La mare aux mots
Parcourir le tag

Dialogue

Difficile à dire, plus facile à lire

Par 15 octobre 2013 Livres Jeunesse

Parfois, les enfants ressentent des choses sur lesquelles ils ont du mal à mettre des mots… Ces albums proposent de les aider !
Parle-moi PapaUn soir, une petite boule de couleur sombre frappe à la porte. Une petite boule qui appartient à Papa, entrée au moment où il a perdu son travail et qui le rend triste, silencieux, solitaire et soucieux. Il ne parle plus, reste sur sa chaise, dit toujours que tout va bien, sort parfois dans la nuit,… Tout cela est bien inquiétant pour un enfant, à qui on n’explique pas toujours tout. Alors il interroge encore et encore en attendant que le sourire revienne sur le visage de son père qui pourra alors se débarrasser définitivement de la boule noire et reprendre vie.

Parle-moi Papa est un vrai coup de cœur ! La boule noire est en réalité la « boule d’angoisse », expression souvent employée mais pas forcément claire pour les enfants. Avec cet album délicatement illustré par Didier Jean et Zad, Christos aborde des thèmes difficiles et pas toujours simples à appréhender pour les plus jeunes : la perte d’un emploi et ses conséquences sur l’humeur, le moral et la structure familiale. L’enfant ne comprend pas pourquoi son père est si différent et aimerait pouvoir l’aider. Malheureusement, on lui répond toujours que « ça va s’arranger » et il se sent drôlement impuissant, voire coupable de ce mal-être. Tout dire au risque de déstabiliser ? Ne rien dire de peur de mal dire ? Le silence semble pesant, inquiétant et déstabilisant, presque plus que la vérité… Un thème original qui peut concerner de nombreuses familles, traité avec justesse, sensibilité et émotion, mais avec des mots et des situations simples, c’est l’équation parfaite de cet album !

jérémy dessine un monstreAutre sentiment : la solitude. Jérémy n’a aucun ami, et passe ses journées à dessiner dans sa chambre, sans jamais rejoindre les enfants du quartier pour jouer avec eux. Un jour, il dessine un monstre. Un monstre qui prend vie, qui est très exigeant, et qui ne le quitte plus, même la nuit. Alors Jérémy décide d’inviter cette créature à aller voir du pays, et finalement lui aussi finit par mettre le nez dehors !

Deuxième coup de cœur (il y a des jours comme ça) pour cet album pour enfants plein de sensibilité ! Jérémy est un peu enfermé dans sa bulle, dans son monde dessins et de couleurs. Un jour, cette passion devient un peu trop envahissante et le pousse à se tourner vers le monde extérieur. Avec fantaisie (un dessin qui prend vie, ça n’est pas banal) et poésie, Peter McCarty donne corps à une sensation, à un sentiment, pas toujours évident à aborder avec les enfants. Les illustrations sont magnifiques, à la fois simples, claires et tendres. C’est une réussite !
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Didier Jean et Zad : Comme deux confettis, Gaufrette et Nougat jouent au Papa et à la Maman et  Les Artichauts.

Parle-moi Papa
Texte de Christos, illustré par Didier Jean et Zad
2 vives voix dans la collection Bisous de famille
15,50 €, 220 x 320 mm, 40 pages, imprimé en France sur papier issu de forêts durablement gérées, à l’encre végétale, 2013
Jérémy dessine un monstre
de Peter McCarty
Kaléidoscope
12,80 €, 256 x 256 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2013

A part ça ?

Artips propose de vous faire découvrir chaque jour du lundi au jeudi une anecdote sur l’histoire de l’art.

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange