La mare aux mots
Parcourir le tag

Domitille de Préssensé

Des nouvelles de Zazie, Émilie et Charly… pour les jeunes lecteurs

Par 11 août 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection pour les jeunes lecteurs.

On commence même par les tout jeunes lecteurs avec deux nouveaux tomes de la collection Je commence à lire avec Émilie (niveau CP), une collection dont je vous avais déjà parlé ici.
Je commence à lire avec émilie : les marionnettesÉmilie et Stéphane ont décidé de camper dans le jardin. À la tombée de la nuit, ils rejoignent donc la tente en compagnie d’Arthur et s’apprêtent à passer la nuit là. Mais tout à coup, ils entendent des bruits pas très rassurants… et ils voient même quelque chose briller dans les buissons, et si c’était une sorcière ?
Un petit roman avec peu de texte, écrit en gros, parfait pour les très jeunes lecteurs. Cette collection est une adaptation de la série télé (avec des captations d’images), mais plutôt réussie (ils sont d’ailleurs écrits par Domitille de Pressensé, elle-même). Ici, on parle donc des peurs nocturnes (surtout quand les parents sont loin), du fait de vouloir être grand, même si on ne l’est pas encore tant que ça ! À la fin du livre, on trouve des petits jeux dans lesquels il faut replacer des lettres ou des mots.

SortiJe commene à lire avec émilie : La tente de camping en même temps et également dans la collection Je commence à lire avec Émilie : Les marionnettes. Dans cette nouvelle aventure, Émilie et Stéphane font un spectacle pour leurs cousins, Alexandre, Nicolas, Guillaume et Sidonie, sauf que ça ne se passe pas comme prévu ! Mais rassurez-vous, tout se terminera bien. Même principe ici (y compris avec les petits jeux à la fin) pour cet autre joli petit roman pour très jeunes lecteurs.

LaMademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l'air maîtresse de Zazie et Max a de drôles de goûts… elle adore un auteur dont les histoires sont vraiment nulles et elle a même décidé de l’inviter. Zazie n’est franchement pas ravie ! Surtout quand elle apprend que la maîtresse a décidé, en plus, de les faire jouer une pièce, tirée d’un des romans de l’auteur, et que Zazie va jouer le drôle d’une hôtesse de l’air qui fait semblant de s’évanouir pour séduire un conducteur de tractopelle. Pour Zazie c’est hors de question !
On est ravi de retrouver Mademoiselle Zazie dans sa vraie version (depuis quelque temps sortent des albums tirés du dessin animé qui ne valent pas l’original). Comme d’habitude, Thierry Lenain et Delphine Durand combattent les clichés sexistes et la nunucherie dans cette nouvelle aventure.
On adore Zazie et son caractère bien trempé !

CharlyCharly tempête : l'affaire du chien et ses parents sont invités à un anniversaire chez la voisine, un anniversaire un peu particulier… celui de Marie-Rose, la petite chienne adorée par cette dame exubérante. Imaginez la gêne… Charly, qui adore inventer, a créé un cadeau pour l’occasion : un porte-Marie-Rose ! Madame Moreno, la voisine, se dit que ce petit garçon a l’air de beaucoup aimer son petit compagnon, elle a donc trouvé la personne idéale pour garder Marie-Rose ce week-end pendant qu’elle sera au congrès annuel de mots fléchés.
Là encore quel bonheur de retrouver Charly ! Dans ce tome 3, il va se faire des frayeurs, car, vous l’imaginez, tout ne se passera pas comme prévu avec Marie-Rose ! Cette série d’Annelise Heurtier (destinée aux enfants dès 8 ans d’après l’éditeur) est vraiment pleine d’humour, de malice. On peut relever aussi, car finalement ce n’est pas si courant dans la littérature jeunesse, qu’on croise un couple gay ou encore une petite fille plus forte que les garçons aux jeux vidéo. Rien à voir avec l’histoire, c’est juste là (et si ce n’était pas aussi rare dans les livres pour enfants on n’y ferait même pas attention).
Le nouveau tome d’une série qu’on aime décidément beaucoup.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Domitille de Pressensé (Émilie le grand désordre, Émilie attend le père NoëlÉmilie en route pour l’école, Émilie et le pique nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries d’Émilie), Thierry Lenain (Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? et Mademoiselle Zazie a des gros nénés, Graine de bébé et Un marronnier sous les étoiles), Delphine Durand (Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? et Mademoiselle Zazie a des gros nénés), Annelise Heurtier (Babakunde, On déménage !, Drôle de rentrée !, Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et Clotka (On déménage !, Drôle de rentrée ! et Les aventures de Tit’Oignon). Retrouvez aussi nos interviews de Domitille de Pressensé et d’Annelise Heurtier.

La tente de camping
Texte de Domitille de Pressensé, illustrations tirées du dessin animé.
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,95 €, 144×191 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les marionnettes
Texte de Domitille de Pressensé, illustrations tirées du dessin animé.
Casterman dans la collection Je commence à lire avec émilie
4,95 €, 144×191 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2014.
Mademoiselle Zazie ne veut pas être hôtesse de l’air
Texte de Thierry Lenain, illustré par Delphine Durand
Nathan dans la collection Premiers romans
5,70 €, 144×189 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
L’affaire du chien
Texte de Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly Tempête
6,95 €, 137×194 mm, 69 pages, lieu d’impression non indiqué, 2014.

À part ça ?

Les premières lectures expliquées aux parentsEt puisqu’on parle de livres pour les jeunes lecteurs… Hatier a sorti un petit livre qui a pour titre Les premières lectures expliquées aux parents. Marie-Christine Olivier, enseignante puis conseillère pédagogique, y donne de nombreux conseils quant à l’attitude à avoir, en tant que parents, vis-à-vis de nos jeunes lecteurs. Idées de jeux et d’activités, conseils sur les lectures appropriées, explication de l’évolution de la lecture… Elle tord aussi le cou à quelques idées reçues (du style: la BD c’est moins bien qu’un livre). Même si je n’ai pas trouvé toutes ses idées judicieuses, j’ai trouvé qu’on pouvait puiser de bonnes choses, que c’était une lecture plutôt intéressante.
Bref un petit livre qui vous aidera peut-être à mieux comprendre les jeunes lecteurs et à leur trouver des lectures adéquates.
Les premières lectures expliquées aux parents, Marie-Christine Olivier, Hatier jeunesse, 4,50 €.

Gabriel

You Might Also Like

Pour les petits

Par 10 août 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, une nouvelle chronique pour les jeunes enfants.

En avant les Chevaliers ! En avant, les chevaliers ! Tristan arrive au château, baisse le pont-levis puis soulève la herse pour le faire entrer. Il va participer à un tournoi, il faut donc qu’il mette son heaume et sa cuirasse, l’écuyer est là pour l’aider. Et le voilà sur son destrier avec sa lance et c’est parti !
Vous l’aurez compris, dans ce nouveau Kididoc il est question des chevaliers ! On apprend le vocabulaire et l’on suit quelques moments clefs de la vie de ces hommes du moyen-âge.
Comme toujours dans cette collection, on va manipuler des éléments (des volets à baisser, des choses qui coulissent, des matières à toucher…) et apprendre plein de choses !

SortiEn Avant Les Princesses en même temps que En avant, les chevaliers !, Les princesses est bâti sur le même principe. La princesse Blanche quitte son lit à baldaquin pour s’habiller (à nous de choisir la robe qu’elle mettra en tournant une roue) pour le bal. Elle y retrouve sa meilleure amie et bien sûr le prince. Ici, les illustrations sont signées Marion Cocklico.

Une super collection adaptée aux 2-4 ans (d’après l’éditeur).

IlLes pops, il est beau mon dessin ? pleut, c’est le moment idéal pour sortir la peinture. C’est ce que font aujourd’hui nos amis les Pops. Chacun s’y met, sauf que lorsque Zazèbre montre son dessin, Ronlapin y voit des Martiens, Sourili des ouistitis et Griboulion des champignons ! Imaginez la peine de Zazèbre qui avait dessiné ses amis… Il sort de la maison, sous la pluie, tellement il est chagriné… c’est là que lui vient une idée !
Quel bonheur de retrouver nos amis Les Pops ! Avec leurs couleurs pétantes, leurs histoires pleines d’humour et de tendresse, ce sont des personnages qu’on aime décidément beaucoup. Juliette Vallery et Tristan Mory ont créé des personnages sympathiques et proches de nos enfants de par leur comportement.
Des jolis petits livres aux pages solides.

En même temps que Il est beau, mon dessin ?, trois autres aventures des Pops sont sorties

DansLes pops tu m'écoutes ? Tu m’écoutes ?, Sourili a décidé de raconter une histoire à ses amis Zazèbre, Ronlapin et Griboulion, sauf que ceux-ci sont bien dissipés et ils ne restent pas attentifs très longtemps. De plus, ils ne croient même pas au Barboglu, le personnage du livre… faut dire qu’il fait un peu peur ! Forcément, notre petite Sourili est bien vexée de les voir aussi peu attentifs à son histoire, alors que s’ils connaissaient la fin…

DansLes pops gare à la bagarre Gare à la bagarre ! nos amis les Pops font la course, sauf que Griboulion est très énervé de perdre et il accuse Ronlapin d’avoir triché. Et lorsque ce dernier crie « Victoire ! » Griboulion répond « Bagarre ! ». Voilà nos petits amis qui se battent comme des chiffonniers… Heureusement, Sourili, qui n’en revient pas qu’ils se battent pour une chose aussi bête, décide de tout faire pour les réconcilier.

EnfinLes pops c'est mon préféré, dans C’est mon préféré ! nos amis se rendent à la mare pour jouer avec des canards, sauf que chacun aimerait jouer avec le plus grand. Comment faire pour départager nos amis qui ont tous le même canard préféré ? Il y a certainement une solution… On reconnaît bien là une situation qu’on a tous connu avec les enfants qui ont tous, comme par hasard le même jouet préféré et veulent y jouer au même moment…

ÉmilieEmilie le grand désordre est contente, elle a bien joué ! La preuve il n’y a plus de place pour marcher dans sa chambre. Elle la quitte pour faire un dessin… Sauf qu’elle ne trouve plus ses feutres… Un puzzle alors ? Zut il manque des pièces ! Bon un jeu de construction ! Oh non là aussi ce n’est pas complet… Et si la solution était de ranger la chambre pour tout retrouver ?
On est toujours aussi fans d’Émilie et c’est toujours un bonheur de la retrouver. Ici, donc notre amie au bonnet rouge va apprendre que finalement c’est bien pratique de ranger ses affaires. Comme elle le dit elle-même, demain tout sera tout dérangé, mais au moins on trouve tout ce qu’on cherche et l’on est satisfait de voir sa chambre bien rangée !
Encore une très jolie histoire d’un héros qu’on aime beaucoup.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Déborah Pinto (Pirates en vue ! et Où est caché le petit chaperon rouge ?), Juliette Vallery (Coucou chatouilles !, Coucou bisous !, Rien qu’à moi, Pourquoi tu boudes ?, C’est qui le plus grand ?, Trop tôt pour le dodo !, Patabulle et les bottes rouges, Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Tristan Mory (Rien qu’à moi, Pourquoi tu boudes ?, C’est qui le plus grand ?, Trop tôt pour le dodo !, Patabulle et les bottes rougesPatabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre) et Domitille de Pressensé (Émilie attend le père NoëlÉmilie en route pour l’école, Émilie et le pique nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries d’Émilie). Retrouvez aussi nos interviews de Domitille de Pressensé et de Juliette Vallery.

En avant, les chevaliers !
Auteur non crédité, illustré par Déborah Pinto
Nathan dans la collection Kididoc
9,90 €, 198×197 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les princesses
Auteur non crédité, illustré par Marion Cocklico
Nathan dans la collection Kididoc
9,90 €, 198×197 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Il est beau, mon dessin ?
Texte de Juliette Valléry, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les Pops
5,90 €, 164×172 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tu m’écoutes ?
Texte de Juliette Valléry, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les Pops
5,90 €, 164×172 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Gare à la bagarre
Texte de Juliette Valléry, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les Pops
5,90 €, 164×172 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
C’est mon préféré !
Texte de Juliette Valléry, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les Pops
5,90 €, 164×172 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Émilie le grand désordre
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection Émilie
5,75 €, 202×251 mm, 28 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

Connaissez-vous Toupie ? J’avoue que je connaissais mal cette revue et j’ai été très agréablement surpris ! Tant par le magazine que par ses hors séries… Mais commençons donc par le magazine.
Toupie 347Dans le dernier numéro on trouve des histoires : Flocon, un petit ours, qui a le droit de veiller un peu plus tard et va en profiter pour regarder les étoiles avec ses amis, on rencontre aussi Sofia, Lino et leurs parents qui vont prendre un train couchette, Manon qui va réconcilier les animaux à pois et les animaux à rayures, Éliot et Zoé dont les parents sont très prévoyants quand ils vont à la plage et un lion qui pense n’avoir peur de rien… pas pratique quand on a le hoquet ! Mais aussi une comptine (Les crocodiles), un petit documentaire (sur le zèbre) et des jeux et loisirs créatifs (observation, autocollants, logique…). Un numéro très chouette avec des histoires de qualité et des jeux très sympa !
Toupie-jeux gommettes et coloriages, n° 17Dans le hors série Toupie-jeux gommettes et coloriages (anciennement Toupie-jeux) on trouve aussi une histoire… mais que l’on va pouvoir colorier ! Ici, on rencontre Nanon, un âne bien malin qui a une bonne solution pour faire que lui et ses amis puissent manger des cerises. Ensuite, on jouera à cherche et trouve avec un cochon (jeu d’observation), on jouera aux jeux des différences, on collera des gommettes pour compléter une image, on coloriera, on complétera des sudokus des animaux en coloriage (faire en sorte que dans une même ligne jamais la même couleur ne soit présente), on aidera des animaux à trouver leur chemin… Bref des jeux variés et vraiment sympa. Un très bon petit cahier de jeux et de loisirs créatifs, facile à glisser dans le sac pour les vacances !
Poupie Chanson 18Enfin, Toupie chansons propose un CD avec 12 chansons (et leurs versions instrumentales pour pouvoir chanter). On retrouve La famille tortue, mais aussi des chansons bien moins connues ! Le CD est vraiment agréable à écouter, le genre que les petits aiment et que les grands supportent facilement ! Le CD accompagne (ou l’inverse) un magazine où l’on retrouve les paroles des chansons et les partitions, mais aussi des coloriages, des jeux et même une partie documentaire sur les instruments de musique ! À noter qu’ici on retrouve des illustrations de Marion Billet, Pierre Caillou, Laure du Faÿ ou Delphine Renon. On trouve même des idées de sorties et de super conseils d’ouvrages (dont nos chouchous Bulle et Bob).
Une très bonne revue et de super hors série ! Plus d’infos.
Toupie, n° 347, 5,95 €.
Toupie-jeux gommettes et coloriages, n° 17, 4,95 €.
Toupie chansons, n° 18, 6,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Et si l’on parlait de Noël ?

Par 15 décembre 2013 Livres Jeunesse

Et demain matin, petit garçon
Tu trouveras dans tes chaussons
Tous les jouets dont tu as rêvé
Petit garçon il est l’heure d’aller se coucher
Petit garçon (Graeme Allwright)

Une petite chronique sur Noël, c’est de saison, non ?

On commence par deux livres cartonnés pour les tout-petits.

Pere Noel La Course Aux CadeauxC’est le grand jour, mais… oh ! Le père Noël dort encore, vite soulevons sa couette et chatouillons-lui les pieds ! Ensuite, il va falloir l’aider à s’habiller et à terminer les derniers préparatifs… et il a bien besoin de notre aide, car tout n’est pas fini !

Un livre avec des volets à soulever, des matières à toucher et des choses à chercher plein de charme. Ici, on va donc faire jouer les enfants à chercher le ceinturon du père Noël, retrouver un jouet perdu, peigner les rennes… Un joli livre interactif pour les tout-petits.
Le même vu par À l’ombre du saule, Délivrer des livres, Clarabel et Les mercredis de Julie.

vive noelVive Noël ! La crèche, les bonshommes de neige, le sapin qu’on décore, la lettre au père Noël et bien sûr les cadeaux qu’on ouvre.

Là encore, un livre cartonné avec matières et rabats. Sauf qu’ici on ne trouve pas des questions, mais le livre a plutôt un côté imagier (c’est un livre sorti dans la collection Kididoc). En plus de la petite histoire racontée, on apprendra tout le vocabulaire qui a trait à Noël. Un livre coloré, vivant pour parler de Noël avec les tout-petits.
Le même vu par À l’ombre du saule, Enfantipages et Les mercredis de Julie.

émilie attend le père noëlC’est la nuit de Noël, Émilie et Stéphane sont pressés. Ils espèrent rencontrer le père Noël. Émilie a d’ailleurs un cadeau à lui donner. Mais les heures passent… Stéphane finit par aller se coucher et la petite Émilie s’endort. Le matin, elle se réveille dans son lit, est-ce le père Noël qui l’a couchée ?

On est toujours aussi ravi de retrouver la petite Émilie avec son bonnet rouge. Une histoire toute douce sur l’impatience, l’envie de rencontrer ce vieux monsieur si mystérieux. Un album un peu plus grand que d’habitude, avec une couverture matelassée et dorée. Et surtout avec un joli bonus, un sapin en carton à monter et une planche d’autocollants pour le décorer. Un très bon tome de cette super série.

La merveilleuse légende de Saint NicolasQui est Saint Nicolas ? Quand le fête-t-on ? Quelles sont les histoires qu’on raconte sur lui ? Et le père Fouettard alors ?

Oui, je sais, j’aurai dû chroniquer bien plus tôt ce livre sur Saint Nicolas qui se fête, lui, le 6 décembre. Mais je ne l’ai pas fait et il aurait été dommage de ne pas vous le présenter (au pire, notez-le pour l’année prochaine). Car voilà un petit livre complet sur La merveilleuse légende de Saint Nicolas, son histoire et les histoires qu’on raconte sur lui. Une partie documentaire (à hauteur d’enfants) puis une quinzaine de petites histoires et de chansons et enfin des recettes. Un petit livre parfait pour en savoir plus sur ce saint fêté avant Noël dans l’est de la France.

Lapingouin En attendant NoëlCette année, Lapingouin a un plan pour voir le père Noël, il a tout prévu. Il sait bien qu’il est toujours accompagné du marchand de sable, c’est pour ça qu’on dort toujours quand il passe, qu’on ne le voit jamais. Mais cette année, Lapingouin ne se fera pas avoir !

Marianne vous avait déjà parlé de Lapingouin, un héros mi-lapin, mi-pingouin. Une série d’albums dans lesquels on joue avec les mots. En plus des noms d’animaux combinés, on parle d’endorêver les enfants, du père Noël qui regarde à travers un téléscopolaire ou encore de dormir avec un dodoreiller. Des illustrations très douces, un texte qui plaira aux amateurs de mots valises.

Anton et le Cadeau de NoelAlors qu’Anton et Ours Gustav se promènent dans la neige, ils voient un paquet tomber du ciel. Ils hurlent au traîneau, duquel vient la boîte, de s’arrêter, ils lui disent qu’il a perdu quelque chose, mais rien à faire, le traîneau continue sa route. Anton et Ours Gustav partent donc à la poursuite de cette personne un peu distraite et ça sera pour eux une grande aventure.

Là aussi, c’est un héros dont on vous a déjà parlé, Anton d’Ole Könnecke est un personnage qu’on aime beaucoup. Des illustrations épurées, pleines de mouvement, beaucoup d’humour et de poésie. Dans cette histoire, Anton part donc à l’aventure pour rendre un paquet tombé du ciel. Il voyagera avec un oiseau, fera du ski, rencontrera un ours farceur… Anton va se souvenir de ce périple (même si tout ça n’est peut-être qu’un rêve… allez savoir). Un album aussi esthétique que poétique.
Le même vu par Clarabel.

Noel à l'endroitJojo c’est un sacré numéro ! Jamais à court d’idées. L’année dernière, il a fêté Noël en novembre (pour avoir les cadeaux avant tout le monde), une autre fois il a voulu que Noël soit rose et jaune (pour changer du vert et rouge), cette fois-ci il a décidé de faire Noël à l’envers ! Tout le monde s’interroge, qu’a-t-il encore inventé ?

Léon vit là où il fait chaud, tous les ans, Noël se fête les pieds nus dans le sable. Ce n’est pas un sapin qu’on décore, mais les racines d’un baobab. Alors que tous les ans c’est comme ça, sans qu’on y trouve rien à en redire, cette année Léon a décidé de tout changer… Il a décidé de remettre Noël à l’endroit !

Deux histoires (qui se rejoignent au milieu du livre) très joliment illustrées par Marion Arbona, des dessins riches en détails, le genre de planches qu’on regarde longuement, dont on se régale. Ici, on parle de voir Noël autrement, Noël à l’endroit est un livre de Noël qui change résolument ! Car oui, il n’est pas fêté partout pareil ! La chute est assez inattendue. Et si l’on fêtait Noël à l’envers cette année (et là, je sens que vous vous demandez ce qu’est Noël à l’envers, il faudra lire le livre pour le savoir !) ?
Le même vu par La valse des pages.

le loup qui n'aimait pas NoëlAlors que tout le monde prépare Noël (Maître Hibou et Valentin décorent le sapin, Gros-Louis fait des sablés à la cannelle, Alfred fait sa liste au père Noël, Louve prépare le réveillon…) Loup râle, lui il déteste ça Noël, d’ailleurs il ne l’a jamais fêté ! Et cette année, ça l’énerve encore plus, car ses amis, trop occupés par cette fête, ne sont pas disponibles pour lui. Et s’ils avaient une idée pour faire changer d’avis à Loup ?

Encore un héros que les enfants adorent ! Le célèbre Loup d’Orianne Lallemand et d’Éléonore Thuillier. Le voilà donc dans une aventure spéciale Noël dans laquelle on va lui faire comprendre tous les bienfaits de cette fête. Cette collection est toujours colorée, pleine de vie et d’humour, moderne. Ce n’est pas pour rien qu’on les voit souvent dans les écoles, les enfants les adorent… et les adultes aussi !
Le même vu par À l’ombre du saule (et même à gagner).

On termine cette sélection Noël en musique avec un conte musical et deux CD !

Grindel et le bouc de NoëlGrindel est désespérée, elle pense ne pas avoir de cadeaux cette année. En effet, la première neige n’est pas tombée et elle n’a donc pas tressé son Julbock (tradition scandinave qui consiste à tresser une chèvre de Noël avec des tiges de blés séchés la nuit de Noël. Le Julbuck s’envole ensuite au pays des cadeaux pour ramener les cadeaux désirés par l’enfant). Mais voilà que ça y est, les flocons tombent, elle court au grenier pour choisir les épis. Elle en voit qui frétillent, Grindel décide de les prendre pour faire le bouc. Vite, il reste peu de temps ! Mais aussitôt fini, le Julbock lui semble très différent des autres Julbock… et c’est dans les pays chauds que commence le voyage.

Le 24 décembre à travers le monde. Les pays où Noël se fête avec un sapin, ceux où il n’y a des cadeaux que quand la récolte a été bonne et ceux qui ne fêtent pas Noël, mais d’autres fêtes. Avec Grindel, on va voyager au Maghreb, aux Antilles, au Mexique… Trouveront-ils le pays des jouets ? Un très beau conte sur la diversité des cultures, des traditions à travers le monde. Une autre façon de parler de Noël. Un livre-CD sorti chez Planète Rebelle, une très bonne maison d’édition québécoise que connaissent bien les amoureux des contes.

Noel noelNoël, Noël ! Les grands classiques de Noël tout en voix et en swing, voilà ce que nous proposent les Tape M’en 4. Il est né le divin enfant, Vive le vent, Douce Nuit, Petit papa Noël et neuf autres titres (+ deux versions instrumentales… mais je ne sais pas en quoi elles le sont puisqu’elles sont chantées !) chantées a cappella par un quintet vocal. On adore… ou pas ! J’avoue que moi au bout de quatre chansons j’en pouvais plus, mais c’est vraiment une histoire de goût (je n’ai jamais pu écouter plus de quatre chansons des Pow Wow non plus et je ne suis pas un fana des chants de Noël). Autre point qui peut déplaire, le CD contient des cantiques religieux (dans lesquels on parle de chercher Dieu dans nos cœurs, que Jésus nous aime ou encore on dit à Dieu qu’on se sent si petit). Le petit livre qui accompagne le CD est des plus sympathiques. Un CD de Noël parfait pour ceux qui aiment les chants de Noël a capella.
Écouter en ligne.

ZUT C'EST NOELOn termine avec nos chouchous, les ZUT ! Ils viennent de sortir un CD spécial Noël vendu exclusivement sur le site ventes-privées (du coup j’ai hésité à vous en parler, car ça fait un peu pub pour un site… mais ça serait dommage de ne pas parler de ce CD). Des classiques comme Petit papa Noël ou Mon beau sapin, des reprises du répertoire de la chanson française comme La fille du Père Noël ou Petit garçon, ou reprise de leur propre répertoire comme Vive le 26 décembre. Et bien sûr des inédits ! Il y a même des invités (Luce, Clarika, Didier Wampas et les Ouiches Lorraines). Comme d’habitude avec ZUT on passe un très bon moment, on danse, on saute, on chante… et toute la famille aime ! Vous avez trouvé le CD à mettre le 24 décembre (mais faites vite il n’est en vente que jusqu’au 18 décembre).

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques sur Noël : dans les albums ici, et encore ici. Dans les loisirs créatifs ici ou ou encore .

Père Noël, La course aux cadeaux !
Texte de Pakita, illustré par Charlotte Ameling
Nathan
14,90€, 238×238 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2013.
Vive Noël !
Auteur inconnu, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Kididoc
9,90€, 197×197 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Émilie attend le père Noël
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série Émilie
13,95€, 224×282 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2013.
La merveilleuse légende de Saint Nicolas
Texte de Corinne Albaut et Sylvie Pierre, illustré par Olivier Latyk
Actes Sud Junior dans la collection Encore une fois
4,70€, 150×190 mm, 45 pages, imprimé au Portugal, 2013.
En attendant Noël…
Texte de Carole-Anne Boisseau et Galaxie Vujanic (d’après une idée de Greg Jouslin et Niko Néki), illustré par Masami Mizusawa
HC éditions dans la série Lapingouin
12,50€, 267×220 mm, 29 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Anton et le cadeau de Noël
d’Ole Könnecke (traduit par Bernard Friot)
De La Martinière Jeunesse dans la série Anton
12,50€, 260×252 mm, 36 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Noël à ʇıoɹpuǝ,ן
Texte d’Anne-Gaëlle Balpe et Séverine Vidal, illustré par Marion Arbona
Philomèle
15€, 250×200 mm, 32 pages, imprimé en Bulgarie, 2013.
Le loup qui n’aimait pas Noël
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la série Loup
9,80€, 255×257 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2013.
Grindel et le bouc de Noël
Texte écrit et raconté par Sylvi Belleau, illustré par Suzane Langlois
Planète Rebelle dans la collection Conter Fleurette
23€, 203×203 mm, 48 pages, imprimé au Canada, 2013.
Noël, Noël, les grands classiques de Noël tout en voix et en swing
de Tape M’en 4, illustré par Sophie Chaussade
Naïve Jeunesse
Autour de 13 €, 145×192 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
C’est Noël !
de Zut
Jokapé
6€ sur vente-privee.com.

A part ça ?

Et à propos de Noël, on vous a fait notre sélection d’idées de cadeaux ! C’est sur Facebook dans 6 albums : Les cartonnés (ma sélection et celle de Marianne), les albums (ma sélection et celle de Marianne) et les romans (ma sélection et celle de Marianne). Vous pouvez aussi tous les retrouver regroupés dans un album Pinterest.

Gabriel

You Might Also Like

Petits romans pour petits lecteurs

Par 14 novembre 2013 Livres Jeunesse

Voici une sélection de romans pour les jeunes lecteurs ou pour ceux qui aiment les romans courts.

Emilie se maquilleÉmilie tente de se maquiller mais c’est une catastrophe ! Son frère Stéphane passe par là et propose de l’aider… seulement c’est encore pire ! Émilie est furieuse du résultat. Et si ce maquillage raté se transformait en quelque chose de réussi ?

Emilie Les empreintes mystérieusesÉmilie, Sidonie et Guillaume se promènent et aperçoivent des traces de pas, tout de suite ils reconnaissent les traces d’Arthur, le hérisson. Seulement un peu plus loin il y a des traces terrifiantes comme si elles étaient celles d’un dragon et comme par hasard Élise a disparue ! Vite il faut suivre les traces de pas !

Emilie Le papillon de l'écoleAlors qu’Émilie, Sidonie et Léa vont se laver les mains après avoir fait de la peinture, un papillon entre dans l’école et tourne autour d’elles. Les petites filles essayent de le faire sortir, s’amusent énormément à tenter de l’attraper seulement celui-ci ne se laisse pas prendre et chaque tentative ratée laisse des traces de peinture sur les murs.

Emilie Le ballon jauneÉmilie court avec son nouveau ballon jaune, elle est heureuse. Son ballon ressemble à un soleil. Elle croise Sidonie qui a le même qu’elle et a d’ailleurs fait la même comparaison. Puis c’est au tour de Nicolas d’arriver avec le sien, pour lui son ballon jaune c’est un dragon. Et si on dessinait dessus pour ne pas les confondre ? Seulement il ne faut pas appuyer trop fort !

Vous connaissez certainement Émilie et si vous suivez le blog vous savez que je suis fan de ce petit personnage. Après le dessin animé tiré des livres, voici les livres tirés du dessin animé ! On oublie donc la petite fille croquée par Domitille de Pressensé car c’est ici une captation des images en 3D. Bonne idée ou pas, je vous laisse avoir votre propre avis ! En tout cas, ces quatre petits romans pour jeunes lecteurs (dès le CP) qui viennent de sortir proposent de jolies histoires dans lesquelles on retrouve bien l’esprit de la série d’origine. À la fin de ces ouvrages, des petits jeux sont proposés. Faire ses premiers pas de lecteur autonome avec Émilie, c’est plutôt sympa, non ?

Prune et l'argent de pocheVous connaissez Prune ? On vous a déjà parlé de ce personnage piquant, ce coup-ci elle a besoin d’argent ! Elle veut offrir un cadeau à son copain Barnabé mais quand on n’a même pas d’argent de poche ce n’est pas facile ! Prune va donc devoir faire preuve d’ingéniosité pour trouver l’argent nécessaire… et les idées, Prune, c’est pas ce qu’il lui manque !

Je suis vraiment fan de ce personnage de Séverine Vidal et chaque fois qu’une de ses aventures sort je suis ravi de la retrouver. Prune piquante à souhait, le genre de petite fille qui a un caractère affirmé et des idées bien à elle. Ici on est entre le roman jeune lecteur et l’album (un peu comme un roman graphique pour les plus jeunes) et c’est toujours aussi réussi ! C’est le cinquième volume des aventures de Prune et on en veut plein d’autres !

Ce que tu cherches tu trouverasIl fait peur le quartier des platanes. Fatou et Yan sont intrigués, que peut-il y avoir dans cet endroit abandonné caché par une palissade. Parfois de leurs fenêtres, à la tombée du jour, ils aperçoivent des formes étranges qui s’y promènent. Un jour où leur ballon passe par-dessus la palissade ils décident d’aller voir… pas rassurés !

Ce que tu cherches tu trouveras c’est le message que trouve Fatou dans un biscuit chinois et c’est le nom de ce joli roman pour jeunes lecteurs signé Charlotte Bousquet et illustré par Fabien Fernandez. Ici il est question de peur (et de la surmonter), des a priori, d’amitié, d’amour. Fatou et Yan ne retrouveront peut-être pas le ballon… mais ils trouveront quelque chose, c’est certain !

Mia des nuagesMia est du genre gourmande, son plaisir c’est ses tartines au beurre de cacahuète. La jeune fille a aussi une passion, la danse. Seulement quand son professeur de danse se casse la jambe, elle est remplacée par mademoiselle Sèchepince qui va faire comprendre (pas très subtilement) à Mia qu’il faut qu’elle maigrisse. Mia va donc arrêter le beurre de cacahuète et le reste… jusqu’à devenir légère… légère… au point de s’envoler, c’est le début d’une grande aventure.

Mia des nuages est aussi une sorte de conte, très particulier. L’histoire commence par être très « réelle » avec le diktat de la minceur, l’anorexie puis l’auteur nous emmène dans un récit fantastique où Mia vole, parcourt le monde et devient tour à tour esclave, attraction. C’est une très belle histoire, complètement originale sur la différence, l’entraide et l’amitié magnifiquement mise en image par Xu Hualing .

L'invitation faite au loupParce qu’il en a assez de se faire courser par le loup un cochon lui propose un marché : s’il arrive à passer une épreuve qu’il lui a concocté, le loup aura le droit de le manger. Dans le cas contraire il le laisse définitivement tranquille ! Gonflé non ? Le loup qui n’a jamais réussi à rattraper ce cochon très rapide est forcément tenté ! Le rendez-vous est pris, ça sera à la ferme. Autant vous dire que les animaux ne sont pas ravis d’apprendre que le loup va leur rendre visite… Le loup réussira-t-il cette épreuve ?

Beaucoup d’humour dans ce petit roman de Christian Oster illustré par Anaïs Vaugelade. L’auteur joue avec les mots, on essaye de deviner en même temps que le loup les réponses aux énigmes. C’est le genre de texte qu’on se régale de lire à voix haute (les Mouche sont normalement pour des enfants qui savent déjà lire mais, personnellement, j’adore les lire à ma fille de cinq ans et elle a adoré cette histoire). L’invitation faite au loup est un conte très original, plein d’humour et de suspense.

Le violon d'AbigailAbigail ne parle plus depuis le décès de sa mère il y a deux ans. Ce n’est pas avec plaisir qu’elle déménage avec son père, quittant Nantes pour le sud de la France. De son nouvel appartement, souvent Abigail entend une plainte sans savoir ce que c’est, ni d’où ça vient. La jeune fille aime se réfugier dans la petite cour de l’immeuble, un petit patio avec un puits. Un jour elle y rencontre un homme bien étrange…

Le violon d’Abigail a été une belle surprise, j’ai été emporté par cette histoire de jeune fille, entre rêves et réalité. Une sorte de conte pour jeunes lecteurs. Je parle aussi de belle surprise car comme beaucoup j’ai parfois des a priori idiots sur l’auto édition (mais je ne leur ferme pas ma porte). Et là en plus d’une belle histoire écrite avec  une très belle plume, l’objet est beau avec son papier épais et sa couverture à rabats et les illustrations à la peinture de l’auteur (et éditrice donc) sont vraiment réussies. Elles accompagnent parfaitement ce texte doux et poétique. Un très joli roman.
Vous découvrirez les illustrations dans la bande annonce du livre.

Le plus joli des rêvesIl était une fois un rêve… pas un rêve comme il en existe beaucoup, celui-là était le plus joli des rêves qu’on puisse imaginer. Mougueule, l’homme le plus puissant du pays, voulait absolument ce rêve, il avait déjà tout, il ne lui manquait que ça ! Mais comment attraper un rêve… il chargea le pauvre Grand Gaston de s’en occuper.

Le plus joli des rêves est une magnifique histoire signée Nathalie Brisac. Un conte extrêmement poétique, plein de douceur et d’humour. On a beau avoir le pouvoir, on ne peut pas tout avoir et parfois c’est ceux qui en ont le moins qui peuvent s’emparer des choses les plus précieuses. Une belle histoire pleine de sens qui va ravir les jeunes rêveurs.
Le même vu par Délivrer des livres, Parfums de livres, Qu’importe le flacon, Enfantipages, Les lectures de Kik, Sous le feuillage et Les lectures de Liyah.

Les mots perdusAntonin, un garçon d’une dizaine d’années, est en vacances en Bretagne avec la compagne de son père. Il rencontre Rose, qui travaille sur les marchés pour aider ses parents. Celle-ci lui présentera son ami Jakez, amoureux d’une jeune africaine rencontrée sur internet qui n’a pas pu avoir de visa pour venir le voir. Ensemble ils vont essayer de percer le secret de la maison de la morte aux bijoux, une maison isolée qui se trouve sur une île qu’on peut rejoindre à marée basse.

Les mots perdus est un très beau roman qui nous emmène là où on ne l’attend pas. Au départ, trois enfants qui partent à l’aventure, dans une maison qu’on dit hantée. On sent qu’ils ont envie de grands frissons, de découvrir des trésors. En fait ils vont trouver tout autre chose. Même si j’ai trouvé parfois qu’il y avait un souci entre l’âge donné des héros (ils entrent en sixième) et ce qu’ils vivent (travailler sur un marché, inviter quelqu’un qu’on connait d’internet et qui vit dans un pays lointain chez soi pour les vacances, leurs parents les laissent aller sur une île sachant que si la marée monte ils y seront coincés pour la nuit,…). Malgré cette petite interrogation donc, Yves Pinguilly a écrit un très beau roman qui parle de la mémoire, des frontières, de l’amitié.

Charly Tempête On déménageLe très bricoleur Charly Tempête (et oui c’est son nom), 9 ans, déménage ! Alors ce n’est pas de gaité de cœur, on ne quitte pas comme ça une maison pleine de charme avec un magnifique jardin pour une maison caca d’oie avec un jardin tout petit et sans arbres ! Mais il le fallait, son papi vieillit et est très seul depuis que sa femme est morte. La mère de Charly, qui aimait tant son « Céleste refuge » (comme elle appelait sa maison), déprime. Elle qui chantait tout le temps (même quand elle faisait brûler le dîner), n’est plus la même. Heureusement le père de Charly a une idée, et si on organisait une fête ? On invite les voisins et pourquoi pas des amis d’enfance de maman (c’est l’avantage d’être revenu près de là où elle a grandit) ? L’organisation ne sera pas de tout repos…

Charly Tempête Drôle de rentréeÇa y est, Charly est bien installé dans sa nouvelle maison, mais maintenant c’est l’heure de la rentrée… Charly redoute ce moment car on lui a dit que son institutrice était terrible ! Le jour J rien ne se passe comme prévu ! Son nouveau copain Djawad n’est pas au rendez-vous. Ensuite c’est le portail de l’école qui ne s’ouvre pas (heureusement que Charly est ingénieux et invente un cascourte-échelle ( un casque combiné avec un double décimètre en fer qui permet de faire grimper les autres sur sa tête pour passer par-dessus le portail. Enfin la fameuse institutrice n’est pas là, mais ça c’est pas forcément une mauvaise nouvelle… quoique…

Charly Tempête est une toute nouvelle série sortie chez Casterman. Les deux premiers tomes laissent présager une très bonne série. Annelise Heurtier signe un texte plein d’humour et en même temps qui parle d’aujourd’hui (déménagement, personnes âgées, manque de moyens dans l’éducation nationale…). Elle fait passer des petites choses sans que ça soit lourd. On rit beaucoup aux aventures du jeune garçon et surtout à ses inventions. Les illustrations de Clotka accentuent ce côté moderne. Deux romans plein d’humour encrés dans la réalité actuelle qui devraient séduire les jeunes lecteurs d’aujourd’hui.
Des extraits ici.
Les mêmes vus par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des Émilie (Émilie en route pour l’école, Émilie et le pique nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries), des livres de Séverine Vidal (Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps) , Kris di Giacomo (Tous les monstres ont peur du noir, Prune cherche son style, Prune et la colo d’enfer, Quand le loup a faim, Prune : la grosse rumeur, Prune : le fils de la nouvelle fiancée de papa), Charlotte Bousquet (Proie idéale, Rouge tagada et Précieuses, pas ridicules), Fabien Fernandez (Voyage polaire), Janine Teisson (L’ogre bouquiniste), Xu Hualing (L’étoile de Grand’Pa, Manon et la caverne aux brigands), Anaïs Vaugelade (Le poulet fermier et Mission impossible), Rascal (Le temps des ours), Yves Pinguilly (La couleur des yeux), Annelise Heurtier (Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et Clotka (Les aventures de Tit’Oignon). Nous avons déjà interviewé Domitille de Pressensé, Séverine Vidal, Kris di Giacomo, Fabien Fernandez et Annelise Heurtier.

Émilie se maquille
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les empreintes mystérieuses
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le papillon de l’école
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le ballon jaune
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Prune et l’argent de poche
Texte de Séverine Vidal, illustrations de  Kris Di Giacomo
Frimousse dans la série Prune
8,50€, 150×210 mm, 43 pages, imprimé en Lettonie, 2013.
Ce que tu cherches tu trouveras
Texte de Charlotte Bousquet, illustrations de Fabien Fernandez
Rageot dans la collection Petit roman
5,70€, 135×180 mm, 44 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Mia des nuages
Texte de Janine Teisson, illustré par Xu Hualing
Oskar éditeur
9,95€, 145×210 mm, 56 pages, imprimé en Europe, 2012.
L’invitation faite au loup
Texte de Christian Oster, illustré par Anaïs Vaugelade
École des loisirs dans la collection Mouche
7€, taille en mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
Le violon d’Abigail
de Nathalie Desperches-Boukhatem
Éditions de la Gâtine dans la collection Mes rêves
10€, 125×180 mm, 36 pages, imprimé en France, 2012.
Le plus joli des rêves
Texte de Nathalie Brisac, illustré par Rascal
École des loisirs dans la collection Mouche
7,50€, 125×190 mm, 56 pages, imprimé en France, 2013.
Les mots perdus
Texte d’Yves Pinguilly
Oskar dans la collection Court MÉ-trage
5€, 115×170 mm, 81 pages, imprimé en Europe, 2013.
On déménage !
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly tempête
6,95€, 195×135 mm, 80 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Drôle de rentrée !
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly tempête
6,95€, 195×135 mm, 80 pages, imprimé en Espagne, 2013.

A part ça ?

Le guide de l'édition jeunesse 2014 Le guide de l’édition jeunesse 2014 est sorti ! Ce gros guide, qui existe depuis dix ans, est ultra complet ! Conseils aux auteurs et illustrateurs (conseils artistiques mais aussi juridiques, commerciaux…), annuaire des éditeurs, auteurs, sites internet, publications spécialisées… C’est une bible ! Autant pour les auteurs et illustrateurs qui y trouveront des tas de conseils qui leur serviront, que pour tous les passionnés et professionnels de la littérature jeunesse qui se serviront des annuaires. A la fin de l’ouvrage, on trouve même des petites annonces. Une bible on vous dit !
Plus d’info, l’acheter etc sur leur site.
A noter, si vous allez au salon de Montreuil (du 27 novembre au 2 décembre) vous pourrez le feuilleter sur le stand CRILJ / GRIFFON (stand n° G29).

Gabriel

You Might Also Like

C’est (bientôt) la rentrée !

Par 26 août 2013 Livres Jeunesse

On avait commencé à en parler il y a quelques semaines, voici quelques nouveautés sur l’école et la rentrée scolaire. Pour l’occasion j’ai, comme l’année dernière, demandé à une institutrice (de petite section), Leia, de donner son avis sur les livres en question. Elle nous propose même sa propre liste de livres sur le sujet. En souhaitant une bonne rentrée à vos enfants !

Bulle et Bon à l'écoleDemain Bulle rentrera à l’école pour la première fois, quelle angoisse ! Heureusement Bob, lui, connaît déjà. Les vêtements sont prêts, le cartable aussi… enfin vaut mieux vérifier encore une fois !

C’est à chaque fois avec un énorme plaisir qu’on retrouve Bulle et Bob, les deux personnages créés par Natalie Tual et mis en images par Ilya Green. Ici elles abordent donc la rentrée, qu’elle soit la première ou pas. On parle du stress de la veille (dont celui des maîtresses) et de la préparation pour le lendemain. La voix sucrée (mais pas mièvre) de Natalie Tual, les petites chansons pleines de rythme qui accompagnent l’histoire et les illustrations colorées d’Ilya Green sont vraiment un pur régal. Bulle et Bob c’est décidément une série qu’on adore ici (ma fille en est vraiment très fan).

L’avis de Leia : J’aime beaucoup ce CD qui aborde la rentrée des classes de façon enjouée. Les illustrations un peu rétro rappellent les vieilles images pour les leçons de chose. Les arrangements très simples m’ont parfois fait penser à des sons faits avec du matériel scolaire. Un CD qui permet de bien préparer la rentrée.

En route pour l'écolePour Émilie c’est le premier jour d’école. Elle se réveille vite, prend son petit déjeuner, s’habille seule comme une grande et c’est parti ! Sauf qu’elle apporterait bien un doudou… ou deux… oh tant qu’à faire autant en prendre un charriot entier ! Mais Stéphane intervient… c’est interdit d’apporter les doudous à l’école !

Encore un personnage qu’on adore, Émilie de Domitille de Pressensé. Les enfants aussi aiment ce petit personnage et seront heureux de la voir, comme eux, stresser pour son premier jour d’école. Même si, à mon avis, peu d’école interdisent les doudous (en tout cas j’espère), voilà encore une histoire pleine de charme et d’humour. Un tome supplémentaire pour une série culte.

L’avis de Leia : Émilie a mal vieilli. D’abord je trouve ça injuste de ne pas avoir le droit d’emmener son objet de transition (doudou) à l’école. Je ferai la guerre à cette maîtresse ou à cette maman (car finalement on ne sait pas qui impose cette règle). Ensuite la maman ne l’accompagne pas pour son jour de rentrée et laisse la mère de Sidonie les emmener ???? Pourtant elle dit rester à la maison. Bref on sent que ça date (et pas qu’à cause des prénoms). Une maman et un papa des années 2010 se débrouillent pour accompagner leur enfant à l’école le jour de la rentrée ! Enfin l’absence de majuscules dans le texte me gêne. Même si le public visé est celui de maternelle, on doit faire attention à la ponctuation.

Chamalo Aime l'EcoleAujourd’hui c’est madame Picouic la voisine qui amène Chamalo à l’école. Le chemin est l’occasion pour le chaton de raconter ce qu’il fait en classe, comment se déroule sa journée. Madame Picouic apprendra ainsi comment la classe s’occupe d’une plante, comment se passent les récrés et la cantine, que Chamalo déteste la sieste et qu’il aime les activités en classe.

Chamalo est un personnage qu’on connaît bien, créé par Charlotte Moundlic et Marion Billet. Ici on ne parle pas de la rentrée mais d’une journée d’école et le fait que ça ne soit pas la personne habituelle qui amène Chamalo à l’école est l’occasion de tout raconter et donc les petits qui vont vivre leur première journée d’école sauront ce qu’il se passe à l’école. Une très bonne idée !

L’avis de Leia : Voici un album pour les tout-petits que je conseille vivement. D’abord parce qu’il est vraiment proche de la réalité. Plein d’enfants racontent leur journée de classe sur le chemin de l’école. En général c’est le soir à papa ou maman. Dans le cas de Chamalo c’est le matin car c’est la voisine qui l’amène pour la première fois à l’école. Ensuite parce que l’enfant et l’adulte sont mis sur un pied d’égalité. J’ai beaucoup apprécié les parallèles avec la vie de la voisine qui rendent le vécu de Chamalo aussi intéressant que celui de l’adulte. Grâce à cet album je suis encore plus fan de Chamalo, un vrai héros moderne pour les plus jeunes.

Canaille ne veut pas aller à l'écoleAh non pas l’école ! Canaille refuse ! En plus il pleut… rien ne pourra le persuader, il veut rester à la maison comme Cannelle ! Elle a de la chance elle. Il boude… maman rouspète… Une fois sur place c’est un tout autre discours ! Quel bonheur de retrouver les copains (et d’avoir un bon goûter dans son cartable…).

Canaille fait maintenant partie des héros incontournables (une sorte de Tchoupi en pas mièvre et en plus joli). Il a son caractère le petit poney ! Ici donc Jean Leroy et Émile Jadoul nous parlent du moment où les enfants refusent d’aller à l’école… jusqu’à ce qu’ils se rendent compte qu’en fait il y a de bons côtés !

L’avis de Leia : Des petites séries pour les petits, il en existe plein. Il en sort régulièrement. Toutes ne sont pas des réussites. J’ai toujours un peu d’appréhension quand j’en découvre une nouvelle redoutant que ce soit trop classique, démodé ou gnangnan (voire les trois en même temps). Et bien Canaille est un petit personnage sur lequel j’ai envie de me pencher car je l’ai vraiment trouvé moderne, drôle et au caractère bien trempé. Le petit poney n’a pas envie d’aller à l’école et veut rester avec maman à la maison : il est jaloux de sa sœur qui est trop petite pour aller à l’école, fait un caprice en traînant pour s’habiller, boude et râle. Finalement sur le chemin il se radoucit et quand il rejoint les copains et la maîtresse, il a retrouvé sa bonne humeur. Tous les enseignants ont vécu la situation où la petite sœur pleure pour rester dans la classe (et en général quand vient son tour d’aller à l’école elle pleure pour ne plus y rester).
Jean Leroy est très proche de la réalité, en tout cas très proche de ma réalité de maman et de maîtresse de maternelle.
Quant aux illustrations d’Émile Jadoul, elles sont comme toujours jolies, tendres et rassurantes.

La Rentrée de  NoéPour Noé c’est la rentrée en CP, Zoé sa sœur, elle, rentre en sixième. Et quand Zoé en parle, elle a l’air d’être vraiment à l’aise, Noé, lui, stresse, il aimerait être aussi détendu que sa sœur, et plus le jour J approche et plus les choses se compliquent… pas seulement pour Noé…

Voilà un très bel album sur le stress de la rentrée (surtout quand on passe un cap important comme Noé et Zoé). Et surtout les petits verront que les grands stressent aussi à leur manière, ça rassure. Les illustrations de Barroux sont superbes (comme toujours) et elles mettent parfaitement en image les beaux mots d’Anne Loyer. Un très joli petit (trop petit) album.

L’avis de Leia : Le sujet de l’angoisse de la rentrée est bien traité et surtout bien amené avec le décompte. C’est très réaliste. Ma fille me demande régulièrement le nombre de « dodos » avant l’école.
La peur de Noé est au cœur de l’album, mais celle de Zoé, sa grande sœur, est également présente.
Si elle met plus de temps à manifester son appréhension, au final l’inconnu est tout aussi inquiétant à 6 ans qu’à 12 ans (et même au-delà).
Bien entendu, ce stress de la rentrée est dissipé dès la première journée d’école grâce à l’enseignant qui détend immédiatement l’atmosphère. Là je vais faire mon enquiquineuse mais ça m’a dérangé que ce soit un maître. J’ai un peu eu l’impression qu’en maternelle c’était toujours des maîtresses et au CP, comme par hasard  quand ça devient sérieux, c’est un maître. Bon heureusement Anne Loyer n’en a pas fait un maître sérieux mais un blagueur (ce qui m’a beaucoup plu et rattrapé ma première impression).
Les illustrations de Barroux sont comme toujours espiègles. Les orangés donnent une chaleur particulière au livre. On se demande où se déroule le livre à cause de cette lumière particulière (et du bonnet :D).
Le format du livre ne rend pas hommage aux illustrations par contre. C’est bien dommage d’autant plus que les enfants de 5-6 ans préfèrent des formats plus grands.
Je recommande vivement cet album qui traite avec intelligence et sensibilité l’entrée au CP, mais aussi de la peur de l’inconnu.

Je suis en CPLéa, Noé et Ana rentrent en CP. Tous les trois ne réagissent pas pareil, Ana est bien contente de retrouver la main de sa mère. En route on retrouve des copains et voilà qu’on court… mais arrivé devant l’école on fait moins les fiers ! Heureusement en apercevant leur nouvelle maîtresse ils auront un peu moins peur.
Noé a un nouveau manteau et ça fait rire tout le monde ! Qu’est-ce que c’est que ce manteau trop grand ? Du coup Noé se vexe et ça dégénère dans la cour.
A l’école il y a un nouveau. Il s’appelle Bob et il a un accent étrange (il vient du Canada), forcément on se méfie et en même temps tout le monde veut jouer avec lui.

Trois histoires sur la rentrée et sur l’école. Des situations (rentrée, moquerie, différence,…) que les enfants connaissent bien à l’école dans trois histoires simples pour les lecteurs débutants (la collection est prévue pour les enfants qui débutent en lecture). Les illustrations sont un peu rétro, et très jolies. Seul hic, ici il n’y a, visiblement, que des mamans qui accompagnent les enfants à l’école (c’est bien connu, les hommes se fichent de leur progéniture).

L’avis de Leia : Un livre pour apprendre à lire ou un livre pour lire ? Je me suis posée la question en voyant la couverture. J’ai lu 3 pages et je me suis dit que ça ressemblait trop à un manuel de CP. On retrouve les répétitions, les mots et phrases simples, l’absence de pronoms personnels, comme dans les manuels de lecture. Le choix des prénoms est vraiment typique : Noé, Léa, Ana, Mia, Téo, Julie, Selma, Réda, Bob, Fatou. Seul Basil avec un s m’a étonnée, j’aurai pensé que l’auteure aurait choisi un z.
J’ai donc trouvé ça ennuyeux au possible. Et je me dis qu’un enfant sans doute aussi. J’essaierai avec ma future CP dans quelques mois.
En plus je n’ai pas réussi à m’identifier à la maîtresse qui face à un groupe d’enfants un peu effrayés énonce le programme sérieux qui les attend et oublie de parler du sport, des Arts Plastiques etc. Bref je trouve que ses propos sont encore plus anxiogènes.
Toutefois les sujets sont classiques et intéressants tout comme les illustrations, mais je préfère de loin lire un vrai texte avec les codes de la langue écrite et non pas les codes du CP. Un lecteur débutant peut reprendre des albums tout simples, ou lire de vrais romans aidés d’un adulte. Je me rappelle qu’avec mon fils au début on lisait une phrase chacun son tour, puis une page, puis un chapitre et au bout d’un moment il m’a envoyé promener.

La sélection de Leia :

Si je devais conseiller quelques livres pour la rentrée des classes ce serait :

  • Ma couverture et moi d’Isabelle Chatellard et Anne-Sophie de Montabert, un livre poétique sur la difficulté à quitter le cocon familial pour entrer à l’école et l’importance de l’objet de transition (doudou).
  • Moi j’adore, la maîtresse déteste d’Elisabeth Brami et Lionel Le Néouanic, un livre très drôle pour travailler sur les règles de classe. Les illustrations très riches permettent un travail très intéressant en lecture d’images.
  • A l’école Maternelle de 100Drine, un album qui reprend bien le déroulement d’une journée de classe, le tout en rime avec les prénoms. J’avais pour habitude d’en créer un sur le même genre avec les prénoms de la classe quand j’avais des GS. Parfait jusqu’au CE1.
  • L’école de Léon de Serge Bloch qui reprend également très bien le déroulement d’une journée d’école, qui présente les adultes de l’école, les comptines et chansons etc. Un bon prétexte pour mettre en route le cahier de vie.
  • Je n’irai pas de Séverine Vidal et Cécile Vangout qui offre un autre point de vue sur le stress de la rentrée. Si les enfants s’identifient au fil des pages à la petite lapine qui appréhende la rentrée, ils sont d’autant plus surpris de découvrir à la fin qu’il s’agissait en fait de la maîtresse.

Celui que mes enfants préfèrent est Je veux pas aller à l’école de Stéphanie Blake. Ils adorent le facétieux Simon et son sale caractère. J’avoue que j’aime beaucoup la page qui illustre la nuit précédent la rentrée. L’accumulation des vignettes jour/nuit rend bien l’angoisse grandissante de Simon.
Les petits reprennent rapidement en cœur l’expression favorite de Simon « ça va pas, non !»

Quelques pas de plus…
Venez, vous aussi, nous donner vos livres préférés sur le forum et retrouvez tous les livres sur l’école que nous avons chroniqué sur notre fiche thématique.
Retrouvez aussi la chronique du jour sur A l’ombre du grand arbre : Souriez, c’est la rentrée !

Bulle et Bob à l’école
Texte écrit, lu et chanté par Natalie Tual, illustré par Ilya Green
Didier Jeunesse dans la série Bulle et Bob
17,70€, 210×210 mm, 40 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013.
Émilie en route pour l’école
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série Émilie
5,75€, 200×250 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Chamalo aime l’école
Texte de Charlotte Moundlic, illustré par Marion Billet
Père Castor dans la série Chamalo
5,50€, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Canaille ne veut pas aller à l’école
Texte de Jean Leroy, illustré par Émile Jadoul
Père Castor dans la série Canaille
5,50€, 180×180 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
La rentrée de Noé
Texte d’Anne Loyer, illustré par Barroux
Les éditions des Braques dans la collection Les p’tits Braques
6,90€, 160×160 mm, 32 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013.
Je suis en CP, 3 aventures pour débuter en lecture
Texte de Magdalena, illustré par Emmanuel Ristord
Castor Poche dans la collection Castor Poche Benjamin
12€, 150×195 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange