La mare aux mots
Parcourir le tag

Cécile Vangout

Des séries

Par 7 août 2017 Livres Jeunesse

Les enfants aiment retrouver des héros et des héroïnes récurrent.e.s au fil de leurs aventures. Aujourd’hui, je vous propose de faire connaissance avec de nouvelles séries. Des héros et des héroïnes qui vont faire la joie de vos enfants.

Ça fait du bien de se lever le matin
Ça fait du bien une journée sans ma sœur

Textes de Charlotte Moundlic, illustrés par Charlotte Gastaut
Albin Michel Jeunesse dans la série Ça fait du bien
9,50 € chacun, 195×225 mm, 32 pages chacun, imprimé en France, 2017.
La sorcière Gros-derrière
La cabane de nuit

Textes d’Astrid Desbordes, illustrés par Pauline Martin
Nathan dans la série Max et Lapin
5,90 € chacun, 177×179 mm, 24 pages chacun, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Mölang et Piu Piu
Texte de Marie Manand, d’après les personnages de Hye-Ji Yoon
Père Castor dans la série Mölang
10 €, 220×285 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2016.
Wa-Wa à la ferme
Bon anniversaire Wa-Wa !

de Laura Wall (traducteur-trice non crédité.e)
Alice Jeunesse dans la série Wa-Wa
9,90 € chacun, 220×220 mm, 52 pages, imprimé en Turquie, 2015.
Le pommier de Cali
Cali à la montagne

Textes de Nancy Guilbert, illustrés par Cécile Vangout
Les éditions Éveil et découvertes dans la série Cali
9 € chacun, 185×185 mm, 32 pages chacun, imprimé en U.E., 2015 et 2016.
Suzon ne veut pas aller à l’école
Suzon part en pique-nique

Textes d’Émilie Chazerand, illustrés par Amandine Piu
Gulf Stream dans la collection Mes petits héros
9,50 € chacun, 188×189 mm, 24 pages chacun, lieu d’impression non indiqué, 2017.

You Might Also Like

Avoir un petit sourire en coin…

Par 2 septembre 2014 Livres Jeunesse

Mais si vous voyez bien de quoi je parle, j’en suis certaine ! Ce petit sourire en coin qui apparaît quand on est attendri et charmé par un bel album. C’est ce qui m’est arrivé récemment avec ces deux albums !

je t'aimeUne petite fille voudrait inscrire « Je t’aime ! » sur son dessin avant de l’offrir. Mais elle ne sait pas encore écrire. Elle se rend donc chez les voisins. Mais elle n’y comprend rien : Fatima a dessiné un gribouillis, Sayako des signes étranges, et Micha, n’en parlons pas ! Et c’est ainsi à tous les étages…
Ce que cette petite fille ne sait pas, c’est que tous ces drôles de dessins veulent bien dire je t’aime ! En arabe, en grec, en russe, en grec, en tamoul… Toutes les langues ont une manière d’exprimer l’amour !
Avec une histoire simple, tendre et poétique mais pas mièvre, Géraldine Elschner s’intéresse aux alphabets et aux cultures du monde. Et surtout, les illustrations pleines de vie et de douceur de Cécile Vangout, que j’aime décidément beaucoup, donnent beaucoup de relief à ce bel album : dans les appartements, on trouve des indices de la culture des habitants, et les écritures du monde entier sont mises en valeur.
Un très bel album pour dire et écrire Je t’aime ! dans toutes les langues !
Vous pouvez feuilleter quelques pages de l’album sur le site des éditions L’élan Vert.

le loup beautéLe Loup Beauté est passionné par les chaussures. Bottes, bottines et bottillons n’ont pas de secret pour lui. Mais voilà, quand on est un loup, on est plutôt destiné à manger des petits cochons et ouvrir une boucherie. Et autour de lui et dans sa famille, on se moque, on le raille… Difficile de résister à la pression, mais le Loup Beauté tient bon. Écouter son cœur, c’est vivre heureux !
Coup de cœur pour cet album qui encourage à vivre sa vie comme on l’entend, et à cultiver la différence ! Angéline Chusseau nous conte une belle histoire, avec des pointes d’humour et beaucoup de tendresse pour ce loup persévérant. Les illustrations de Mélanie Desplanches m’ont beaucoup plu également, à base de peinture et d’une foule de détails malicieux (en fin d’ouvrage, on a même le droit d’entrer un tout petit peu dans les coulisses de l’illustratrice, un bonus bien trouvé).
Un album pour apprendre à gérer la pression collective et à vivre selon ses propres désirs !
Vous pouvez feuilleter quelques pages de l’album sur le site des éditions Les Minots.

Quelques pas de plus
Nous avons déjà chroniqué d’autres albums de Cécile Vangout (D’où il vient ce gros chagrin ?, Petit Minus, Et tu es né…, Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy) et Angéline Chusseau (Kalou et le fantôme d’en face). Retrouvez également notre interview de Cécile Vangout.

Je t’aime !
Texte de Géraldine Elschner, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou
10,20 €, 216 x 216 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014
Le loup beauté
Texte d’Angéline Chusseau, illustré par Mélanie Desplanches
Les Minots
13,50 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014

À part ça ?

Si vous aimez les motifs de la couverture de Je t’aime !, sachez qu’ils sont l’œuvre des tampons de Fabienne Muller, qui possède un site, La Fabutineuse.

Marianne

You Might Also Like

Maladresse et chagrin, avec Anne-Gaëlle Balpe

Par 16 juin 2014 Livres Jeunesse

Anne-Gaëlle Balpe fait partie de ces auteurs que l’on suit. Elle vient de sortir deux nouveaux albums, très réussis, Le roi maladroit et D’où il vient ce gros chagrin ?.

Le Roi maladroitUn roi était si maladroit qu’il mettait ses vêtements à l’envers. Pour se moquer de lui, on le surnommait Dagobert, comme dans la chanson. Forcément, être moqué ainsi ne lui plaisait pas, et il voulut changer. Il fit venir Berlin l’enchanteur, qui était toujours enrhumé, pour lui préparer une potion. Malheureusement, l’enchanteur ne réussit pas à conjurer le sort. Et si un petit monsieur habillé d’un costume et portant une valise y arrivait ?
Voilà un bien bel album. Dans son texte, Anne-Gaëlle Balpe, s’amuse avec des références qui vont beaucoup plaire aux enfants. L’humour subtil du texte est bien agréable. C’est un texte drôle et intelligent. Et il faut dire aussi que les grandes planches de Mayalen Goust sont superbes, elle arrive à allier humour et esthétisme. Ces illustrations accompagnent avec merveille les mots d’Anne-Gaëlle Balpe. Il est difficile de ne pas vous révéler la chute, car après tout ce livre ravira les enfants concernés… En fait si le roi est si maladroit c’est qu’il ne voit pas très bien. Nul besoin donc d’enchanteur, mais le petit monsieur, qui a des lunettes dans sa valise sera bien plus utile.
Un album aussi beau que drôle pour dédramatiser les lunettes.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

D'où il vient ce gros chagrinCe matin, en se réveillant, une petite fille découvre un gros chagrin assis sur elle. D’où vient-il ? Il faut trouver ! Est-ce à cause de la blessure sur le genou ? Non ça ne lui fait plus mal maintenant. Alors peut-être l’oreille décousue du nounours ? Non maman a promis de la réparer. Il n’est quand même pas là sans raison… Et non seulement il faut trouver ce qui l’a fait venir… mais aussi le faire partir.
Bien sûr, on ne peut pas s’empêcher de penser au Crafougna de Stéphane Servant et Anne Montel en lisant D’où il vient ce gros chagrin ? d’Anne-Gaëlle Balpe et Cécile Vangout, mais ici on est plus dans la douceur (sans mièvrerie), on s’adresse aux plus petits. Je suis toujours aussi fan du travail de Cécile Vangout qui, là encore, illustre avec beaucoup de poésie et de tendresse. Le texte est là aussi très fin, on parle donc du chagrin (qui est personnifié par un monstre qui va être de moins en moins gros au fur et à mesure que la petite fille se sent mieux). On ne dit jamais quelle est la cause du chagrin si bien que chaque enfant pourra s’y projeter.
Un très bel album, plein de douceur et de poésie pour surmonter sa peine les jours où l’on se sent un peu triste.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Anne-Gaëlle Balpe (Une pizza pour Monsieur WolfLa lanterne magique, Noël à l’endroit, Où va-t-on quand on disparaît ?, Chez moi, Mon cartable, De vrais amis, Le grand n’importe quoi, Rouge bitume, Noël en Juillet, On n’a rien vu venir, Bonhomme et le caillou bleu, Quand je serai grand, je serai grand méchant loup, Les potions de Papi-guérit-tout, et Fées d’hiver), Mayalen Goust (Le prince amoureux) et Cécile Vangout (Petit Minus, Et tu es né…, Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy). Retrouvez également nos interviews d’Anne-Gaëlle Balpe et de Cécile Vangout.

Le roi maladroit
Texte d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Mayalen Goust
Marmaille & compagnie
13,50 €, 329×306 mm, 32 pages, imprimé en France, chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
D’où il vient ce gros chagrin ?
Texte d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Cécile Vangout
Gautier Languereau dans la collection Les petites histoires du soir
10,50 €, 200×230 mm, 32 pages, imprimé en Roumanie, chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

J’aime les livres et je veux que les auteurs en vivent, un groupe facebook à suivre.

Gabriel

You Might Also Like

Un bébé ? Mais ça sert à quoi ? (+ concours)

Par 21 février 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui trois livres qui parlent d’un bébé qui arrive.

Petit MinusUn bébé c’est pas génial… ça fait du bruit, ça bave et ça sert à rien ! Pourtant il va bien falloir s’y faire… il va y avoir un bébé à la maison. En plus faut lui trouver un nom à ce truc ! « Numéro 2 » ? « Petit Krado » ? Et pourquoi pas « Minus » ? Les parents n’ont pas l’air enchantés…

Voilà un album que j’adore. C’est drôle et poétique, c’est un peu piquant, on ne prend pas petit Minusles enfants pour des idiots, on raconte ici ce qu’ils pensent vraiment, ce qu’ils vivent. Parce qu’elle a raison cette future grande sœur, un bébé c’est pas que du bonheur ! Ce sont des nuits écourtées, des odeurs pas toujours sympa… mais en même temps… Car oui évidemment la petite fille va bien se rendre compte qu’un bébé, malgré ses défauts, c’est quand même pas mal ! Séverine Vidal signe un de ses meilleurs textes, d’après moi. Elle alterne les souvenirs et pensées de celle qui va devenir une grande sœur avec les scènes du jour J (le bébé est né). Cécile Vangout avec son dessin plein de poésie et de délicatesse ajoute énormément de tendresse à cet album et souligne son côté piquant. Une vraie réussite !

Et tu es néD’abord il y a eu la rencontre des parents, leur amour… et tu es né…

Ici les parents s’adressent donc à l’enfant, celui qui est né de l’amour de deux personnes, cet amour qui fait qu’il existe. On parle des moments où on le sent bouger dans le ventre, Et tu es néde la première fois où on le voit en échographie, de la préparation de sa chambre et enfin de son arrivée. C’est avec des petites phrases simples et délicates que Valérie Weishar Guiliani nous parle de la naissance et de ce qui la précède, de la magie qui  fait qu’un être nait. Ici aussi le livre est illustré par la talentueuse Cécile Vangout mais dans un style très différent. Elle n’utilise ici que du rouge (comme dans Lulu et Moussu) et j’avoue que j’ai un gros faible pour ce genre d’illustrations. Là aussi c’est délicat et poétique. Ce sont d’ailleurs deux mots qui décrivent bien cet album, délicat et poétique.

Oh ! un bébé !Oh ! Un bébé ! Il est devant la porte dans un panier accompagné d’un mot… ah zut c’est Joé qui demande de garder ce bébé jusqu’à ce soir… d’accord (de toute façon plus le choix, il est là !) mais on en fait quoi ? Comment ça marche un bébé ? Comment on l’occupe ?

Beaucoup d’humour ici aussi dans Oh ! Un bébé ! Tim ne sait pas du tout comment s’occuper de ce petit être et il va Oh ! Un bébé !tenter des choses et voir que finalement ce n’est pas si compliqué. On parle ici d’apprendre à vivre avec un bébé qui arrive dans la maison, à s’en occuper et même si ici il n’est pas question de fratrie il est évident que les enfants qui viennent de devenir grand frère ou grande sœur vont se reconnaître dans les questionnements de Tim. J’aime beaucoup les textes de Véronique Mazière, j’avais déjà beaucoup aimé Bonjour, bonsoir avec les mêmes personnages. Ses textes paraissent très simples mais sont percutants pour les jeunes enfants, ils leur parlent vraiment.

Quelques pas de plus…
Retrouvez :
– d’autres livres sur la naissance.
Séverine Vidal en interview sur le blog et nos chroniques de ses autres livres : Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps.

– notre interview de Cécile Vangout et nos chroniques de ses livres : Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy.
– nos autres chroniques de livres écrits par Valérie Weishar-Giulani : Un dîner entre amis ?, Les secrets des fleurs et L’Abécédaire du petit écolier.
– nos autres chroniques de livres de Véronique MazièreRegarde-toi dans le miroir… et fais comme moi et Bonjour, bonsoir.

Petit Minus
de Séverine Vidal, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Les petits m
11,20€, 230×231 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Et tu es né…
de Valérie Weishar-Giulani, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou
10,20€, 218×217 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2012.
Oh ! Un bébé !
de Véronique Mazière
Didier Jeunesse dans la collection Les histoires de Tim & Joé
11,90€, 206×209 mm, 26 pages, imprimé en France sur papier recyclé, 2013.

A part ça ?

Vous voulez gagner un exemplaire de Petit Minus ? Rendez-vous ici !

Gabriel

You Might Also Like

Entre des parents qui ne s’aiment plus…

Par 3 janvier 2013 Livres Jeunesse

Un thème pas toujours facile à aborder : la séparation des parents. Deux albums qui l’abordent de façon très différente.

Mon cartable

Marin a une chose qui ne le quitte jamais : son cartable. C’est la seule chose qui le suit chez son père et chez sa mère. Ce cartable était autrefois une sorte de coffre où il cachait des trésors, maintenant il sert aussi de boîte aux lettres entre ses parents, il sert aussi à transporter les affaires pour la semaine le dimanche soir.

Anne-Gaëlle Balpe fait passer énormément de choses avec cette histoire de cartable, et Mon cartableles fait passer avec beaucoup de finesse. Elle parle ici du sentiment qu’ont les enfants de divorcés de jouer les tampons entre les parents, d’être un facteur, écouter les griefs qu’ils ont l’un envers l’autre. Ce cartable qui était un des « objets fétiches » de l’enfant devient quelque chose de lourd à porter. C’est bien sûr également une métaphore sur tout ce que Marin doit maintenant porter sur ses épaules, emporter avec lui. Un très très beau texte. Côté illustrations, on est sensible ou pas au travail de Lisa Zordan, je pense… je vous laisse voir vous-même à quel clan vous appartenez ! Dans tous les cas on ne peut pas lui enlever qu’elle apporte de la douceur et de la poésie au texte (qui n’en manquait pas).

Est-ce que vous m'aimerez encore... ?Un enfant se demande si ses parents qui passent leur temps à se disputer le font à cause de lui, est-ce à cause de lui que ses parents ne s’aiment plus ? Et lui… l’aiment-ils encore ?

Ici c’est d’un couple en pleine séparation dont parle Laurie Cohen, avec les cris, les pleurs… et le questionnement des enfants. Les superbes illustrations de Cécile Vangout est-ce que vous m'aimerez encore(quel talent…) font de l’album un livre plein de douceur, de poésie mais sans mièvrerie. Même si je suis moins fan du texte de ce livre par rapport au précédent, il y a un superbe passage, une simple phrase : « Mais moi, j’ai bien vu que dans ses gâteaux il y a plein de larmes qui coulent. C’est pour ça que des fois il y a un petit goût de sel… » est une des plus belles phrases que j’ai lu dans un livre jeunesse récemment.
Des extraits ici.

Quelques pas de plus…
Beaucoup d’autres livres sur le divorces dans notre fiche thématique.
Retrouvez :
– notre interview d’Anne-Gaëlle Balpe et ses livres que nous avons chroniqués : De vrais amis, Le grand n’importe quoi, Rouge Bitume, Noël en juillet, On n’a rien vu venir, Bonhomme et le caillou bleu, Quand je serai grand, je serai… Grand Méchant Loup ! et Les potions de Papi-guérit-tout.

– notre interview de Cécile Vangout et nos chroniques de ses livres : Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy.
– les autres livres de Laurie Cohen que nous avons chroniqués : Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière.

Mon cartable
de Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Lisa Zordan
Kilowatt
10€, 173×243 mm, 30 pages, imprimé à Singapour, 2012.
Est-ce que vous m’aimerez encore… ?
de Laurie Cohen, illustré par Cécile Vangout
Galapagos
12,94€, 241×181 mm, 32 pages, imprimé en France, 2012.

A part ça ?

Sur le forum nous avons commencé à répertorier les cartes de vœux des auteurs, illustrateurs, maisons d’éditions… ça donne une jolie galerie que vous pouvez consulter (voire compléter) ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange