La mare aux mots
Parcourir le tag

Confiance en soi

Ode aux méchants

Par 1 octobre 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux albums hilarants (et terrifiants !) pour nous parler de MÉCHANTS, très très méchants, terriblement méchants : Le grand méchant pou de Céline Claire et Océane Meklemberg et Mister Black de Miguel Pang et Catalina Gonzales Vilar… Accrochez-vous bien !!!

Le grand méchant pou
Texte de Céline Claire, illustré par Océane Meklemberg
La Palissade
14,50 €, 207×288 mm, 32 pages, imprimé en France, 2018
Mister Black
Texte de Catalina Gonzalez Vilar, illustré par Miguel Pong
Les fourmis rouges
16,80 €, 210×320 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2018.

You Might Also Like

Des histoires de poules et de carrousel

Par 15 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, l’on suit deux petites héroïnes Sonia et Olivia dans leur découverte du monde grâce à deux superbes albums : Les trois poules de Sonia de Phebe Wahl et De l’autre côté du carrousel de Teresa Arroyo Corcobado.

Les trois poules de Sonia
de Phoebe Wahl (traduit par Ilona Mayer)
Les éditions des éléphants
14€, 210×262 mm, 40 pages, imprimé en France, 2018.
De l’autre côté du carrousel
de Teresa Arroyo Corcobado
Versant Sud
14,90€, 225×285 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Grandes questions et petits tracas

Par 8 novembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on s’intéresse à deux petites filles qui sont confrontées à un tas de problèmes grâce à deux albums géniaux : La grande inconnue de Pog et Maurèen Poignonec et Le vide d’Anna Llenas.

La grande inconnue
Texte de Pog, illustré par Maurèen Poignonec
Maison Eliza
13,90 €, 195×246 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
Le vide
d’Anna Llenas (traduit par Jude des Chênes)
Les 400 coups
18 €, 238×285 mm, 75 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

À deux, c’est beaucoup mieux !

Par 20 octobre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux albums qui nous parlent de solitude et du rapport à l’autre.

Mizu et Yoko. Tout seul
Texte de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Maison Eliza
13,50 €, 120 x 190 mm, 48 pages, imprimé en France sur du papier issu de forêts européennes gérées durablement, 2016.
Chaton pâle et les insupportables petits messieurs
de Gaëlle Duhazé
HongFei
14,50 €, 260 x 180 mm, 48 pages, imprimé en République tchèque, 2016.

You Might Also Like

Doudous

Par 17 octobre 2013 Livres Jeunesse

Et si on reparlait de doudous ?

Nos beaux doudousSon doudou il l’a eu dès la naissance et à partir de là il ne l’a plus quitté. Son nom ? Doudou tout simplement. Et puis Doudou s’est mis à grossir, à grandir, à prendre de plus en plus de place, inquiétant même les parents du petit garçon. Doudou prenait tellement de place que la maison était devenue trop petite pour lui… alors il lui fallut partir… Mais le petit garçon refusa que son doudou s’en aille seul et il le suivît, c’est comme ça qu’il rencontra Laura et son doudou, qui prenait autant de place que le sien. Mais forcément à deux on a moins besoin de doudous !

Stéphane Servant a écrit un texte absolument magnifique sur les doudous, la place qu’ils prennent auprès des enfants, à quel point ils sont la bouée dont ils ont besoin quand le monde devient trop difficile, comment ces lapins, ours, ou simples morceaux de tissus les rassurent… et il parle aussi du moment où l’enfant n’en a plus besoin, où le doudou redevient une simple peluche (mais plus importante que les autres). Stéphane Servant évoque aussi l’amitié, avoir un ami donne forcément confiance en soi, on se sent moins seul et le doudou devient secondaire. Bref, c’est un superbe texte qui décrit des choses que l’on connaît bien avec extrêmement de poésie. Les mots sont mis en image par Ilya Green qui rend l’histoire encore plus poétique, onirique. Un magnifique album sur la place des doudous dans la vie des enfants.
Le même vu par à l’ombre du saule.
Plus d’extraits sur le site de Didier Jeunesse.

Le doudou qui parleC’est l’heure de dormir pour Léa… sauf qu’elle a envie de poser des questions à son doudou qui parle, pas de dormir ! Pourquoi c’est LUI son doudou ? C’est une histoire d’odeur ? De douceur ? D’état ? (oui, les doudous sont rarement en bon état !)… c’est certainement pour tout ça… et d’autres choses encore !

Le doudou qui parle est un album plein de douceur sur les doudous, le choix de ceux-ci. Qu’est-ce qui spécifie un doudou. Beaucoup d’humour ici, mais également de tendresse (même si les illustrations d’Elise Géhin sont moins douces que celles d’Ilya Green, c’est un tout autre style). Un petit album pour se rappeler ce qui fait un bon doudou, ressorti à petit prix dans la collection Encore une fois chez Actes Sud Junior.
Plus d’extraits sur le site d’Actes Sud Junior.

Quelques pas de plus…
D’autres livres sur les doudous : Canaille a oublié son doudou, Trois petits riens, Le lapin en peluche, Le nouveau doudou, Quelle chance !, Pattes rouge, Le machin, Le doudou de la maîtresse, Le schmat doudou, Guili Lapin, un conte moral, Pendant que tu dors, émilie et le doudou, Barri cherche son doudou… et même un sujet sur le forum !
Nous avons déjà chroniqué des albums de Stéphane Servant (Boucle d’ours, Le machin, Le crafougna et Le masque.), Ilya Green (Bulle et Bob à l’école, Mon arbre, Marre du rose, Bulle et Bob préparent Noël, Les plus belles berceuses jazz, Bulle et Bob à la plage, Peter Pan et Wendy, Bulle et Bob dans la cuisine et Le masque) et Frédéric Kessler (L’album de famille).

Nos beaux doudous
Texte de Stéphane Servant, illustré par Ilya Green
Didier Jeunesse
12,90€, 236×267 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Le doudou-qui-parle
Texte de Frédéric Kessler, illustré par Élisa Géhin
Actes Sud Junior dans la collection Encore une fois…
4,95€, 150×189 mm, 32 pages, imprimé au Portugal, 2013 (première édition 2010)

À part ça ?

Les enfants et la lecture, un sujet très intéressant sur le site de France Info.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange