La mare aux mots
Parcourir le tag

Constanza Bravo

Temps qui passe et poésie animalière !

Par 5 mai 2012 Livres Jeunesse

Attention coup de cœur ! J’ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé Les Pendules de Dana. Dana est une petite fille passionnée par les montres, les horloges, et tout ce qui comporte cadrans et aiguilles. Elle les collectionne, les démonte, et les remonte à sa façon. Elle offre ensuite ces objets aux gens qu’elle aime. Mais ce qu’elle offre c’est du temps : du temps pour sa maman débordée, du temps pour son papa toujours parti, du temps pour que sa grand-mère veuve trouve la vie moins dure, et du temps pour son petit frère qui doit encore profiter des joies de l’enfance. C’est simple, elle est tellement obnubilée par les minutes qui s’égrènent que son cœur fait tic-tac…
Vous l’aurez compris, Agnès de Lestrade que je ne connaissais pas, nous livre ici une très belle histoire, pleine de tendresse et de mélancolie qui devrait à parler à beaucoup de familles. La course contre le temps est quotidienne, mais elle ne doit pas nous empêcher de savourer et de prendre la vie comme elle vient. Les illustrations tout en finesse de Constanza Bravo sont pleines de poésie et collent complètement à l’ambiance de cette jolie histoire.

On continue avec un autre beau livre des éditions La Joie de Lire. Là, le thème est plus joyeux. A chaque double page, la définition poétique d’un animal que l’on doit retrouver caché dans l’image. Un poisson dans un tigre, un oiseau dans les nuages, un lion dans l’éléphant… Les images de Madalena Matoso sont vraiment très colorées et pleines de trouvailles. J’ai d’abord pensé à Elmer, le célèbre éléphant multicolore, mais finalement, c’est bien différent. On s’amuse à chercher, à scruter l’image, et je crois que décidément c’est une idée qui me plaît puisque ce n’est pas la première fois que je vous présente des livres qui fonctionnent sur ce principe. Et ici, en prime, Alice Vieira, dont je vous ai déjà parlé à propos d’un roman pour ados, dresse de beaux portraits des animaux des villes, des champs, ou de pays lointains. De quoi amener du soleil dans les chaumières alors que le printemps se fait plutôt timide ces temps-ci !

On reste dans les domaines de la poésie et des animaux avec Tout bêtement. Cette fois, l’auteur, Jacques Roman, est parti des illustrations de Carll Cneut et a laissé vagabonder son imagination et sa poésie. Il faut dire qu’il y a de quoi : les illustrations, qui contiennent beaucoup de rouge, se prêtent totalement à ce type d’explorations. Les traits sont fins et les animaux détaillés, habillés, humanisés, mis en scène dans des situations très cocasses. Et Jacques Roman en a profité pour y apposer ses mots et ses rimes, tantôt drôles, tantôt mélancoliques, sur du beau papier un peu granuleux. On peut lire et se laisser porter par la musique des mots, ou bien chercher un peu plus à décortiquer le texte. Une jolie balade dans un bestiaire original !

Quelques pas de plus
Notre chronique de Carnet d’Août d’Alice Vieira
Notre chronique de Les baisers de Cornelius d’Agnès Lestrade
Notre chronique de Se balader illustré par Madalena Matoso

Les pendules de Dana
de Agnès de Lestrade, illustré par Constanza Bravo
La Joie de Lire
13,50 €
La charade des animaux
de Alice Vieira illustré par Madalena Matoso
La Joie de Lire
13,50 €
Tout bêtement
de Jacques Roman illustré par Carll Cneut
La Joie de Lire
18 €

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Sketchtravel est un projet caritatif achevé, mais je voulais tout de même vous en parler parce que j’ai trouvé la vidéo de présentation vraiment jolie.

En fait, 71 illustrateurs de 12 pays différents se sont transmis un carnet de voyage telle une flamme olympique durant cinq ans. Cet ouvrage a ensuite été vendu aux enchères au mois d’Octobre 2011 pour financer des projets de solidarité notamment autour de l’éducation. On peut encore acheter des copies du livre.

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange