La mare aux mots
Parcourir le tag

Chiffres

Aventures et musique en anglais !

Par 27 juin 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection d’ouvrages destinés à se familiariser avec la langue anglaise, à tout âge !

let's play with the animalsJenny et Jack, son ami perroquet aimeraient jouer à cache-cache avec les animaux de la forêt. Mais tout le monde a disparu… Où sont donc passés le lapin, le cheval, le chat, le poisson, le cochon et l’oiseau ? Heureusement que Jenny a des pouvoirs magiques et qu’avec sa baguette et son balai elle va réussir à retrouver la trace de ses amis.
Tous les ans, un grand jeu est organisé dans la forêt. Tous les jeunes sorciers y participent et le vainqueur remportera un cadeau magique de la part du vieux sage. De multiples épreuves attendent les concurrents. Ils devront notamment savoir compter jusqu’à 10… Heureusement, Jenny maîtrise parfaitement la question ! Aidée de Jack, elle se démène pour gagner cette grande course !
let's count togetherOn retrouve Jenny et Jack avec plaisir dans ces deux nouvelles aventures bilingues. Les histoires d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones sont racontées en français, mais les paroles de certains personnages apparaissent dans des bulles, en anglais ! Une version audio est disponible sur le site de l’éditeur, pour accompagner la découverte du livre et entendre la bonne prononciation des mots anglais. Avec Let’s count together et Let’s play with the animals, les deux derniers albums de la collection, on retrouve un texte drôle et rythmé avec des personnages attachants et de vraies péripéties, une construction faite pour se familiariser doucement avec la langue de Shakespeare et les notions les plus simples, et de jolies illustrations colorées d’Elsa Fouquier. Un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable !
Les mêmes vus par Maman Baobab et Les lectures de Liyah.

VIVE LES COULEURSTwiki et Twini, deux kiwis (les animaux évidemment, pas les fruits), entreprennent de se mettre à la peinture ! Ils découvrent donc la magie des couleurs, mais surtout la séance artistique ne se passe pas tout à fait comme prévu… Les deux compères ne sont pas des plus adroits et les catastrophes s’enchaînent ! Termineront-ils leur œuvre ?
Accompagnées d’un CD pour joindre la version audio à la découverte du livre (et découvrir la chanson des kiwis), les aventures de Twiki et Twini, héros en pâte à modeler issus d’une série d’animation diffusée à la télévision, permettent au lecteur de découvrir une histoire bilingue, avec des passages tantôt en français, tantôt en anglais. Isabelle Duval mélange les deux langues avec finesse dans une histoire pleine d’humour !
Le même vu par Maman Baobab.

chante et découvre l'anglais 2Et si l’on chantait ? Quoi de mieux pour découvrir une langue que de passer par la musique, pour appréhender les intonations et les accents ?
C’est ce que nous propose Chante et Découvre l’anglais Volume 2. À travers une douzaine de chansons originales abordant tour à tour les émotions, les saisons, les aliments, les animaux, l’anniversaire, les nombres ou les villes anglaises, Stéphane Husar nous fait découvrir la musique de la langue anglaise sur des airs pop, jazz, rock… Le livre qui accompagne le CD fournit les paroles des chansons et leur traduction française ainsi qu’un imagier pour chaque thème, qui aide à comprendre les textes et permet d’enrichir son vocabulaire.
Un support ludique pour apprendre en s’amusant, dès le plus jeune âge !
Le même vu par Maman Baobab.

scooby-doo the chocolate phantomScooby-doo, le célèbre chien marron et toute sa bande visitent la foire du chocolat. Mais un fantôme s’introduit dans l’espace d’exposition, détruit tout et menace l’événement ! Les enfants doivent intervenir au plus vite pour arrêter ce malheur !
Sous la forme d’une bande dessinée entièrement présentée en anglais et accompagnée de nombreuses notes en français dans la marge pour aider à la compréhension, The chocolate phantom est une enquête pleine d’humour et de suspense qui permet au lecteur de lire entièrement dans une langue étrangère. Les nombreuses illustrations propres au format de la bande dessinée facilitent encore la compréhension et permettent une lecture autonome ! À la fin de l’ouvrage, on trouve différents jeux. Une très bonne idée bien réalisée, pour entrer complètement dans la langue anglaise, sans filet, ou presque !

MY LOVE MON VAMPIREAlicia est une jeune vampire de 480 ans, rien que ça ! Elle est donc en âge de tuer pour se nourrir. Mais la jeune créature n’est pas comme les autres. Elle ressent des sentiments humains qui l’empêchent d’accomplir son destin de tueuse. Bastien, jeune lycéen l’aperçoit un jour. Il est très intrigué… Il découvrira bientôt quelques secrets de famille troublants qui le plongeront encore un peu plus dans le doute…
My love mon vampire est une histoire bilingue pour les lecteurs aguerris qui se sentent prêts à lire un chapitre entier en anglais, en alternance avec un chapitre en français. N’étant moi-même pas très à l’aise avec l’anglais, j’ai d’abord été un peu effrayée. Puis on prend le rythme, et grâce aux chapitres en français, on retrouve les éventuels éléments incompris dans le passage précédent. Même si je ne suis pas une grande amatrice des histoires de vampire, j’ai trouvé l’histoire de Manu Causse bien ficelée et pleine de suspense. Un support ludique et attractif pour amener les ados à lire en anglais, en douceur !
Le même vu par Butiner de livres en livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Orianne Lallemand (
Au secours ! Un fantôme, Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !, La Princesse Optipois, Le loup qui changeait de couleurLe loup qui fêtait son anniversaire, Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas Noël, Le doudou d’Ernestin, Les chaussettes de GaspardAu secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’écoleAu secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur), Tamara Page-Jones (Let’s go to school with Jenny and Jack ! et Let’s play with colours with Jenny and Jack !), Stéphane Husar (Cat and Mouse : Come to my house !, Cat and Mouse : Feelings, Hello, I am Lily ! from New-York City, Hello, I am Charlie ! from London et J‘apprends l’anglais avec Cat and Mouse, Eat Good Food) et Elsa Fouquier (Mes comptines, Le pilates pour les petits, Les caprices de Mélisse et Gym et comptines pour les petits).

Let’s play with the animals with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173  x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Let’s count together with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173 x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Twiki et Twini : vive les couleurs !
Texte d’Isabelle Duval
ABC Melody
8,50 €, 170 x 190 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Chante et découvre l’anglais en musique, volume 2
Texte de Stéphane Husar, illustré par Loïc Méhée et Tom Viguier
ABC Melody
16 €, 150 x 220 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Scooby-doo The chocolate phantom
Texte de Claude Nimmo
Larousse dans la collection Harrap’s school
6 €, 155 x 195 mm, 63 pages, imprimé en Espagne, 2015.
My love, mon vampire
Texte de Manu Causse, illustré par Marie-Pierre Odoux
Talents Hauts dans la collection Dual
7,60 €, 120 x 190 mm, 96 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

palmierLe nouveau numéro de Georges est sorti ! Dans Palmier, vous découvrirez l’interview d’une garde-forestière, une histoire sur les îles Canaries, la recette des palmiers sucrés, un bricolage en papier à réaliser, un document sur le film Georges de la Jungle, et tant d’autres choses encore ! Comme d’habitude, le contenu est original, riche et varié, et les illustrations magnifiques ! Un air de vacances flotte dans l’air !
Magazine Georges, numéro Palmier, 9,90 €.

Marianne

You Might Also Like

Des séries qui cartonnent

Par 28 mai 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous parler de héros pour les tout-petits. Trois personnages que les enfants connaissent bien, Balthazar, Barri et Émilie. Dix livres cartonnés.

Balthazar bonne nuit moiC’est l’heure du coucher. Après avoir rangé, Balthazar dit bonne nuit à sa petite souris puis il file au bain. Il dit bonne nuit à son pingouin. Ensuite, il y aura son père, Pépin, le chien et sa mère. Bonne nuit tout le monde !
On aime beaucoup Balthazar et Pépin, les héros de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier. Cette nouvelle série (dont on vous a déjà parlé ici), Bébé Balthazar, propose des albums cartonnés pour les plus petits. Ici, on parle donc de l’heure du coucher. C’est tendre et plein de douceur.

Bebe Balthazar le livre des mercisBalthazar remercie le soleil de le rendre heureux et le pommier de lui donner de si bons fruits. Puis il offre une pomme à Pépin et en propose même une à son lecteur. Ici, on apprend donc à dire merci mais également à remercier la nature. En fin d’ouvrage, la pomme se détache des pages et l’on voit l’intérieur du fruit. Encore une belle histoire de Balthazar et de Pépin !

J'apprends avec émilie, se repérer dans l'espaceMais, où est passé Arthur ? Sur la table ? Sous la table ? En haut des étagères ? En bas ? Dans la maison ? Dehors ?
Vous l’aurez compris, avec Émilie et Arthur on va apprendre les notions de repérage dans l’espace. Dessus/dessous, devant/derrière, etc. Les livres sur ce thème sont nombreux, mais celui-ci est particulièrement bien fait. Déjà parce qu’il utilise un personnage que les enfants (et les parents) aiment, ensuite parce que des volets permettent de visualiser le contraire. Émilie regarde sur la table, on lève le volet la voilà en dessous. Émilie regarde en haut des étages, en levant le volet elle est penchée et regarde en bas. C’est donc ludique et l’enfant comprend tout de suite de quoi il s’agit.

J'apprends avec Emilie - Les ChiffresÉmilie se promène avec Arthur. Cette balade sera l’occasion de récolter des objets. Elle va ramasser une plume qu’elle glissera dans sa pochette, deux escargots qu’elle mettra dans un bocal, trois feuilles qui iront dans sa boîte et quatre noisettes qui vont garnir son seau. Ici, on apprend donc à compter jusqu’à quatre ! Et là aussi, il faudra ouvrir des volets pour découvrir ce qu’Émilie a trouvé.

J'apprends avec émilie les saisonsC’est le printemps. Dans son jardin Émilie cueille des fleurs pendant que les oisillons naissent. C’est maintenant l’été, Émilie cueille des abricots, les oisillons grandissent. Saison après saison, on suit ce que fait Émilie et ce qu’il se passe dans l’arbre à côté. Ici encore, des volets s’ouvrent. Un livre vraiment tendre sur les saisons.

J'apprends avec émilie, les couleursAujourd’hui, Émilie va faire un dessin pour ses parents. Il faut qu’elle choisisse un feutre pour faire le soleil, de la peinture pour faire le ciel, un pastel pour faire les arbres et un crayon pour les cerises… mais quelle couleur choisir ? Les enfants répondent à la devinette et découvrent la bonne réponse sous le flap. C’est une nouvelle fois très ludique et plein de charme.

On termine par un héros dont ma fille cadette (Suzanne bientôt deux ans), et son aînée avant elle, sont totalement fan, Barri.

CV BARRI bêtes jardinDans le jardin de Barri butinent les abeilles, papillons et coccinelles. Dans l’arbre vivent les oiseaux et les écureuils…
Ici, on ouvre des flaps pour découvrir qui vit dans le bassin, dans les salades ou derrière les volet. Barri c’est un univers coloré, un héros attachant et plein de tendresse. Ici, il est donc question des animaux qui vivent dans le jardin. On les découvre, on les nomme et, pourquoi pas, on imite même leur cri !

CV Barri met la tableC’est l’heure du repas chez le petit éléphant, Barri met la table. Son assiette, sa cuillère et son verre. Mais attention à ne pas tout faire tomber ! Dans Barri met la table les ustensiles (en carton) se détachent. On peut ensuite les positionner sur le set de table de la dernière page… puis les ranger à leur place ! Seul petit hic, c’est pas toujours facile à retirer et ça s’abîme assez vite.

CV Barri cherche son doudouBarri trouve son téléphone, son ourson, sa voiture et même son doudou ! Ici aussi, on détache les objets de Barri et l’on place sur les bonnes formes en fin de livre (puis on remet chacun à sa place avant de ranger l’album), mais petit bonus, on peut caresser le doudou ! Par contre, même hic (ici, l’ourson est déjà rafistolé au ruban adhésif après seulement quelques utilisations).
On adore l’univers de Barri !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Balthazar (Coucou le chien, La couleur du ciel, Balthazar et les matières à toucher, Balthazar et « Comment sont faits les bébés », Promenons-Nous avec Balthazar, Balthazar s’habille, Balthazar et l’anniversaire, Le Noël de Balthazar, Écoute le silence, Caresse le chat, Les sons de Balthazar, L’imagier de Balthazar, Balthazar n’a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus, Le gros cahier de voyage, Le très très gros cahier de nature, Balthazar découvre la lecture, Balthazar prépare Noël, L’abécédaire à toucher de Balthazar, Balthazar et le temps qui passe, L’extraordinaire coffret de Balthazar, Balthazar et les lettres à toucher, Les chiffres à toucher de Balthazar et Le très très gros cahier d’activités de Balthazar et de Pépin aussi !), d’autres ouvrages de Domitille de Pressensé (Émilie la tempête, Émilie fête son anniversaire, La tente de campingLes marionnettes, Émilie le grand désordre, Émilie attend le père NoëlÉmilie en route pour l’école, Émilie et le pique-nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussins, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries d’Émilie) et de Marc Clamens (Découvre les formes avec Barri, Vroum Vroum c’est parti !, Barri joue avec Papa, La palette de couleurs de BariBarri cherche son doudou et Barri joue à cache cache).

Bonne nuit moi
Texte de Marie-Hélène Place, illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier Jeunesse dans la collection Bébé Balthazar
5,95 €, 160×130 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2015.
Le livre des mercis
Texte de Marie-Hélène Place, illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier Jeunesse
dans la collection Bébé Balthazar
5,95 €, 160×130 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2015.
Se repérer dans l’espace
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection J’apprends avec émilie
8,50 €, 178×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les chiffres
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection J’apprends avec émilie
8,50 €, 178×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les saisons
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection J’apprends avec émilie
8,50 €, 178×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les couleurs
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection J’apprends avec émilie
8,50 €, 178×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Barri et les petites bêtes du jardin
de Marc Clamens
Hatier Jeunesse dans la collection Barri
8,95 €, 205×185 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2015.
Barri met la table
de Marc Clamens
Hatier Jeunesse dans la collection Barri
8,95 €, 205×185 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2015.
Barri et les petites bêtes du jardin
de Marc Clamens
Hatier Jeunesse dans la collection Barri
8,95 €, 205×185 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2015.


À part ça ?

Capucine Habib, du prix Les incorruptibles, était hier aux Maternelles.

Gabriel

You Might Also Like

Des imagiers pleins de surprises

Par 7 mai 2015 Livres Jeunesse

chiffresEt 1 joli renard orangé, et 2 lapins tout roses ! Combien d’abeilles butinent la fleur ? Combien de pinces faut-il pour accrocher la jolie robe ?
Un énième imagier sur les chiffres ? Détrompez-vous ! Le travail de l’illustratrice finlandaise Aino-Maija Metsola est remarquable. Ses illustrations un peu rétro sont joliment mises en valeur par des couleurs profondes qui attirent immédiatement l’attention du plus jeune enfant. Fasciné, le lecteur adhère immédiatement aux activités proposées. Parce qu’en plus d’être un bel imagier, cet album cartonné propose une véritable expérience ludique autour des chiffres. L’enfant est invité à compter, à découvrir les petites images dissimulées derrière la vingtaine de volets que comprend ce livre solide, et surtout à parler. Tout est fait pour délier la langue des tout-petits qui décrivent naturellement ce qu’ils reconnaissent dans cet univers joyeux et haut en couleur !

Uncouleurse chaise, une baleine, de l’eau, un oiseau… qu’ils sont beaux, tous en bleus ! Mais il y a un intrus ! Une tomate, des cerises, un camion, des chaussures… qu’il est intense ce rouge ! Et un pissenlit ? C’est jaune ou c’est blanc ?
La gourmandise des couleurs utilisées et le petit jeu mis en place avec les volets cartonnés donnent envie d’en savoir plus, de dévorer toutes les notions qui grouillent dans ce bel album. Les questions posées ici et là poussent l’enfant à être bien attentif aux images qu’il voit : y a-t-il un intrus ? Un dessin rigolo à découvrir derrière un rabat ? Comme il y a beaucoup de choses à voir et à apprendre, les enfants ne se lasseront pas de tourner les pages colorées de cet imagier.
Les même vus pas Sous le feuillage

visitons la maisonDans une maison, il y a des papas, des mamans, des enfants… mais aussi des bruits, des objets, des animaux ! Il y a plusieurs façons de visiter la maison : on peut classer les objets par ordre alphabétique, jouer à cache-cache avec les lapins, les chats, les souris… ou pas ! On peut seulement se balader de page en page, au gré des images et des rencontres.
Cet album grand format du duo formé par Francesco Pittau et Bernadette Gervais détourne lui aussi l’imagier classique et joue sur l’interactivité. Dès la première double page, on découvre une façade d’immeuble traditionnel reproduite sur un transparent qui s’ouvre en deux rabats. Quatre choix s’offrent à nous, représentés par des fils de couleurs différentes : est-ce qu’on veut explorer la maison par ses bruits ? Simplement suivre l’alphabet ? Chasser les petits animaux qui s’y cachent ? Ou encore, rencontrer les familles qui y vivent, toutes réunies sur une planche de gommettes en cahier central, qu’il faut coller au fil de la visite ?
Le format est généreux, les illustrations ont un côté réaliste très plaisant, mais l’album est assez déroutant. Pittau et Gervais reprennent le dispositif qu’ils avaient utilisé pour nous faire visiter le jardin et le zoo, avec un grand fond noir qui met tant en valeur le détail des illustrations. Je suis cependant restée un peu sur ma faim concernant l’expérience proposée que je ne trouve pas très ludique. S’il était plutôt amusant de retrouver la forme des animaux du zoo et positionner les gommettes correspondantes, j’estime que ça fonctionne moins bien avec les membres de la famille. J’ai en revanche apprécié le « fil » de visite dédié aux bruits : il est vrai qu’on a tendance à oublier les nombreux bruits qui envahissent notre quotidien ! L’album incite à l’enfant à s’interroger sur l’univers qui lui est familier en le transformant en petit explorateur de la maison, dommage que le propos ne soit pas plus accessible.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Pittau et Gervais (Succulentes sucreriesImagier des saisons) et d’autres imagiers décalés.

Chiffres
de Aino-Maija Metsola
Gallimard Jeunesse dans la collection Petite Enfance.
12,90 €, 190 x 260 mm, 14 pages, imprimé en Chine
Couleurs
de Aino-Maija Metsola
Gallimard Jeunesse dans la collection Petite Enfance.
12,90 €, 190 x 260 mm, 14 pages, imprimé en Chine
Visitons la maison
de Francesco Pittau et Bernadette Gervais
Gallimard Jeunesse dans la collection hors série Giboulées.
23 €, 280 x 370 mm, 16 pages, imprimé en Chine

 À part ça ?

L’excellente émission La Fabrique de l’Histoire animée tous les matins par Emmanuel Laurentin sur France Culture s’est penchée sur les Albums du Père Castor, collection incontournable créée dans les années 1930 au sein des éditions Flammarion. Roule Galette, Michka, Marlaguette… quel enfant n’a jamais rencontré ces classiques ? En effet, l’histoire des Albums de Père Castor est aussi celle d’une littérature jeunesse accessible au plus grand nombre, de livres peu coûteux qui ne sont plus réservés à une élite, mais qui ont la vocation de répandre une certaine idée de l’éducation à toute la société. Dans les albums du Père Castor, un documentaire de Catherine Coppet et Anne Fleury, à réécouter sur le site de Radio France ou en podcast.

Laura

You Might Also Like

Des chiffres et des lettres

Par 10 janvier 2015 Livres Jeunesse

1000 GOUTTES DE PLUIE1 enfant, 2 chaussures, 6 bougies d’anniversaire, 12 heures, 18 crayons, 50 bonbons et 1000 gouttes de pluie.
Autrement réédite un très bel album de 1971 signé John J. Reiss où, sur chaque page, est représenté un chiffre (de 1 à 20, puis les dizaines jusqu’à 100 et enfin 1000). Chaque fois, le chiffre est illustré par un dessin un peu vintage. Le principe est des plus simples, mais il fonctionne à merveille, et le résultat est vraiment esthétique.
Un bien bel album pour apprendre à compter de 1 à 1000.

123 Attrape MoiUn chien court après une petite fille, elle a deux chaussures, mais il lui en vole une, saute par-dessus trois ours et quatre cubes, voit passer cinq papillons, se couche près de six tulipes…
Bref, vous l’aurez compris, ici aussi on va apprendre à compter (jusqu’à 10), mais avec une très jolie et très vivante petite histoire. Côté illustration, je suis décidément fan du travail d’Alison Murray, ses dessins (qui ont un petit côté rétro) sont magnifiques et poétiques.
Un très bel album, plein de vie, pour apprendre à compter jusqu’à dix.

ABC Chien GourmandMême principe avec ABC chien gourmand, sauf qu’ici on apprend les lettres. On nous raconte une petite histoire avec les mêmes personnages que dans le livre précédent sauf que sur chaque page une lettre est mise en valeur (on admire le travail de traduction de Yann Walcker !). Et comme dans le précédent, on se régale des illustrations d’Alison Muray.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un livre d’Alison Muray (Bas les pattes Zac ! et Petite souris).

1000 gouttes de pluie
de John J. Reiss
Autrement dans la collection Autrement Vintage
12,50 €, 218×287 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
1 2 3 Attrape-moi !
d’Alison Murray (traduit par Yann Walcker)
Hatier Jeunesse
9,99 €, 226×208 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.
ABC Chien Gourmand
d’Alison Murray (traduit par Yann Walcker)
Hatier Jeunesse
9,99 €, 226×208 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.

À part ça ?

« Tu viens d’incendier la Bibliothèque ?
– Oui.
J’ai mis le feu là.
– Mais c’est un crime inouï !
Crime commis par toi contre toi-même, infâme !
Mais tu viens de tuer le rayon de ton âme !
C’est ton propre flambeau que tu viens de souffler !
Ce que ta rage impie et folle ose brûler,
C’est ton bien, ton trésor, ta dot, ton héritage !
Le livre, hostile au maître, est à ton avantage.
Le livre a toujours pris fait et cause pour toi.
Une bibliothèque est un acte de foi
Des générations ténébreuses encore
Qui rendent dans la nuit témoignage à l’aurore.
Quoi ! dans ce vénérable amas des vérités,
Dans ces chefs-d’œuvre pleins de foudre et de clartés,
Dans ce tombeau des temps devenu répertoire,
Dans les siècles, dans l’homme antique, dans l’histoire,
Dans le passé, leçon qu’épelle l’avenir,
Dans ce qui commença pour ne jamais finir,
Dans les poètes ! quoi, dans ce gouffre des bibles,
Dans le divin monceau des Eschyles terribles,
Des Homères, des Jobs, debout sur l’horizon,
Dans Molière, Voltaire et Kant, dans la raison,
Tu jettes, misérable, une torche enflammée !
De tout l’esprit humain tu fais de la fumée !
As-tu donc oublié que ton libérateur,
C’est le livre ? Le livre est là sur la hauteur ;
Il luit ; parce qu’il brille et qu’il les illumine,
Il détruit l’échafaud, la guerre, la famine ;
Il parle ; plus d’esclave et plus de paria.
Ouvre un livre. Platon, Milton, Beccaria.
Lis ces prophètes, Dante, ou Shakespeare, ou Corneille ;
L’âme immense qu’ils ont en eux, en toi s’éveille ;
Ébloui, tu te sens le même homme qu’eux tous ;
Tu deviens en lisant grave, pensif et doux ;
Tu sens dans ton esprit tous ces grands hommes croître ;
Ils t’enseignent ainsi que l’aube éclaire un cloître ;
À mesure qu’il plonge en ton cœur plus avant,
Leur chaud rayon t’apaise et te fait plus vivant ;
Ton âme interrogée est prête à leur répondre ;
Tu te reconnais bon, puis meilleur ; tu sens fondre,
Comme la neige au feu, ton orgueil, tes fureurs,
Le mal, les préjugés, les rois, les empereurs !
Car la science en l’homme arrive la première.
Puis vient la liberté. Toute cette lumière,
C’est à toi, comprends donc, et c’est toi qui l’éteins !
Les buts rêvés par toi sont par le livre atteints.
Le livre en ta pensée entre, il défait en elle
Les liens que l’erreur à la vérité mêle,
Car toute conscience est un nœud gordien.
Il est ton médecin, ton guide, ton gardien.
Ta haine, il la guérit ; ta démence, il te l’ôte.
Voilà ce que tu perds, hélas, et par ta faute !
Le livre est ta richesse à toi ! c’est le savoir,
Le droit, la vérité, la vertu, le devoir,
Le progrès, la raison dissipant tout délire.
Et tu détruis cela, toi !
– Je ne sais pas lire. »
À qui la faute ?, extrait de L’Année terrible, Victor Hugo, 1872.

Gabriel

You Might Also Like

La ville et les nombres

Par 24 août 2014 Livres Jeunesse

Dessus Dessous la villeÀ la surface les enfants se baladent dans le parc, le boulanger vend son pain, les ouvriers creusent, les voitures roulent, les gens se promènent… mais en dessous ? Que se passe-t-il sous nos pieds, sous le bitume que nous foulons, sous les immeubles, sous les routes, sous ce que nous voyons en surface ?
Dessous/Dessus la ville est une sorte de documentaire. À chaque double page, on ouvre des petites fenêtres pour découvrir des éléments cachés et surtout un grand flap pour voir ce qui se cache dessous. Ainsi on découvrira la faune souterraine qui vit sous le parc, les réserves des restaurants, les égouts, les fondations des immeubles et même des cambrioleurs qui préparent un mauvais coup !
C’est instructif et plein d’humour, mais c’est surtout – grâce aux illustrations d’Alexandra Huard – très beau !
Un très joli documentaire pour savoir ce qui se passe sous nos pieds de façon ludique.

MON MONDE de 1 à 1000Après Ma classe de A à Z, un magnifique album que nous avions chroniqué ici, voici Mon monde de 1 à 1000 et bien plus encore… Après les lettres, voici donc les chiffres !
D’abord, il y a 1, c’est par lui que notre histoire commence. Il nous présente 2, son amoureuse, puis 3, 4 et 5. Ceux-là sont unis comme les cinq doigts de la main. On va aussi rencontrer, notamment, 13 qui est rejeté, car on dit qu’il porte malheur, 20, si aimé des instituteurs, 22 qui fait la police, 31 qui est bien habillé, 33 qui va tout le temps chez le docteur et même 20 000 qui aime visiter les fonds marins et 40 000 qui fait le tour de la Terre !
Non seulement les planches de Mayana Itoïz sont très belles, non seulement le livre est bourré d’humour et il permet d’apprendre à compter, mais en plus voilà un livre ludique… même pour les parents ! Parfois, des petits clins d’œil sont glissés (45 se trouve, par exemple, près d’une platine disque), il faudra être attentif pour les repérer !
Un album très réussi d’un duo qui fonctionne à merveille !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages d’Anne-Sophie Baumann (Les trois petits cochons, Les pompiers, Le grand-livre jeu du permis, Cherchons les petites bêtes ! Découvertes et activités au jardin, Au trot petit poney ! et Bonjour docteur !), Alexandra Huard (Le vieux Cric Crac, La petite sirène et Rikimini), Coralie Saudo (À l’école des poussins !, Le vieux-vieux monsieur du 33e étage, Ca… caca… catastrophe !, Un pour tous, tous poussin, Et si je mangeais ma soupe ?, Au pied de ma lettre, Habille-toi, Zaza !, Ma classe de A à Z, Le petit pot de Zaza, Jour de grève chez les marmottes, Tout seul !, Tous ensemble !, S’échapper d’une île, 101 moutons au chomâge, Manolo, un boudeur de petit fantôme et Manolo, un cochon de petit fantôme) et Mayana Itoïz (Ma classe de A à Z et Philo mène la danse). Retrouvez aussi notre interview de Coralie Saudo.

Dessus dessous la ville
Texte d’Anne-Sophie Baumann, illustré par Alexandra Huard
Seuil Jeunesse
15 €, 327×166 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon monde de 1 à 1000 et bien plus encore…
Texte de Coralie Saudo, illustré par Mayana Itoïz
Les p’tits bérets dans la collection Sur la pointe des pieds
14,90 €, 230×300 mm, 44 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

BudoriBudori est un petit garçon, il vit avec ses parents et sa sœur. Autour de lui des choses étranges se passent, il fait de plus en plus froid et les récoltes sont de plus en plus catastrophiques. Une nuit il entend son père, bûcheron, dire à sa femme qu’il part dans la forêt. Comme il ne revient pas, la mère de Budori part le rechercher, les enfants sont maintenant seuls. Un étrange personnage se présente alors à eux, il semble être apparu d’un coup. Il enlève la petite fille, Budori, lui, se retrouve propulsé dans un monde étrange… et ce n’est que le début de l’histoire !
Je n’ai donc pas été vraiment touché par cette histoire poétique sur la nature et ses déchainements car je l’ai trouvée confuse, décousue… Mais j’ai été extrêmement séduit par le dessin et (je pense que c’est le cas) le mélange de techniques (un peu comme dans Métropolis de Rintaro) et par la musique totalement envoûtante.
Mais peut-être que les vrais fans du genre se laisseront plus envoûter que moi.
Budori de Gisaburo Sugli, sortie le 27/08.

Bande annonce :

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange