La mare aux mots
Parcourir le tag

Catherine Gendrin

De l’amour…

Par 26 novembre 2012 Livres Jeunesse

Trois très belles histoires, de beaux contes magnifiquement illustrés.

Saïane était une jeune et belle princesse qui avait pour talent de dessiner ses robes. Miral lui était un jeune tailleur réputé, ainsi quand son couturier attitré mourut, Saïane le fit venir au palais pour travailler pour elle. Seulement le jeune homme ne devait jamais voir la princesse et était obligé de porter une épaisse cagoule pour prendre ses mesures… Pourtant (vous vous en doutez) ils tombèrent amoureux l’un de l’autre. Mais la jeune fille, qui pensait avoir un tout autre destin, partie dans une contrée où les tailleurs sont des seigneurs et où les tissus sont fournis par les papillons…

Mon résumé est peut-être quelque peu confus mais cette histoire est tellement riche… Au fil de l’amour est un superbe album, tant au niveau du texte que des illustrations. Cette très belle histoire d’amour aux saveurs d’orient est vraiment originale, on parle ici de l’amour, forcément, mais aussi de la création et de croire en ses rêves. Saïane n’est pas une princesse soumise et mièvre comme on en voit souvent dans les contes (voir plus bas), elle s’affiche avec des tenues qui ne plaisent pas aux gens, elle ira contre l’avis du tailleur à la recherche du pays dont elle rêve et elle se mariera avec un homme qui n’est pas de sa condition. Un très bel album, vraiment.

Yeghvala est née d’une mère tsigane. Mais cette mère vit tout de suite que sa fille avait la marque des sorcières  et très vite ce fut le défilé pour prodiguer à l’enfant toutes sortes de dons, de présages et de sortilèges. Toutes les sorcières étaient là des vieilles Moires aux folles Ménades en passant par la célèbre Baba Yaga et l’enfant reçu de très nombreux « cadeaux ». Yeghvala devint vite une très belle jeune fille qui jeta un sortilège au forgeron pour le forcer à tomber amoureux d’elle… jusqu’au jour où celui-ci découvrit que sa femme était une sorcière.

Ici aussi histoire très riche (mon résumé ne va même pas jusqu’à la moitié de l’album) et aucune mièvrerie. Cette histoire de sorcière tsigane est même assez noire, les illustrations sont parfois assez dures, mais quelle beauté ! Tant dans les dessins de Nathalie Novi que dans le texte de Catherine Gendrin ! On parle de tellement de choses ici… de l’amour, de l’apparence, de la peur de vieillir,… L’histoire est originale et les illustrations sont somptueuses, je parie que vous serez ensorcelé par Yeghvala la belle sorcière.

Il était une fois une reine qui se coupât le doigt alors qu’elle cousait à sa fenêtre encadrée de bois d’ébène. Voyant une goutte de son sang dans la neige elle trouva ça si beau qu’elle désirât avoir un enfant à la peau aussi blanche que la neige, aux lèvres aussi rouge que le sang et aux cheveux aussi noir que l’ébène… quelques temps plus tard naquit Blanche Neige… (la suite vous la connaissez je pense)

Alors là, contrairement aux deux autres, c’est sûr que Blanche Neige ce n’est pas un modèle d’émancipation et d’intelligence ! Mais qu’elles sont belles les illustrations de Sophie Lebot. L’album est absolument superbe. Si vous cherchez un ouvrage avec Blanche Neige je pense que vous avez là l’un des plus beaux. Le livre est très grand, les illustrations sont parfois pleine page, et sans s’écarter complètement de l’image « connue » de Blanche Neige, Sophie Lebot a réussi à dépoussiérer tout ça, à faire des illustrations qui justement enlèvent de la mièvrerie à l’histoire (enfin ce n’est pas l’histoire de Blanche Neige qui est mièvre c’est plus le personnage lui-même qui est quand même particulièrement nunuche). Un magnifique album pour un conte qui reste un des plus grands classiques dans le cœur des enfants.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué La petite sirène de Nathalie Novi, des histoires des frères Grimm : Hansel & Gretel et Hans la chance et des livres de Sophie Lebot : Le ventre de maman, Victor et les AmulettesLa princesse de Fertabelle et la princesse de Fertamaline. Retrouvez aussi notre interview de Sophie Lebot.

Au fil de l’amour
de Franck Prévot, illustré par Judith Gueyfier
Le buveur d’encre
16€, 299×280 mm, 32 pages, imprimé en Belgique
Yeghvala, la belle sorcière
de Catherine Gendrin, illustré par Nathalie Novi
Didier Jeunesse
14,20€, 247×319 mm, 35 pages, imprimé en France sur papier issu des forêts gérées durablement
Blanche Neige
d’après Les frères Grimm, illustré par Sophie Lebot
Lito
12€, 257×335 mm, 32 pages, imprimé en UE


A part ça ?

Le salon du livre et de la presse jeunesse de Seine St Denis, à Montreuil, débute ce mercredi… Au programme des dédicaces, des conférences et tant d’autres choses… Tous les renseignements sont là : http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net. Et j’ai la joie d’offrir des places, si vous voulez en gagner laissez un commentaire sous cet article je tirerai au sort demain a midi ! (pour que vous les ayez avant la fin du salon quand même !)

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange