La mare aux mots
Parcourir le tag

Benoît Perroud

Courts romans, de l’émotion et de l’humour

Par 19 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente de courts romans.

Tu vois, on pense à toi !
de Cathy Ytak
Syros dans la collection Tempo Syros
6,35 €, 120×180 mm, 80 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Cucu la praline à Paris
Texte de Fanny Joly, illustré par Ronan Badel
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
6,30 €, 124×178 mm, 128 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Ali Blabla
Texte d’Emmanuel Trédez, illustré par Benoît Perroud
Didier Jeunesse dans la collection Mon marque-page
12 €, 147×215 mm, 192 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Le cachalot nage dans le potage
d’Emmanuel Trédez, illustré par Jess Pauwels
Nathan
9,95 €, 140×210 mm, 128 pages, imprimé en Allemagne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Le lapin qui portait malheur
Texte de Sandrine Bonini, illustré par Amélie Graux
Didier Jeunesse dans la collection Mon marque-page
7,50 €, 130×200 mm, 96 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.

You Might Also Like

Petites magiciennes

Par 6 juillet 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on rencontre deux petites filles qui ont quelque chose en plus. La première peut maîtriser la météo et la seconde, parler avec les animaux…

Coline ou les couleurs du temps
Texte de Yannick Jaulin, illustré par Benoît Perroud
Marmaille et compagnie
12 €, 240 x 240 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Lili et la louve
Texte d’Élise Fontenaille, illustré par Alice Bohl
Grasset Jeunesse
14,90 €, 217 x 292 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2017.

You Might Also Like

Découvrir l’Histoire et les animaux

Par 3 août 2014 Livres Jeunesse

Le livre des Vrai Faux de l'HistoireVrai ou faux ? Charlemagne ne savait ni lire ni écrire, la Joconde a existé, La Marseillaise est née à Marseille, Napoléon 1er voulait faire creuser un tunnel sous la Manche, La Guerre Froide est une guerre qui s’est déroulée pendant l’hiver… D’après vous ?
75 affirmations, sont-elles vraies ou fausses ? Attention le plus évident n’est pas toujours la vérité !
Je vous avais déjà parlé de cette collection que je trouve très bien faite (ici, avec Le livre des vrai faux des animaux), en voici donc un nouveau sur l’Histoire ! Comme dans le précédent, c’est vraiment expliqué à hauteur d’enfant grâce à de petits textes, les illustrations sont pleines d’humour. On se régale tout en apprenant ! D’autant plus qu’on est souvent surpris de la réponse donc on prend du plaisir à la lire.
Attention vos enfants (dès 8 ans d’après l’éditeur) vont vous scotcher grâce à ce livre ludique et passionnant !

Qu’est-ceAnimaux petits et gros qu’un animal ? Où vivent les animaux ? Que mangent-ils ? Et s’il n’y avait plus d’animaux ? Tant de questions qui vont trouver leurs réponses grâce à des petits textes, des jeux, des activités, des dialogues entre Kako et ses amis…
Animaux petits et gros, sorti chez Bayard, est un drôle de documentaire, ici il faudra parfois jouer au détective (et ainsi apprendre quel animal laisse quelles traces), se servir d’un dé pour faire des constructions de phrases (genre de cadavre exquis), reproduire des ombres chinoises avec ses mains, peindre des galets pour leur donner l’aspect d’un animal… Bref, on ne va pas faire que lire, on va aussi participer soit en se creusant la tête, soit avec ses mains.
Voilà un livre bien original, aux illustrations colorées pour apprendre plein de choses sur les animaux tout en s’amusant !

Les fossiles ont la vie dureEt si on mixe les deux (Histoire et animaux) on a les fossiles ! C’est ce que nous propose de découvrir Martial Caroff dans le nouvel ouvrage de la très bonne collection Dame Nature chez Gulf Stream. Dans ce documentaire pour les plus grands, on va tout savoir des fossiles, ces gardiens de la mémoire des mondes disparus. Comme d’habitude c’est passionnant et les petits dessins plein d’humour permettent de rendre le documentaire plus attrayant.

Le livre des vrai faux de l’Histoire
Textes de Gérard Dhôtel, illustrés par Benoît Perroud
De la Martinière Jeunesse dans la collection Le livre des vrai faux
14,90 €, 269×269 mm, 75 pages, imprimé en France, 2014.
Animaux petits et gros
Textes de Sophie Dauvois (traduit par Éric Chevreau), illustré par OKIDO Studio / Alex Barrow, Maggie Li et Rachel Ortas
Bayard
14,50 €, 245×325 mm, 63 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les fossiles ont la vie dure !
Texte de Martial Caroff, illustrés par Benjamin Lefort et Matthieu Rotteleur
Gulf Stream dans la collection Dame Nature
16 €, 214×279 mm, 85 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

cram cram 27Le dernier numéro de Cram Cram !, notre magazine préféré, est sorti ! Dans ce numéro, Le magazine jeunesse qui voyage nous emmène au Vietnam et au Laos ! Grâce à Constant (13 ans), Ambroise (7 ans), Léopoldine (10 ans) et leurs parents, on va voyager le long du Mékong à la rencontre des populations qui vivent là. On en saura plus sur eux, leur alimentation, leur Histoire. Ensuite, comme d’habitude, on retrouvera des blagues, un animal du mois (le saola), des histoires (ici deux contes laotiens, un premier qui ressemble un peu à notre Perrette et le pot au lait, mais avec un homme et une poterie et un second avec une famille qui découvre un miroir), Grand-Père Daniel nous parlera de la libellule (et nous expliquera comment en fabriquer une avec une cupule de gland, des graines noires, des samares d’érable…), on va même cuisiner des nems bananes chocolat ! Bref nos rubriques habituelles !
Encore un super numéro, sans pub, pour voyager, partir à la rencontre des autres.
Cram Cram ! n° 27, 5,90 €.
Commander ce numéro de Cram Cram ! (ou d’autres) ou même s’abonner : http://www.cramcram.fr.

Gabriel

You Might Also Like

Un petit peu pénible…

Par 21 mars 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous présenter des personnages pas forcément antipathiques, mais un rien crispants ! Un poisson qui répète tout ce que l’on dit, un lapin qui dit « caca boudin » en boucle, un lion qui s’y croit un peu trop et un prince qui aime un peu trop les jolies filles.

Le poisson perroquetComentutapel était un petit poisson, un poisson-perroquet. Il était coloré et particulièrement agaçant. Dès qu’il croisait quelqu’un, il ne pouvait s’empêcher de répéter ce que lui disait son interlocuteur. Forcément, ça énervait un peu tout le monde ! Un jour, alors qu’il fuyait Jean-Pierre Maquereau particulièrement agacé par lui, Comentutapel rencontra un requin effrayant… qui n’en fit qu’une bouchée ! Sauf que notre petit poisson-perroquet n’avait pas dit son dernier mot… il répétait maintenant tout ce que disait le requin depuis l’intérieur de son ventre !

Le poisson-perroquet c’est typiquement le livre qu’on prend un plaisir fou à lire à voix haute ! on s’amuse à répéter de façon agaçante (le genre de ton bien crispant qu’utilisent parfois les enfants pour jouer à ce jeu-là). Le texte d’Amanda Sthers est particulièrement rythmé et vraiment plein d’humour (avec même toute une série de « poil à… ») et les illustrations de Magali Le Huche sont hilarantes. Un album que vous allez adorer lire à voix haute et que vos enfants vont adorer écouter ! Un album que vous allez adorer lire à voix haute et que vos enfants vont adorer écouter !
Le même vu par Les lectures de Kik et Chez Clarabel.

Caca boudinC’est l’histoire d’un petit lapin qui, peu importe ce qu’on lui demandait, répondait « caca boudin ». À tout bout de champ… « caca boudin » ! Dans toutes les situations… « caca boudin » ! Mais un jour, notre lapin rencontra un loup…

Vous connaissez tous (ou du moins la plupart d’entre vous) le fameux Simon Lapin de Stéphanie Blake, Caca Boudin est sa toute première aventure sortie en 2002. Dès ce premier livre, on trouve le ton qu’on aime beaucoup dans cette série, le côté piquant de Simon Lapin. Un album qui ne met pas tout le monde d’accord (certains pensent qu’on ne doit pas écrire « caca boudin » dans un livre pour enfants), ce qui est généralement bon signe ! Un super album qui marque les débuts d’un personnage qu’on adore.
Le même vu par Butiner de livres en livres.

Tu te crois le lion ?Tout en haut des collines, perché sur son trône, un lion donnait des ordres aux autres animaux. Il hurlait sans arrêt « Lavez-moi les pattes ! », « je m’ennuie. Amusez-moi ! » et remerciait à coup de « c’est pas trop tôt » et autres « vous êtes nuls ! ». Nuit et jour, jour et nuit, il donnait des ordres. Un jour la pigeonne, que le roi appelait bonne-à-rien, en eut marre et partit vivre sur la plage. Le roi était persuadé qu’elle reviendrait. Le souci c’est qu’elle ne revint pas… et petit à petit tout le monde la suivit. Sur la plage, dès qu’un des habitants ordonnait quelque chose à un de ses camarades il recevait comme réponse « Tu te crois le lion ? »

C’est bien beau d’ordonner, mais est-ce la meilleure façon de se faire des amis ? Et quand on se retrouve seul, on se dit que finalement on aurait dû réfléchir un peu ! Tu te crois le lion ? est un superbe album dont les illustrations à base de collage sont signées par la talentueuse Laetitia Le Saux. On parle en arrière-plan de la dictature, de se battre contre celle-ci et bien sûr du combat des chefs (sans le lion, tout le monde veut être le chef). La chute est très drôle et nous rappelle que la dérision est une belle arme pour combattre ceux qui nous oppressent. Un très bel album qu’on pourra lire de façon très premier degré ou en y voyant des analogies avec les dictatures.
À noter, une partie de la recette du livre est reversée à l’association Lire et Faire lire.
Des visuels intérieurs sur le site de Didier Jeunesse.

Prince en pinceLe prince Guillaume de Malotruy adorait la chasse… mais pas n’importe laquelle, lui c’était les jupons qu’il aimait courir. Un jour, alors qu’il apercevait une jolie baigneuse, il écrasa un crapaud. Pour lui, c’était sans importance, sauf que ce crapaud appartenait à une sorcière qui jeta un sort au prince… Désormais, toutes les belles jeunes filles que le prince ramènerait au château se transformeraient en laiderons…

Il va bien devoir changer, ce prince qui en pince pour les belles jeunes filles, mais je ne vous dévoile pas la fin de ce conte. On parle ici de la superficialité, de la bêtise des gens qui ne regardent que le physique et surtout de la relativité de la beauté. On parle même du goût de la lecture. Un conte plein d’humour, un brin décalé signé Benoît Perroud.
Le même vu par Œil d’ailleurs.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des albums de Magali Le Huche (Pépito super-héros, Drôles de courses pour M. OursNon-Non veut faire du sport… mais a un peu la flemme, Le loup et la soupe aux pois, A la piscine, L’arpenteur, Le voyage d’Agathe et son gros sac Stéphanie Blake (Je suis le plus grand, Non pas dodo !, Un bébé dans le ventre de maman ?, Je veux des pâtes ! et Je veux pas aller à l’école) et Laetitia Le Saux (Boucle d’ours). Retrouvez aussi notre interview de Magali Le Huche.

Le poisson perroquet
Texte d’Amanda Sthers, illustré par Magali Le Huche
Nathan dans la collection albums Nathan
10 €, 220×270 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Caca Boudin
de Stéphanie Blake
École des loisirs dans la série Simon Lapin
12,20 €, taille en mm, nombre de pages, imprimé en France, 2002.
Tu te crois le lion ?
Texte d’Urial, illustré par Laetitia Le Saux
Didier Jeunesse
12,50 €, 234×250 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Prince en pince
de Benoît Perroud
De la Martinière Jeunesse
13,50 €, 230×280 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2014.

À part ça ?

Le salon du Livre de Paris commence aujourd’hui. De nombreuses animations autour de la littérature jeunesse sont prévues. Tout le programme, ici !

Gabriel

You Might Also Like

La Terre et les animaux

Par 10 novembre 2013 Livres Jeunesse

Ce mois-ci deux gros documentaires sortent en salle : Amazonia de Thierry Ragobert (La planète blanche) et Il était une fois la forêt de Luc Jacquet (La marche de l’empereur). A cette occasion plusieurs livres sortent, de beaux livres sur la nature. Dans cette chronique j’en profiterai pour vous parler d’autres documentaires sur la Terre et les animaux qui viennent de sortir.

Amazonia, le livre du film Amazonia raconte l’histoire d’un petit singe capucin, élevé en captivité qui se retrouve seul dans la nature suite à un accident d’avion. Il va devoir apprendre à se débrouiller seul, il va enfin découvrir la nature et ses congénères. Dans Amazonia, le livre du film c’est donc l’histoire racontée dans le film qui nous est livrée. Saï, le petit singe, va croiser de drôles d’animaux, d’autres qui ne seront pas très rassurants. Lorsqu’il rencontrera d’autres capucins, le mâle dominant refusera qu’il intègre le groupe même si Saï est tombé amoureux de la jolie Gaia. Ici ce sont des images tirées du film et ce n’est pas toujours une réussite (les vraies photos sont toujours plus belles que des images extraites de bandes vidéo)Amazonia, la vie au cœur de la forêt amazonienne. C’est vraiment une belle histoire sur la nature, la rencontre avec cette nature qu’on ne connaît pas si on a été élevé en captivité. Une histoire sur la liberté. Amazonia, la vie au cœur de la forêt amazonienne est beaucoup plus documentaire. Ici ce sont de vraies photos (signées Araquém Alcântara) et on voit la différence. On nous rappelle ce qu’est la forêt amazonienne, qui sont ses habitants. Magnifiques photos de la faune et de la flore. Les textes sont courts, les photos sont grandes, le livre est vraiment très beau.  En fin d’ouvrage on parle aussi des espèces menacées. Un bien bel ouvrage pour les amoureux de la nature.


il était une fois une forêt imagier

Deux albums sortis sur Il était une forêt : un imagier et un album (d’autres sont également sortis mais je ne les ai pas eu entre les mains). Le premier est un petit album aux pages cartonnées (donc qu’on peut mettre entre les mains des tout-petits). A droite, des photos pleines pages, à gauche, de petites phrases simples. Ici on nous montre le cycle de la vie des arbres : l’éléphant mange des graines puis les rejette dans ses excréments, la graine germe et grandit, des racines poussent et bientôt c’est un tronc qui s’élève vers le ciel. Les photos sont absolument magnifiques et les textes agrémentés de petits dessins, un bien bel imagier. L’album, lui, laisse la parole à Francis Hallé un amoureux des forêts des tropiquesIl était une forêt souple qui nous parle des arbres, de comment la forêt se construit et de comment elle est détruite. On parle de la canopée, du Moabi, l’arbre géant qui domine la forêt. Ici aussi les photos sont somptueuses. De petits dessins accompagnent là aussi le texte (ce sont des dessins de Francis Hallé justement), c’est un très beau petit album à couverture souple qui donne envie d’un album plus grand pour mieux profiter des photos… et qui donne surtout très envie de voir le film de Luc Jacquet !

La terre comme vous ne l'avez jamais vueLa terre comme nous ne l’avez jamais vue, avec sa diversité. 80 cartes qui nous montrent la production alimentaire suivant les endroits de la planète, où habitent les milliardaires, dans quels pays sont certaines pandémies, quel est le nombre de téléviseurs par habitant suivant les régions du monde, où se situent les principaux lieux saints, quel est le pourcentage de gens ayant accès à l’eau potable suivant les pays… C’est un grand livre et les cartes sont pleine page ce qui permet d’avoir beaucoup d’informations avec peu de mots, du coup le livre est passionnant, on l’ouvre à n’importe quelle page et on apprend des tas de choses, on compare les régions du monde, et bien souvent on se rend compte de notre chance. Un ouvrage extrêmement passionnant, jamais ennuyeux, sorti dans la collection Dokéo + chez Nathan.

AnimauxUn ouvrage qui s’adresse aux plus jeunes (3-7 ans d’après l’éditeur), Les animaux (tout simplement) illustré par Dankerleroux et sorti chez Larousse (dans la collection des Larousse des petits). Ici, dans un autre genre, c’est aussi une mine d’information ! Chaque double page propose d’en savoir plus sur les animaux suivant des thèmes : les familles (comment s’appelle le mâle, la femelle et les petits), les cris, leur nourriture… on parlera aussi de l’anatomie des animaux, de la façon de porter (et de nourrir) les petits et de nombreuses choses encore. Ici, aucun long texte (au plus deux phrases), de très nombreuses illustrations, des volets à soulever… On s’est bien amusé avec cet ouvrage avec ma fille (5 ans) à poser des devinettes (sur le cri des animaux ou le nom des petits, par exemple). Bref un ouvrage coloré, moderne, à hauteur d’enfant parfait pour apprendre beaucoup de choses sur les animaux.

Imagier DeyrolleVous connaissez certainement les imagiers Deyrolle. Gallimard Jeunesse vient de sortir un magnifique petit livre (il tient dans la main) de 200 pages dans lequel on va trouver de très nombreux animaux et végétaux (généralement un par page). C’est un vrai imagier, il y a le dessin de l’animal, du fruit, de la plante… et son nom. Rien de plus. Mais c’est beau ! Les illustrations des imagiers Deyrolle sont toujours assez extraordinaires, avec leur côté intemporels. On montrera donc aux petits les souris, poires, poules, carotte… mais on leur fera aussi découvrir le chardonneret, le seigle, la sèche ou le tatou. Un magnifique petit ouvrage intemporel, avec de belles pages épaisses et un dos toilé.
Le même vu par Sous le feuillage.

Animaux NathanDans Animaux (le titre original était Marvellous Menagerie, c’est dommage d’avoir donné un titre aussi banal à la version française), sorti chez Nathan, les bêtes sont regroupées par thématiques : Plein de sortes de becs, De belles ailes, Supers effrayants, Drôles d’yeux, Quel nez, Gluants et sinueux… parfois par couleur, par famille ou pour des raisons plus farfelues. Ici aussi des images à l’ancienne (qui ne sont pas sans rappeler les planches Deyrolle d’ailleurs) qui sont là également très belles. En plus des illustrations on trouve parfois une petite question, sorte de devinette (sur la planche Etranges et sublimes on trouvera la question Qui transporte ses petits dans sa gueule, par exemple). Un grand livre ludique et esthétique pour se rappeler la diversité du monde animal (et son côté étrange, parfois).
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Les bêtes biscornues, saugrenues, toute nuesEt à propos d’animaux étranges, on va en trouver beaucoup dans Les bêtes biscornues, saugrenues, toutes nues sorti dans l’excellente collection Dame Nature chez Gulf Stream. On trouvera dans cet ouvrages une trentaine d’animaux regroupés en six catégories : Les bêtes saugrenues, Les bêtes inattendues, Les bêtes biscornues, Les bêtes ambigües, Les bêtes toutes nues et Les bêtes merveilleuses. Chaque fois c’est une double page qui nous présente l’animal en question. Le pangolin et sa carapace, l’astynax aveugle (un poisson dépourvu d’yeux), le solénodon (entre le rat et… je ne sais pas trop quoi) ou la baudroie abyssale (qui vous fera vous exclamer « mais c’est quoi ce truc ??? »). Cette collection de chez Gulf Stream est très bien faite car les textes sont courts mais on apprend plein de choses, les illustrations sont tantôt très fidèles (pour qu’on voit quand même de quoi il s’agit) tantôt humoristiques. Ici découvrir des animaux aussi surprenants est juste captivant ! Et on rit quand même beaucoup devant la tronche de certain (ce qu’on ne peut pas faire dans le métro, si on est bien élevé !). On regrette juste parfois qu’on ne puisse pas voir une photo des animaux en question (mais maintenant avec internet… j’avoue en avoir regardé plusieurs en vidéo). Un ouvrage qui va nous apprendre plein de choses en nous amusant.
Le même vu par À l’ombre du saule.

En attendant de vous procurer ce livre génial, des animaux moches en photos.

Quelques pas de plus…
Sur le même thème, parmi les autres livres que nous avons chroniqués : Les fleuves autour du monde, Le goût des voyages, cartes, idées et conseils pour jeunes globe-trotteursLa terreLe livre des vrai/faux des animauxOuvre les yeux sur… la mareLes pierres qui brûlent, qui brillent, qui bavardentÀ la découverte des enfants du monde1001 manières de se déplacer

Amazonia, le livre du film
Texte de Johanne Bernard, photographies tirées du film Amazonia
De la Martinière Jeunesse
9,90€, 195×225 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
Amazonia, La vie au coeur de la forêt amazonienne
Texte de Johanne Bernard, photographies d’Araquém Alcântara
De la Martinière Jeunesse
12,90€, 255×285 mm, 72 pages, imprimé en France, 2013.
Il était une forêt
Auteur non indiqué, illustrations de Francis Hallé et photographies tirées du film Il était une forêt
Actes Sud Junior
6,50€, 165×165 mm, 22 pages, imprimé en Allemagne, 2013.
Il était une forêt
Texte de Luc Jacquet, illustrations de Francis Hallé et photographies tirées du film Il était une forêt
Actes Sud Junior
4,95€, 150×190 mm, 30 pages, imprimé au Portugal, 2013.
La Terre comme vous ne l’avez jamais vue
Collectif (traduit par Laurent Laget)
Nathan dans la collection Dokéo +
19,90€, 252×301 mm, 192 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les animaux
Texte de Sylvie Bézuel, illustrations de Dankerleroux
Larousse dans la collection Mon Larousse animé des mots
12,90€, 230×210 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
L’imagier Deyrolle
Gallimard Jeunesse
14,90€, 150×150 mm, 200 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Animaux
Auteurs et illustrateurs non indiqués
Nathan
17,90€, 240×300 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les bêtes biscornues, saugrenues, toutes nues
Textes de Jean-Baptiste de Panafieu, illustrés par Benoît Perroud et Lucie Rioland
Gulf Stream dans la collection Dame nature
16€, 210×280 mm, 88 pages, imprimé en Italie, 2013.


A part ça ?

On ne peut pas parler de nature et des animaux sans parler de deux revues qu’on adore… surtout qu’elles sortent des numéros « anniversaire » !

La hulotteLa Hulotte sort son 100ème numéro ! Comment, vous ne connaissez pas encore cet irrégulomadaire sans publicité ? La Hulotte est une revue passionnante (et drôle), qui existe depuis 1971… oui 100 numéros en 42 ans ça n’en fait pas beaucoup mais La Hulotte a cette particularité de ne sortir QUE quand le numéro est prêt… et chaque numéro est très riche ! Chaque fois, on nous parle d’animaux ou de plantes (le numéro 100 est consacré à l’Oiseau des Glaces et au plus petit Mammifère du monde) et c’est riche, on saura tout sur ceux-ci. C’est le genre de revue qui ne se lit pas en cinq minutes aux toilettes, c’est chaque fois un vrai dossier. La Hulotte ne fonctionne que par abonnement (et les abonnés sont 160 000 !). Toutes les informations (pour s’abonner ou pour en savoir plus) sont ici et la page facebook de La Hulotte est .

La petite salamandre 90La petite salamandre, quant à elle, fête ses 15 ans ! Tous les deux mois on retrouve des BD, des histoires, des jeux, des posters… et bien-sûr des parties documentaires pour tout savoir sur la nature et les animaux. Pour ce numéro spécial 15 ans, La petite salamandre nous livre un scoop INCROYABLE ! Moi-même je n’en suis toujours pas revenu… mais je vous laisserai le découvrir. En plus de ce scoop sur les îles-baleines (mais chut !), on va parler du voyage des papillons, de la différence entre le lichen et la mousse, on va envoyer des lettres baleines, manger de la purée baleine… et des tas d’autres choses encore ! La petite salamandre c’est une revue qui s’adresse aux 6-10 ans (d’après l’éditeur) et qu’on adore. Toutes les infos pour s’abonner et le reste c’est ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange