La mare aux mots
Parcourir le tag

Docteur

On va voir le docteur puis on apprend plein de choses sur le monde

Par 4 avril 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des documentaires, trois qui parlent des visites chez le.la docteur.e et trois autres de plein de choses qui nous entourent.

Quand ça va quand ça va pas
Textes de Michel Cymes, illustrés par Laure Monloubou
Les éditions Clochette
15 €, 210×280 mm, 56 pages, imprimé en Union Européenne, 2017.
Ouille ! Ouille ! Ouille !
Textes de Delphine Godard et Nathalie Weil, illustrés par Aurélie Grand
Nathan
16,90 €, 227×227 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2016.
Chez le docteur
Textes de Christelle Chatel, illustrés par Mélisande Luthringer
Nathan dans la collection Mes premières questions réponses !
6,95 €, 195×220 mm, 18 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Ma toute première baby encyclopédie
Collectif
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie
16,95 €, 210×200 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les incroyables savoirs
de Benjamin Josse
De La Martinière Jeunesse
12,90 €, 230×230 mm, 96 pages, imprimé au Portugal, 2017.
50 réponses pour éviter de tout confondre
Collectif
De La Martinière Jeunesse
13,90 €, 175×330 mm, 96 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Plâtres, piqûres et autres petits bonheurs

Par 17 mai 2013 Livres Jeunesse

Hasard des sorties, des réceptions de livres, Marianne et moi avons tous les deux reçus plusieurs livres sur l’hôpital et les docteurs. Je vous en présente donc trois aujourd’hui, à son tour elle en présentera deux demain.

Timo à l'hôpitalC’est en filant à toute allure sur sa trottinette que Timo est tombé. Heureusement très vite il a été pris en charge par les pompiers et direction l’hôpital. Après une radio le verdict tombe… il faut plâtrer ! On suit donc le quotidien de Timo avec les difficultés d’avoir une seule jambe valide, l’ennui quand on ne peut pas bouger… et enfin la libération !

J’ai tout de suite été très fan visuellement de Timo à l’hôpital. Pourtant, pour être franc, les histoires pour enfants avec des photos je suis souvent assez réfractaireTimo mais là les photos sont vraiment belles et pleines d’humour. On suit donc cette petite peluche lors de sa radio (image très amusante avec le squelette de Timo) et autres réjouissances hospitalières avec des vrais appareils, des vrais « gens » (infirmières, pompiers,…), ça donne un côté « mon doudou vit la même chose que moi » qui est très sympa. J’adore le principe et les enfants vont adorer ! Un très bon et bel album, plein d’humour pour dédramatiser l’hôpital.

Petit dernier : l'enooorme bobo de rien du toutAïe, aïe, aïe ! Ouille, ouille !! hurle Petit Dernier. Faut dire qu’il lui arrive une chose horrible… il a un énoooorme bobo (de rien du tout). Grand-Grand accourt en entendant les cris et forcément se moque un peu en voyant la cause de tout ce tohu-bohu… ce qui fait pleurer Petit Dernier encore plus fort. Allez, aux grands maux les grands remèdes, on va panser la plaie… et si ce n’était pas encore suffisant ? Heureusement toute la famille Crumpets va tenter de sauver Petit Dernier.

Une toute nouvellePetit Dernier l'enooorme bobo de rien du tout série de chez Sarbacane (nous parlerons prochainement de Le grand départ pour la petite école) pleine d’humour et très graphique. Au-delà de l’album sur cette situation qu’on a tous connu (l’enfant qui va mourir ou à qui on va devoir couper la jambe parce qu’il a une égratignure…) c’est un bon album pour dédramatiser les piqûres, plâtres etc. Un album plein de pep’s et d’humour.

Canaille va chez le docteurCanaille doit aller chez le docteur. Ce n’est pas qu’il est malade… mais il faut faire son vaccin. Aïe une piqûre… En plus Cannelle, sa petite sœur, l’accompagne il faut donc ne pas pleurer, ne pas crier, se montrer fort ! Canaille a un peu peur… Heureusement que Papa est là ! Enfin, quand c’est au tour de son père de passer entre les mains du docteur, celui-ci est moins courageux…

Je vous avais déjà parlé il y a peu de Canaille (qui ne voulait pas manger sa soupe), le nouveau petit héros de chez Casterman. C’est une très bonne série avec un langage adapté aux enfants, des illustrations très sympa et des pages plastifiées solides, pour affronter les petits soucis du quotidien. Beaucoup de séries de ce style existent déjà… mais peu sont de qualité ! Ici avec Jean Leroy aux textes et Emile Jadoul aux illustrations on a une série vraiment bien faite, qui plait aux enfants et que les parents aiment leur lire (car sincèrement, quel parent aime lire Tchoupi à ses enfants ?).

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà fait une chronique sur l’hôpital et une autre arrive donc demain !
Nous avons interviewé Emile Jadoul et chroniqué plusieurs de ses livres (Mon bonnet, Les mains de papa, À l’eau, Hourra, Aglagla, Tout le monde y va !, Gros pipi, À la douche et À la folie) et un album de Jean Leroy (Papy) et même un livre d’Emile Jadoul et Jean Leroy (Canaille n’aime pas la soupe) !

Timo à l’hôpital
d’Émilie Gillet, photographies de Cyril Entzmann
Gallimard Jeunesse dans la série Timo
6,90€, 197×197 mm, 25 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013
Petit Dernier : L’énooorme bobo de rien du tout
de Fred Benaglia
Sarbacane dans la série Petit dernier
7,90€, 187×147 mm, 26 pages, imprimé à Singapour, 2012
Canaille va chez le docteur
de Jean Leroy, illustré par Émile Jadoul
Casterman dans la collection Canaille
5,50€, 186×186 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2013


A part ça ?

Les 25 et 26 mai c’est la fête de la nature, Les drôles de petites bêtes seront au jardin des plantes (expo, conteurs, jeux,…). Plus d’informations ici : http://www.gallimard-jeunesse.fr/Actualites/Agenda/Les-Droles-de-Petites-Betes-au-Jardin-des-Plantes2

Gabriel

You Might Also Like

Une grenouille et un élan

Par 9 avril 2013 Livres Jeunesse

Deux livres pleins d’humour !

La grenouille qui avait mal aux oreillesJ’avoue avoir ri aux éclats, toute seule dans mon appartement à la lecture de cet album. L’effet s’est reproduit avec ma petite soeur, et d’autres enfants plus jeunes. A mon avis, La petite grenouille qui avait mal aux oreilles ne vous laissera pas non plus indifférent.

Une petite grenouille avait donc mal aux oreilles. Naturellement, elle se rend donc chez le docteur. Celui-ci lui répond que les oreilles, ce n’est pas son domaine, et l’envoie chez un spécialiste. Mais lui s’occupe de toutes les oreilles, mais pas de celles des grenouilles. Il la dirige chez un « grenouillo-oreilliste », qui malheureusement, ne prend pas en charge les enfants. Le « pediatro-batraciologue » vient de rencontrer un problème avec son matériel d’auscultation. Le « grenouillopathe » a déménagé. Etc. Etc. Et en attendant, notre pauvre petite grenouille se fait balader et a toujours extrêmement mal aux oreilles. Elle verra même un « oreillistobatriciopalpopatopahte ». Mais  trouvera-t-elle enfin un spécialiste pour la soigner ? Ce n’est pas gagné ! Heureusement qu’il y a Papy Roger.

Je ne veux pas vous dévoiler plus en détail la suite des événements tant l’effet de surprise doit être conservé. Déjà, on s’amuse de tous ces noms compliqués et du parcours du combattant que vit cette pauvre grenouille pour réussir à obtenir écoute et réponse. Mais alors la chute est absolument délicieuse ! Voutch signe un texte plein d’humour qui devrait réjouir les enfants et les parents (qui eux, y verront aussi certainement un parallèle avec certains systèmes de santé, et une gentille critique de certains grands médecins spécialistes peut-être pas toujours assez à l’écoute de leurs patients…). Les illustrations sont modernes, colorées et la grenouille a vraiment l’air fatigué de chercher une réponse à son problème ! Un véritable coup de cœur !

Elan_bdCette fois, on fait la rencontre d’un élan. Un élan qui a croisé la route de Wilfred et qui du coup est baptisé Marcel. Wilfred décrète que dorénavant c’est SON élan et décide de faire de lui un « parfait animal de compagnie ». A quelques détails près, il pense qu’il y est arrivé. Mais apparemment, il n’est pas le seul à avoir eu cette idée. Marcel, c’est Rodrigo pour une vieille dame, et Dominique pour un autre monsieur. Et si finalement Marcel restait un animal sauvage, est-ce que ça ne serait pas plus mal ?

Quel bel album ! Grâce aux illustrations d’abord, qui mêlent dessin, peinture et décors qui font penser à des photos. On voit les pixels de l’image, comme si les personnages étaient posés sur un décor de carte postale. Je pense que je ne suis pas très claire, mais le fait est que c’est beau ! Et puis l’histoire ! Oliver Jeffers nous propose une réflexion Pleine d’humour sur le couple que forment cet enfant et cet élan. Le petit garçon pense que l’animal réagit de telle ou telle manière parce qu’il le lui a appris. Or, on se rend bien compte que l’élan reste sauvage et n’est pas si attaché à Wilfred. S’il veut bien aller dans telle ou telle direction par exemple, c’est plus parce qu’il a flairé une pomme qu’il pourrait dévorer que parce qu’il suit bien les consignes. Et après tout, pourquoi vouloir à tout prix domestiquer les animaux ? Pourquoi pourrait-on s’autoriser à se déclarer propriétaire d’un animal qui n’a rien demandé ? Sous couvert d’une histoire vivante, tendre et drôle, on aborde tous ces sujets ! Beau et intéressant, que demander de plus ?

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres livres qui traitent du monde médical dans notre chronique thématique sur l’hôpital.

La petite grenouille qui avait mal aux oreilles
de Voutch
Circonflexe
12 €, 210 x 210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013
Cet élan est à moi
de Oliver Jeffers traduit par Elisabeth Duval
Kaléidoscope
14 €, 228 x 285 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Un site pour fabriquer des portraits-robots, comme dans les vraies enquêtes !

Marianne

 

You Might Also Like

A l’hôpital

Par 22 janvier 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection thématique de livres jeunesse qui traitent de l’hôpital. Pour en parler, anticiper ou dédramatiser, que l’enfant soit ou non le premier concerné.

l'hôpitalCommençons avec un petit documentaire pour les plus jeunes, paru dans la très bonne collection « La petite imagerie » chez Fleurus, et sobrement appelé L’hôpital. Très clair, simple, il aborde beaucoup de situations en lien avec une hospitalisation : les raisons pour lesquelles on doit aller à l’hôpital, les urgences, les différents examens, le déroulement d’une opération, le séjour… Hélène Grimault et Emilie Beaumont expliquent tout cela avec des mots compris par les enfants, tandis que les illustrations de Marie-Anne Didierjean sont à la fois réalistes, détaillées, et toutes douces (sur de belles pages résistantes, épaisses et glacées). Un indispensable !

Bonjour docteur !Un autre documentaire, Bonjour docteur de la collection Mondo Mino. Cette fois, c’est beaucoup plus général, puisqu’on découvre le monde médical dans son ensemble (pédiatre, ophtalmo, dentiste,…). Mais finalement, bon nombre de situations abordées peuvent très bien se retrouver à l’hôpital : accident, pompiers, radios, maternité… Cette fois, l’album est ludique puisqu’on y trouve des photos, des autocollants repositionnables, des scènes à compléter. C’est vraiment bien fait, détaillé et fourni et les illustrations de Gaëtan Evrard sont bien pensées : on retrouve certains personnages d’une page à l’autre (la petite fille de la cour de récré avait la varicelle, le bébé de la maternité dort un peu plus loin dans sa chambre,…). Anne-Sophie Baumann emploie des termes précis mais simples. De quoi s’approprier ces situations parfois un peu anxiogènes.

Passons maintenant à des albums qui mettent vraiment en scène un personnage qui se retrouve hospitalisé.

Tom à l'hôpitalTom à l’hôpital est une des aventures du petit lapin à qui il arrive tout un tas d’histoires bien connues des plus jeunes (déménagement, anniversaire, école, plage, deuil,…). Cette fois-ci, il a très mal au ventre. Tellement qu’il ne peut réciter sa poésie. Alors sa maman vient le chercher et appelle le médecin. Celui-ci est formel : c’est sans doute l’appendicite, il faut aller à l’hôpital. Tom prépare son petit sac avec ses jouets préférés, et c’est le moment de partir. La rencontre avec l’infirmière, la prise de sang, l’anesthésiste, le chirurgien, la soirée un peu particulière, le réveil aux aurores pour partir au bloc, le personnel habillé tout en vert… Il y en a des choses à raconter quand on vit une aventure comme celle-ci !

Marie-Aline Bawin signe un très bel album pour enfants. L’histoire est vraiment racontée du point de vue de Tom et ça devrait parler aux enfants : beaucoup de petits détails qui peuvent paraître insignifiants aux adultes sont mentionnés et aucune étape n’est oubliée. En effet, plus que l’opération en elle-même, c’est souvent tout le reste qui peut angoisser les petits patients. En plus, les illustrations de Christophe le Masne sont vraiment belles, douces, fines et réalistes (même si les personnages sont des animaux, les enfants n’auront aucun mal à s’identifier).

Camille va à l'hôpitalDans la même veine des petits héros du quotidien, on retrouve Camille, cette petite fille à couettes toujours accompagnée de son nounours. Dans Camille va à l’hôpital, elle a la gastro-entérite et doit rester hospitalisée quelques jours. Elle n’est pas très rassurée, mais Nounours et un de ses parents peut rester avec elle.

Là encore, je trouve que l’histoire de Nancy Delvaux est très réaliste et que les scènes sont vraiment bien croquées : Camille est en sous-vêtements sur la table d’examens, on voit sa perfusion sur son poignet, les parents se relaient auprès d’elle, son papa lui refait ses couettes sur le bord du lit et on aperçoit la petite trousse de toilette,… Aline de Pétigny n’a rien oublié dans ses illustrations.Tout cela peut paraître insignifiant mais je suis persuadée que ce réalisme tout simple peut rassurer. Finalement, à l’hôpital, c’est différent mais beaucoup de choses ne changent pas. Autre intérêt de cet album pour enfants : on y évoque le passage des clowns dans les chambres des enfants pour les divertir et alléger un peu le quotidien. Mais là encore, Camille a d’abord un peu peur, et met un petit moment avant de se détendre et de se laisser aller à sourire. C’est très bien observé !

Passons à deux albums beaucoup plus poétiques. Un peu moins proches du quotidien mais intéressants pour évoquer des situations un peu plus difficiles.

YolaYola est vraiment un magnifique album pour enfants de Jeanne Ashbé. Yola est une toute petite fille. On nous présente sa famille, son entourage, son quotidien, heureux et simple. Mais une nuit, elle fait un mauvais rêve et ressent une violente douleur à la tête. Elle a de la fièvre. Ses parents la baignent, la bercent mais rien ne la soulage. Elle hurle même de douleur. Puis elle vomit et finalement ses parents l’emmènent à l’hôpital. Là-bas, une grande chambre blanche, des ombres vertes, des voix inconnues, le froid du coton sur le bras, et toujours cette douleur. Heureusement, Maman est toujours auprès d’elle. Plus tard, c’est Papa qui restera près d’elle, qui fera le pitre pour la distraire pendant que Maman dessine dans la purée pour arracher un sourire. Finalement, Yola va vivre un moment dans cette chambre pour combattre une vilaine maladie et le quotidien s’organise. Visite du médecin chargé de réduire les douleurs, courrier, cadeaux, jeux, goûter… Toute la famille essaie de profiter de moments simples et heureux. Mais tout n’est pas toujours facile…

Cette fois, beaucoup de choses sont sous-entendues, suggérées avec poésie. Mais en filigrane, le texte aborde vraiment plein d’éléments intéressants : la douleur, l’inconnu, la maladie, la colère, les moments d’abattements, mais aussi la sortie de l’hôpital et les retrouvailles avec un quotidien bien plus paisible. Les mots sont beaux, et les larmes n’étaient pas loin par moments. Les plus jeunes y verront une belle histoire, et les plus grands décoderont d’autres messages…

Un jour n'est pas l'autreUn jour n’est pas l’autre évoque encore d’autres aspects de l’hospitalisation. Tom est en long séjour parce qu’il est gravement malade. Il est connu dans le service pour sa bonne humeur et a une amie Lila, elle aussi hospitalisée. Quand il sera guéri et qu’il sortira, il aura un chien, Balthazar. Le même qu’il dessine tous les jours depuis qu’il est arrivé ici. Mais quand ce moment arrivera-t-il ? Il voit tous les jours le médecin mais il aimerait que celui-ci le soigne plus rapidement. Petit à petit, il va comprendre que s’il a besoin de ce grand monsieur barbu, l’inverse est vrai aussi. Sans envie, sans bonne humeur, sans espoir, ce n’est que plus difficile. L’équipe soignante s’occupe de la partie médicale, et mais il faut aussi que Tom garde le moral.

Là encore, les mots de Pili Mandelbaum sont bien choisis. L’ensemble est très poétique et les dialogues entre le docteur et le petit patient sont intéressants. Les illustrations sont pâles, légères et donnent à l’ensemble un aspect un peu ancien. Les expressions des personnages en disent long sur leurs sentiments et l’idée de s’intéresser à la relation entre les enfants et les médecins est très bonne. C’est un album certainement moins grand public que les précédents, mais finalement, sans être concerné, on peut aimer cette belle histoire qui parle de sujets graves.

platatrasPour terminer cette sélection très éclectique, je vous propose Plâtatras, une BD pour adolescents de Guillaume Long. On va suivre les folles aventures d’un jeune garçon qui a fait une mauvaise chute et va devoir être opéré d’une double fracture de la jambe. Le tout raconté du point de vue du jeune homme à l’imagination fertile. L’opération est une vraie mission : il entend qu’on parle de glue, de scie, et l’affaire prend une drôle de tournure. Et finalement, même quand on est un super-héros, on a peur des piqûres, de la perfusion et on élabore des plans d’évasion avec son voisin de chambre. Et tous ces bruits étranges, ces lumières, ces bonhommes déguisés, ce n’est quand même pas hyper rassurant…

Une BD enlevée, un peu déjantée et très rythmée qui ferait un bon cadeau pour un ado casse-cou hospitalisé. Histoire de le rassurer, de le faire rire, et de lui faire discrètement comprendre qu’il a le droit d’avoir la trouille lui aussi, même à son âge…

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres chroniques :
– des livres dont l’action se passe tout ou en partie à l’hôpital : Les enquêtes d’Anatole Bristol : le gang des farceurs de Sophie Laroche et Le petit homme dans l’ascenseur de Lenia Major.
– d’autres livres d’Emilie Beaumont : Enfants du Monde, Le cirque, Les couleurs
– des livres d’Anne-Sophie Baumann : La Mare, Engins et machines animées.
– un autre livre illustré par Guillaume Long : Contes d’ailleurs et d’autre part de Pierre Gripari
– un autre livre de Jeanne Ashbé : Et après, il y aura…

L’hôpital
d’Hélène Grimault et Emilie Beaumont illustré par Marie-Anne Didierjean
Fleurus dans la collection La petite imagerie
5,50 €, 170 x 205 mm, 22 pages, imprimé en Italie, 2010.
Bonjour Docteur                                                              
d’Anne-Sophie Baumann illustré par Gaëtan Evrard
Tourbillon dans la collection Mondo Mino
13,10 €, 188 x 218 mm, 30 pages, imprimé en Malaisie, 2004
Tom à l’hôpital
de Marie-Aline Bawin illustré par Christophe Le Masne
Mango Jeunesse
8 €, 237 x 210 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2002
Camille va à l’hôpital
de Nancy Delvaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma
4,95 €, 210 x 210 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2009
Yola
de Jeanne Ashbé
L’école des loisirs dans la collection Pastel
13 €, 245 x 215 mm, 42 pages, imprimé en Italie, 2001
Un jour n’est pas l’autre
de Pili Mandelbaum
L’école des loisirs dans la collection Pastel
11,20 €, 235 x 287 mm, 23 pages, imprimé en Belgique, 1991.
Plâtatras !
de Guillaume Long
La Joie de lire dans la collection Somnambule
9,80 €, 215 x 285 mm, 36 pages, imprimé en Chine, 2009.

A part ça ?

Guillaume Long, l’auteur de Plâtatras (entre autres) tient un blog de cuisine dessiné que je lis depuis longtemps et dans lequel je pioche souvent des idées : A boire et à manger.

Marianne

You Might Also Like

Farfelu

Par 21 juin 2012 Livres Jeunesse

Hibouk, c'est la collection de romans de La Joie de Lire et ça me plaît !

Les Histoires au téléphone de Gianni Rodari ont d'abord été éditées en 1986. Il s'agit d'un recueil de textes très courts, assez courts pour être racontés chaque soir au téléphone par un papa à sa petite fille, alors qu'il est en voyage. Ce sont en fait de tout petits contes modernes, qui mettent en scène tour à tour humains et animaux, qui proposent une morale, ou au moins une réflexion sur le monde dans lequel on vit. Et finalement, même plus de 25 ans après, beaucoup ont un sens aujourd'hui. Faciles à lire puisqu'on peut les déguster par petits morceaux, parfois drôles, parfois plus graves, mais toujours intéressants, ces petits récits résonnent longtemps dans les esprits des enfants, mais pas seulement !

Docteur Parking est docteur en lettres. Sauf qu'en se présentant sous ce titre quand il arrive dans cette ville suisse, tout le monde le prend pour un nouveau médecin. Un peu désarçonné, mais prêt à rendre service, il conseille tout de même les gens, sans pour autant prescrire de médicaments. Il partage simplement le thé avec eux, et leur pose quelques questions. Le phénomène prend de l'ampleur, et bientôt, tous les habitants le consultent. Jusqu'au jour où le médecin du coin commence à en avoir marre, et où soudainement, il n'est plus en odeur de sainteté. Notre bon vieux Docteur Parking est mis à mal, isolé, repoussé, pris pour un charlatan. Bizarrement, tout d'un coup, plus personne ne le soutient ! C'est une très très courte histoire pour parler de la nécessité de prendre le temps de vivre, mais aussi de l'hypocrisie que l'on peut rencontrer au quotidien. Le texte de Franz Hohler est plein de petites répliques distillées par ce bon vieux Docteur Parking, à qui on s'attache rapidement, et de clins d’œil directement adressés au lecteur ! Entrez donc, et prenez un thé !

Histoires au téléphone de Gianni Rodari La Joie de Lire dans la collection Hibouk. 5,90 €
Docteur Parking de Franz Hohler La Joie de Lire dans la collection Hibouk. 5,90 €

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Je partage avec vous Crayon Dragon, une petite vidéo, où les éléments d'un dessin prennent vie !

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange