La mare aux mots
Parcourir le tag

Catherine Pineur

Des animaux solidaires et des femmes extraordinaires!

Par 12 février 2019 Livres Jeunesse

Aujourd’hui deux beaux albums positifs et intelligents : T’es là Alfred de Catherine Pineur qui nous parle tout en finesse de la question des réfugié·e·s, et puis Les inventrices et leurs inventions d’Aitziber Lopez et Luciano Lozano sur des femmes formidables qui ont révolutionné notre quotidien ! Bonne lecture !

T’es là, Alfred ?
de Catherine Pineur
L’école des loisirs
9,70 €, 155×217 mm, 28 pages, imprimé en France, 2019.
Les inventrices et leurs inventions
Texte d’Aitzibert Lopez (traduit par Sébastien Cordin), illustré par Luciano Lozano
Les éditions des éléphants
14 €, 221 x 312 mm, 40 pages, imprimé en France, 2019.

You Might Also Like

Le temps passe, plus ou moins vite…

Par 17 décembre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux très beaux albums sur le temps !

comme un secretLe week-end prochain, c’est l’hiver ! L’occasion de vous présenter Comme un secret, un album parfaitement dans le thème ! Lucien n’aime pas l’automne et s’en plaint à son père. Il n’aime pas bien l’hiver non plus. En fait, il n’aime pas du tout voir son arbre préféré se dénuder progressivement. Il a alors l’idée de l’habiller chaudement avec des écharpes et des guirlandes. Noël passe, et tout doucement, soleil et feuillages reviennent, le printemps arrive…

Lucien appréhende cette farandole des saison, le temps qui s’étire et modifie son environnement. En quelques pages et quelques phrases, Émile Jadoul nous fait traverser plusieurs saisons. C’est simple, délicat, et tendre, à la fois dans le choix des mots et les illustrations très douces réalisées à quatre mains avec Catherine Pineur. On ressent de la complicité du petit garçon avec son papa, mais aussi et surtout avec la nature et son arbre favori, qu’il chérit comme un ami ! Un album pour passer l’hiver, cette saison où la nature, même nue n’est pas morte… Le printemps revient toujours, promis.

qu'est-ce que je m'ennuieAlors que certains trouvent que le temps passe trop vite, il arrive parfois qu’on ait l’impression qu’il s’étire, s’étire et s’étire encore. A ce moment-là peut surgir l’ennui ! C’est le cas du petit héros de ce bel album. Il cherche désespérément quelque chose à faire, mais rien ne trouve grâce à ces yeux. Il s’occupe vaguement, mais se lasse très vite, et rien ne trouve grâce à ces yeux ! Il rumine, il s’agace, il boude rien ne va. Et pourtant, s’il avait levé le nez, il aurait vécu une folle journée !

Le lecteur, lui, sait ce que ce petit personnage rate ! Sur chaque page, il a le dos tourné et n’imagine pas ce qui se passe dans son dos ! Des choses extraordinaires, des fleurs qui poussent dans son salon, des personnages qui sortent de terre, des trésors,..! Il a raté l’occasion de s’amuser, parce que lorsqu’on décrète que la journée est fichue, il ne peut en être autrement ! Les illustrations de François Soutif sont magnifiques et pleines d’humour, jouant sur le contraste entre le noir et blanc qui correspond à ce que vit le personnage, et les belles scènes colorées qui mettent en scène toute la magie à côté de laquelle il passe, tout occupé qu’il est à bouder ! Tout ceci met parfaitement en scène le texte de Christine Naumann Villemin, tendre, poétique et malicieux ! Voici un bel album pour apprendre à se donner les moyens d’éviter l’ennui et la sensation que le temps n’avance pas !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres d’Émile Jadoul (A l’eau, Hourra, Aglagla, Tout le monde y va, Gros pipi, A la douche, A la folie, Les mains de papa, Mon bonnet, Canaille n’aime pas la soupe, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur,  et Canaille a oublié son doudou) que nous avons également interviewé. Retrouvez également d’autres chroniques de livres de Christine Naumann-Villemin (Le pipi de Barnabé, Jour de piscine, Quand le loup a faim, Oh pétard et La tétine de Nina) et même un livre illustré par François Soutif (Petite histoire).

Comme un secret
Texte d’Émile Jadoul, illustré par Émile Jadoul et Catherine Pineur
Pastel
13,50 €, 215 x 302 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2013
Qu’est-ce que je m’ennuie
Texte de Christine Naumann Villemin, illustré par François Soutif.
Kaléidoscope
13 €, 228 x 300 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013

A part ça ?

Samedi, ce sera le solstice d’hiver ! C’est-à-dire le jour le plus court de l’année ! A cette occasion Le jour le plus Court propose en France et à l’étranger, un festival de court-métrage dont vous trouverez le programme sur http://www.lejourlepluscourt.com/
Il y a souvent de très belles surprises !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange