La mare aux mots
Parcourir le tag

Catherine Lafaye-Latteux

Les invités du mercredi : Lucie Vandevelde et Catherine Latteux (+ concours)

Par 27 février 2013 Les invités du mercredi

Aujourd’hui c’est une interview un peu particulière, une première pour la mare aux mots… puisque nous avons interviewé quelqu’un qui, au moment de la préparation, n’avait jamais été édité. J’ai découvert Lucie Vandelvelde en parcourant des blogs ou des pages facebook je ne sais plus, et j’ai tout de suite adoré son univers. Il se trouve que son premier album sort aujourd’hui même et je trouvais ça intéressant de vous la présenter donc aujourd’hui (et de la découvrir moi-même !). J’ai demandé aux éditions Les minots (éditeur de ce premier livre) s’ils étaient d’accord de profiter de l’occasion pour vous faire gagner cet ouvrage, ils ont tout de suite adhéré, je vous proposerai donc de gagner un exemplaire de Le jardin des secrets à la suite de cette interview. Ensuite c’est la talentueuse Catherine Latteux qui est l’invité de La chronique de… Bon mercredi !


L’interview du mercredi : Lucie Vandevelde

Lucie VandeveldeLe jardin des secrets est votre premier album, quel a été votre parcours jusque-là ?
Je me suis attardée quelques années dans des écoles d’arts. J’y ai arrêté le temps avec la photographie et jonglé avec la vidéo et les arts appliqués aux Beaux Arts. Puis sur la route de l’animation, j’ai rencontré beaucoup d’enfants, monté un paquet de projets le jardin des secretsartistiques avec les petits loups et bien d’autres choses encore… J’ai voyagé dans le train première classe de l’éducation populaire ! Et bien barboté dans la mare des CEMEA ! J’ai emprunté des chemins de traverse avec de belles rencontres humaines dans des collectifs artistiques, des associations, des municipalités… j’ai planté ma tente quelques temps comme Médiatrice Culturelle et œuvré avec les différents acteurs de la chaîne graphique. J’ai vogué sur les bateaux de la compagnie exposition, j’ai fait des performances et créé des installations parfois en galerie, parfois dans des espaces insolites ! J’ai côtoyé des théâtreux, des musiciens, des circassiens, des compagnies, des artistes en tout genre !
Aujourd’hui, ma roulotte continue de cheminer sur des routes colorées, avec des grenouilles qui chantent au clair de lune et des poissons qui volent en faisant de la dentelle ! Je viens chatouiller les maisons d’éditions avec ce grand bazar tintinnabulant de création !

Qu’est-ce qu’on ressent à la sortie d’un tout premier album ?
Une énorme excitation de bonheur ! On a envie de sauter, de crier, de chanter et de rire dans toutes les rues de la ville et des campagnes ! On regarde les oiseaux voler et on le jardin des secretsest avec eux !

Comment avez-vous travaillé sur ce livre ?
Avant tout ce livre est né d’une rencontre avec Marie-Hélène Lafond (l’auteure du Jardin des secrets). Un Jour j’ai fait une illustration que j’avais légendé Dans mon Jardin, je plante des secrets. Puis Marie-Hélène est tombée amoureuse de cette image et elle lui a inspiré une histoire. Cette histoire m’a donné à mon tour des belles images dans la tête et j’ai planché 1 mois et demi à fond les ballons, la première phase et base du projet était illustrée. Ensuite, j’ai laissé reposer 5 mois et j’ai rouvert le dossier du Jardin, il me semblait bancal et il manquait du liant. J’ai retravaillé toutes les illustrations, c’était la deuxième phase. Nous avons trouvé un éditeur et 1 an plus tard j’ai rouvert notre Jardin. Il manquait de la perspective, du liant… bref j’ai retravaillé toutes les illustrations pour obtenir le rendu que je visais et là, je tenais le bon bout de notre Jardin, Troisième et dernière phase. Pour cet album, j’ai donc travaillé en 3 grandes étapes avec des temps de maturation et de repos, pour laisser mûrir la création !

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Les albums illustrés qui ont bercé mon enfance par ordre de souvenirs : Bonsoir Lune1__334526 - Copie (Margaret Wise Brown et Clément Hurd), Le Manège (Donald Crews), Porculus (Arnold Lobel), MAX (Giovannetti), Le sac à disparaître (Rosemart Wells)
Le livre déclic qui m’a fait aimer la lecture (j’avais 12 ans) L’école qui n’existait pas écrit par Gudule. Et ensuite, je ne me suis jamais arrêté de lire ! les lectures de mon adolescence qui m’ont marquée : Yvain où le chevalier au lion (Chrétien de Troyes), Le petit Prince (Saint Exupery), Terre des hommes (Saint Exupery), Lettres à un jeune poète (Rainer Maria Rilke), Le seigneur des anneaux (Tolkien), Une vie (Maupassant), La faculté de juger (Kant), L’esthétique (Hegel)

Quelles sont vos influences ?
Je me nourris de littérature, de philosophie, des arts vivants et de la rue, du théâtre, du cinéma, de la peinture, de la photographie, des arts de la mode, d’expositions, du monde, des gens… j’aime les dadaïstes, Duchamp, Arp, Man ray, Picasso, Ernst… J’aime des artistes en vrac comme Klimt, Klein, Saint Phalle, Haring, Basquiat, Hunterwasser, Moebus… Je lis beaucoup de BD, je suis abonnée à Philosophie magazine et très sensible aux mouvements de Street Art !le_jardin_des_secrets_editions_les_minots__305160 - Copie

Quelles techniques utilisez-vous ?
Cela dépend des illustrations. Certaines sont réalisées 100% manuellement. D’autres réalisées 100% en infographie à la palette graphique. Et d’autres sont moitié manuelles moitié en info. Ce qui me plaît, c’est travailler la matière, du coup j’aime expérimenter, découvrir et travailler avec des outils différents : aquarelle, gouache, crayons de couleurs, crayons aquarelle, graphite, pantone, encre de chine, découpage, collage… Pour le Jardin des Secrets, il y en a 60% réalisées manuellement avec encre de chine pour les tracés, stylo, aquarelle, gouache, crayons de couleur, collage, piqûre à la machine à coudre… la partie infographie est réalisée à la palette graphique WACOM sur Photoshop.

Avec quels auteurs rêveriez-vous de travailler ?
Et bien un auteur avec qui il y a une réelle symbiose, une belle rencontre humaine et artistique pour ouvrir sur de belles créations graphico-littéraire.
Et cette rencontre je l’ai déjà faite avec Hélène Suzzoni ! Rencontre qui s’est concrétisée, entre autre et dernièrement, par un album de poésies contemporaines, Poèmes d’ombre et de lumière qui m’a entraînée loin dans les illustrations ! Nous en sommes maintenant à la phase démarchage. Avis aux maisons d’éditions !

Le jardin des secretsQuels sont vos projets ?
Un petit Calendrier sur les mois à venir :

  • Mars 2013, je déménage mon atelier pour m’installer dans les ateliers d’artistes de la ville du Mans ! Et le lancement du jardin des Secrets à La Librairie Thuard avec séance de dédicaces et atelier graphique pour les petits loups !
  • Mai 2013 Exposition dans le cadre de PULS’ART. Infos : http://www.pulsart-lemans.com
  • Juin 2013, un gros projet d’atelier graphique avec l’Ecole Municipale d’Arts Plastiques et les Beaux Arts de la ville de Dunkerque. J’animerai un workshop pendant 15 jours avec des petits loups sur la thématique de la monstritude dans le cadre du projet monstritude de la ville de Dunkerque, capitale régionale de la culture en Nord-Pas de Calais. Infos EMAP / école municipale d’arts plastiques 45 rue du Jeu de Paume – 59140 Dunkerque. Renseignements :  0651642347 ou 0328669061
  • Juillet 2013, j’animerai un atelier graphique collectif au Salon du Livre de la Plaine sur Mer. Séance de dédicaces en parallèle sur le stand des éditions Les Minots.
  • Septembre 2013, un nouvel album jeunesse ! Dans mes rêves avec à la plume Juliette Parachini, aux éditions Les Minots bien sûr!

Les projets à long terme : Continuer à faire de belles rencontres humaines et monter de chouettes projets artistiques qui ont du sens !

Retrouvez Lucie Vandevelde sur son blog : http://gretel.canalblog.com et son book : http://lucievandevelde.ultra-book.com.

Le jardin des secretsComme je vous le disais au début de cette interview, grâce aux éditions Les minots je peux vous faire gagner le très beau Le jardin des secrets à l’un de vous. Pour cela dites-moi, en commentaire à cet article, ce que vous faites de vos secrets ! Je tirerai au sort parmi vos réponses et l’heureux élu recevra ce très bel album. Vous avez jusqu’à lundi 20h, bonne chance !


La chronique de… Catherine Latteux

Une fois par mois un acteur de la littérature jeunesse qu’on aime à La mare aux mots nous parle d’un livre qu’il a aimé. Cette fois-ci c’est Catherine Latteux qui s’y colle ! Merci à elle.

Quand Gabriel m’a proposé d’apporter mon petit grain de sel à La Chronique de… j’étais de suite emballée, même si j’avais alors mille autres choses sur le feu. Et puis de suite la grande question : oui mais lequel ? Car je n’avais que l’embarras du choix… alors finalement entre un roman adulte Les cerfs-volants de Kaboul histoire et écriture magistrales, l’album jeunesse paru aux éditions de la balle Un bout de nature, superbe que j’ai eu le grand plaisir de découvrir avant en court-métrage, la BD Birdy’s magnifique que je vous recommande aussi, mon cœur a penché pour un roman graphique Pierre et Lou d’Eric Wantiez et de Marie Deschamps paru chez Scutella Editions, classé en BD jeunesse.

Pierre et LouPierre et Lou rime avec petit bijou… certes il vaut, il ne faut pas se le cacher, quelques sous mais il en vaut vraiment le coup. Un cadeau à se faire offrir ou bien à s’offrir pour le plaisir.

En tout cas moi j’ai littéralement craqué !

Aperçu sur la table des nouveautés d’une librairie, j’ai de suite été attirée par le graphisme.

pierre et louMarie Deschamps a fait des merveilles… quelle poésie dans les traits des personnages ! Ils sont beaux Pierre et Lou, ces deux adolescents solitaires chacun à leur manière.

Par le parti pris graphique, le choix du noir, blanc, gris (avec seulement de toutes petites touches de couleurs en tête de chapitre et une sur l’oiseau), Marie a su exprimer toute l’émotion que suscitent la rencontre, la naissance des premiers amours, les petits riens de la vie (Ah le coucher de soleil sur la mer!!). Le regard du lecteur va ainsi à l’essentiel. Et je rajouterai que les compositions des planches sont riches. De ce point de vue, Marie a vraiment une patte artistique magique.

Et le texte me direz-vous?

C’est une histoire vraiment touchante avec beaucoup de poésie. Mais pas seulement : Pierre et Loul’humour est aussi au rendez-vous à travers les deux compagnons, un chat pour Lou et un oiseau pour Pierre (là encore on retrouve cette opposition), qui commentent les faits et gestes de leur maître.

J’aime bien quand à la fois la poésie et de petites touches d’humour sont présentes. C’est aussi pour cela que je suis conquise par ce très bel ouvrage (car en plus il est de très belle facture).

Sinon, l’histoire paraît simple mais elle est parfaitement bien menée. Au début, Eric Wantiez nous plante le décor, nous décrit ensuite les deux personnages. D’une page à l’autre, on passe constamment de l’un à l’autre, du monde de Pierre au monde de Lou. L’écriture paraît alors « hachée ». Mais c’est bien pensé car justement cela montre bien la juxtaposition physique de ces deux protagonistes, avec leurs différences de monde, d’ailleurs matérialisée par une palissade dans le livre.Pierre et Lou Puis peu à peu, avec la rencontre, la découverte de l’autre, le récit devient fluide ; l’écriture « coule ». Enfin c’est l’impression que cela m’a donné.

En tout cas, il y a une parfaite osmose entre le travail d’Eric Wantiez et celui de Marie. Un beau duo qui fonctionne à merveille et que j’ai adoré retrouver avec Un secret leur dernier bébé de papier, paru en décembre dernier aux Éditions Comme une orange. Celui-ci aussi est une tranche de vie merveilleusement et délicatement décrite.

Pierre et Lou, un roman graphique que je vous recommande donc vivement, pour un bon moment de lecture en perspective. Un livre sur lequel on aime revenir à l’infini.

Merci à Eric et Marie, et aux Editions Scutella aussi, pour cet ouvrage qui me ravit.

Catherine LatteuxCatherine Latteux est auteur.

Ses derniers titres sortis :

Retrouvez Catherine Latteux sur son site : http://kadikatou.over-blog.com

You Might Also Like

Les invités du mercredi : Catherine Latteux et Rebecca Dautremer (+ concours)

Par 28 novembre 2012 Les invités du mercredi

Aujourd’hui je suis encore un homme heureux ! Pensez donc… j’ai posé des questions à Catherine Latteux puis je suis parti en vacances… avec Rebecca Dautremer ! Entre les deux vous pourrez également tenter de gagner un livre-CD de Catherine Latteux, grâce aux éditions des Braques, Arsène Lopin, le célèbre cabrioleur. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Catherine Latteux

Quel a été votre parcours ?
Pour résumer, adolescente une erreur d’aiguillage : Bac C !  Puis des études  d’informatique… vraiment pas mon truc (aujourd’hui personne ne pourra croire à ce début de parcours tant je suis une « quiche » comme on dit sur l’ordi !)… puis je me présente en parallèle de ma licence au concours de l’École Normale… celui-ci réussi, je quitte expressément la fac et deviens instit. J’enseigne ensuite jusqu’en juin 2000. Un congé parental, perte du coup de mon poste dont j’étais titulaire, une envie forte de monter un projet de gîte d’enfants avec des ateliers d’écriture (qui ne se fera pas) me poussent à prendre ma retraite. Et oui ! Je vous l’accorde à 37 ans être jeune retraitée ça fait sourire ! Ce n’est que cinq ans plus tard que je prends la plume, une façon de revenir vers les enfants et partager le goût pour les mots et les histoires. Ayant beaucoup fait écrire et lire quand j’étais enseignante dans l’académie de Grenoble très porteuse de projets (défi-lecture, défi-écriture), cela me manquait. Un premier projet retenu en 2006 publié fin 2007. Depuis j’écris à mon rythme, doucement profitant aussi et surtout de ma vie de famille.

Quels sont les livres qui ont marqué votre enfance et votre adolescence ?
Dans mon enfance, je me souviens surtout des contes comme Blanche-neige que j’avais sous forme de véritables livres animés ; un livre-objet… quand on tournait la page un vrai décor comme au théâtre se dépliait… cela m’a marqué. Après je fus plutôt marquée par des romans à l’adolescence : les nouvelles d’Edgar Poe, Vipère au poing de Bazin, Des souris et des hommes de Steinbeck, Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley

J’adore votre livre Meuh non ! Je trouve qu’il fait passer des messages mais sans que ce soit un livre militant, sans prosélytisme. Pensez-vous qu’en tant qu’auteur jeunesse vous avez un rôle à jouer à ce niveau, que vous devez faire passer des messages ?
Merci pour Meuh, non !. Alors je ne parlerai pas en ces termes en fait. Plutôt que de faire passer un message, je dirai qu’en tant qu’auteur, je cherche dans mes livres à soulever réflexion… j’apporte mon propre regard sur le thème abordé ; l’illustrateur y apporte également le sien… ça s’arrête là ! Effectivement je ne milite pas, je ne donne pas de leçon de morale. Je livre juste ma propre réflexion. Au lecteur ensuite de livrer la sienne.

Que pensez-vous de la production littéraire actuelle pour les enfants ?
Prolifique ! Sans doute trop ! Certes cela apporte de la richesse, même si pour ma part il y a bien trop de production purement commerciale et non littéraire. Du coup, on ne laisse pas le temps au temps. En librairie, les nouveautés chassent très vite les sorties précédentes. Le libraire ne sait plus où donner de la tête. Beaucoup de petites maisons d’édition qui offrent pourtant une littérature de qualité, parfois singulière ont du mal à y trouver leur place… et c’est bien dommage. On appauvrit en voulant offrir plus.

Avez-vous des illustrateurs ou des auteurs que vous aimez particulièrement ?
Oulàlà vous me demandez s’ il y a des illustrateurs que j’aime particulièrement. La liste serait un peu longue mais en plus de mes complices illustrateurs et illustratrices avec qui j’ai travaillé, voici quelques-uns d’entre eux dans des genres très différents que j’aime beaucoup : Jb-Monge, Shaun Tan, Peter de Seve, Samuel Ribeyron, Corentin, Frédéric Pillot, Rebecca Dautremer, Marie Deschamps, Sonja Wimmer

Quels sont vos projets ?
En écriture, pour les mois à venir, je suis sur deux projets BD : l’un avec ma complice d’Ah, tu crôa? Mathilde Magnan. Et l’autre est une adaptation d’une de mes histoires parue en album jeunesse indisponible à présent, avec ??? , pour le moment c’est secret (un auteur-illustrateur découvert et rencontré récemment dont j’ai adoré sa première parution BD). Plusieurs collaborations avec des illustratrices jeunesse, projets d’album, viendront entrecouper ces deux gros projets. Et sinon en projets à paraître (si tout se passe bien), se préparent : Pioupiou aux petits pois aux Éditions des Braques, en février ou mars 2013. (Celui-ci est fin prêt), Eloi et le géant de Bacou aux Editions Planète rêvée fin 2013 et Pedro aime Luna qui aime Pedro (titre provisoire ) aux Editions Millefeuille début 2014.

Ses derniers titres sortis :

Retrouvez Catherine Latteux sur son site : http://kadikatou.over-blog.com

Comme je vous le disais au début de l’interview, j’ai la chance de faire gagner à l’un de vous, un exemplaire du livre-CD Arsène Lopin, le célèbre cabrioleur, grâce aux éditions des Braques. Pour tenter de le gagner dites-moi, en commentaire, quel est le livre-CD (hors musique) préféré de vos enfants ou celui qui vous rappelle le plus votre enfance. Si vraiment vous n’en voyez pas (c’est bien dommage !), dites-le moi vous participerez au tirage au sort quand même (Comme d’habitude vous avez jusqu’à lundi 20h). Bonne chance à tous !


En vacances avec… Rebecca Dautremer

Une fois par mois, je pars en vacances avec un artiste (je sais vous m’enviez). Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet artiste va donc profiter de ce voyage pour me faire découvrir des choses. On emporte ce qu’il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il veut me présenter et c’est lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette semaine c’est Rebecca Dautremer qui s’y colle, merci à elle !
Allez en route !

5 albums :

  • Odette de Kay Fender et Philippe Dumas
  • Les contes bleus et les contes rouges du chat perché de Marcel Aymé, toujours illustré par Philippe Dumas
  • Quand papa était petit y’avait des dinosaures de Vincent Malone et André Bouchard
  • Petit-Ours de Maurice Sendak
  • Helen la petite fille du silence et de la nuit d’Anne Marchon et Colette Camil

5 romans :

  • Zulu de Caryl Feret, un thriller
  • Salambo de Flaubert, un bon gros pavé
  • Fuck America d’Edgar Hilsenrath
  • Ma part d’ombre de James Ellroy, une bio
  • Belle du seigneur d’Albert Cohen

5 DVD : 

  • Days of Heaven de Terrence Malik
  • Fighter de David O’Russel
  • Bright Star de Jane Campion
  • Moonrise Kingdom de Wes Anderson
  • Punch Drunk Love de Paul Thomas Anderson

5 CD :

  • 5 de J.J. Cale
  • Nisi Dominus de Vivaldi
  • The Reckoning d’Asaf Avidan & The Mojos
  • The Shepherd’s Dog d’Iron & Wine
  • Orfeo de Monteverdi

5 artistes :

  • Henry Darger
  • Graciela Iturbide
  • Mike Disfarmer
  • Velasquez
  • Philippe Jaroussky

5 endroits : 

  • Le petit village Les gourniers à l’entrée du parc des Écrins au fond de la vallée du Reallon dans les Hautes Alpes
  • Les jardins du conservatoire de la tomate au château de la Bourdaisiere au bord de la Loire
  • Ouessant
  • Les marais salants de Noirmoutier
  • San Francisco, la cour du pénitencier d’Alcatraz
  • Les escaliers aux esclaves au petit canal de la Guadeloupe ça ne s’oublie pas

Zut ça fait six…

Rebecca Dautremer est auteur et illustratrice.

Ses derniers livres parus :

  • Soie, roman, texte d’Alessandro Baricco, Éditions Tishina (2012)
  • Le petit théâtre de Rébecca, album, Gautier-Languereau (2011)
  • Alice aux pays des merveilles, album jeunesse, texte de Lewis Carroll, Gautier-Languereau (2010)
  • Artbook Dautremer, grand livre illustré, texte de Taï Marc Le Thanh, Le Chêne (2009)
  • Swing Café, Livre-CD, texte de Carl Norac, Didier Jeunesse (2009)
  • Carnet secret du Petit Poucet, album, texte de Philippe Lechermeier, Gautier-Languereau (2009)
  • Elvis, album, texte de Taï-Marc Le Thanh, Gautier-Languereau (2008)
  • Le loup de la 135e, album, texte de Rébecca Dautremer, illustré par Arthur Leboeuf, Seuil (2008)
  • Nasreddine et son âne, album, texte d’Odile Weulersse, Père Castor / Flammarion (2008)
  • Les histoires de Séraphin Mouton, albums, textes de Taï-Marc Le Thanh, Gautier-Languereau (2007/2008)

Retrouvez Rebecca Dautremer sur son site : http://www.rebeccadautremer.com

You Might Also Like

Un chien attachant, un oiseau peureux et des vaches qui pètent !

Par 16 avril 2012 Livres Jeunesse

Pour bien commencer la semaine, des livres drôles et poétiques !

Lulu et Moussu s’entendent à merveille, ensemble ils se déguisent, jouent, se protègent. Et même si Moussu ne parle pas, Lulu le comprend (et puis Moussu chante !). Ces deux-là sont vraiment inséparables et vivent une très belle amitié.

Mais quelle beauté que ce livre ! C’est absolument fou car je disais l’autre jour (je me cite) « Les illustrations de Cécile Vangout (dont je ne suis pas le plus grand fan habituellement) sont absolument superbes, très épurées, avec beaucoup de rouge. Cet album est tout simplement une merveille. » et non seulement je peux redire la même chose, mais je commence à me demander si c’est pas une grosse ânerie que j’ai mis entre parenthèse ! Ici les illustrations sont aussi à tomber par terre ! Esthétiquement c’est l’un des plus beaux albums que j’ai vu ces derniers temps. Superbe ! L’album parle donc de la complicité entre un petit garçon et son chien, le texte est drôle et très poétique, tout en finesse. Terriblement touchant. Un pur bijou !

Burt est sur sa branche… suspense… va-t-il sauter ? Il hésite… prend de l’élan et finalement il reste là. Alors Burt ?

Voilà un livre sur lequel on a scotché ma fille et moi, c’est très drôle, frais, bien écrit. L’auteur commente les actions du petit oiseau Burt est bien préparé. Mentalement et physiquement. et l’interpelle. Les enfants adorent, le texte étant très court ils le connaissent vite par cœur et le racontent aussi, dans les illustrations quelques détails les amusent également. Alors bien sûr ce n’est pas que drôle ! Ça parle de surmonter ses peurs, et surtout de la peur de l’eau (en fait Burt doit sauter dans l’eau, désolé je vous révèle un peu la fin…). Les expressions du petit oiseau sont hilarantes. Un petit livre drôle et terriblement efficace !

Alors qu’ils prennent un verre en terrasse, deux insectes entendent une manifestation. Les humains sont en colère contre les vaches qui pètent et polluent la planète. Nos deux amis décident donc de vite prévenir Marguerite… mais celle ci ne se trouve pas dans les champs mais dans une grande pièce avec un grand nombre de ses congénères. Et au lieu de brouter les pâturages, elle mange des granulés qui la rendent patraque. Et si tout ça était le début de la solution…

Voilà un album drôle, intelligent, bien écrit, esthétique,… J’ai déjà lu des livres pour enfants où l’on veut faire passer un message écolo et c’est souvent très maladroit, souvent lourd, on veut faire absolument passer le message et tant pis pour l’histoire, tant pis si on tombe dans la caricature. Ici on est loin de ça. Déjà l’histoire elle-même est très drôle, très bien écrite avec un langage moderne, ensuite parce que c’est dit de façon très fine, sans lourdeur. À la limite je dirai même que le message écologiste que le livre veut faire passer n’est pas la principale idée de l’histoire et c’est justement ça la réussite, il passe sans aucun prosélytisme. Une vraie réussite ! Côté illustrations, je connaissais de loin le travail de Nicolas Gouny, plusieurs de ses albums avaient été chroniqués ici mais jamais par moi, mais tout ce que j’avais vu me donnait follement envie. J’avais raison d’avoir cet apriori positif car c’est un pur régal. Le livre étant édité par Frimousse, l’objet est magnifique avec papier épais. Si vous cherchez un joli livre, drôle et pas ennuyeux pour parler des animaux en batterie… vous l’avez trouvé ! Si vous ne cherchez pas ça mais juste un album drôle, moderne avec des phrases qu’on prend plaisir à lire à voix haute… vous l’avez trouvé aussi !

Lulu et Moussu
de Catherine Leblanc, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou
10,20€
Il l’a fait !
de Ole Könnecke
L’école des loisirs
7,10€
Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète !
de Catherine Lafaye-Latteux, illustré par Nicolas Gouny
Frimousse dans la collection Maxi’BOUM
15€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Séverine Vidal que j’adore (oui je sais vous ne l’aviez pas remarqué) a été interviewée par Eien, vous pouvez lire ses réponses ici : http://www.eienblog.com/2012/03/rencontre-avec-severine-vidal/

Gabriel

You Might Also Like

Un voisin bien étrange, un original qui veut voler et des nouvelles de notre amie émilie

Par 22 mars 2012 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on retrouve une maison d’édition qu’on aime beaucoup, les Éditions des Braques et une petite fille qu’on adore, émilie.

Mais qui est donc ce voisin qui vient d’emménager à côté ? Il a l’air bien étrange et les sons qui sortent de chez lui laissent présager des choses hors du commun ! Collons mieux l’oreille pour espionner…

Un livre-CD d’une très grande qualité, comme toujours aux Éditions des Braques. Ici on parle donc de la peur de l’inconnu, de l’étranger. Des fantasmes qu’il déclenche : le personnage interprète chacun des sons qu’il entend de manière très farfelue alors qu’il s’apercevra qu’il s’agissait de choses assez banales. On parle aussi de l’imagination débordante qu’on a parfois. Les illustrations de Marie Dorléans sont très belles, principalement en noir et blanc, les fantasmes du héros sont en couleur, superposées sur le dessin principal. Elle ajoute aussi un côté ludique en plaçant des rébus dans les cadres accrochés chez le héros, d’autres rébus sont proposés à la fin du livre. Guillaume Gallienne est comme toujours captivant (ceux qui l’ont écouté sur France Inter dans Ça ne peut pas faire de mal le savent). Seul bémol, le texte lu et le texte écrit ne sont pas tout à fait les mêmes… c’est quelque chose qui me dérange systématiquement, le texte dit par Guillaume Gallienne est bien plus long que celui écrit, il aurait mérité d’être sur le livre. Mis à part ce détail c’est toujours un plaisir de retrouver les livres CD des Éditions des Braques.

On reste justement avec eux et ce coup-ci c’est Miou-Miou qui nous raconte l’histoire

Arsène Lopin est un peu le zinzin de son village, les autres se moquent de lui et le trouvent bien original. Cet hurluberlu a dans l’idée de voler ! Mais un jour, un homme qui vole va être bien utile aux habitants de Potimarron, le village où vit Arsène. Mais arrivera-t-il à remplir sa mission ?

Ici on joue sur les sons, les mots roulent dans la bouche, on s’amuse avec la langue. Les illustrations de Laure Gomez à base de collages de morceaux de journaux, de papier canson et de dessins sont très belles, elles m’ont d’ailleurs donné envie de connaître d’autres livres illustrés par elle. Et justement vient aussi le bémol… Ici le texte est court et donc si on suit le CD on tourne vite les pages et finalement on n’a pas le temps de bien voir toutes les illustrations. Pour les enfants c’est un peu trop rapide, ma fille voulait s’attarder un peu en écoutant, en découvrant. Alors bien sûr on peut y revenir ensuite mais ce n’est pas pareil, c’est quand on écoute l’histoire qu’on aime regarder les illustrations. Elles sont si belles qu’on a envie de prendre son temps. Mais c’est encore ici un petit détail tant le reste est agréable (ah la douce voix de Miou-Miou…) et soigné (beau papier épais comme à chaque fois avec cette maison d’édition).

Une héroïne qu’on aime infiniment et dont on vous parle à chaque nouveauté c’est émilie.

émilie et stéphane on rapporté des poussins du marché, ils jouent avec eux quand les cousins arrivent. Et si on partageait ? Un pour émilie, un pour stéphane, un pour alexandre, un pour sidonie et le dernier pour nicolas qui pense que le sien sera le seul coq ! Aura-t-il raison ?

Quelle joie de retrouver une nouvelle fois ce petit personnage. Ici on parle donc de partage mais les enfants apprennent aussi des petites choses sur les poules (qu’avant d’être grand ce sont des poussins, que seules les poules pondent des œufs). Les albums d’émilie sont toujours très doux et parlent aux enfants. Des scènes simples mais dans lesquelles ils se reconnaissent, des graphismes sobres qu’ils adorent.

Vient de sortir également, la maison d’émilie, un album plus gros dans la même collection que l’école d’émilie et une journée d’émilie qui étaient déjà sortis. Ici on découvre la maison d’émilie pièce par pièce avec à chaque fois une petite comptine et une petite suite d’histoires. Dans la cave, émilie trouve des pommes et des noix, dans la cuisine elle va en faire une tarte, puis faire des petits bateaux avec les coques de noix pour jouer dans la salle de bain,… Couverture matelassée, pages épaisses, cette collection est très belle, et on est heureux de retrouver encore émilie et sa famille. En fin d’ouvrage la recette de la tarte faite par émilie.

Retrouvez tous les livres d’émilie dont j’ai parlé ici. Et je vous rappelle qu’émilie arrive en dessin animé prochainement… nous en reparlerons !

Mon voisin de Marie Dorléans, raconté par Guillaume Gallienne
Éditions des Braques. 18,30€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants (5/9 ans d’après l’éditeur)

Arsène Lopin, Le célèbre cabrioleur de Catherine Lafaye-Latteux, illustré par Laure Gomez, raconté par Miou-Miou
Éditions des Braques. 18,30€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants (4/7 ans d’après l’éditeur)

émilie et les poussins de Domitille de Pressensé
Casterman. 5,75€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

la maison d’émilie de Domitille de Pressensé
Casterman. 13,95€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

——————————————————————————————————————

A part ça ?

Katsumi Komagata j’en suis fan, j’en avais déjà parlé sur le forum. En ce moment et jusqu’au 14 avril vous pouvez admirer des sérigraphies à la librairie des Trois Ourses (6 passages Rauch à Paris dans le 11ème) et même assister à une rencontre le 29 mars de 18h à 20h.

Une petite vidéo, si vous n’avez pas le temps (ou le courage) de lire le forum et si vous ne connaissez pas Katsumi Komagata.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange