La mare aux mots
Parcourir le tag

Colonel Moutarde

A lire et à compter

Par 15 septembre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on parle de lire et de compter, ça vous dit ? un, deux, trois… c’est parti !

La fabuleuse méthode de lecture du professeur TagadaOn commence par la lecture et par La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada, pour lequel on a eu un coup de cœur ma fille et moi. Dans la première leçon puisque l’enfant ne sait pas encore lire il va profiter d’un adulte pour lui lire des mots aussi simples que bébé, bobo, mémé ou popo (mais pour être certain qu’il sait bien lire il va aussi lire plénipotentiaire et hexakosioihexekontahexaphobie). Dans la deuxième leçon on va voir toutes les lettres, dans la troisième on s’intéressera particulièrement aux voyelles, et aux consonnes dans la quatrième. Bref en dix leçons on va savoir lire des syllabes simples.

Voilà un album plein d’humour, les parents s’amusent ici autant que les enfants. Par exemple on trouve une liste des choses que l’enfant pourra faire quand il saura lire qui contient par exemple choisir le programme télé (et donc ne pas regarder forcément ce que veulent les parents), trouver les toilettes dans les lieux publics ou choisir ce qu’il veut manger au restaurant (avant il se faisait avoir, là il peut voir ce qu’il y a réellement sur la carte). C’est extrêmement original, très moderne, vraiment très drôle tout en étant bien fait. Le côté humour fait passer complètement le côté éducatif et les enfants en redemandent. Un vrai coup de cœur pour le Professeur Tagada et sa fabuleuse méthode.

LHISTOIRE DU LION QUI NE SAVAIT PAS COMPTERPas facile de plaire à la lionne quand on est un lion qui ne sait pas compter ! Surtout que la concurrence est rude et qu’arrive un lion qui, lui, connaît bien l’arithmétique ! Allez il faut donc s’y mettre et voilà notre lion qui va demander aux animaux de lui apprendre à compter !

Après L’histoire du lion qui ne savait pas écrire (que la plupart d’entre vous devez connaître), voici donc celle du lion qui ne savait pas compter. Martin Baltscheit joue avec les sons, les sonorités, son texte est extrêmement agréable à lire, il chante (vu que c’est une traduction, on se dit que Géraldine Elschner a fait un beau boulot !). On suit avec délice les aventures de ce lion, mis en image par Colonel Moutarde. Ses illustrations sont pleines de couleurs, c’est vivant, moderne ! Un très bel album sur l’innumérisme.

Le Jardin De ClaraDans le jardin de Clara il y a un papillon jaune citron, deux coccinelles toutes belles et trois grenouilles en vadrouille. Il y a des tas d’autres animaux qu’elle aime observer.

Le principe est connu, on compte ici avec Clara, mais rarement un album à compter n’a été aussi poétique, aussi tendre, tant dans le texte de Sandra Nelson que dans les très belles illustrations de Princesse Camcam. Avec Le jardin de Clara, on apprend à compter jusqu’à 10 et on observe la nature, les animaux. Une joli flânerie dans la nature, un bien bel album.

Comptines pour compterC’est bien connu, En France, tout finit par des chansons ! Finissons donc par un très bon album-CD sorti chez Didier Jeunesse (pléonasme !), Comptines pour compter. On va se familiariser avec les chiffres en chanson. Grâce à la géniale Natalie Tual on va se régaler en comptant jusqu’à 5, avec Framix on va compter les kilomètres à pieds ou les cheveux sur la tête à Mathieu, avec Fremo on va compter les points des coccinelles, mais on va aussi compter les oies, les moutons, les squelettes et les nouzilles (si si) ! Et pour finir on va aussi s’exercer à énumérer jusqu’à 5  en anglais. C’est comme toujours dans cette collection : rythmé et entrainant, plein de malice, jamais rébarbatif. C’est très joliment illustré par Cécile Hudrisier et, étant tout cartonné, on peut le laisser entre les mains des tout-petits. Encore une belle réussite !

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques sur l’apprentissage de la lecture : Mon gros cahier pour apprendre à lire et à écrire,
Balthazar découvre la lecture, Grafi s’amuse, Lire et jouer sur la route des couleurs, Au pied de la lettre, Balthazar et les lettres à toucher, Les chiffres à toucher de Balthazar,
Nous avons déjà chroniqué des livres de Guillaume Long (Plâtatras ! et Contes d’ailleurs et d’autre part), de Colonel Moutarde (Défi d’enfer et Grenadine et Mentalo), de Princesse Camcam (Je danse à l’Opéra, L’album de famille, Marie de Paris, Marie voyage en France, Drôles de marchés ! et La fille aux cheveux d’encre ) et de Cécile Hudrisier (Comptines pour chanter les couleursLa petite poule rousse, Mais il est où ce gros matou ?, La grosse faim de P’tit Bonhomme, Il était une fois… Contes en haïku, Les plus belles chansons anglaises et américaines, P’tit biscuit ou L’histoire du bonhomme de pain d’épices qui ne voulut pas finir en miette, Comptines pour chanter en anglais, Le fil rouge, Chansons pour chanter Noël et Comptines pour chanter la ferme). Retrouvez aussi nos interview de Princesse Camcam et de Cécile Hudrisier.

La fabuleuse méthode de lecture du professeur Tagada
Texte de Christophe Nicolas, illustré par Guillaume Long
Didier Jeunesse
11,10€, 163×240 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
L’histoire du lion qui ne savait pas compter
Texte de Martin Baltscheit (traduit par Géraldine Elschner), illustré par Colonel Moutarde
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11€, 263×198 mm, 40 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Le jardin de Clara
Texte de Sandra Nelson, illustré par Princesse Camcam
Père Castor
10,50€, 195×240 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Comptines pour compter
de Collectif, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Éveil musical
12,90€, 160×160 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

On continue sur le même sujet en numérique sur Déclickids.

Gabriel

You Might Also Like

L’école, le collège, la rentrée.

Par 15 août 2013 Livres Jeunesse

Nous sommes arrivés à la mi-août, et dans une quinzaine de jours, c’est la rentrée des classes. C’est l’occasion de vous présenter une sélection de romans qui ont un lien avec l’école (il y en a tellement sur le sujet que ça ne saurait être exhaustif) : école des princesses, maîtresse débutante, entrée en 6ème, accueil d’un élève un peu différent, et même défi lecture au CDI, il y en a pour tous les goûts !le prince masqué

Il se passe de drôles de choses à l’école des princesses. Les pupitres disparaissent, les craies volent, des pustules apparaissent sur la peau des élèves en plein cours de géographie des royaumes,… C’est une catastrophe, et les jeunes filles ne peuvent pas étudier sereinement ! Le Prince Masqué va donc intervenir rapidement pour faire retrouver son calme au pensionnat !

Quelle drôle d’école que celle-là ! Au-delà de l’enquête à proprement parler, bien menée et pleine d’humour, Anne Didier et Olivier Muller nous font vivre le quotidien d’une école de princesses. Beaucoup de choses diffèrent des écoles que nous connaissons, mais on s’amuse aussi à faire le parallèle avec la « vraie vie ». Après tout, il y a quand même une cour de récré, des cours, des professeurs, des amitiés, des disputes ! En bonus, on trouve plein de références aux contes classiques, et ce sont des petits détails que j’aime ! Ajoutons à cela des illustrations colorées et vivantes d’Aurore Damant, et l’on obtient un roman pour jeunes lecteurs, parfait pour rire et se détendre en cette fin de vacances !

la maîtresse est amoureuseMademoiselle Bougival est la maîtresse de Maud. Et depuis quelques temps, elle est vraiment bizarre. Peut-être est-elle amoureuse ? Oui, mais de qui ? Avec l’aide de Jean Legentil leur copain, elles vont mener l’enquête !

Elles sont marrant, Maud et ses amies ! Un peu curieuses, mais je crois que ça correspond bien à certains enfants qui se demandent toujours un peu ce que fait la maîtresse en dehors de l’école. On imagine des choses, on rêve, on en rit, mais finalement, on n’en sait jamais vraiment grand-chose ! Jo Hoestlandt nous propose donc une enquête au coeur de l’école (mais en dehors aussi), pour savoir qui (ou quoi) rend la maîtresse si différente ! Frédéric Joos illustre cette histoire pleine d’humour, et l’ensemble forme un court roman imagé très agréable à lire

une rentrée pas comme les autresC’est la rentrée ! Mathilde est heureuse de retrouver tout le monde mais aussi un peu tendue. Mais ce n’est vraiment rien à côté de la nouvelle maîtresse de l’école, qui fait aujourd’hui sa première rentrée, avec les CE2 C. Elle arrive en retard en pleurant, et a même oublié ses leçons chez elle. Drôle de démarrage ! Elle est complètement déboussolée et apeurée. Heureusement, le contact passe bien avec les élèves qui l’adoptent immédiatement et l’aident à pendre ses marques, comme ils prendraient soin d’un nouvel élève. Et ce n’est pas pour autant qu’elle ne saura pas être une vraie maîtresse au fil du temps, avec ses méthodes originales, nouvelles, mais très efficaces ! Tout le monde débute un jour !

Quelle bonne idée a eu Nathalie Charles de traiter le thème de la rentrée sous cet angle ! C’est la maîtresse qui est mise au centre de l’histoire, et les lecteurs les plus stressés se rendront compte qu’ils ne sont pas les seuls. Pour les adultes aussi, la rentrée, la nouveauté, ce n’est pas toujours facile ! Le texte est simple, la mise en page est agréable, et les illustrations de Mademoiselle Georgette pleines de vie ! Un court roman pour poser un autre regard sur la rentrée, ce moment si important dans la vie quotidienne des enfants !

enzo onze ans sixième onzeEnzo est né le 11/11/11. Il a onze ans. Il habite au numéro 11. Il s’est fait confisqué sa console le 11 Janvier. Et son prénom est l’anagramme de « onze ». Vous l’aurez compris, le nombre 11 tient une place très importante dans sa vie. Alors quand, lors de l’appel dans la grande cour du collège, il apprend qu’il entre en 6ème 11, il n’est même pas tellement étonné. Un peu anxieux, il nous raconte ses premiers moments de collégien, petit dans la cour des grands alors que c’était encore l’inverse il y a peu. Heureusement, il va rencontrer des personnes précieuses qui le guideront dans cette année si particulière, mais si riche également !

J’ai vraiment été séduite par ce roman, plein de vie et de tendresse. Enzo est attachant, et au-delà d’une simple chronique de collégien, on découvre un garçon qui glisse doucement vers l’adolescence, accompagné de toutes ces nouvelles rencontres. Joëlle Ecormier est vraiment douée pour nous faire vivre tout cela de l’intérieur, et on est tour à tour attendri ou ému. Une pépite à offrir à tous les futurs ou nouveaux collégiens !

défi d'enferLe CDI est un endroit très important dans un collège. Mais Léopold déteste lire. Il le dit assez souvent et assez fort pour que tout le monde le sache. Manque de pot, Mlle Martin la documentaliste organise un concours de lecture. D’abord très mécontent, arrivera-t-il à venir à bout de tous ces livres ? Et si finalement, ce défi lui permettait de découvrir le plaisir de lire, d’échanger, et de faire de nouvelles rencontres ?

Quel phénomène ce Léopold ! Yaël Hassan signe un texte dynamique et très intéressant sur le plaisir de lire, les échanges que cela permet, et  l’importance du CDI dans un collège, avec les illustrations modernes de Colonel Moutarde. Parfait pour le faire découvrir aux futurs élèves de 6ème ou pour donner envie aux autres d’en pousser la porte.

5emeEAnton est en cinquième E, une classe un peu particulière du collège qui regroupe des élèves en difficultés pour diverses raisons. Les professeurs défilent, tous rapidement découragés, et cette classe n’est jamais emmenée en sortie. Un jour, Youri débarque. Il est atteint d’infirmité motrice cérébrale, a une démarche un peu particulière, et se déplace souvent en fauteuil roulant. Il ne passe pas inaperçu, est le sujet de bien des moqueries, mais tout glisse sur lui… Il rit même avec les moqueurs, plein d’auto-dérision. Il va même réussir à sortir ses camarades de la classe E de cette sorte d’inertie dans laquelle ils sont plongés.

Pas de place au fatalisme ! Ode à l’optimisme et à l’engagement, ce roman est très touchant. Des personnages forts, des sujets à la fois courants (le handicap, le collège, l’adolescence,…), et finalement rarement traités comme le fait Ekaterina Mourachouva. Aucune mièvrerie, de l’humour, de l’action, et surtout une belle réflexion sur la différence sous toutes ses formes. Et puis, n’oublions pas notre sujet du jour, on suit le quotidien d’une classe de collège un peu particulière, pas si éloignée que ça de la réalité !

Quelques pas de plus…
Une autre chronique sur le même sujet : Les grands aussi font leur rentrée.

Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Anne Didier et Olivier Muller (Anatole Latuile) et de Colonel Moutarde (Grenadine et Mentalo).

Le prince masqué
Texte d’Anne Didier et Olivier Muller. Illustrations d’Aurore Damant
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 110 x 125 mm, 44 pages, imprimé en France, 2013
La maîtresse est amoureuse
Texte de Jo Hoestlandt. Illustrations de Frédéric Joos
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 120 x 185 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013
Une rentrée pas comme les autres
Texte de Nathalie Charles. Illustrations de Mademoiselle Georgette.
Rageot
dans la collection Petit Roman
5,70 €, 135 x 180 mm, 46 pages, imprimé en France, 2008
Enzo 11 ans, sixième 11
de Joëlle Ecormier
Nathan
5 €,121 x 182 mm, 108 pages, imprimé en France, 2013
Défi d’enfer
texte de Yaël Hassan. Illustrations de Colonel Moutarde
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,50 €, 120 x 185 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013
Le nouveau de la cinquième E
d‘Ekaterina Mourachouva (traduit par Marina Berger)
Bayard
10,50 €, 100 x 140 mm, 164 pages, imprimé en France, 2013

Marianne

You Might Also Like

Deux bandes dessinées de deux styles très différents

Par 1 avril 2012 Livres Jeunesse

Louis n’a pas peur du loup qui vit dans son placard, il est même devenu son ami ! Mais un ami un peu envahissant puisqu’il fait des miettes de choco sur les devoirs et qu’il veut aussi partir en vacances avec Louis lorsque celui ci va chez son grand-père.La solution est peut-être de le faire passer pour un chien… quitte à heurter sa susceptibilité.

J’ai adoré Moi, le loup et les vacances avec pépé. C’est drôle, frais, fin,… Ça m’a fait penser un peu à Calvin et Hobbes mais plus raffiné (mais qu’on ne s’y méprenne pas, j’adore Calvin et Hobbes). C’est plein de tendresse et surtout c’est drôle ! On n’éclate pas de rire en le lisant mais on le lit du début à la fin avec un petit sourire au coin des lèvres et ça c’est déjà pas mal du tout ! Les adultes vont autant (plus ?) aimer que les enfants, ils repenseront avec nostalgie aux vacances chez pépé, à la vision de la mer à l’horizon quand on s’en approche en voiture,… Les enfants s’amuseront de ce loup végétarien-sauf-boites très gentil mais un peu envahissant. Un très bel album en tout cas.

Mentalo est de retour avec la petite Grenadine. Ils ont un nouvel ami, Kokeliko, un âne que Grenadine a reçu en cadeau, alors qu’elle espérait un éléphant. Le pingouin super héros continue de se passionner pour la bourse, de préférer les légumes au poisson et de supporter les caprices de la petite fille. Ici Mentalo va sauver un lemming, échapper à des poissons mutants, rencontrer la petite crevette (celle qui vient chercher les dents sous l’oreiller), faire un stage de survie,… mais aucune de ces aventures ne sera ce qu’on pourrait croire.

© Colonel Moutarde – BD Kids, 2012

J’avais beaucoup aimé le premier tome, Haut les mains, peau de pingouin !, je n’ai pas été déçu par sa suite Fille ou glaçon ? Grenadine est toujours aussi insupportable et continue de penser que son pingouin est un super héros, Mentalo est toujours aussi sarcastique. C’est vraiment aussi drôle que le premier. Décidément c’est une très bonne série que ces Grenadine et Mentalo !

Moi, le loup et les vacances avec pépé de Delphine Perret
Éditions Thierry Magnier. 12€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés

Grenadine et Mentalo, Fille ou glaçon ? de Colonel Moutarde
Éditions Milan, dans la collection BD Kids. 9,90€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés

———————————————————————————————————————–

A part ça ?

Qui dit début de mois dit coup de cœur. Ce mois ci Marianne a choisi De quelle couleur est le vent ? et moi J’attends Mamy. Nous avons également décidé, au début de chaque trimestre de décerner notre coup de cœur roman du trimestre précédent (chaque mois ne serait pas représentatif, nous n’en lisons pas assez). Pour le premier trimestre 2012 Marianne a choisi La boulangerie de la rue des dimanches et moi Le carnet rouge.

Gabriel

You Might Also Like

« Mentalo le Super-Héros, mentalo agit quand tout part à vau-l’eau »

Par 6 novembre 2011 Livres Jeunesse

Depuis qu’ils sont sortis, en mai dernier, j’avais remarqué, et trouvé très jolis, les albums de la collection BD kids (par leur format, leur couverture,…) mais je n’avais jamais eu l’occasion d’en lire. Je viens d’en lire trois, assez différents et je suis plutôt content de cette découverte. Et c’est l’occasion de parler un peu BD, ce qu’on n’a jamais fait, et de s’intéresser au 7-13 ans, ce qu’on ne fait pas souvent.

Anatole Latuile est directement inspiré de mon amie Cathy (ah on me souffle que non en fait). Dans ses aventures il lui arrive toutes sortes de malchances et il enchaine les gaffes. C’est souvent très drôle. Dans cet album, Ultra top secret !, Anatole va faire un commando frigo en colonies de vacances, apprendre les techniques de persuasion pour faire en sorte que la maitresse ne leur donne plus de récrés, mettre un faux plâtre pour échapper à un contrôle, dresser un chien pour retrouver un jeu confisqué… et bien sûr tout ça va s’achever par un échec ! Le personnage est drôle et attachant, loser éternel mais très gentil. On retrouve un tas de personnages, du meilleur ami complice à la petite peste fayotte, de la bonne copine aux jumeaux costaux et bagarreurs. C’est un album très sympa qui me donne envie de connaitre les autres de la collection. A la fin on trouve des conseils (bien sûr infaisables) pour construire des accessoires d’espionnage. Anatole Latuile : Ultra top secret ! est le 5ème de la collection et ses aventures apparaissent aussi dans J’aime Lire.

J’ai adoré l’humour de l’album Grenadine et Mentalo : Haut les mains, peau de pingouin ! C’est le premier volume d’une série (le 2ème est annoncé pour janvier 2012). Donc c’est l’histoire d’une petite Inuit, Grenadine, qui se voit offrir ce qu’elle ne voulait pas : un pingouin (enfin un manchot…), Mentalo. Sauf que suite à un malentendu (Mentalo se met une chaussette sur la tête, qui craque sur le bec) elle va penser que c’est un super héros et le chérir. Le personnage de la petite fille est très peste, le pingouin a un côté intello/donneur de leçon pince sans rire. C’est vraiment très drôle (même pour les adultes), plein d’ironie, d’humour piquant, le dessin est très sympa et moderne. Y’a des petits messages (Mentalo fait comprendre que manger des épinards c’est bien aussi). A la fin de l’album on trouve des petits jeux très sympas. Visiblement ça a été adapté en dessin animé et ça passe dans Tfou (sur tf1) mais le peu que j’en ai vu a l’air beaucoup moins sympa que l’album (extrait).
(image extraite de Bédéthèque)

Alors par contre Tao, le petit samouraï, j’ai été hermétique. Je ne dis pas que ce n’est pas bien, je dis que moi ça ne m’a pas fait rire. C’est là aussi la limite, quand on a 34 ans, de parler d’une BD humoristique qui s’adresse aux enfants. Ça ne me faisait même pas sourire (mais je trouvais les dessins sympas) donc j’ai demandé à quelqu’un de concerné, Juliette, 10 ans, la petite sœur de Marianne, l’album l’a beaucoup fait rire et elle m’a dit «J’ai aimé les dessins, c’était rigolo, il y avait du suspense jusqu’au bout». Pour ce qui est de l’histoire, c’est donc les aventures de Tao, élève à l’école d’art martiaux et de ses amis Rakaï, Lee-Too et Katimini (dont il est amoureux). Il enchaine les gaffes. Nem pas mal ! est le 4ème épisode des aventures de Tao qu’on retrouve aussi dans Astrapi.

Anatole Latuile : Ultra top secret ! d’Anne Didier et Olivier Muller, illustré par Clément Dervaux.

Grenadine et Mentalo : Haut les mains, peau de pingouin ! de Colonel Moutarde.

Tao, le petit samouraï : Nem pas mal ! de Laurent Richard et Nicolas Ryser.

Chaque titre coûte 9,90€, ils sont publiés par Milan
Public : Lecteurs débutants / lecteurs confirmés (l’éditeur précise 7 à 13 ans)
Le site des BD Kids : http://www.bd-kids.com

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Il arrive que les gagnants des concours aient eux même leur blog et qu’ils chroniquent les livres qu’ils ont gagnés. Je vous propose de découvrir leurs chroniques :

Désolé si j’en oublie ! N’oubliez pas le dernier concours, avec 5 albums à la clé.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange