La mare aux mots
Parcourir le tag

Elan

Il y a de la dispute dans l’air !

Par 17 février 2015 Livres Jeunesse

une place au soleilUne petite souris est bien décidée à prendre du bon temps. Elle aimerait pouvoir bronzer en paix ! Mais c’est sans compter sur l’hippopotame, qui avec sa carrure imposante lui fait de l’ombre. Ou bien le crocodile qui ronfle comme un tracteur. Et puis le tigre qui lui jette ses papiers de bonbon tandis que les éléphanteaux chahutent et l’arrosent… Impossible d’être tranquille ! Elle envoie tout le monde sur les roses… Mais elle devrait se méfier et ne pas trop les titiller !
On rit de ses petites manies et de ses réparties, et finalement, on s’attendrit ! Cette histoire de Jean Leroy est bien pensée, pleine d’humour, et les illustrations très modernes, colorées et stylisées de Sylvain Diez sont une réussite pour retranscrire l’ambiance un peu électrique de ce coin de plage.
Une place au soleil est un album original, qui fait sourire et réchauffe au cœur de l’hiver !

les rameursUn castor, un ours et un élan décident de faire du canoë entre amis. Mais ce n’est pas gagné ! Chacun donne son avis sur la meilleure technique à employer pour ramer, tourner, manœuvrer, et c’est vite la débandade entre les trois amis… S’ils ne font pas quelques concessions et quelques efforts pour se coordonner, ça risque d’être une vraie catastrophe !
On ne s’ennuie pas ! Les disputes de ces trois amis sont drôles, et en même temps on a envie de leur expliquer qu’il y a sûrement d’autres manières de faire pour s’en sortir ! Les dialogues sont drôles et très rythmés, et les illustrations très expressives, presque à la manière d’une bande dessinée !
Les rameurs est une histoire à la fois drôle et sensible pour mettre en avant l’esprit d’équipe !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jean Leroy (C’est Papy qui choisit, Canaille fête son anniversaire, Un jeune loup bien éduqué, Anoki, Canaille a oublié son doudou, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur, Canaille n’aime pas la soupe et Si j’étais un oiseau…), Sylvain Diez (Sinon…!) et Nicholas Oldland (Gros câlin). Retrouvez également notre interview de Jean Leroy.

Une place au soleil
Texte de Jean Leroy, illustré par Sylvain Diez
Kaléidoscope
12 €, 216 x 265 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014.
Les rameurs
de Nicholas Oldland (traduit par Alice Boucher)
Bayard Jeunesse
10,90 €, 210 x 210 mm, 30 pages, imprimé en Malaisie, 2015.

À part ça ?

Les images de Merve Ozaslan, mélange d’anciennes photographies et de paysages en couleurs me touchent particulièrement !

Marianne

You Might Also Like

Une grenouille et un élan

Par 9 avril 2013 Livres Jeunesse

Deux livres pleins d’humour !

La grenouille qui avait mal aux oreillesJ’avoue avoir ri aux éclats, toute seule dans mon appartement à la lecture de cet album. L’effet s’est reproduit avec ma petite soeur, et d’autres enfants plus jeunes. A mon avis, La petite grenouille qui avait mal aux oreilles ne vous laissera pas non plus indifférent.

Une petite grenouille avait donc mal aux oreilles. Naturellement, elle se rend donc chez le docteur. Celui-ci lui répond que les oreilles, ce n’est pas son domaine, et l’envoie chez un spécialiste. Mais lui s’occupe de toutes les oreilles, mais pas de celles des grenouilles. Il la dirige chez un « grenouillo-oreilliste », qui malheureusement, ne prend pas en charge les enfants. Le « pediatro-batraciologue » vient de rencontrer un problème avec son matériel d’auscultation. Le « grenouillopathe » a déménagé. Etc. Etc. Et en attendant, notre pauvre petite grenouille se fait balader et a toujours extrêmement mal aux oreilles. Elle verra même un « oreillistobatriciopalpopatopahte ». Mais  trouvera-t-elle enfin un spécialiste pour la soigner ? Ce n’est pas gagné ! Heureusement qu’il y a Papy Roger.

Je ne veux pas vous dévoiler plus en détail la suite des événements tant l’effet de surprise doit être conservé. Déjà, on s’amuse de tous ces noms compliqués et du parcours du combattant que vit cette pauvre grenouille pour réussir à obtenir écoute et réponse. Mais alors la chute est absolument délicieuse ! Voutch signe un texte plein d’humour qui devrait réjouir les enfants et les parents (qui eux, y verront aussi certainement un parallèle avec certains systèmes de santé, et une gentille critique de certains grands médecins spécialistes peut-être pas toujours assez à l’écoute de leurs patients…). Les illustrations sont modernes, colorées et la grenouille a vraiment l’air fatigué de chercher une réponse à son problème ! Un véritable coup de cœur !

Elan_bdCette fois, on fait la rencontre d’un élan. Un élan qui a croisé la route de Wilfred et qui du coup est baptisé Marcel. Wilfred décrète que dorénavant c’est SON élan et décide de faire de lui un « parfait animal de compagnie ». A quelques détails près, il pense qu’il y est arrivé. Mais apparemment, il n’est pas le seul à avoir eu cette idée. Marcel, c’est Rodrigo pour une vieille dame, et Dominique pour un autre monsieur. Et si finalement Marcel restait un animal sauvage, est-ce que ça ne serait pas plus mal ?

Quel bel album ! Grâce aux illustrations d’abord, qui mêlent dessin, peinture et décors qui font penser à des photos. On voit les pixels de l’image, comme si les personnages étaient posés sur un décor de carte postale. Je pense que je ne suis pas très claire, mais le fait est que c’est beau ! Et puis l’histoire ! Oliver Jeffers nous propose une réflexion Pleine d’humour sur le couple que forment cet enfant et cet élan. Le petit garçon pense que l’animal réagit de telle ou telle manière parce qu’il le lui a appris. Or, on se rend bien compte que l’élan reste sauvage et n’est pas si attaché à Wilfred. S’il veut bien aller dans telle ou telle direction par exemple, c’est plus parce qu’il a flairé une pomme qu’il pourrait dévorer que parce qu’il suit bien les consignes. Et après tout, pourquoi vouloir à tout prix domestiquer les animaux ? Pourquoi pourrait-on s’autoriser à se déclarer propriétaire d’un animal qui n’a rien demandé ? Sous couvert d’une histoire vivante, tendre et drôle, on aborde tous ces sujets ! Beau et intéressant, que demander de plus ?

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres livres qui traitent du monde médical dans notre chronique thématique sur l’hôpital.

La petite grenouille qui avait mal aux oreilles
de Voutch
Circonflexe
12 €, 210 x 210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013
Cet élan est à moi
de Oliver Jeffers traduit par Elisabeth Duval
Kaléidoscope
14 €, 228 x 285 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Un site pour fabriquer des portraits-robots, comme dans les vraies enquêtes !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange