblants. Est-ce un animal ou le vent qui fait frémir les feuilles du buisson ? Et ce cri, au loin, de quel oiseau témoigne-t-il la présence ? La vie dans les bois change au fil des saisons mais abrite toujours une multitude d’animaux et de plantes que le promeneur doit découvrir.
« Deux yeux, cela peut-il suffire à tout saisir ? » questionne ce petit livre à sa fin. Les illustrations de Chiara Dattola traduisent très bien les coups d’œil fugaces que l’on jette dans le sous-bois, essayant d’attraper un pinson ou un marcassin du regard. Une image est particulièrement réussie : celle du chevreuil dont on n’aperçoit que les bois, tant pis pour cette fois, on n’en verra pas plus.
Ce petit album offre une balade rafraîchissante en forêt, à la recherche des animaux qui peuplent les feuillages épais ou qui se dissimulent dans la neige immaculée. Une vraie bouffée d’oxygène et de nature.
Des extraits sont disponibles en ligne.

ABC BêtesA, comme l’autruche. B, comme la baleine…
Un abécédaire, mais pas seulement ! Et si on essayait de deviner quel animal se cache derrière cette lettre ? En jouant sur ses sonorités, en chantant une comptine, en listant tous les animaux qui commencent par cette lettre mais qui ne sont pas représentés ? Christine Beigel nous embarque dans cet abécédaire délirant à la rencontre des animaux finement réalisés au tampon. En face de la représentation de l’animal, un petit texte en rimes est destiné à faire deviner son nom, et aussi glisser quelques informations sur son habitat, son alimentation…
Les illustrations sont vraiment très belles et le livre d’un format cartonné vraiment adapté aux plus petits. J’ai bien aimé la diversité des animaux représentés : on retrouve certes les habituels zèbres et éléphants, mais on découvre aussi le quetzal, l’unau ou le xérus. J’ai eu plus de mal avec le texte : très dense, il est difficile à appréhender avec des petits. Les devinettes sont assez complexes, et la litanie des animaux qui ne sont pas représentés à l’image est un peu déroutante. Cet abécédaire aux couleurs très douces mérite d’être abordé par étapes, en lisant une lettre ou deux seulement par jour.

matchaMatcha est une petite grenouille japonaise qui souffre de solitude au bord de son marais. Heureusement, un beau voisin « aux yeux de samouraï » emménage non loin de sa feuille de nénuphar, une occasion d’avoir une belle portée de batraciens avant la saison prochaine.
Ce joli petit livre est à la fois une présentation biologique de la vie des grenouilles, un lexique de mots de la culture japonaise, et un chef-d’œuvre d’illustration accompli par Éva Offredi. C’est d’ailleurs le dessin qui séduit en premier lieu : le vert anis de la grenouille et du marais est gracieusement rehaussé par les détails au stylo noir. Le texte est aussi relevé d’une petite touche d’humour. Un beau livre, faussement naïf, qui nous en apprend plus sur le Japon que sur la vie des grenouilles !

Les animaux de la savaneDans la savane, on trouve des animaux féroces et carnivores, mais aussi d’autres plus tranquilles qui ne se nourrissent que de plantes. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils les uns avec les autres ?
Les illustrations d’une précision photographique aident les enfants les plus jeunes à découvrir le monde de la savane. Les animaux comme les paysages sont décrits minutieusement et on retrouve les grands classiques de la faune : l’éléphant, le singe, le lion, l’hippopotame, la girafe, sont tour à tour présentés en détail.
Dommage que le texte soit un peu étriqué et que la maquette manque globalement de luminosité. On pourrait s’attendre à une meilleure exploitation des pages plastifiées qui font la signature de la collection Mes premières découvertes, mais qui pour ce titre ont peu d’intérêt. Un documentaire pratique pour les petits, mais un peu décevant.

les animaux de la forêtOn peut avoir l’âme d’un zoologiste même quand on prend son bain. Il est même possible de réviser le nom des animaux en barbotant dans l’eau savonneuse avec ce livre-jouet qui recense les animaux de la forêt (du papillon au renard, en passant par la chouette et le canard).
Ce livre en plastique tout simple convient bien aux petites mains des bébés, et aussi à leur perception. Les animaux sont représentés avec des couleurs très vives sur fond noir, et un petit grelot concentre leur attention sur ce jouet pas vraiment comme les autres. Une bonne façon d’initier les bébés au nom des animaux, et surtout à la lecture.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Jean-Baptiste de Panafieu (Les bêtes biscornues, saugrenues, toutes nues, Nucléaire pour quoi faire ? et Les bêtes qui rodent, qui rongent, qui rampent à la ville), de Lucie Rioland (Le fils des géants), de Brigitte Vaultier et Chiara Dattola (La p’tite école), de Christine Beigel (La baleine du bus 29Pirate des couleurs, Monsieur le loup, Le canari qui faisait pipi au nid, Ami ou ennemi ? et Mini Rikiki Mini), de Christine Beigel (Pirate des couleurs, Monsieur le loup, Le canari qui faisait pipi au nid, Ami ou ennemi ? et Mini Rikiki Mini), et de Delphine Badreddine (5 minutes avant d’aller au lit, Les trésors des couleurs, Les enfants du monde et Les trésors du corps).
Sur le même thème, parmi les autres livres que nous avons chroniqués : Le livre des vrai/faux des animauxOuvre les yeux sur… la mare, Il était une forêtDrôles d’animaux

Bêtes dangereuses, dévoreuses, venimeuses, 
Texte de Jean-Baptiste de Panafieu, illustré par Benjamin Lefort et Lucie Rioland
Gulf Stream Éditeur dans la collection Dame Nature
16 €, 260×290 mm, 88 pages, imprimé en Italie, 2014.
La vie des animaux en chiffres
Texte de Lola M. Schaefer, illustré par Christopher Silas Neal
Circonflexe dans la collection Aux couleurs du monde
14 €, 306 x 312 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
La p’tite forêt, la vie dans les bois
Texte de Brigitte Vaultier, illustré par Chiara Dattola
Les éditions du Ricochet dans la collection Les Bouées du ricochet
7,60 €, 195 x 195 mm, 26 pages, imprimé en Pologne, 2014.
ABC bêtes
de Christine Beigel
Gautier Languereau
12,90 €, 186 x 185 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Matcha
de Éva Offredo
La Joie de lire
12,90 €, 165 x 200 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les animaux de la savane
Texte de Delphine Badreddine
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes premières découvertes
9 €, 165 x 180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les animaux de la forêt
de Caroline Davis
Deux coqs d’or dans la collection Mon livre de bain sonore
6 €, 135 x 140 mm, 6 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Le dessinateur de bande-dessinée Krapo s’est penché sur le triste sort réservé au requin de la Réunion, accusé depuis quelques années de nombreuses attaques sur les humains. Sur son blog, il revient sur des années de rivalité entre le prédateur marin et l’occupant de l’île de l’Océan Indien, et tâche de faire évoluer les consciences sur les responsabilités humaines qui, selon lui, sont à l’origine des drames qui coûtent des vies humaines. Urbanisation, déforestation, destruction des écosystèmes, pêche intensive… Krapo fait la liste des erreurs de l’Homme qui ont conduit à cette confrontation violente avec le requin. Un constat affligeant à découvrir sur le blog de Krapo.

You Might Also Like

De Rouen jusqu’à Vénus !

Par 1 septembre 2013 Livres Jeunesse

Les vacances sont certainement finies si vous avez des enfants scolarisés (sinon profitez-en ! tout est moins cher et y’a moins de monde) alors je vous propose, le temps d’une chronique, de voyager encore ! On part de Rouen et on va jusque dans l’espace !

Rouen l'histoire d'un portRouen et son port, de sa construction à aujourd’hui. Dans sa collection L’histoire d’un port (dont on avait chroniqué celui sur Bordeaux ici), Gulf Stream s’intéresse cette fois-ci à celui de Rouen. C’est ultra complet, richement illustré (notamment avec des dessins de Benjamin Lefort et Lionel Tarchala plutôt drôles pour alléger le tout). Si vous êtes de Rouen ou si vous préparez un exposé sur le sujet vous trouverez ici de quoi assouvir votre curiosité ! (si comme moi vous n’avez jamais mis les pieds dans cette ville, vous ne serez pas forcément intéressés !). Gulf Stream a quand même le don de faire de beaux documentaires, jamais rébarbatifs, c’est encore le cas ici !
Un petit bout de Bib en parle de façon plus complète.

La FranceAprès Rouen on va visiter le reste de la France. Le nord de la France avec son bassin minier, l’ouest avec sa magnifique Bretagne, le centre avec son Berry, le sud avec sa côte d’Azur, l’est et sa très belle ville de Strasbourg et puis bien sûr la France d’outre-mer. Tant de régions différentes de par leur culture, leur climat, leur relief, leur architecture,… Dans son ouvrage intitulé tout simplement La France, Jean-Michel Billioud nous donne des tas d’informations et d’anecdotes sur nos villes et nos régions. Saviez-vous que dans c’est la librairie de Lille, Le furet du nord (toujours en activité depuis 1936), qui a autorisé en premier ses clients à feuilleter les livres ? Que les onze hermines du drapeau breton symbolisent les ducs de Bretagne ? Que Charleville-Mézières est la capitale mondiale des marionnettes ? Les nombreuses (très belles) photos et les courts textes encadrés font que le livre n’est jamais rébarbatif. On apprend vraiment plein de choses sans s’ennuyer. Un ouvrage magnifique (même si la première chose que ma compagne a lu, en cherchant sa région natale, était une erreur ! « le Petit Beurre fait la fortune de la marque BN »… tous ceux qui ont mangé des Petits Beurres savent que c’est LU, c’est écrit dessus !).

Et si on visitait les capitales du monde ? Bien-sûr on part de Paris !

Grandes Capitales du MondeDans la nouvelle collection, particulièrement bien faite, de chez Nathan, Les concentrés, Grandes capitales du monde nous propose, comme son nom l’indique de découvrir les grandes capitales du monde (oui ce n’est pas très surprenant…). Une ou deux pages sur chaque ville avec des anecdotes, des informations pour mieux la connaître et une chronologie de l’histoire de la ville. Si l’ouvrage précédent fait partie des beaux livres, ici c’est plutôt un livre qu’on promène dans son sac (petit format) et qu’on consulte régulièrement pour piocher des petites infos pour épater les parents. Saviez-vous, par exemple, qu’une des gargouilles de la Washington Cathedral représente Dark Vador ? Que Bagdad est la première ville du monde à avoir atteint un million d’habitants ? Qu’il y a un musée de la dette à Buenos Aires ? Juste un petit hic, les petites info et anecdotes sont précédées d’un titre qu’on sent « pour faire jeune » et qui parfois est limite déplacé… comme par exemple « dur ! » quand on parle de massacre ou « séquence émotion » pour un texte sur Anne Franck… En dehors de ce mauvais goût dans les titres c’est vraiment un ouvrage sympa et absolument pas ennuyeux.

Les fleuves autour du mondeAprès la ville, on s’intéresse aux fleuves du monde et particulièrement aux 22 plus grands. Vous saurez tout du Saint Laurent, du Rhin, du Nil ou du Gange. Cartes, photos, caractéristiques principales et informations en tout genre, Les fleuves autour du monde est un superbe ouvrage  qui nous fait voyager et nous apprend des tas de choses. Là non plus ce n’est jamais rébarbatif, ce sont de petits encadrés qui se lisent facilement et regorgent d’informations. Mais surtout la mise en page et les photos sont magnifiques. C’est un livre qu’on regarde autant qu’on le lit. Passionnant et superbe !

On quitte la Terre. Maintenant qu’on a visité le monde, on va visiter Vénus et le reste de l’Univers !

"L’Univers, ce qu’on ne sait pas encore…"Pourquoi la vie existe sur la Terre et pas sur Vénus qui lui ressemble tellement ? Comment tout a commencé ? Comment naissent les étoiles ? On ne sait pas… et ce n’est pas ce livre qui vous l’apprendra ! C’est un peu l’originalité de cette très bonne collection au Pommier c’est de nous apprendre plein de choses tout en nous expliquant ce qu’on ne sait pas encore. Anna Alter et Hubert Reeves nous parlent donc des galaxies, du système solaire ou de l’apparition de la vie sur la Terre et c’est tout simplement passionnant. Moi qui ne suis pas passionné par les sciences, ils ont les bons mots (et la mise en page aide bien) pour intéresser les enfants à ces sujets. Un très bon ouvrage pour apprendre plein de choses… tout en apprenant ce qu’on ne sait pas encore !

Quelques pas de plus…
On continue le voyage ? Allez voir nos chroniques sur Paris, Le goût des voyages, Bébés du monde, La terre, Marie de Paris, Marie voyage en France, Drôles de marchés !, À la découverte de Paris, À la découverte des enfants du monde, Bordeaux, l’histoire d’un port.

Rouen, l’histoire d’un port
Texte de Sophie Humann, illustré par Benjamin Lefort et Lionel Tarchala
Gulf Stream dans la collection L’histoire d’un port
13,90€, 201×267 mm, 45 pages, imprimé en Italie, 2013.
La France
Texte de Jean-Michel Billioud, illustré par Charlotte des Ligneris
Gallimard Jeunesse
24,90€, 250×300 mm, 128 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Grandes capitales du Monde
Texte de Gérard Dhôtel, illustré par Stéphane Nicollet
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50€, 172×182 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2013.
Les fleuves autour du monde
Texte d’Elisabeth Combres, illustré par Marguerite Courtieu
Gallimard Jeunesse
16,90€, 280×270 mm, 63 pages, imprimé en Espagne, 2013.
L’univers ce qu’on ne sait pas encore
Texte d’Anna Alter et Hubert Reeves, illustré par Églantine Ceulemans
Le pommier dans la collection Sur les épaules des savants
13€, 210 x245 mm, 48 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013.

A part ça ?

Et oui le A part ça ? revient de vacances, il s’est bien reposé et est en forme. Bien entendu, comme chaque début de mois, aujourd’hui c’est pour vous annoncer les coups de cœur du mois précédent… sauf que cet été on a décidé de ne pas faire de coups de cœur pour juillet et août mais de regrouper les deux mois !
Pour les mois de juillet et août, donc, les coups de cœur albums de Marianne sont Kako le terrible d’Emmanuelle Polack et Barroux (La joie de lire) et Le voyage de Mamily d’Agnès de Lestrade et Charlotte Cottereau (Balivernes éditions). Les miens : Turandot de Dedieu (HongFei), Petite souris d’Alison Murray (Hatier Jeunesse) et Pieds nus de Rémi Courgeon (Seuil jeunesse).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Gabriel

You Might Also Like

Théâtre, féminisme, langues… et histoire du port de Bordeaux !

Par 12 avril 2012 Livres Jeunesse

Gulf Stream, maison d’édition que j’aime beaucoup et dont je vous parle régulièrement, a lancé une collection Et toc ! qui vaut le coup qu’on en parle ! Ce sont des livres qui chacun aborde un thème sous forme d’abécédaire. J’ai lu les trois derniers : En scène ! (sur le théâtre), Précieuses pas ridicules (sur les femmes) et T’as la tchatche (sur le langage).

Vous pensiez tout savoir sur le théâtre ? Saviez-vous pourquoi on parle de cour et de jardin ? De quand date la mise en scène ? Connaissez-vous la différence entre l’italienne, l’allemande, le filage, la couturière, la générale, la première, la générale de presse et l’avant première ? Vous pensez que Zingaro est une marque d’apéritifs ? Kabuki une variété de sushi ? Et Deus ex machina alors ? Ce livre va tout vous dire sur le théâtre ! Pascale V’d’Auria a été comédienne et ce sont ses connaissances qu’elle partage ici, une vraie mine d’information passionnante et illustrée avec beaucoup d’humour par Julien Castagnié.

Et les femmes alors ? Oui les femmes ! D’Olympe de Gouges à Wonder Woman en passant par Frida Kahlo et Patty Hewes, Charlotte Bousquet (qui est une femme elle-même) nous parle de celles qui l’ont marqué. Sélection forcément subjective car comme elle le dit en fin d’ouvrage, il faudrait 10 livres comme celui ci pour évoquer toutes les femmes qui ont marqué notre histoire. Alors bien sûr l’abécédaire n’évoque pas que des personnages, on parle aussi de l’IVG, de l’excision, des suffragettes,… On apprend énormément de choses (par exemple, savez-vous qui sont les précieuses, qui donnent leur nom à l’ouvrage ?) et c’est absolument passionnant. Assez militant (mais juste ce qu’il faut) l’auteur raconte aux jeunes filles comment leurs droits actuels ont été acquis (et qu’il faut se méfier de ne pas les perdre) et évoque donc toutes ces femmes qui se sont battues contre une société phallocrate et patriarcale. Le petit défaut du livre est peut-être de n’être que pour les filles, l’auteur s’adresse directement à elles (Chères lectrices) or il est important que les garçons eux aussi s’intéressent au féminisme, fassent aussi avancer les choses, prennent conscience de tout ça. J’ajouterai bien que le livre est d’ailleurs assez anti-mec mais on risque de me dire que c’est parce que j’en suis un…

Sylvie Baussier, elle, a écrit le volume sur le langage, T’as la Tchatche. Ici on apprend ce qu’est le globish, le bichelamar ou l’argot, on découvre les origines des langues, des dialectes. Qu’elles soient originaire d’une lointaine contrées ou de la cité, les langues n’auront plus de secret pour vous. J’avoue avoir été moins fan de ce dernier livre, moins captivé en tout cas. Je l’ai trouvé moins léger, moins ludique et surtout beaucoup plus rébarbatif. Ça m’a rappelé des cours de français (alors que les autres livres sont plus sur le registre du livre qui nous apprend des choses tout en nous distrayant). J’ai vraiment eu du mal à le lire sans bâiller… Disons qu’on est ici dans la pure pédagogie sans le côté décalé des précédents. Certaines entrées semblent un peu tirées par les cheveux (l’entrée sur Dieu par exemple), on sent qu’il n’y avait pas forcément de quoi faire 200 pages et que du coup on a rajouté des mots à l’abécédaire en tentant de leur trouver un truc à dire en rapport avec le sujet… Mais bon disons que c’était peut-être pas le thème le plus excitant non plus…

 

Même si je reste sur une petite déception (qui m’est personnelle, encore une fois) avec le dernier livre, je trouve que c’est vraiment une super collection pour apprendre tout en s’amusant des tas de petites choses qui seront sympa a ressortir pour briller en société. Chaque livre comporte un quizz à la fin pour s’entrainer à se la péter, un flip book, des pistes pour aller plus loin,… C’est écrit dans un langage jeune, agréable et facile à lire, bien illustré. Vraiment une collection futée à mettre entre les mains des ados.

Pour rester avec Gulf Stream, ils viennent de sortir un livre sur le port de Bordeaux. Alors si on n’est pas concerné on n’est pas trop attiré mais Gulf Stream sait très bien rendre passionnant des sujets qui ne le paraissent pas. Des textes faciles à lire mais instructifs, des mélanges de photos, images d’archives et de dessins humoristiques,… tout est fait pour intéresser les jeunes ados. On apprendra tout sur l’histoire de ce port, même ses moments les moins glorieux comme l’époque des bateaux négriers. Le livre est construit de façon chronologique avec une frise en haut de chaque page qui va de -323 à 2011. C’est très complet, beaucoup de textes donc ça s’adresse aux plus grands (Dès 10 ans d’après l’éditeur).

En scène !
de Pascale Vd’Auria, illustré par Julien Castanié
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Précieuses, pas ridicules
de Charlotte Bousquet, illustré par Stéphanie Rubini
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
T’as la tchatche
de Sylvie Baussier, illustré par Anne Rouquette
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Bordeaux, l’histoire d’un port
de Jean-Michel Deveau, illustré par Benjamin Lefort et Lionel Tarchala
Gulf Stream
dans la collection L’histoire d’un port.
13,90€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Puisque je parlais de la collection Et Toc ! je vous conseille le site : http://et-toc.gulfstream.fr c’est une mine d’informations, des tas de choses à savoir sur l’actualité,…

Gabriel

You Might Also Like

Dis… comment on fait les bébés ?

Par 14 février 2012 Livres Jeunesse

C’est une question à laquelle on doit répondre un jour « Comment on fait les bébés ? » ou « comment il a fait pour rentrer dans ton ventre mon petit frère ? ». Il y a une quantité infinie d’albums plus ou moins bons sur ce sujet. Je vous propose de vous en faire découvrir quelques uns.

Maman, elle est bizarre, elle devient toute ronde… C’est le constat que se fait un petit garçon. Très vite il se rend à l’évidence : maman a avalé un ballon ! Quand on pose sa main sur son ventre on le sent rebondir, il gonfle de plus en plus… c’est sûr c’est ça ! Maman dit que c’est mon p’tit frère ou ma p’tite sœur qui bouge, ça ne m’étonne pas, elle n’y connait rien en ballon.

Le ventre de maman est un album que j’adore. Je l’avais acheté avant d’avoir un enfant, j’adore l’humour du texte, j’adore les illustrations (Ah Sophie Lebot…). C’est le plus bel album que je connaisse sur l’arrivée du petit frère ou de la petite sœur… tout simplement.

Qu’on est bien dans le ventre de maman ! C’est tout rond et c’est tout chaud. C’est ce que se dit ce bébé qui est heureux d’entendre battre le cœur de sa mère, de se balancer et donner des coups de pieds, d’écouter de la musique et la voix douce de celle qui le porte. Jusqu’au jour où il faut sortir !

C’est un album extrêmement tendre, aux couleurs toutes douces, aux graphismes très ronds. Tout est fait pour plaire à celles et ceux qui aiment ces livres très doux. La couverture est matelassée, certains dessins sont vernis… c’est un joli petit album.

Oui d’accord c’est comme ça dans le ventre de maman… mais avant il s’est passé quoi ?

Paulo est un spermatozoïde, il n’est pas très fort en calcul… mais super fort en natation. Il attend avec impatience le jour de la grande course.

Je le trouve particulièrement bien fait cet album, c’est un classique. L’humour aide à tout expliquer sans jamais que ça soit trop abrupte. On voit la préparation de Paulo pour le jour J, les cartes qu’il reçoit (celle pour sortir de Mr Dupont et celle de l’intérieur de Madame Dupont pour trouver l’œuf), sa course pour être le premier. C’est fou tout ce qu’on peut faire passer avec un peu d’humour ! Et pourtant dedans tout y est, tout est expliqué !

On peut utiliser l’humour… ou des images poétiques…

Dans le ventre des dames, des fois il y a un bébé…  c’est grâce à l’oiseau du monsieur que ses grains sont entrés dans la fleur de la dame. Et si en plus ce jour là il y a un œuf qui est prêt ça donne une graine de bébé ! mais dans le ventre des dames, des fois il n’y a pas de bébé… parce que la dame n’a pas trouvé le monsieur, parce qu’ils n’ont pas envie ou parce qu’ils n’y arrivent pas…

C’est un album très doux qui dit des choses très crues mais toujours avec des figures poétiques. Tout est expliqué ici même les règles (parfois les cousins de la maman sont fatigués il faut les changer alors ils deviennent sang. Un sang qui prend doucement le souterrain pour sortir de la fleur de la dame.). C’est un album qu’on adore ou pas… qui peut faire débat… Certains penseront que les enfants n’ont pas besoin de savoir tout ça, d’autres qu’au contraire il ne faut rien leur cacher… chacun se fera son avis, en tout cas pour ceux qui appartiennent à la deuxième catégorie c’est l’album idéal. On peut donc le lire de deux côtés (la couverture est tête bêche) d’un côté quand il y a un bébé et de l’autre quand il n’y en a pas. Les illustrations de Malika Doray ajoutent encore plus de poésie à ce texte qui n’en manque pas.

Parfois c’est encore plus compliqué…

Petit Paul est tout content en rentrant de l’école ! Aujourd’hui il a apprit comment on fait les bébés. Il s’empresse d’en parler avec ses parents mais il lit la tristesse sur leur visage. Ils lui expliquent que lui n’a pas été fait de cette façon. Petit Paul se décide donc d’enquêter, auprès de ses amis (une chouette, un éléphant, un lézard et un pingouin) qui vont lui expliquer plusieurs manières de faire les bébés.

Quand ce livre est sorti je travaillais dans un magasin pour enfant et nous avions eu un débat entre collègues sur celui-ci. Moi je le trouve vraiment génial, mais, il est vrai, assez déroutant. C’est, à ma connaissance, le seul livre pour enfants qui parle de fécondation in vitro et de la procréation médicalement assistée. Ici tout n’est pas forcément imagé, on dit les choses et ça peut déplaire à certains parents. C’est fait avec beaucoup de tact et même d’humour. C’est un livre que je trouve essentiel. Il est remarquablement bien écrit et les illustrations sont très belles. Je pense que ce n’était pas évident de réussir un album sur ce sujet… là c’est le cas !

Et chez les animaux et les plantes, ça se passe comment ? C’est à cette question que se propose de répondre Véronique Gaspillard et Françoise de Guibert avec 1001 manières de naître et de se reproduire aux éditions Gulf Stream. 70 pages très intéressantes pour tout savoir de la reproduction chez les escargots, les crabes ou les fourmis rousses. L’album est très bien fait, bien illustré et jamais rébarbatif (les illustrations sont très belles et pleines d’humour). Tout d’abord des doubles page, classées par milieu (l’étang, la forêt, la prairie, le jardin et la mer), consacrées chacune à un animal, on saura donc tout de la manière de concevoir puis de mettre au monde 15 espèces animales et végétales. Ensuite des comparaisons très intéressantes sur le nombre d’enfant par portée, les œufs, la séduction, la métamorphose (les animaux qui ne ressemblent en rien à leurs petits comme le papillon par exemple) et la durée de vie (vous saviez que les chauves souris vivaient 32 ans ?). L’album se conclu par une double page sur l’humain et sur l’évolution. Il y a un lexique pour les mots compliqués, c’est absolument captivant, moderne, c’est une mine d’information et ça va passionner tous les enfants curieux et amoureux de la nature (et même les adultes).

Plus d’albums sur ce sujet sur la fiche thématique et sur le forum.

Le ventre de maman de Sophie Lebot
Éditions Lito. 7€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Dans le ventre de maman de Laurie Cohen, illustré par Elen Lescoat
Éditions Limonade. 9,90€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Le parcours de Paulo de Nicholas Allen
Kaléidoscope. 12€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Dans le ventre des dames… de Malika Doray
Didier Jeunesse. 12,90€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Le mystère des graines à bébé de Serge Tisseron, illustré par Aurélie Guillerey
Albin Michel Jeunesse. 10,50€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

1001 manières de naître et de se reproduire de Véronique Gaspaillard et Françoise de Guibert illustré par Lydiane Karman, Benjamin Lefort et Marion Vandenbroucke
Gulf Stream. 15€
Public : Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Envie de petits quizz amusants ? Essayez le site des incollables http://www.lesincollables.com on y trouve des quizz, des jeux,… pour les enfants du CP à la 6ème.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange