La mare aux mots
Parcourir le tag

Edouard Manceau

Et en plus du livre…

Par 17 novembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des livres… avec un petit plus !

Peur du noir moi ?
de Magali Le Huche
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires animées
15 €, 240×180 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Il est l’heure d’aller au lit maintenant !
d’Édouard Manceau
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires animées
15 €, 240×180 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Le grand rendez-vous
Textes d’Hubert Ben Kemoun, illustrés par Nicolas Duffaut, Judith Gueyfier et Sébastien Pelon, musiques de Marc-Olivier Dupin
Nathan
24,90 €, 300×240 mm, 76 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur écoresponsable, 2016.

You Might Also Like

Premières histoires

Par 13 juin 2015 Livres Jeunesse

La disputeDeux amis font de la trottinette ensemble. Ils s’amusent bien ! Mais quand l’un dépasse l’autre, là ce n’est plus drôle du tout ! Celui qui vient d’être doublé aimerait que l’autre reste derrière… mais celui-ci ne voit pas pourquoi. Forcément, la dispute éclate !
Avec beaucoup de simplicité (jamais plus d’un mot par page, aucun décor dans les illustrations), Édouard Manceau raconte avec justesse une dispute… et une réconciliation ! Les petits vont reconnaître une situation qu’ils connaissent bien, et vont être ravis du dénouement heureux.
Un bel album sur la dispute pour les plus petits.

PlopOh, mais c’est Plop le chien, avec son corps long ! Pourquoi est-il comme ça d’ailleurs ? Pourquoi son corps est-il si allongé, telle une saucisse ? Il suffit de lire Plop le chien, et vous le saurez !
On reste avec le très talentueux Édouard Manceau pour un nouveau venu dans la collection La p’tite étincelle, une super collection de chez Frimousse. Des petits livres aux pages légèrement cartonnées, pratique pour les plus jeunes. C’est toujours plein d’humour et graphiquement très réussi. On adore !
Un petit livre rigolo à lire aux plus petits.

TROTTE SOURISQuand une feuille tombe sur le sol, la souris a très peur et détale à toute allure. Apercevant le petit animal, l’éléphant effrayé s’enfuit en barrissant. Les hurlements ont averti les autres animaux, bientôt on ne parle plus que de ça !
Voilà un album plein de tendresse et de poésie sorti dans la collection Mes premières histoires chez Père Castor. On s’amuse du texte tout en répétition et surtout on se régale des belles illustrations d’Anne Montel. Comme pour le livre précédent, les pages sont légèrement cartonnées pour être plus facilement manipulables par les plus petits.
Une très jolie petite histoire.
Le même vu par Maman Baobab et Chez Clarabel.

Bonjour MarmousetMarmouset se dépêche, sa mère l’appelle pour déjeuner. Il faut vite se laver les mains. Marmouset se rappelle des noms de ses doigts grâce à une astuce. Il énumère les utilités de la main.
Alors qu’il fait la sieste, Marmouset observe ses doigts de pied. Il repense à toutes les façons qu’il a d’habiller ses pieds… et de les laver !
Connaissez-vous Marmouset, ce personnage des années 70 ? La série qui a cartonné il y a maintenant 40 ans revient chez Casterman. On trouve réunies ici deux histoires, La main de Marmouset et Le pied de Marmouset. On se régale avec les illustrations vintage (pour ne pas dire un peu kitsch).
Deux albums pour les nostalgiques des tapisseries oranges à fleurs marron.
Le même vu par Chez Clarabel.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués plusieurs livres d’Édouard Manceau (Du bruit dans l’art, Histoires sans fin, Coucou, le grand cache-cache des animaux, Histoires sans queue ni tête, Tac-tac le hibou, Chponk le moustique) et d’Anne Montel (Huit saisons et des poussières, Le temps des mitaines et Le crafougna). Retrouvez aussi notre interview d’Anne Montel.

La dispute
d’Édouard Manceau
Milan
9,90 €, 205×160 mm, 64 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Plop le chien
d’Édouard Manceau
Frimousse dans la collection La p’tite étincelle
6,60 €, 136×137 mm, 20 pages, imprimé en Malaisie, 2015.
Trotte souris
Texte d’Anne Fronsacq, illustré par Anne Montel
Père Castor dans la collection Mes premières histoires
7,50 €, 185×221 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonjour Marmouset
de Dina Kathelyn
Casterman dans la série Marmouset
9,95 €, 160×206 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2015.


Gabriel

You Might Also Like

Se familiariser avec l’art

Par 27 juin 2014 Livres Jeunesse

On continue donc notre petite sélection de livres qui parlent d’art. Aujourd’hui, des albums qui utilisent des œuvres.

Du bruit dans l'artOuiiiinn un enfant pleure, c’est Le nouveau-né de Georges de La Tour, Drrrrring ! ça sonne ! Décrochez Le téléphone-homard de Salvador Dali. Snif, la Crying girl de Roy Lichtenstein essuie une larme. Plouf ! Quelqu’un a plongé dans A Bigger Splash de David Hockney. Beurk, la Tête de caractère de Franz Xaver Messerschidt n’a pas l’air d’apprécier.
Vous l’aurez compris, ici il est question de bruits ! Dans un très beau petit livre sorti chez Palette… (qui est une bonne adresse quand on parle de livres d’art), Andy Guérif et Édouard Manceau imaginent le bruit du Cri de Munch ou du Baiser de Francesco Hayez. Ça amuse les enfants (on peut aussi leur faire deviner le bruit) et c’est un très bel objet.
Un livre génial pour se familiariser avec des grandes œuvres.
Des extraits sur le site d’Édouard Manceau.

10 Tableaux Et Des AnimauxRegarde dans le trou, un détail apparaît. Un museau et des pattes, une dame au turban blanc et un énorme poisson, un gros chien et des oiseaux. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ? Tourne la page et tu verras que sous la première c’est une peinture préhistorique de la grotte de Lascaux, sous la seconde un détail du Triptyque de la tentation de Saint Antoine de Jérôme Bosch et sous la dernière le chien est au pied de Madame Georges Charpentier et ses enfants de Paul-Auguste Renoir.
Là aussi, le côté ludique est une très bonne façon de se familiariser avec l’art. Tout d’abord parce qu’on essaye de deviner à quoi appartient le détail que l’on voit dans le trou, ensuite parce que le texte qui accompagne chaque tableau est plein d’humour. Marie Sellier a imaginé un dialogue avec des personnages des tableaux. Le fait de mettre l’accent sur un point du tableau nous fait remarquer des choses que nous n’avions parfois pas vues, et ça nous donne envie de mieux regarder tout le tableau.
Là aussi, un très bon livre pour donner envie aux enfants de mieux connaître la peinture.

L'envol des couleursDans la ville bleue, où l’on ne fabrique que du bleu, Élisabeth pense à Melchior qui vit dans la ville rouge, où l’on de fabrique que du rouge. Mais les habitants des deux villes se détestent et jamais le père d’Élisabeth ne donnera son accord pour que cet amour soit possible. Grâce à sa servante, elle échange des lettres avec son aimé, mais celui-ci lui annonce qu’il part à l’autre bout du monde chercher l’Écarlate.
Quelle drôle d’idée qu’imaginer toute une histoire à partir de tableaux de Vermeer ! Les célèbres tableaux se voient affublés de bulles et de légendes. J’avoue qu’en feuilletant ce livre j’ai été surpris et plutôt repoussé… Et en fait, en lisant l’histoire j’ai trouvé le résultat, bien que casse-gueule, plutôt réussi.
En partant du fait qu’à l’époque de Vermeer il y avait les teinturiers du bleu et ceux du rouge et qu’ils n’avaient pas le droit les uns et les autres d’utiliser la couleur de l’autre, Hélène Kerillis a imaginé cette histoire d’amour interdite. Une jolie histoire qui se voit donc illustrée par des tableaux du célèbre peintre hollandais.
Une histoire d’amour illustrée par Vermeer, une idée très originale et plutôt bien exploitée.

Quelques pas de plus…
Tous les livres qui parlent d’art que nous avons chroniqués sont regroupés sur un tableau Pinterest. Nous avons déjà chroniqués plusieurs livres d’Édouard Manceau (Histoires sans fin, Coucou, le grand cache-cache des animaux, Histoires sans queue ni tête, Tac-tac le hibou, Chponk le moustique) et Marie Sellier (Le secret de grand-mère, 10 tableaux et un ballon rouge, Le fils de Picasso et Dragons & Dragon).

Du bruit dans l’art
d’Andy Guérif et Édouard Manceau
Palette…
14,50 €, 187×187 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2014.
10 tableaux et des animaux
de Marie Sellier
Nathan
14,90 €, 258×260 mm, 48 pages, imprimé en Espagne, 2014.
L’Envol des Couleurs
Texte d’Hélène Kerillis, illustrations de Johannes Vermeer
Léon art & stories dans la collection Art-Fiction
16 €, 270×240 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Mes années d'écoleL’année scolaire se termine et l’on classe déjà tout ce qui appartient à l’année passée pour bientôt commencer l’année nouvelle. Les photos de classe en font partie. On l’a regardée toute l’année pour se rappeler qui sont les fameux Jean-Michel, Yvette et Josiane dont parle tout le temps notre enfant. Mais qu’en faire maintenant ? Ça ne rentre pas dans les albums classiques. Mila Éditions a sorti un bel ouvrage où l’on va pouvoir coller chaque année la photo (de la petite section au CM2). L’album est vraiment très beau avec de petites illustrations jamais envahissantes, des pages de calques entre les pages de textes et les pages de photos. Car oui il n’y a pas que la page pour la photo, on va aussi rédiger chaque année une petite chose en plus. Bien entendu l’année scolaire, le nom de l’école, le nom du maître ou de la maîtresse, mais aussi ce qu’on a pensé de l’année, un souvenir, les copains/copines, ce qu’on a aimé… On va aussi coller un dessin et écrire son nom chaque année, pour voir ainsi l’évolution. Un très bel album à conserver longtemps… longtemps…
Des extraits en ligne.
Mes années d’école, d’Anne Weiss, Mila éditions, 14,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Pas une, mais DES histoires !

Par 12 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente des albums qui à eux seuls contiennent plusieurs histoires.

histoires sans finUn roi veut conquérir le monde. Il enfile donc manteau, bottes et écharpe. Mais à chaque fois qu’il est sur le point de partir, la nuit tombe, et il remet son projet à plus tard. On tourne la page, et on se retrouve dans un zoo, où les animaux s’ennuient. Quelques pages plus loin, on découvre une maison, tapie au fond d’une forêt. C’est fou tout ce que l’on peut faire avec quatre formes et trois couleurs !

En effet, dans Histoires sans fin, Édouard Manceau utilise toujours les mêmes dessins et les mêmes couleurs qu’il compose à chaque fois différemment pour créer de nouvelles aventures. Il invite même le lecteur à inventer sa propre histoire. Du rouge, du bleu, du blanc (et du noir, je dirais qu’il y quand même quatre couleurs en tout), quelques formes simples, et l’histoire prend vie en fonction des envies de l’auteur ! La preuve que rien n’est jamais figé : avec un peu d’imagination, et suivant le regard que l’on porte sur ce qui nous entoure, on peut s’inventer mille histoires ! Ouvrez l’œil !

fabuleuses histoires de géantsEntrons dans le monde des géants ! Ces créatures légendaires existent depuis longtemps dans l’imaginaire, et tout autour du monde ! Le premier d’entre eux est Atlas, dans la Grèce Antique. Il y a aussi Goliath, Morgante, Gargantua, mais aussi de vrais géants : l’homme le plus grand du monde, ou bien un catcheur impressionnant par sa taille et son poids, ou bien encore une sculpture géante de femme de Ron Mueck visible à la fondation Cartier. Les géants sont partout, je vous assure !

En tout, ce sont douze histoires que nous présente Gérard Pourret. Douze Fabuleuses Histoires de Géants ! Pour chaque double page, on trouve un récit simple mais clair et une grande illustration de Nancy Ribard, pleine de motifs fins et détails. Les explications sont documentaires mais pas rébarbatives : ce sont de vraies histoires et pas des de simples accumulation d’informations. Simple, accessible, intéressant et joli à regarder : cet album relève le défi d’explorer complètement le monde fascinant des géants !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Édouard Manceau (Coucou, le grand cache-cache des animaux, Histoires sans queue ni tête, Tac-tac le hibou, Chponk le moustique) et Nancy Ribard (Les souliers écarlates).

Histoires sans fin
d’Édouard Manceau
Seuil Jeunesse
13 €, 210 x 260 mm, 48 pages, imprimé en France, 2014
Histoires Fabuleuses de Géants
Texte de Gérard Pourret, illustré par Nancy Ribard
Editions Mouck dans la collection Le temps fabuleux
15 €, 217 x 286 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014

A part ça ?

Envie d’évasion ? Voici 17 maisons plus insolites les unes que les autres !

Marianne

You Might Also Like

Magique je vous dis !

Par 1 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente trois livres un peu particuliers ! En carton certes, mais pas forcément à confier aux plus petites mains ! Volets, tirettes, animations, vous allez en prendre plein les yeux !

coucou le grand cache cache des animauxUn bonhomme pense à un oiseau. Une montgolfière transporte un lapin. Un éléphant vit au cœur d’une bouilloire. Une tortue est cachée dans une salade. Un pingouin voyage en fusée. Un lion a le pouvoir de se transformer en jolie fleur. C’est fou fou fou !

Et ça prend pourtant vie sous vos yeux ! Édouard Manceau est aux commandes de ces tours de magie. Dans Coucou, le grand cache-cache des animaux, un beau livre cartonné grand format, on trouve à chaque fois une jolie description poétique, et une illustration animée. Les images se transforment en quelques gestes simples : il suffit de faire pivoter des caches pour découvrir l’oiseau sous le chapeau, la tortue dans le saladier, ou bien le hibou au cœur du réveil ! C’est coloré, géométrique, poétique, et surtout magique ! J’ai recommencé encore et encore, toujours aussi émerveillée !

petit paul rentre de l'écolePetit Paul rentre de l’école. Ce soir, c’est son papa qui est venu le chercher. Sur le chemin du retour, il passe par le parc et le supermarché et font tout un tas de rencontres : Pablo, Raoul, les copains d’école, la caissière, le chauffeur de bus,… A la maison, ils retrouvent Maman et Louise. Vite, Paul file dans sa chambre : il a encore des histoires à inventer !

Quelle vie autour de ce petit garçon ! Grâce à de nombreuses tirettes, volets, et pop-ups, on passe toute une fin d’après-midi avec ce petit garçon. Laurence Gillot réussit à rendre vivante une histoire qui finalement ne raconte que le quotidien ! Mais c’est tellement bien fait : on retrouve des détails et des personnages d’une page à l’autre, on fait des liens (le cochon d’inde de la maîtresse a été soigné par le papa de Petit Paul qui est vétérinaire par exemple), et on s’identifie facilement à tous ces personnages. Les illustrations de Marie Paruit, tendres et colorées prennent vie, et on ne se lasse pas de chercher encore et encore des détails oubliés !

la grande courseC’est La grande course ! El Poubel, Mini Busse, Dépan’jo, Roll Ross et les sept autres équipages sont sur la ligne de départ ! On commence par un tour en ville, avant d’aborder tour à tour la forêt, la montagne, les marais, et enfin la mer ! Il va y avoir des obstacles, des coups bas, des embuscades et des rebondissements !

Encore une fois, le livre prend vie ! Sur la première page, on détache de petites voitures cartonnées, on les monte sur leurs supports, et c’est parti ! De grandes doubles pages de circuits, avec des tas de détails sur ces illustrations fourmillantes de Didier Balicevic, pour faire évoluer les bolides, et lire les aventures de ces conducteurs de l’extrême. Madeleine Deny raconte tout de même une vraie histoire, avec des amis, des ennemis, des péripéties, de l’humour et de l’aventure ! Mais rien n’empêche le lecteur, au contraire, de s’inventer ses propres courses ! Un jeu de voiture et de lecture, dans un beau livre cartonné de qualité, ça me plaît !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Edouard Manceau (Histoires sans queue ni tête, Tac-Tac le hibou, Chponk le moustique), Laurence Gillot (Lulu-Grenadine dort chez une copine), Marie Paruit (Je fabrique des livres), Madeleine Deny (La tétine de Kouki, C’est trop bon ! spécial Régions, En piste les dés, Le sommeil conseils et astuces au quotidien, Toutes mes activités créatives), et Didier Balicevic (Le kididoc des qui, 60 nouvelles expériences faciles et amusantes, Engins et machines animés).

Coucou, le grand cache-cache des animaux
d’Edouard Manceau
Tourbillon
13,95 €, 248 x 300 mm, 18 pages, lieu d’impression non précisé, 2013
Petit-Paul rentre de l’école
Texte de Laurence Gillot, illustré par Marie Paruit
Tourbillon
15,99 €, 246 x 187 mm, 14 pages, imprimé en Malaisie, 2013
La grande course
Texte de Madeleine Deny, illustré par Didier Balicevic
Tourbillon
14,95 €, 245 x 300 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Sur Mr. Printables.com on peut télécharger des patrons pour créer des fruits en papier !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange