La mare aux mots
Parcourir le tag

Delphine Chedru

Au cœur de la nuit, tout n’est pas gris !

Par 22 septembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose trois albums qui nous font découvrir de nouvelles façons de voir les choses, deux documentaires et un manuel de sagesse.

Petits animaux de la nuit
texte d’Anne Jankéliowitch, illustré par Delphine Chedru
De la Martinière Jeunesse
14,90 €, 307×217 mm, 46 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les P’tites planètes. Astronomie
texte de Fleur Daugey, illustré par Chiara Dattola
Les éditions du Ricochet
8,50 €, 190×190 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Les meilleures réflexions d’une grenouille
de Kazuo Iwamura (traduit par Paul Paludis)
Casterman
15,95 €, 260×200 mm, 128 pages, imprimé en Roumanie, 2016..

You Might Also Like

Des livres pour jouer

Par 4 juin 2015 Livres Jeunesse

Chien et rond carréTriangle, carré, rectangle, rond… Delphine Chedru nous propose de nous amuser avec les formes. On les cherche dans les dessins très graphiques. Mais où est donc le carré dans cette foule de femmes ? Quatre losanges dans le paysage ? Encore faut-il les trouver, ouvrez l’œil !
C’est très ludique. On trouve même des pochoirs dans une pochette pour reproduire les losanges, rectangles et bien sûr chien rond et chat carré !
Un cherche et trouve très graphique pour apprendre les formes.

quiquoiouMais qui a oublié sa veste au porte-manteau ? Quel est donc le personnage qui se regarde dans le miroir ? Et qui a bien pu se déguiser en cheval ?
Après Qui Quoi Qui ?, voici Qui Quoi Où ? ! On retrouve les personnages hilarants d’Olivier Tallec (mais quel talent il a cet homme-là pour nous faire nous marrer juste à cause de la dégaine d’un personnage). Chaque fois, il faut donc répondre à une devinette en étant observateur. En regardant les pieds des quatre personnages proposés, on devrait deviner à qui appartiennent les chaussons oubliés. Il faudra être drôlement attentif pour retrouver qui a chahuté sur le lit.
Un livre-jeu dont on adore les illustrations.

Rubis de la reine de CatyminieQuelqu’un s’est fait voler son appareil photo, mais où est la victime ? Dans quel phare a lieu de rendez-vous secret ?
Tout en lisant les enquêtes de l’agence Malice et Délice, on tente d’aider les enquêteurs à résoudre les énigmes. Sur chaque double page on trouve un texte sur la page de gauche et une illustration pleine page sur la page de droite, il faudra bien ouvrir les yeux et surtout utiliser sa logique ! Les rubis de la reine de Catyminie propose quatre grandes histoires, soixante énigmes en tout, de quoi s’amuser un moment en jouant les détectives !
Un livre-jeu parfait pour donner le goût de la lecture.

Quelques pas de plus…
D’autres livres jeux ici et , notamment.

Chien rond chat carré
de Delphine Chedru
Hélium
12,90 €, 195×240 mm, 42 pages, imprimé en Malaisie, 2015.
Qui quoi où
d’Olivier Tallec
Actes Sud Junior
12 €, 295×145 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2015.
Les rubis de la reine de Catyminie
de Julian Press (traduit par Sylvia Gehlert)
Actes Sud Junior
8,70 €, 155×195 mm, 126 pages, imprimé en France, 2015.

À part ça ?

Le résultat du Prix des Incorruptibles a été donné, il est consultable ici.

Gabriel

You Might Also Like

Les invité-e-s du mercredi : Delphine Chedru et Anne Ferrier (+ concours)

Par 13 mai 2015 Les invités du mercredi

Aujourd’hui, nous recevons tout d’abord Delphine Chedru, une auteure/illustratrice à l’univers original, très graphique. J’avais envie de lui poser des questions sur son travail. Ensuite, c’est Anne Ferrier qui a accepté de nous livrer un coup de cœur et un coup de gueule. Entre les deux, vous pourrez tenter de gagner un ouvrage grâce aux éditions Hélium. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Delphine Chedru

Delphine ChedruParlez-nous de votre parcours
J’ai fait des études de graphisme aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Au sortir de cette école, j’ai exercé pendant 10 ans le métier de graphiste indépendante. J’ai eu un enfant, un fils qui a maintenant 12 ans, et suis alors retombée dans la littérature jeunesse. Je dis retombée car j’ai toujours eu un rapport très vivant et très fort avec la littérature jeunesse. Je n’ai gardé aucun de mes jouets mais j’ai par contre conservé presque tous mes livres d’enfant. Je me suis donc mise à dessiner et à écrire. Puis à aller à la rencontre des éditeurs. Et petit à petit les livres se sont faits. Aujourd’hui je ne fais plus de graphisme mais uniquement des livres.

Quelles techniques d’illustration utilisez-vous ?
Je travaille directement sur ordinateur. Je fais parfois un vague croquis auparavant mais très souvent je me mets directement devant l’écran. Je travaille avec un logiciel (Illustrator) qui me permet de dessiner des formes de couleurs, un peu comme s’il s’agissait de papiers découpés. Je définis en général une gamme de couleur par livre et me cantonne à cette gamme comme si j’avais juste quelques tubes de peintures à ma disposition. Le plus gros travail ensuite est celui de la composition. Encore une fois, comme si je travaillais avec des papiers, je cherche le placement, l’organisation de mon image. Une fois que celle-ci me convient, je passe à la suivante. Au fur et à mesure de mon travail, je visionne les unes après les autres les différentes pages afin de « tester » la compréhension, le rythme, l’évidence de mon histoire, de mon propos.

Chien rond chat carréQuelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Enfant j’ai beaucoup aimé (et j’aime toujours car pour moi un bon livre jeunesse est un bon livre « tout court », c’est à dire que l’on peut prendre plaisir à le lire également en tant qu’adulte) Les trois brigands de Tomi Ungerer, Max et les Maximonstres ainsi que Petit ours de Maurice Sendak, L’arbre, le loir et les oiseaux d’Iela Mari, les Histoires de Souris d’Arnold Lobel, Apoutsiak de Paul Emile Victor, et les Histoires comme ça dans la version illustrée par l’auteur, de Kipling. Une fois adolescente j’ai aimé les livres de Bernard Clavel, de Michel Tournier, ou le Pays où l’on arrive jamais d’André Dhôtel.

Quels sont, actuellement, les illustrateur-trice-s qui vous touchent particulièrement ?
J’ai de la chance car je partage un atelier avec des personnes dont j’admire le travail : Aurore Callias, Manu Boisteau, Marc Boutavant, Emile Bravo, Julien Magnani. Par ailleurs j’aime beaucoup le travail de Katsumi Komagata, de Paul Cox, et de Kitty Crowther.

La chasse aux papillonsPouvez-vous nous parler de votre magnifique album La Chasse aux papillons ?
J’avais envie de faire un livre sur une poursuite… Où tout au long du livre, le lecteur espère trouver ce petit papillon que l’on voit en première page mais n’arrive pas, comme le petit renard, à le débusquer. C’est aussi un livre de cache cache, comme certains que j’ai déjà faits, autour des formes. Une forme pouvant en cacher une autre, et une souris peut ressembler à un papillon. J’ai utilisé une gamme colorée relativement douce avec des couleurs que je n’emploie pas généralement (le rose, le kaki, et le saumon) qui donnent, à mon sens, une certaine douceur à l’album.

Quels sont vos projets ?
Comme souvent je travaille sur plusieurs projets en même temps. Je viens de finir un abécédaire. Je suis en train d’illustrer des poésies anglaises du 19eme siècle et je réfléchis à une série de livres pour tout petits.

Bibliographie sélective :

  • Mon pop-up des bisous, illustration d’un texte d’Eric Singelin, Nathan (2015).
  • Myrtille, illustration d’un texte d’Isabelle Rossignol, l’école des loisirs (2015).
  • Chien rond et chat carré, texte et illustrations, Hélium (2015).
  • Bonjour au revoir, texte et illustrations, Albin Michel (2014).
  • Le livre-tapis des animaux, illustrations, Actes Sud Junior (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Ma première crèche, illustration d’un texte de Caroline Pellissier et Virginie Aladjidi, Nathan (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Jour de neige, texte et illustrations, Autrement (2013).
  • La chasse aux papillons, texte et illustrations, Hélium (2012).
  • Que deviennent les ballons lâchés dans le ciel ?, texte et illustrations, La joie de Lire (2010).
  • L’arbrier, texte et illustrations, Albin Michel (2010).
  • Quand tu dors…, texte et illustrations, Gallimard (2010).
  • Loup y es-tu ? Me vois-tu ?, texte et illustrations, Naïve (2009).
  • La petite bête qui monte, texte et illustrations, Hélium (2009).

Concours :
Comme je vous l’annonçais en début d’article, Hélium vous propose de gagner un exemplaire de Chien rond et chat carré. Pour cela, il vous suffit de commenter cet article, nous tirerons parmi les réponses ! Vous avez jusqu’à mardi, 20 h !


Le coup de cœur et le coup de gueule de… Anne Ferrier

Régulièrement, un acteur de l’édition jeunesse (auteur, illustrateur, éditeur…) nous parle de deux choses qui lui tiennent à cœur. Une chose qui l’a touché, ému ou qui lui a tout simplement plu et sur laquelle il veut mettre un coup de projecteur, et au contraire quelque chose qui l’a énervé. Cette semaine, c’est Anne Ferrier qui nous livre son coup de cœur et son coup de gueule.

Ce qui me tord vraiment les tripes depuis des semaines, c’est la nouvelle réforme de l’éducation nationale annoncée pour 2016. C’est le naufrage de l’École, une véritable catastrophe, un déni total de la réalité et de notre travail. Je suis en colère, mais surtout très triste.
Les horaires dévolus au français deviennent ridicules et les programmes ne sont plus que sont plus que fantômes creux, inconsistants, pâles vestiges d’une littérature riche et vivifiante !
Pour donner un exemple concret, quand j’étais élève de 6è, j’avais 8h de français par semaine. Actuellement, les 6è en ont 4h30. Avec la réforme, ils bénéficieront de généreuses 3h30. Nous perdons des heures à tous les niveaux, et il faudra de plus utiliser cette pauvre quotité horaire pour faire des Projets Interdisciplinaires, qui sont sans aucun doute fort intéressants, mais certainement pas À LA PLACE des cours ! Comment réinvestir dans des projets divers et variés quand on n’a pas acquis les bases ?
(et après, on s’étonne des cours d’orthographe imposés en fac ou dans les grandes écoles ?)
Les nouveaux programmes font disparaître TOUTE allusion à des auteurs, quels qu’ils soient, et à la place apparaissent des films, séries télévisées, documentaires, presse, arts numériques, …
Mais, et la littérature ? La culture patrimoniale ? Hugo, Verne et Marivaux, Molière, Zola, Shakespeare, La Fontaine et Aragon ?
On va priver des quantités d’élèves de l’accès à la langue, à la beauté de la langue, à la lecture, au plaisir des romans et des histoires en rabotant à l’extrême ce qui existe, qui n’est pas parfait certes, mais qui permet au moins de garantir une éducation nationale.
La réforme va creuser de façon terriblement injuste le fossé entre ceux qui ont déjà accès à la culture et ceux qu’on cantonnera à Plus belle la vie (si si, nos programmes stipulent désormais en toutes lettres  « fictions audiovisuelles», à la place de « romans, contes, théâtre, poésie ») parce qu’ils ont du mal à lire, parce qu’ils ont peur des livres et des bibliothèques, parce qu’écrire une phrase correcte et donc la déchiffrer à l’écrit leur est compliqué.
Et au lieu de les aider à défricher les chemins de la connaissance, de les amener à la compréhension des textes et du monde, avec exigence (non, l’exigence n’est pas un gros mot : c’est respecter l’homme en chacun de nous, c’est croire dans les capacités de réflexion et de progression de tout enfant, quel qu’il soit), on va les abandonner, avec un mépris insupportable.
Fin de « l’ascenseur social ».
Fin aussi du latin, du grec, des classes bilangues jugées trop élitistes, bienvenue au nivellement par le bas, à la médiocrité. Au renoncement.
Aragon écrivait : « La littérature est une affaire sérieuse pour un pays, elle est au bout du compte, son visage. »
Quel visage allons-nous offrir au monde, désormais ?

En comparaison, mon coup de cœur est assez naïf, je crois.
Pourtant je ne cesse de m’émerveiller devant les sursauts de solidarité, les trésors d’humanité et de bonté que l’être humain sait trouver pour contrer la connerie violente, l’intolérance, le racisme, la peine de mort et la bêtise crasse du quotidien. Tous ces élans spontanés d’individus qui finissent par former une foule, tous les « Je suis… » du monde opposés à ceux qui tuent, violent, asservissent. Tous ces mouvements porteurs d’espoir et d’émotions, de rires et de larmes mêlés, qu’il s’agisse de sauver des enfants, des jeunes filles, des arbres ou des loups, qui me laissent croire que l’homme n’est pas que cet être violent, cupide, sournois et cruel dont il a tendance à montrer le visage monstrueux plus souvent que sa face humaniste.
Je veux croire en cela, en la beauté et la lumière de l’humanité.
Parce que sinon, autant se jeter sous les trains.

Anne FerrierAnne Ferrier est auteure.

Bibliographie sélective :

Retrouvez la sur son site : http://www.anne-ferrier.fr.

You Might Also Like

Bientôt Noël !

Par 27 novembre 2014 Livres Jeunesse, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Noël approche, et si l’on commençait à préparer les calendriers de l’avent et la crèche ?

Ma Première CrècheDans Ma première crèche, on va trouver les personnages de la crèche en carton épais et un petit livre pour nous raconter La belle histoire de Noël (c’est le titre du livre).
Les illustrations très graphiques de Delphine Chedru modernisent le thème de la crèche et les personnages de carton à insérer dans le socle plaisent particulièrement aux enfants. Toutefois si, comme moi, vous n’êtes pas très religion (remarque qui peut sembler un peu idiote, car généralement si l’on n’est pas croyant on n’achète pas de crèche, je sais) vous allez à voir du mal avec le texte de l’ouvrage qui parle beaucoup de Dieu, à quasiment chaque page… Mais si vous êtes croyant cela ne devrait pas vous déranger !

Ma creche de NoelDans Ma crèche de Noël de Hualing Xu on parle moins de Dieu, le livre peut très bien être lu comme une belle histoire pour enfants. Ici, l‘ouvrage est entièrement cartonné et il est accompagné de petits personnages en carton et de socles à détacher et assembler. On pourra ainsi placer les rois mages, Marie, Joseph et Jésus devant le livre ouvert à la page finale. Les illustrations de Hualing Xu sont, comme toujours, belles et lumineuses.
Un livre pour découvrir l’histoire de la crèche comme une belle histoire à lire aux enfants.

Bientôt Noël !Qui dit approche de Noël, dit calendrier de l’Avent. Calendrier de l’Avent, Bientôt Noël ! 25 activités pour préparer le plus beau des Noëls nous propose une activité par jour. Origami, cuisine, décoration… ici, on va fabriquer et cuisiner. Des cartes pop-up, des boules de Noël, des pochettes cadeau, une maison en pain d’épice, des étoiles en chocolat… on ne va pas s’ennuyer en attendant le 25 décembre ! En fin d’ouvrage, on retrouve des tas de formes prédécoupées qui sont nécessaires pour réaliser les activités !
Un super livre d’activité spécial Noël.

DEUZ_CALENDRIER AVENT_ACCORDEONUn petit calendrier de l’Avent sorti chez Deuz. Ici, on gratte ! Sous les pastilles numérotées, on découvre des personnages ou encore des animaux. L’illustration au graphisme moderne devrait autant plaire aux enfants que le fait de gratter pour découvrir. Seul petit bémol, le « grattage » n’est pas évident, il faut y aller vraiment avec la tranche de l’ongle ou avec un objet avec une tranche pointue. Dommage, car l’objet est beau et original.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des crèches (La crèche en carton) et des calendriers de l’Avent (En attendant NoëlBalthazar prépare Noël et Calendrier de l’Avent à colorier).

Ma première crèche
Texte de Caroline Pellissier et Virginie Aladjidi, illustré par Delphine Chedru
Nathan
14,90 €, 254×155 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Ma crèche de Noël
Auteur non crédité, illustré par Hualing Xu
Hatier
9,95 €, 260×230 mm, 8 pages, imprimé en Chine, 2014.
Calendrier de l’Avent, Bientôt Noël ! 25 activités pour préparer le plus beau des Noëls
Textes de Gina Carpenter (traducteur non crédité), illustré par Tom Connell
Gallimard Jeunesse
14,90 €, 279×270 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Calendrier de l’Avent
Illustrateur non crédité
Deuz
12 € (prix moyen constaté), 145×210 mm, 5 pages, imprimé en Espagne, 2014.

Gabriel

You Might Also Like

De super activités

Par 13 juillet 2014 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Encore un dimanche consacré à des ouvrages pour occuper les enfants pendant les vacances !

Une aventure de Super-PoiluEst-ce que vous connaissez Super-Poilu ? Non ? Et bien, vous allez apprendre à le connaître ! Surtout qu’il va falloir colorier sa cape, lui dessiner de nouveaux muscles et même lui dessiner un slip quand il sort de sa douche (pour qu’on ne voie plus ses fesses). Il va aussi falloir l’aider à sortir d’un labyrinthe, trouver les différences entre deux tableaux qu’il a peints, relier des points pour voir apparaître son ennemi ou encore remettre des images dans l’ordre pour qu’une de ses aventures soit cohérente.
Vous l’aurez compris, Une aventure de Super-Poilu est un super cahier d’activités ! Du genre qu’on garde une fois fini. Faut dire que derrière il y a un tandem de choc : Sandrine Beau et Gwenaëlle Doumont !
Un cahier d’activité drôle avec des jeux variés, pour se poiler (jeu de mot) sur la plage (à poil ou en maillot).
Des extraits sur le site de Sandrine Beau.

jean-michel en vacancesUn autre superhéros, celui-ci on le connaît bien, Jean-Michel !
Le caribou de Magali Le Huche part en vacances sur une île déserte, mais avant cela on va dessiner les vacances de rêves, sélectionner ce qu’il faut mettre dans le sac à dos, trouver le bon chemin pour partir, colorier un paysage et en route !
Du dessin, des jeux (sept différences, points à relier, relier des choses qui vont ensemble…) et surtout beaucoup d’humour !
Tout comme Une aventure de Super-Poilu, voilà un cahier d’activité qu’on ne va pas jeter une fois terminé.
Des jeux variés, de l’humour, du suspense (si si) pour un cahier d’activité que vos enfants risquent d’adorer !
Des extraits sur le site d’Actes Sud Junior.

livre tapis animauxGros succès ici (et sur facebook quand j’en ai parlé) pour le livre-tapis d’activités ! Sorti chez Actes Sud Junior, Les animaux de Delphine Chedru est une grande planche (1 mètre sur 1 mètre 50), double face, qu’on déplie. D’un côté, diverses activités : continuer des animaux bizarres, compléter des suites logiques, relier des points, peindre avec ses pieds, compter des animaux… et de l’autre côté un coloriage géant.
C’est extrêmement beau (Delphine Chedru…), les enfants s’éclatent avec une grande feuille comme ça où ils peuvent s’amuser seuls ou à plusieurs, bref c’est génial, on est fans !
Une photo de ma fille en train de le faire et une bande annonce.

7 artistes et moi !Je vous parlais il y a peu des cahiers d’activités en lien avec l’art, en voici un autre reçu depuis : 7 artistes et moi ! d’Anne-Laure Witschger. Ici, on va tenter le pointillisme à la Georges Seurat avec des bâtonnets de pomme de terre et de la peinture, des collages à la Matisse avec des ciseaux et des feuilles de couleurs, des anthropométries à la Klein en utilisant une de nos mains… bref des activités pour mieux connaître sept artistes (en plus des trois cités, Mondrian, Pollock, Dubuffet et Warhol) et leurs techniques.
Un super cahier pour les artistes en herbe et pour ceux qui s’intéressent à l’art.

Le grand livre des voyages en voitureSi vous partez en vacances en voiture, vous le savez… il va falloir occuper les enfants ! Heureusement, Le grand livre des voyages en voiture est là pour accompagner les longs trajets ! Des idées de jeux à faire à deux (ou plus), des chansons à chanter, des blagues, des anecdotes de vacances, des mini-BD, des jeux… voilà un cahier qui grouille d’occupations en tout genre ! On trouve de tout et pour tous les goûts ! Plus de 100 pages d’activités puis des cartes (pour apprendre un peu la géographie quand même), des cartes postales et des masques à détacher… Et au générique des tas de gens qu’on aime comme Nathalie Choux, Laurent Corvaisier, Bourgeau et Ramadier, Fred Bernard, Lili Scratchy, Pronto, Alain Crozon
Un super cahier à spirales qui vous fera peut-être dire « on est déjà arrivé ? Je n’ai pas vu le temps passer ! » (si si, on y croit !)

Mon album avec papiEt au bout du chemin, il y a peut-être les grands-parents ! Si l’on profitait de ces vacances avec eux pour les connaître un peu mieux et fabriquer un cahier qu’on gardera précieusement ? C’est ce que nous propose filf avec Mon album avec Papi et Mon album avec Mamie. Deux cahiers à remplir avec des anecdotes, des photos, des dessins. On va questionner les grands-parents sur leur enfance, leur rencontre, leurs parents… mais aussi sur leur relation avec nous ! Comment ont-ils appris notre naissance, ce que ça leur a fait…
J’adore ce genre de cahier, car dans un premier temps ça permet vraiment de poser toutes sortes de questions (qu’on n’ose pas toujours poser sans cahier !) et donc de mieux connaître nos grands-parents, ensuite parce que c’est quelque chose qu’on va garder précieusement, une sorte de trésor.
Mon album avec Papi et Mon album avec Mamie sont vraiment une chouette idée.

Quelques pas de plus…
Une sélection de cahiers d’activités et de loisirs créatifs regroupés dans un tableau pinterest.

Une aventure de Super-Poilu
Texte de Sandrine Beau, illustré par Gwenaëlle Doumont
Frimousse
9 €, 210×297 mm, 44 pages, imprimé en Lettonie, 2014.
Jean-Michel un super héros en vacances
de Magali Le Huche
Actes Sud Junior
9,90 €, 252×321 mm, 28 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Les animaux
de Delphine Chedru
Actes Sud Junior dans la collection Livre-tapis d’activités
9,50 €, 1000×1500 mm, 1 page, imprimé en Italie, 2014.
7 artistes et moi
d’Anne-Laure Witschger
Frimousse
11 €, 210×298 mm, 30 pages, imprimé en Lettonie, 2014.
Le grand livre des voyages en voiture
Collectif
Seuil Jeunesse
16,90 €, 183×230 mm, 120 pages, imprimé en Espagne, 2014 (première édition 2002).
Mon album avec Papi
de filf
Eyrolles Jeunesse
9,90 €, 190×240 mm, 63 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Et vous, vous croyiez quoi quand vous étiez petits ?

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange