La mare aux mots
Parcourir le tag

Claire Wortemann

Promenade sur Terre et dans l’Histoire

Par 2 mai 2015 Livres Jeunesse

Bienvenue à Paris, capitale de la France. Ses monuments, son fleuve, son métro, ses musées…

Paris ma baby encyclopédie LarousseLa très bonne collection Ma baby encyclopédie Larousse (dont le nom ne me plaît définitivement pas) nous propose donc de découvrir l’une des plus belles villes du monde. Pages plastifiées, illustrations (de Marion Piffaretti) colorées et vivantes, autocollants et même un puzzle, ici c’est vraiment ludique et l’on apprend plein de choses. Du vocabulaire, mais aussi des informations sur Paris. Un super livre pour, par exemple, se souvenir de ce qu’on a fait quand on a visité la ville.

Paris les concentrésUn autre livre sur Paris pour les un peu plus grands (d’après les éditeurs, le premier est à partir de 3 ans, et ici 9 ans), sorti dans une collection que j’aime décidément beaucoup, Les concentrés chez Nathan. Le principe de la collection est de nous donner le maximum d’informations sans que ça soit rébarbatif. Une cinquantaine de pages qui traitent soit d’un personnage (Haussmann, Richelieu, Doisneau, Piaf…), soit d’un événement (Bataille de Lutèce, Massacre de la St Barthélémy…), ou encore de lieux (l’Opéra Garnier, le centre Georges Pompidou…). Chaque fois avec des anecdotes, des chiffres, des petits textes ou encore des dates-clefs. Bref, c’est une collection qui arrive toujours à nous accrocher, à nous apprendre plein de choses sans nous barber !

Deux autres livres dans ces mêmes collections nous proposent de partir de Paris et de visiter notre planète.

La planète TerreLa planète Terre dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse nous explique les volcans, nous présente les variétés de faune et de flore ou encore nous explique comment protéger notre planète. Là encore, c’est coloré (ici, les illustrations sont signées Mélanie Combes), les pages sont plastifiées et l’on trouve des autocollants et un puzzle.

L'Univers les concentrésLes concentrés, quant à eux, s’attaquent à L’univers ! Le Big Bang, les exoplanètes, Galilée, Newton, Einstein, mais aussi les premiers pas de l’homme dans la Lune ou le premier satellite artificiel (spoutnik), ici encore on va apprendre plein de choses sans que l’on s’ennuie. Une super collection qui parle aux jeunes, avec leur langage (même si ça sonne parfois un peu faux).

et si on découvrait le mondeEt si on découvrait… Le monde ? C’est ce que nous propose Deux coqs d’or avec ce premier atlas pas comme les autres. Puzzle 100 pièces qui représente un planisphère, documentaire et grandes cartes illustrées (chaque fois, les pages se déplient), ici on va apprendre en s’amusant ! Les textes sont courts, richement illustrés ce n’est jamais rébarbatif ! Les cartes représentent des parties du monde (la France, l’Europe, l’Amérique du Nord…) et là encore les dessins sont nombreux pour que les enfants voient en un clin d’œil des petites choses importantes. En fin d’ouvrage, une double page pour retrouver en quelques lignes les informations capitales (superficie, monnaie, population…) d’une quinzaine de pays. Un super documentaire qui accroche particulièrement les enfants.

Et si on voyageaitDans la même collection chez Deux coqs d’or, Et si on… voyageait ? nous propose de découvrir les villes du monde : Londres, Rio de Janeiro, Paris, Istanbul, Sydney, Delhi, Athènes, Tokyo et New York. Ici aussi, les pages se déplient pour faire apparaître de grandes illustrations (qui sont même l’occasion de jouer à Cherche et trouve, ce qui rends l’ouvrage encore plus ludique) et l’on nous propose un puzzle sur New York !
Les mêmes vus par Les livres de Dorot.

Partons à la rencontre des enfants du monde avec la collection Des enfants comme moi chez Gallimard.

Écoles autour du mondeAvec Écoles autour du monde on va rencontrer Ian et Sander aux États-Unis, Semira en Éthopie, Sibousiso en Afrique du Sud ou encore Yotam en Israël. Leur journée, ce qu’ils font en classe, le chemin pour y aller, les devoirs, les particularités de leur école, leur déjeuner, leur famille… Ici, on va pouvoir comparer avec leurs journées avec nos journées à nous.
Le même vu par Un livre dans ma valise.

Religions autour du mondeQuoi de mieux pour accepter les religions des autres que de les connaître. Partons à la rencontre des principales religions (hindouisme, bouddhisme, sikhisme, judaïsme, christianisme et islam), de la façon dont on les pratique, leurs traditions et leurs principales fêtes. L’ouvrage évoque aussi, plus brièvement, des religions moins répendues (jaïnisme, taoïsme…). Ici encore, ce sont des enfants qui nous parlent d’eux et de leur vie.

Fêtes autour du mondeUne des richesses du monde, ce sont les fêtes, religieuses ou non. Le Nouvel An chinois, le carnaval du Brésil, Holi en Inde, Fassika en Éthiopie, Hanoukka ou Thanksgiving aux États-Unis, ces moments de réunion en famille nous sont étrangers, ont l’air totalement exotiques pour nos yeux d’Européens. Classées par saison, nous découvrons les fêtes du monde entier, elles sont même regroupées dans un calendrier. C’est donc une belle façon de voyager que de les découvrir.

Ces trois livres sont passionnants, mais, malheureusement, sont datés. Traduction d’ouvrages anglais datant de 1997 on voit à quel point les documentaires ont évolué en presque 20 ans, les maquettes semblent venir d’une époque lointaine ! La mise en page est confuse, il y en a partout ! Si l’on passe outre ce petit souci, on va se régaler en allant à la rencontrer de ces enfants.

La grande histoire du monde arabeOn continue à parler religion avec le magnifique ouvrage de François Reynaert (préfacé par Malek Chebel), La grande histoire du monde arabe de l’Empire romain au moyen âge sorti chez Bulles de savon. Il est donc question ici de l’Histoire d’une des plus importantes religions. La vie de Mahomet, la conquête du monde par les Arabes, les croisades… C’est un album passionnant superbement illustré par Laura Fanelli. L’album nous rappelle aussi tout ce que nous devons aux Arabes, un bon moyen de faire stopper le racisme.

Les premiers hommesQui étaient ces hommes qui vivaient il y a des millions d’années ? Que sait-on d’eux ? Comment ont-ils évolué pour faire ce que nous sommes actuellement ? Quels animaux côtoyaient-ils ? Où vivaient-ils et comment se nourrissaient-ils ? Quels étaient leurs arts, leurs religions ? Les premiers hommes sortis dans la collection Mes grandes découvertes chez Gallimard Jeunesse répond à tout ça, et plus encore. Même si là encore je ne suis pas fana de la maquette un peu vieillotte (enfin par rapport à la collection Des enfants comme moi ça reste quand même supportable), voilà un livre parfait pour tous les fans de préhistoire. En fin d’ouvrage on trouve des jeux et des autocollants, pas indispensables, mais ça peut être un petit plus.
Un petit ouvrage clair pour connaître ceux qui furent les premiers de notre espèce.

Les indiens d'AmériqueLes Indiens d’Amérique (que nos cousins québécois appellent avec beaucoup plus de justesse les Américains natifs) sont les premiers habitants d’Amérique. Sophie Lamoureux nous les présente dans un petit album de la collection À très petits pas (Actes Sud Junior). Les tribus, le langage, les signaux de fumée, les vêtements… tout nous est raconté ici (à hauteur d’enfant). Les illustrations de Vincent Caut sont pleines d’humour et rendent l’ouvrage ludique, pas rébarbatif. Bien que ce ne soit pas précisé (et que l’ouvrage soit rédigé au présent), on nous présente surtout ici les Indiens d’Amérique des temps anciens, pas ceux d’aujourd’hui. On ne parle pas de leurs conditions de vie actuelles et pas un mot n’est dit sur ce que les hommes blancs leur ont fait subir. Gros bémol.

UN LIVRE GENIAL SUR TOUT.inddOn ingère chaque jour de la poussière et des poils, ainsi en 2007 une boule de 5 kg a été retirée de l’estomac d’une patiente. Voici la première info d’Un livre génial sur tout et vraiment tout. Le ton est donné. Ici, on parle des météorites qui s’écrasent sur la Terre, de la puissance du zoom des satellites-espions, du poids que ferait un homme de 75 kg sur Mars ou sur la fréquence à laquelle les mammifères font caca ! C’est drôle, les illustrations sont très graphiques… on n’apprend pas grand-chose (ou en tout cas pas grand-chose qui nous servira), mais on s’amuse bien ! Vous saviez, vous, que la plus grande saucisse qu’on ait fabriquée faisait 204 mètres soit la longueur de 612 enfants assis côte à côte ?

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques du même genre ici ou encore .

Paris
Textes de Sophie Crépon, illustré par Marion Piffaretti
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90 €, 210×200 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2015.
Paris
Textes d’Olivier Bauer, illustré par Sébastien Telleschi
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170×180 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2015.
La planète Terre
Textes de Sophie Crépon, illustré par Mélanie Combes
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90 €, 210×200 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2015.
L’univers
Textes de David Wilgenbus et Mathieu Hirtzig, illustré par Francis Gardiol
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170×180 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2015.
Et si on découvrait… le monde
Textes de Jean-Michel Billioud, illustré par Claire Wortemann
Deux coqs d’or
14,95 €, 245×285 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et si on… voyageait
Textes de Marion Augustin, illustré par Jean-Sébastien Deheeger et François Foyard
Deux coqs d’or
14,95 €, 245×285 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2015.
Écoles autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2015.
Religions autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2015.
Fêtes autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
La grande histoire du monde arabe de l’empire romain au moyen âge
Textes de François Reynaert, illustré par Laura Fanelli
Bulles de savon
14,95 €, 286×288 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2015.
Les premiers hommes
Auteur non crédité (traduit par Florence Maruéjol)
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes grandes découvertes
7,90 €, 202×262 mm, 56 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les Indiens d’Amérique
Texte de Sophie Lamoureux, illustré par Vincent Caut
Actes Sud Junior dans la collection À très petits pas
6,80 €, 144×206 mm, 35 pages, imprimé en France, 2013.
Un livre génial sur tout et vraiment tout
Texte d’Adam Frost (traduit par Éric Marson)
De la Martinière Jeunesse
8,90 €, 160×199 mm, 112 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

36000 ans plus tardÀ l’époque aurignacienne, la grotte Chauvet s’est vue décorer de peintures représentant des animaux. 36 000 ans plus tard, des artistes d’un des meilleurs studios d’animation, le studio Folimage, ont visité cette grotte et ont créé des courts métrages en s’inspirant de ce qu’il y ont vu et surtout de ce qu’ils ont ressenti. Le DVD 36 000 ans plus tard regroupe ces 15 films-émotion, quinze courts (très courts, moins de 2 minutes) d’animation. Les techniques sont diverses : peinture, papiers découpés, animation en volume… mais tous sont absolument captivants. Je ne suis pas certain que ces courts métrages vont passionner les enfants, mais je suis presque sûr que les passionnés d’image et de technique (illustrateur-trice-s surtout) vont adorer. Le DVD est accompagné par un très beau livret où chaque réalisateur-trice explique son court. On y trouve aussi des photos de la grotte et des informations documentaires. Un magnifique hommage, parfois drôle, parfois émouvant, à nos lointains ancêtres.

36 000 ans plus tard, 15 films-émotion autour de la grotte du Pont d’Arc, plus d’informations : http://www.folimage.fr/fr/production/en-cours/36-000-ans-plus-tard-141.htm.

Gabriel

You Might Also Like

Vous dansez ?

Par 7 avril 2014 Livres Jeunesse

Tourne, tourne, tourne
Ça va tourner les p’tits jupons
Chauffe, chauffe, chauffe
Ça va chauffer les p’tits chaussons
Danse, danse, danse
Ça va danser dans les foyers
Danse danse danse, Henri Dès.

Aujourd’hui, on va parler de danse ! Que ce soit chez nous en écoutant de la musique ou carrément à l’opéra, aujourd’hui on va bouger en rythme, avec grâce… ou pas ! Et l’on commence par des livres pour les petits.

Coco DanseAttention le spectacle va commencer ! Tout le monde est bien installé ? L’éléphant s’avance, fait quelques pointes pendant que la souris chante. La chanson continue, les autres animaux rejoignent la scène avec grâce. Mais tout à coup, les paroles de la chanson prennent une tournure à laquelle on ne s’attendait pas… et c’est la cata !

The show must go on ! Peu importe ce qu’il se passe, le spectacle doit continuer (d’ailleurs, le public est ravi !). Avec beaucoup d’humour, Dorothée de Monfreid nous fait assister à un drôle de spectacle. Parle-t-on ici aussi de jalousie ? Un bien joli petit album cartonné sur le spectacle et la danse.
Le même vu par Des livres, etc.

Viens danser !Souris est triste… Il lui faut de la musique, une musique gaie. Elle allume sa radio et voilà que l’envie de danser est irrésistible. Elle bouge en rythme, se déhanche et elle est bientôt rejointe par la Tortue. Toutes les deux dansent maintenant quand arrive Loup puis Crocodile, Hippopotame, Éléphant, Chimpanzé et Ours. Ça danse dans tous les sens ! Mais tout à coup… la musique s’arrête ! Que va-t-on faire ?

On danse dans Viens danser ! de Natacha de Bradké et Émilie Philipot ! Au son des onomatopées, tout comme les héros de l’histoire on est dans le rythme, on a envie de bouger. Ici, en plus de parler de danse, on évoque le bonheur d’avoir des amis, de partager, de ne pas être seul. Un très chouette album coloré et cartonné pour les tout-petits.
Le même vu par Enfantipages.

ma poupée ballerinePour son cinquième anniversaire, sa mère lui avait fabriqué une poupée avec une étoile sur le nombril. La petite fille aimait habiller sa poupée en danseuse. Avec son tutu, elle lui ressemblait vraiment. Mais un jour, alors qu’elle l’a amené à son cours de danse, la poupée tombe du sac… les chaudes larmes n’y firent rien, la poupée restait introuvable.

Ma poupée ballerine est un bel album sur l’amitié entre un enfant et sa poupée. La danse n’est pas ici le sujet, mais elle est en arrière-plan. Les illustrations de Junko Shibuya tout en tissus brodés sont très particulières, on accroche… ou pas ! Une très jolie histoire sur une petite danseuse et sa poupée en tutu.
Le même vu par Enfantipages et Maman Baobab.

EntrechatsMacha est le genre de petite fille qui adore s’amuser avec ses camarades. Ses jeux préférés ? Monter aux arbres, chat perché, le foot et se bagarrer ! Alors forcément quand les petites filles passent à côté d’elle, elles rigolent… C’est quoi cette fille qui joue à des jeux de garçons (sic). Macha en a assez ! Elle voudrait avoir des amies et décide de s’inscrire à la danse. Comme le dit Mlle Petitpas, son professeur, il va falloir beaucoup travailler !

Le début m’a un peu dérangé, le côté « jeux de filles »/« jeux de garçons »… et la fin m’a surpris (un retournement de situation des plus plaisants). Même si l’histoire manque un peu de crédibilité (la petite fille qui aime la bagarre et le foot et qui a d’un coup envie de faire de la danse… et devient la meilleure élève en peu de temps…), voilà un album plein d’humour avec des illustrations qui font un peu BD, un album qui déconstruit (un peu maladroitement) les stéréotypes sexués.

Moussy & le fantôme de l'opéraMoussy va passer le concours d’entrée à l’Opéra seulement voilà, la souris n’est pas aussi menue que les sœurs Fluettes et l’on se moque d’elle, la qualifiant de grassouillette. Moussy décide de se priver quand vient l’heure du repas, seulement passer un concours le ventre vide… ce n’est pas l’idéal.

On vous a parlé régulièrement de Moussy la souris petit rat, le personnage créé par Nathalie Infante dont les aventures se lisent généralement dans des livres à dérouler (on ouvre des pans au fur et à mesure de l’histoire et quand on arrive à la fin on a déplié une grande image). On ne pouvait pas vous parler d’ouvrages sur la danse sans vous reparler de Moussy et c’était l’occasion de vous présenter ceux qu’on n’avait pas encore chroniqués. Donc ici, on parle de surpoids, de la « norme », des moqueries et surtout de s’assumer. Une histoire tout en rimes et aux couleurs qui pétillent.

La souris petit ratMoussy a été sélectionnée, elle va participer à un spectacle et elle va même avoir un bel habit cousu sur mesure. Seulement, voilà… quand Moussy vient le chercher, un fantôme se manifeste et la prévient qu’il ne la laissera pas en paix si elle touche à ce costume…

Autre aventure de la petite souris de Nathalie Infante, donc, avec ici une histoire de fantôme… qui n’est peut-être pas ce qu’on croit ! On parle ici de la peur, de la jalousie, de la compétition. Et c’est ici aussi un livre à dérouler avec un texte en rimes et plein d’humour (et de suspense !). Moussy c’est vraiment un héros qu’affectionnent les enfants.

Un crocodile dans le ventreCerise aime danser. En tutu et chaussons, elle fait des pointes et des entrechats. Plus tard, elle sera petit rat ! Seulement, depuis que son papa est parti, Cerise est triste, chaque nuit elle se relève en cachette pour manger ce qu’elle trouve dans les placards. Bientôt, elle ne rentre plus dans ses vêtements de danse. Maman se fâche, une danseuse, ça doit être mince ! Peu de temps plus tard, Cerise est même renvoyée du cours de danse…

Ici, on parle du diktat de la minceur que les danseuses connaissent bien. Cerise est bien triste de ne plus être dans les normes… mais très vite, elle apprendra qu’il n’y a pas qu’une forme de danse et que tout le monde n’a pas les mêmes exigences. Même s’il y a quand même quelques maladresses (en gros, parce qu’elle a des rondeurs elle est faite pour la danse africaine, un cours de danse exige rarement de ses danseuses d’être filiformes… surtout un cours de danse où les danseuses ne sont pas en chignon…), c’est un album pour s’aider à s’accepter et trouver sa voie.

Pieds de cochonsUn vieux loup maigre et miteux découvrait un nouveau quartier de la ville quand il tomba sur une affiche : Le lac des truies, les ballets de Bayonne, chorégraphie : Jean Bon d’York ! Le texte était déjà alléchant, mais la photo encore plus : des petits cochons merveilleusement juteux étaient représentés. Il lui fallait entrer, et bondir sur la scène pour dévorer les petits danseurs… sauf que…

Pieds de cochons de James Marshall et Maurice Sendak a quand même pris un sacré coup de vieux ! Tant dans les illustrations que dans la mise en page, mais quelle histoire originale ! Le loup va se laisser surprendre par la beauté de la danse et oublier pourquoi il est là. C’est aussi ça l’art, ça nous cueille, nous transporte, nous fait oublier le reste.

Rose et automateIl avait été abandonné depuis longtemps, si longtemps qu’il ne sait plus depuis quand. Il avait fallu un petit rat pour le sortir. Elle lui avait souri, l’avait caressé, dépoussiéré, ça l’avait tant ému. Puis elle lui a même parlé, cherché le reste de son corps (car il n’y avait qu’une tête) et avec l’aide du vieux machiniste elle l’a entièrement remonté. Quand il a été enfin complet, il s’est mis à danser, la petite fille n’avait plus qu’une envie… danser avec lui !

Mais qu’elles sont belles les planches de François Roca ! La grande taille de l’album les met parfaitement en valeur et l’on admire le travail de l’illustrateur à chaque page. Son acolyte (ils ont signé plusieurs albums ensemble), Fred Bernard a écrit un texte extrêmement poétique, l’histoire d’un vieil automate retrouvé par une jeune danseuse, et surtout l’histoire de celle-ci qui va se battre pour réhabiliter l’automate. On parle aussi ici du plaisir de danser. C’est extrêmement beau, le genre d’album dont on ne se sépare pas.

On quitte les albums pour passer aux documentaires.

JOSEPHINE Baker la danse libéréeAu milieu des années 20, une jeune fille danse devant un public médusé, elle est à moitié nue et elle a conquis le public européen. Ce n’était pas gagné pour la jeune Joséphine que tout le monde appelle Tumpie. Née dans une famille pauvre, elle a commencé à travailler à huit ans comme femme de ménage. Elle a tout fait pour quitter cette misère et vivre de sa passion : la danse.

Joséphine Baker, la danse libérée est un petit livre sorti dans la collection Des graines et des guides dont on vous a déjà parlé ici. Une super collection qui, chaque fois, nous présente un homme ou une femme qui a marqué l’histoire, la culture. Construits comme de courts romans, légèrement illustrés, c’est chaque fois une lecture passionnante. Ici donc on va mieux connaître la vie de cette danseuse qui a marqué la France des années 20 et dont la générosité reste célèbre. On regrette juste parfois que l’auteur n’ait pas plus détaillé certaines choses, certaines périodes, passant trop vite à la suite. Encore un livre très intéressant de la collection Des graines et des guides chez À dos d’âne.

Les arts de la danseLes arts de la danse de Carole Laffon sorti chez Mango jeunesse est un documentaire dont la couverture matelassée avec sa belle photo attire. Les photos intérieures sont un peu moins sympa… Elles semblent parfois datées et ne sont pas toujours en adéquation avec le texte (par exemple, pour accompagner un texte sur le fait de danser pieds nus à partir de trois ans… on voit des enfants en chaussures !). Ici, on parle des différentes danses, de quand commencer, des vêtements, des cours… le livre aborde vraiment tout des premiers pas aux professionnels. Mais c’est un peu fouillis… En fin d’ouvrage, on trouve des quizz sur l’art de la danse et un vocabulaire technique. Un documentaire à destination des plus jeunes pour une première approche, qui aurait mérité des photos plus adaptées et un classement plus réfléchis.

La danse racontée aux enfantsNous (j’ai demandé son avis sur ces trois documentaires à ma compagne qui a fait de la danse pendant plusieurs années) avons été plus enthousiastes sur La danse racontée aux enfants de Christine Beigel sorti chez De la Martinière jeunesse. Déjà, ici les photos sont superbes, les thématiques claires et la mise en page attrayante. L’Histoire de la danse, les différentes danses, les costumes, les décors, la danse au cinéma… les thèmes sont un peu les mêmes que dans l’ouvrage précédent, mais ici on parle moins des cours de danse, c’est plus un livre sur l’art de la danse que sur son apprentissage. Mais voilà un livre extrêmement réussi visuellement qui donne donc envie de s’y plonger, un livre original qui traite de sujets qu’on ne trouve pas souvent dans les livres pour enfants. Mais ça reste quand même un ouvrage qui s’adresse aux plus grands par rapport à Les arts de la danse.
Le même vu par Enfantipages.

Copains de la danseOn termine par un classique : la collection Copains et son tome sur la danse : Copains de la danse. Ici, c’est extrêmement complet. Plus de 250 pages pour explorer la danse, son Histoire, les différentes danses, les vêtements… mais ici on va aussi voir la fabrication d’un chausson de danse ou savoir qui a inventé les pointes, voir la différence entre le vaudeville et le music-hall, s’essayer au smurf et apprendre à se faire un cataplasme à l’argile. On est proche ici de l’encyclopédie ! Copains de la danse est un livre extrêmement complet, richement illustré (avec des dessins pleins de modernité et des photos très bien choisies). LE livre pour tout savoir sur la danse.

Quelques pas de plus…
D’autres livres qui parlent de danse que l’on a chroniqués : Jeu de piste à LondresL’ours qui danseLes ailes de la sylphideIsadora DuncanFlamingo, La catcheuse et le danseur, Moussy, danseuse de balai, Je danse à l’Opéra, Petites danseuses, Lilichou l’atelier ballerines, Tonnerre de catch, Danse, Prosper, danse ! et Philo mène la danse.

Coco danse
de Dorothée de Monfreid
L’école des loisirs dans la collection Loulou & Cie
10,70 €, 205×205 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2009.
Viens danser !
de Natacha de Bradké et Émilie Philipot
L’école des loisirs
11,20 €, 191×220 mm, 28 pages, imprimé en Malaisie, 2011.
Ma poupée ballerine
de Junko Shibuya
Autrement
12,50 €, 170×230 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2013.
Entrechats
Texte de Rosine & Claire Wortemann
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11 €, 306×215 mm, 24 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Moussy & Le fantôme de l’opéra
de Nathalie Infante
Les Éditions Marie-Louise dans la collection Roll Story
6€, 160×120 mm, 18 pages, imprimé en France, 2010.
Moussy la souris petit rat
de Nathalie Infante
Les Éditions Marie-Louise dans la collection Roll Story
6€, 160×120 mm, 18 pages, imprimé en France, 2009.
Un crocodile dans le ventre
Texte d’Anne Ferrier, illustré par Roseline d’Oreye
Pastel
11,20 €, 180×250 mm, 35 pages, imprimé en Belgique, 2008.
Pieds de cochons
Texte de James Marshall, illustré par Maurice Sendak
L’école des loisirs
13,70 €, 200×230 mm, 30 pages, imprimé en France, 2001.
Rose et l’automate de l’opéra
Texte de Fred Bernard, illustré par François Roca
Albin Michel Jeunesse
19 €, 290×365 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Joséphine Baker la danse libérée
Texte de Marianne Stjepanovic, illustré par Pauline Sciot
Éditions À dos d’Âne dans la collection Des graines et des guides
7,50 €, 105×150 mm, 50 pages, imprimé en Italie, 2013.
Les arts de la danse
Textes de Caroline Laffon
Mango dans la collection Qui sommes nous ?
13,50 €, 255×310 mm, 59 pages, imprimé en Chine, 2012.
La danse racontée aux enfants
Textes de Christine Beigel
De la Martinière Jeunesse
14,50 €, 291×262 mm, 70 pages, imprimé en France, 2012.
Copains de la danse
Textes d’Agnès Izrine, illustrés par Sophie Lebot, Jérôme Brasseur et Claude Cachin
Milan dans la collection Copain
14,95 €, 195×255 mm, 254 pages, imprimé en Chine, 2013.

À part ça ?

l'age heureuxAnnées 60, Delphine, petit rat à l’Opéra de Paris, a été choisie pour interpréter un grand rôle dans Galatée. Certains ne comprennent pas pourquoi c’est elle et non pas la très sage et très talentueuse Julie. Mais le maître n’en démord pas, ça sera elle. Un soir, Delphine et ses amies réussissent à monter sur les toits de l’Opéra, ce qui est formellement interdit. Julie en profite pour les enfermer à l’extérieur afin qu’elles se fassent avoir et punir. C’est grâce à une amie que j’ai connu L’âge Heureux, une série de 1966 qui existe en DVD. Quatre épisodes de 50 minutes en noir et blanc dans lesquels on suit donc de jeunes danseuses de l’Opéra de Paris. On est plongé dans les années 60 avec ses rites, sa mode, sa vie quotidienne mais aussi, donc, dans la vie des petits rats de l’Opéra de Paris. L’intrigue principale rend le tout passionnant. Une série à découvrir de toutes urgences, que vous aimiez la danse ou pas.
Une vidéo composée d’extraits.
L’âge heureux de Philippe Agostini, d’après un roman d’Odette Joyeux, autour de 20€.

Gabriel

You Might Also Like

A l’école

Par 26 septembre 2013 Livres Jeunesse

On en a déjà parlé plusieurs fois avant la rentrée, reparlons en maintenant que c’est devenu une routine… l’école ! (bon et après on n’en parle plus avant l’été 2014 !)

MaternelleC’est le jour de la rentrée, on se réveille, on mange et c’est parti pour l’école. Arrivé sur place on accroche son manteau sous sa photo, on retrouve la maîtresse et une dame qui est là pour l’aider. Un dernier bisou aux parents et voici donc la journée en classe qui commence…

Reprenant étape par étape la journée avec une histoire en images et de grandes planches avec des mots-clefs genre imagier, parfois des questions, La maternelle de chez Larousse est un petit album très complet sur la maternelle (le nom est donc bien trouvé !). L’appel, le sport, le tableau de présence, la récré, la sieste, la cantine,… tout y est ! Et tout ressemble à ce que vivent vraiment nos enfants. Les pages sont entièrement plastifiées (donc le livre ne craint pas trop la déchirure) et il propose même, en fin d’ouvrage, des petits jeux avec des autocollants et un puzzle. Je connaissais déjà cette collection (Ma baby encyclopédie) que j’aime beaucoup (même si je ne comprends pas pourquoi ce « baby »). Un très bon ouvrage pour parler de la maternelle.

La p'tite ŽcoleLes arbres de la cour, les portes manteaux décorés, les activités,… peindre, dessiner, se défouler, manger, se reposer… puis c’est fini, il faut maintenant retrouver les parents et leur raconter la journée.

La p’tite école est un ouvrage très poétique sur une journée à l’école maternelle signé Brigitte Vaultier et Chiara Dattola. Comme dans le précédent, on évoque ici tous les moments qui font le quotidien des petits à la maternelle. Illustrations un peu rétro, texte ressemblant à un poème, les enfants vont aimer retrouver ce qu’ils vivent dans ce très joli petit album.

kiki kiffe l'écolePour Kiki aussi c’est le grand jour, il a le trac ! Il prépare son cartable (on va l’aider), il monte sur le scooter de son père et direction l’école ! Rencontre avec la maîtresse, apprentissage de l’écriture, course en sac, cantine,… une journée à l’école avec Kiki !

Contrairement aux deux premiers livres de cette chronique, si vous cherchez un livre « réaliste » passez votre chemin ! Kiki rentre en petite section et, par exemple, on propose au jeune lecteur de trouver ce qu’il met dans son cartable dans une liste d’objet… sauf que rien ne va en petite section (en plus des battes de baseball, scie, marteau, club de golf,… on trouve bien des crayons, des cahiers, une règle… mais aucun enfant ne prend ça pour aller en petite section). Autre exemple Kiki écrit avec des cubes (drôlement doué à la rentrée de petite section)… Bref comme on adore Kiki on lui pardonne le fait que les enfants ne se reconnaîtront pas forcément. Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba continuent cette super série dont on ne se lasse vraiment pas.
Le même vu par Oeil d’ailleurs.

Je, tu, il m'embêteIl s’embête dans la classe jusqu’à ce que l’instituteur soit appelé ailleurs… Il faut rester sage pendant son absence, mais tirer les oreilles du lapin de devant est trop tentant… Ah ce lapin croit lui échapper en se levant, mais non on peut se poursuivre. Y’a pas à dire, on s’embête moins quand on s’embête les uns les autres !

Michel Van Zeveren joue avec les mots (on s’embête, embêter son voisin, c’est embêtant,…) et nous livre un texte très poétique et plein d’humour. On parle aussi des grands qui embêtent les petits, des garçons qui embêtent les filles,… et l’inverse ! Un livre drôle et plein de malice qui joue avec les mots et qui va plaire autant aux enfants qu’aux parents.
Le même vu par Fantasia et Les lectures de Liyah.

Avant quand y'avait pas l'écoleC’était comment quand y’avait pas école ? Qu’offrait-on pour la fête des pères ? Comment résolvait-on les équations à deux inconnues ? Je vous le dit d’avance… c’était un peu n’importe quoi… comme on ne savait pas quoi faire des flûtes, on se le mettait dans le nez, on collait des post-it sans rien écrire dessus, le mot le plus long c’était « onkr »… bref du grand n’importe quoi je vous dis !

Vous connaissez sûrement Quand papa était petit il y avait des dinosaures, grand classique de la littérature jeunesse… par les mêmes auteurs (Vincent Malone et André Bouchard) voici donc Avant quand y avait pas l’école ! On garde le même esprit potache et c’est reparti. Là encore les parents vont autant (voire plus, soyons honnête) se marrer que les enfants. C’est de l’humour bête comme on aime, ça ne se prend pas au sérieux… et tant mieux ! Un grand et bel album (les planches d’André Bouchard sont magnifiques) pour ricaner (bêtement) en famille.
Le même vu par Enfantipages et Les lectures de Liyah.

La vie privée des profsLes professeurs : ces êtres étranges venus d’une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent Françoise Grard les a vus. Maintenant, elle  sait que les professeurs sont là, qu’ils ont pris forme humaine et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé… (ok bon on s’amuse comme on peut !)

Le quinzième tome de l’excellente collection Et toc ! de chez Gulf Stream s’intéresse donc aux prof (tiens on pourrait refaire ici le débat sur le pluriel des apocopes puisque l’auteur, professeur de lettre, a mis « profs » mais je vais vous épargner ça !). Qui sont-ils ? Pourquoi se réfugient-ils dans cette mystérieuse salle où l’on n’a pas le droit d’aller appelée Salle des prof ? (et que s’y passe-t-il d’ailleurs ?) Sont-ils vraiment méchants ? Françoise Grard (professeur elle-même) nous raconte leur quotidien, leurs pensées, leurs espoirs. Tout y passe des conseils de discipline aux grèves, de la relation entre prof aux rencontres avec les parents, des mutations aux vacances,… Elle tord le cou à quelques clichés (auxquels on essaye quand même de tordre le cou depuis belle lurette, style les prof sont toujours en vacances etc), dénonce certaines choses (et n’est pas forcément tendre avec ses collègues). Bref j’ai trouvé ce tome vraiment intéressant (même s’il manque un peu de fun), mais mon souci est… à qui est-il destiné ? Les collégiens et lycéens auront-ils vraiment envie de lire un livre sur les prof ? En tout cas s’ils le font ils découvriront qu’eux aussi ont peur, qu’eux aussi ont des doutes, qu’ils ne veulent pas forcément leur mal… Ce documentaire aura au moins le mérite d’humaniser ces êtres pas si étranges que ça, finalement…
Le même vu par Délivrer des livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Vincent Malone (Papa Houêtu, Maman Houtuva, dont trois avec Jean-Louis Cornalba (Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca) et un avec André Bouchard (Quand papa était petit il y avait des dinosaures) et un livre de Michel Van Zeveren (C’est à moi, ça !).
D’autres livres sur l’école dans diverses chroniques regroupées ici.

La maternelle
Texte de Malou Adam, illustré par Claire Wortemann
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie
6,90€, 210×197 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.
La p’tite école
Texte de Brigitte Vaultier, illustré par Chiara Dattola
Les éditions du Ricochet dans la collection Les Bouées du Ricochet
7,60€, 196×196 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2013.
Kiki kiffe l’école
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
5,90€, 165×165 mm, 22 pages, imprimé en France, 2013
Je, tu, il m’embête
de Michel Van Zeveren
Pastel
11,50€, 176×248 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Avant quand y avait pas l’école
Texte de Vincent Malone, illustré par André Bouchard
Seuil Jeunesse

18€, 263×377 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2013.
La vie secrète des profs
Texte de Françoise Grard, illustré par Nicolas Wild
Gulf Stream éditeur dans la collection Et toc !
12,50€, 140×220 mm, 231 pages, imprimé en Italie, 2013.


A part ça ?

A propos d’école… sur le forum on débat sur les nouveaux rythmes scolaires !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange