La mare aux mots
Parcourir le tag

Botanique

De très beaux documentaires

Par 1 décembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je vous propose de très beaux documentaires, du genre qui font de beaux cadeaux.

Atlas – Comment va le monde ?
Textes de Laure Flavigny, Jessie Magana, Aurélie Bossière, illustrés par  Séverine Assous
Actes Sud Junior
21,90 €, 305×427 mm, 56 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Botanicum
Textes de Kathy Willis (traduit par Emmanuel Gros), illustré par Katie Scott
Casterman
25 €, 370×272 mm, 112 pages, imprimé en Chine, 2016.
Pourquoi l’art est-il plein de gens tout nus ?
Textes de Susie Hodge (traduit par Mim), illustrés par Claire Goble
Milan
16,50 €, 193×264 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2016.
Musique pas bête
Textes de Nicolas Lafitte et Bertrand Fichou, illustré par Pascal Lemaître
Bayard
14,90 €, 200×295 mm, 76 pages, imprimé en Slovénie, 2016.

You Might Also Like

Ne plus être traité de nègre…

Par 28 juin 2013 Livres Jeunesse

Avec Maman Baobab on a aimé faire une chronique croisée le mois dernier et au vu de vos commentaires, vous avez apprécié l’idée… alors on a décidé de recommencer ! Comme la dernière fois nous avons chroniqué un livre en commun, Sweet Sixteen, et un autre sur le même sujet. Comme la dernière fois nous n’avons pas lu la chronique de l’autre et la découvrons en même temps que vous. Donc deux livres qui parlent de ségrégation raciale, d’après des histoires vraies ici et deux autres chez Maman Baobab (vous pouvez également en parler avec nous, et d’autres, ici).

sweet sixteenPourquoi ? Pourquoi Molly avait-elle levé la main ce jour-là ? Trois ans après elle ne s’en souvient plus, elle avait été d’ailleurs surprise quand on l’avait appelée… Trois ans c’est énorme quand on a 15 ans. Pourtant voilà, comme dix-huit autres noirs elle s’était portée volontaire pour entrer dans une école de blancs, faire le test de l’intégration. On est en 1957 et Molly fera partie des tout premiers noirs à faire sa rentrée au lycée de Little Rock, le plus prestigieux de l’Arkansas.

C’est en s’inspirant de la vraie vie de ces neufs jeunes (les neuf autres ayant abandonné entre temps) qu’Annelise Heurtier nous décrit cette année scolaire 1957-1958 au lycée de Little Rock. Entre humiliations, insultes, violence, le quotidien de ceux qui devinrent ensuite des héros de l’Histoire. Annelise Heurtier alterne les passages sur Molly avec ceux sur une jeune fille blanche, Grace. C’est une très bonne idée puisque cela nous permet de voir une autre version des évènements. Comment ces jeunes, élevés dans la peur et le dégoût pour les « nègres », ne comprenaient pas ce que les noirs faisaient là. Loin de tout manichéisme (certains blancs se révèleront moins racistes et les noirs ne sont pas forcément montrés comme des anges), Annelise Heurtier a écrit un magnifique roman avec lequel il est difficile de ne pas faire un parallèle avec des événements récents (batailles pour que d’autres n’aient pas les mêmes droits, élus qui vont contre le gouvernement et refusent d’appliquer les lois,…). Ses héros ne sont pas sublimés, ils vivent dans la peur, rêvent de ne plus être là et sont terriblement humains. De l’autre côté on comprend pourquoi la plupart des blancs vivent dans la haine et pourquoi les autres se taisent. Sweet Sixteen est un magnifique roman, très fort, bouleversant écrit avec des mots justes par une jeune auteur jeunesse décidément très talentueuse.

La vraie couleur de la vanilleEn 1829 sur l’île Bourbon (future île de la Réunion), Ferréol Bellier Beaumont, botaniste, décide d’élever Edmond, un enfant d’esclave qui vient de naître et se retrouve sans parent. A son contact Edmond apprendra la botanique, le nom des plantes, leur pollinisation si bien que c’est lui, cet enfant de 12 ans, noir, fils d’esclave qui arrivera à faire ce qu’aucun botaniste n’a réussi à faire : découvrir le procédé de pollinisation de la vanille.

J’adore ce titre La vraie couleur de la vanille. On représente souvent la vanille par le blanc alors qu’elle est noire, l’auteur fait le parallèle avec le fait qu’on attribue à des blancs la découverte de la pollinisation de la vanille alors qu’elle a été découverte par un noir. Sophie Chérer nous raconte dans ce livre la vie d’une personne méconnue, Edmond Albius, esclave qui a reçu l’apprentissage de la part d’un blanc, a été important dans l’Histoire de la Réunion (et de la botanique) et qui pourtant est mort dans la misère, dépossédé de sa découverte et dont personne n’avait encore raconté l’histoire. Sophie Chérer nous raconte la vie d’une personne méconnue, Edmond Albius, esclave qui a reçu l’apprentissage de la part d’un blanc, a été important dans l’Histoire de la Réunion (et de la botanique) et qui pourtant est mort dans la misère, dépossédé de sa découverte et dont personne n’avait encore raconté l’histoire. Sophie Chérer a une très belle plume et elle nous raconte cette histoire avec un style très littéraire. Un récit tiré d’une histoire vraie et qui nous raconte aussi l’abolition de l’esclavage en 1848. Un roman très émouvant à l’image de la couverture représentant la vraie photo d’Edmond Albius.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs ouvrages d’Annelise Heurtier (Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et nous l’avons également interviewée.
Retrouvez aussi plusieurs livres sur le thème du racisme que nous avons chroniqué : Le banc, La femme noire qui refusa de se soumettre, Golda Meir, de bois et de feu, L’école est en feu, Le grand lapin blanc, Ma couleur, La pouilleuse, Ma sœur vit sur la cheminée,…

Sweet Sixteen
d’Annelise Heurtier
Casterman
12€, 144×220 mm, 217 pages, imprimé en Italie, 2013.
La vraie couleur de la vanille
de Sophie Chérer
L’école des loisirs dans la collection Médium
9€, 125×190 mm, 208 pages, imprimé en France, 2012.

A part ça ?

petit dictionnaire insolite des cultures et langues créolesLe racisme nait souvent d’une méconnaissance des autres, Petit dictionnaire Insolite des cultures et des langues créoles (attention ici on quitte la réunion puisqu’on parle de la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique) vous propose des tas d’informations sur la langue et la culture créole. Des expressions expliquées (comme Sauce la ka kouté pli ché ki pwason la / La sauce coûte plus cher que le poisson par exemple), un mini dictionnaire (qui vous expliquera ce que signifient banboché, kôkôdô ou mapipi entre autres) mais aussi des explications sur l’alphabet et la présentation, c’est une première approche de la langue. Le livre fourmille aussi d’informations historiques (sur les évènements marquants de ces trois îles), les célèbres personnalités qui sont liées à ces lieux (Victor Schoelcher, Aimé Césaire mais aussi Christiane Taubira ou Teddy Riner) et les petit dictionnaire insolite du basqueobjets, animaux, recettes,… emblématiques des créoles. Bref un petit livre très bien écrit, très joli et agréable à lire, une petite mine d’informations sur la langue et la culture créole. Dans la même collection, et sur le même principe, vient de sortir également le Petit dictionnaire Insolite du basque et des basques.
Petit dictionnaire Insolite des cultures et des langues créoles de Suzy Palatin, Larousse 5€
Petit dictionnaire Insolite du basque et des basques de José-Manuel Lamarque, Larousse 5€

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange