La mare aux mots
Parcourir le tag

Christophe Loupy

Des fleurs et des fourmis

Par 15 novembre 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux albums magiques, du premier sortent des fleurs et dans le second des fourmis s’animent.

Corolles
de Philippe UG
Les Grandes Personnes
22 €, 150×240 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2018.
Suis le chemin des fourmis
de Christophe Loupy
Milan
12,90 €, 167×295 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2018.

You Might Also Like

Un loup trouillard et une amitié hivernale

Par 15 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux romans pour les débutant.e.s ! On commence avec une première lecture aux airs de petit conte, et l’on poursuit avec une belle histoire d’amitié !

Le grand Monstrouilleux
Texte de Christophe Loupy, illustré par Prisca Le Tandé
Milan dans la collection Poussin
4,99 €, 140×900 mm, 24 pages, imprimé en Roumanie, 2016.
Ourse et Lapin T.1, Drôle de rencontre
Texte de Julian Gough (traduit par Rose-Marie Vassallo), illustré par Jim Field
Père Castor Flammarion
10,50 €, 137×188 mm, 110 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Dans la jungle, terrible jungle…

Par 31 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, c’est en Afrique que l’on va partir. Je vais vous présenter un homme puissant, un homme sans slip et un garçon qui a rencontré une panthère. En route !

BABAKUNDEBabakunde était un homme puissant et riche, le plus puissant et le plus riche de son village. La richesse ne vient pas seule, Babakunde était toujours occupé. De l’aube au crépuscule, Babakunde ne se reposait jamais. Babakunde n’était pas un homme mauvais, il n’était pas avare envers sa femme et ses serviteurs. Chaque fois qu’un de ses amis mourrait ou perdait un membre de sa famille, il faisait porter un beau présent, mais il n’avait pas le temps de se rendre aux funérailles ou de consoler la famille, après tout un présent ferait l’affaire. Seulement un jour, c’est sur son épouse que la Mort s’est penchée…

Annelise Heurtier nous a habitués au meilleur (il faut absolument lire Le carnet rouge ou Sweet Sixteen). Chaque fois qu’arrive un de ses nouveaux ouvrages (ce qui n’est quand même pas si souvent), on est donc heureux et confiants, on sait qu’on va encore se régaler. Pour ma part, c’était la première fois que je lisais un album d’elle, je ne connaissais que ses romans, et là encore j’ai été conquis. L’histoire de Babakunde est magnifique, on parle ici de l’importance d’être là pour ses amis, que travailler sans cesse, gagner beaucoup d’argent, être puissant ne rendent pas forcément heureux. Au moment où arrive la peine, on se trouve bien seul quand on a négligé l’amitié. Je ne vous révèle pas la fin, mais rassurez-vous elle ne sera pas triste. Pour illustrer les si jolis mots d’Annelise Heurtier, Mariona Cabasa a utilisé de très belles couleurs, avec beaucoup de délicatesse, de poésie. Un magnifique album pour se rappeler l’importance des rapports humains.
Le même vu par Enfantipages.

Au secours j'ai perdu mon slipTarzan était le plus fort et le plus beau (et le plus beau des plus forts). Tous les animaux l’enviaient, il était plus beau que le lion, plus rapide que le crocodile et plus fort que le gorille. Mais voilà qu’un jour, horreur ! Tarzan ne trouve plus son slip ! Quelqu’un le lui a volé ! Très vite, il trouve le coupable… c’est le gorille ! Et celui-ci est maintenant le roi des animaux aux yeux de tous. Tarzan va vite se fabriquer un slip encore plus beau pour être à nouveau le roi… et si ce n’était pas une histoire de slip ?

Bien sûr, on rit beaucoup avec Au secours ! J’ai perdu mon slip ! ou la véritable histoire de Tarzan (rien qu’au titre les enfants se marrent). Beaucoup d’humour, tant dans le texte que dans les très belles illustrations de Bérengère Delaporte, mais pas seulement… On parle donc ici d’être le meilleur, le plus respecté et pour nos héros c’est celui qui aura le plus beau slip. Les adultes, je pense, y verront quelque chose du genre « ce n’est pas ce qu’on a dans le slip qui fait de nous le meilleur », les enfants, plus naïfs, y verront certainement une histoire d’apparat. Pourquoi celui qui aurait le plus beau vêtement serait le plus respecté ? Peu importe la lecture qu’on fait du message de cet album, il est intéressant. L’album aborde d’autres thèmes comme justement le fait d’avoir un chef, un dirigeant et là on sera d’accord ou pas avec le message donné (s’il y a trop de chefs, la société n’avance pas, il vaut mieux n’en avoir qu’un seul). Bref un album plein d’humour, aux yeux des enfants, plein de messages (ou pas) aux yeux des grands.

la panthere noireParmi les hautes herbes, la panthère avance… les antilopes, les singes et les sangliers s’enfuient. La panthère continue d’avancer et soudain devant elle… un humain ! La panthère a peur, elle recule… faut dire qu’il est armé ! Une flèche part… vite, il faut fuir ! De son côté, le petit garçon part aussi en courant avec son arc et ses flèches en bois…

De l’humour ici encore dans cet album très esthétique. La panthère a peur du petit garçon avec son arme-jouet, lui-même évidemment a peur de la panthère, mais il se sent quand même fier et confie qu’il a laissé filer l’animal féroce, mais qu’il n’en sera pas toujours ainsi si elle s’attaque à ses chèvres. Un album plein de poésie, qui montre que celui qui a le plus peur n’est pas toujours celui qu’on croit !
Le même vu par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres Annelise Heurtier (On déménage !, Drôle de rentrée !, Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et de Bérangère Delaporte (Le gang des gigoteurs). Retrouvez aussi notre interview d’Annelise Heurtier.

Babakunde
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Mariona Cabassa
Casterman dans la collection Les albums Casterman
13,95€, 28×245 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Au secours ! J’ai perdu mon slip ! ou la véritable histoire de Tarzan
Texte de Christophe Loupy, illustré par Bérengère Delaporte
Marmaille & compagnie
12€, 308×248 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La panthère noire
de Pénélope Jossen
L’école des loisirs
11,70€, 256×207 mm, 20 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

Mercredi, j’ai fait ma chronique mensuelle dans l’émission Écoute, il y a un éléphant dans le jardin.Cette fois-ci j’ai parlé d’OQO. Vous pouvez l’écouter ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange