La mare aux mots
Parcourir le tag

Elise Gravel

Nature et animaux en documentaires

Par 8 août 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection de documentaires autour de la nature et des animaux.

You Might Also Like

Documentaires animaliers

Par 16 septembre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente une sélection de documentaires sur la nature, les animaux ou les plantes ! Mais hors de question de s’ennuyer : l’originalité est au rendez-vous !

le pouCommençons avec un documentaire qui n’en a pas l’air ! En cette période de rentrée scolaire on en entend beaucoup parler, et malheureusement, ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Le Pou est absolument partout ! Saviez-vous que cet insecte vivait 20 à 30 jours sur la tête des humains ? Qu’on pouvait voir son estomac tant il est transparent ? Qu’il ne pouvait ni voler ni sauter ? Élise Gravel nous apprend tout ça, et bien d’autres détails encore, avec beaucoup d’humour, tant dans le texte que dans les illustrations ! On arrive même à éprouver un peu de tendresse pour cette petite bête, rendue si sympathique (et pourtant, on sait comme tout le monde la déteste, à raison !)
Un petit album souple pour s’informer avec le sourire !
L’occasion de vous rappeler que le concours pour gagner Le pou est toujours d’actualité, jusqu’à mercredi 10 h !

le livre géant des animaux sauvagesPartons tout autour du monde avec Le livre géant des animaux sauvages ! Éléphant, girafe, ours polaire, baleine bleue, chameau, panda, hippopotame : tous ces animaux livrent leurs secrets ! Pour chaque animal, une double-page nous renseigne sur le lieu de vie de l’espèce, sa taille, ses prédateurs, et ses particularités physiques. Marie Greenwood nous apprend énormément de choses et on en prend plein les yeux ! Les illustrations numériques en 3D de Peter Minister ne sont pas tout à fait ma tasse de thé, mais il faut avouer qu’ici, elles donnent vraiment un côté réaliste au documentaire. Il faut dire aussi qu’elles sont imposantes par la taille, grâce à un système de volets, qui rend l’ensemble assez impressionnant ! Ma petite sœur a exploré cet album documentaire avec attention, en poussant des « Oh ! » de surprise tout au long de sa lecture !
Un documentaire original pour les amoureux des animaux !

bon appétit les animauxLa nature est très organisée. Pour l’alimentation, les espèces animales (dont les humains font évidemment partie) adoptent différents régimes. Il y a les carnivores, les herbivores, les insectivores, les omnivores… Il y a ceux qui courent pour se nourrir, ceux qui épuisent leurs proies, ceux qui avalent sans mâcher, ceux qui ruminent pendant des heures, et ceux qui ont des ustensiles particuliers (la trompe de l’éléphant, le cou de la girafe,…) !
Avec Bon appétit les animaux ! vous saurez tout sur l’alimentation des animaux, du loup au campagnol en passant par les dauphins et les hérons ! Françoise Laurent vulgarise tous ces termes techniques de classification, pour expliquer les régimes alimentaires aux plus jeunes. C’est bien pensé, et joliment illustré par Capucine Mazille.
Un album instructif et éducatif, qui n’oublie pas l’esthétique !

mon guide natureTout aussi instructif et plus traditionnel dans la forme, Mon guide nature porte bien son nom ! Les mammifères, les oiseaux, les insectes, les arbres et les fleurs : tout y est ! Organisées en grandes classes, puis selon leurs caractéristiques et/ou leurs couleurs, beaucoup d’ espèces courantes de la faune et de la flore de nos régions sont présentées.
Anne Baudier signe de courts textes informatifs dans lesquels on vient piocher pour se renseigner, tout en profitant des jolies illustrations détaillées de Cathy Gaspoz, Florence Mc Kenzie et Dominique Mansion.
Un peu comme dans les guides du même type existants pour adultes, mais avec une présentation convenant aux jeunes lecteurs : on ouvre, on lit, on parcourt au hasard, on cherche précisément,…
Un guide complet et détaillé pour apprendre à observer la nature autour de nous !

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres documentaires sur notre tableau Pinterest.

Le pou
d’Élise Gravel
Éditions Le pommier dans la collection Les petits dégoûtants
6,90 €, 150 x 210 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014
Le livre géant des animaux sauvages
Texte de Marie Greenwood (traduit par Christiane Prigent), illustré par Peter Minister
Gallimard Jeunesse
16 €, 266 x 282 mm, 15 pages, imprimé en Chine, 2014
Bon appétit les animaux ! Les régimes alimentaires
Texte de Françoise Laurent, illustré par Capucine Mazille
Ricochet dans la collection Ohé la science !
12,50 €, 280 x 210 mm, nombre de pages, imprimé en Italie, 2014
Mon guide nature
Texte d’Anne Baudier, illustré par Cathy Gaspoz, Florence Mc Kenzie et Dominique Mansion
Rue des enfants
10,50 €, 150 x 210 mm, 158 pages, imprimé en Slovénie, 2014 (première édition en 2008)

À part ça ?

dadoclemPour la 4ème année, les éditions Dadoclem lancent leur concours bilingue, La Marmite-O-langues ! Il faut avoir entre 8 et 16 ans et écrire une histoire en deux versions : en français et en anglais, allemand, espagnol ou italien. Le thème de cette année, qui devrait inspirer les jeunes auteurs, est Globe-trotters ! A vous les récits de voyage et d’aventure aux quatre coins du globe !
Vous avez jusqu’au 15 Novembre et vous trouverez toutes les informations utiles ici.
Alors à vos stylos !

Marianne

You Might Also Like

Les invité-e-s du mercredi : Élise Gravel (+ concours)

Par 10 septembre 2014 Les invités du mercredi

Cette semaine, nous recevons notre Québécoise préférée : Élise Gravel, elle a accepté de répondre à mes questions (pas toujours finaudes). À la suite de cette interview, deux d’entre vous auront la chance de gagner son livre Le pou grâce aux éditions Le pommier. Bonne semaine à vous !


L’interview du mercredi : Élise Gravel

Élise GravelAllo Élise, parlez-nous de votre parcours
J’ai une formation de graphiste. Je ne vous dirai pas à quel niveau, notre système scolaire est trop différent du vôtre, mais c’est cette formation qui m’a poussée vers l’illustration. Ensuite, après avoir écrit et illustré mon premier livre jeunesse, j’ai eu la piqûre et j’en ai fait une trentaine d’autres ensuite. Au Québec, je suis connue pour mon amour des monstres et autres bestioles dégoûtantes, mais là, j’ai envie d’envahir un peu les États-Unis pour voir.

Quels sont les livres qui ont marqué votre enfance ?
J’aimais beaucoup les livres de Roald Dahl. Ils étaient drôles, irrévérencieux, avec de vrais méchants dedans, et même des pets ! Je les ai tous lus 18 fois, et je les lis maintenant à mes enfants avec le même plaisir.

J’ai lu (ici) que, petite, vous dessiniez des princesses, à quel moment tout a dérivé et vous vous êtes mise aux monstres, limaces ou encore vers ?
Je pense que mon « trip » de princesses s’est terminé à l’âge de 6 ans. Pour les insectes et les monstres, ça, c’est de naissance.

Vous avez dit (ici), à propos de votre meilleure amie « Elle est très différente de La Limace Gravelmoi et en même temps très semblable (…) C’est une fille très intelligente et généreuse ». Est-ce que vous êtes bête et radine ?
Oui : )

Au Québec vous êtes une énorme star, vous avez reçu le prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie jeunesse-illustrations pour votre album La clé à molette et vous roulez en Porsche, on commence à entendre de plus en plus parler de vous en France, c’est pour vous acheter un château ?
J’ai comme objectif de prendre le contrôle de la planète et de remplacer l’humanité par des coccinelles.

Que pensez-vous de la production dans la littérature jeunesse actuelle ? Quels sont les auteurs que vous aimez particulièrement ?
Oh, j’en aime des tas ! Je trouve que la littérature jeunesse française et québécoise est particulièrement riche. Je travaille en ce moment aux États-Unis et je remarque qu’ils sont beaucoup moins libres que nous et qu’ils nous envient cette latitude, cette possibilité de faire des produits originaux, décalés, pas « mainstream ». Et nous en faisons énormément ! Nos enfants sont chanceux de pouvoir lire de la bande dessinée, entre autres. Là-bas, aux É.U., c’est encore considéré comme de la « mauvaise littérature », voire de la sous-littérature.

Le grand AntonioComment est né l’album sur Le grand Antonio ?
J’avais envie de faire une série sur des hommes forts réels, et évidemment, j’ai voulu commencer par notre homme fort local, Antonio. Nous avons aussi Louis Cyr, bien sûr, mais il y a déjà eu des tas de livres et même un film à son sujet.
Antonio était plus proche de moi : il vivait à Montréal, et je l’ai croisé plusieurs fois. C’était un phénomène local et tout un énergumène ! Les gens de ma génération et celle de mes parents l’ont bien connu, mais sans ce livre, il passait à l’oubli : il est mort il y a dix ans dans la solitude et la pauvreté. Je trouvais que les enfants gagneraient à connaître ce personnage important de l’histoire locale du Québec. Et puis, il est très chouette, hein, tout de même ! Il tirait des autobus avec ses cheveux !

Vous proposez actuellement un super livre (antisexiste) en téléchargement gratuit (ici), Tu peux ! Comment vous est venue l’idée ?
J’ai eu l’idée parce que j’avais fait une petite illu qui disait « les filles peuvent être… drôles, bruyantes, en colère » etc (NDLR : voir ici), et cette illu avait été partagée des milliers de fois. J’avais ensuite reçu beaucoup de demandes de parents et d’instits qui me demandaient s’ils pouvaient l’imprimer et l’afficher à l’école ou à la maison. On m’a aussi demandé un équivalent pour les garçons.
Je me suis dit que clairement, ça répondait à un besoin ; que les éducateurs appréciaient Tu peuxcet outil. Pendant que j’y étais, j’en ai fait un petit livre en format PDF, c’était plus simple que de faire entrer tous les stéréotypes sexuels sur une petite affiche.
J’ai décidé de l’offrir gratuitement parce que mes affaires vont très bien, que j’ai plusieurs livres « payants » en chantier, que je n’avais pas le temps de chercher un éditeur pour celui-là, et parce que c’est un message qui me tient à cœur et que j’avais envie qu’il soit accessible au plus grand nombre.
Aussi, on parle beaucoup du livre dans les écoles au Québec ces jours-ci, ou plutôt de l’absence de livres. Les profs en manquent ; les budgets sont ridicules. C’était mon petit cadeau pour la rentrée.
J’ai eu du plaisir à faire ce truc. J’en ferai d’autres, c’est certain !

Pouvez-vous nous dire quelques mots à propos de Sur ton mur que vous avez créé avec votre belle sœur (et où j’ai acheté une superbe affiche) ?
C’est une galerie en ligne d’illustrations québécoises. On peut y acheter des repros de Adopte un Glurbhaute qualité en tirage limité, signées et numérotées, et aussi des originaux, et même des tatouages temporaires pour les enfants ! L’objectif de Sur Ton Mur est d’offrir des œuvres d’art de grande qualité à des prix abordables.

Parlez-nous de vos projets ?
J’en ai dix mille ! Je travaille en ce moment sur plusieurs projets avec Harper-Collins aux États-Unis et j’ai beaucoup de plaisir. Je viens de terminer un album jeunesse sur l’histoire d’une ballerine grognonne qui déteste le ballet. Je vais ensuite exporter mes monstres aux É.U. dans un prochain album qui est en chantier, puis vous présenter une petite fille sympa, Olga, dans une série de romans illustrés.
J’ai aussi quelques super-héros ridicules qui viennent de naître, et, euh, ben je crois que ça en fait assez pour le moment. D’ailleurs, j’ai du pain sur la planche, moi faut que j’y aille ! Allez zou, à plus, les cousins.

Bibliographie (française) sélective :

  • Le pou, texte et illustrations, Le Pommier (2014).
  • Le grand Antonio, texte et illustrations, La pastèque (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Adopte un Gurb !, texte et illustrations, Didier Jeunesse (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Le rat, texte et illustrations, Le Pommier (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • La limace, texte et illustrations, Le Pommier (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • Le ver, texte et illustrations, Le Pommier (2014).
  • Monstres en vrac, texte et illustrations, 400 coups (2013).
  • Galaxy power, Mango jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Bienvenue à la Monstrerie, texte et illustrations, 400 coups (2010).
  • J’élève mon monstre. Tout connaître sur le monstre domestique !, texte et illustrations, 400 coups (2010).
  • Super-Tsointsoin dans Sueurs froides au dépotoir, texte et illustrations, 400 coups (2008).

Le site d’Élise Gravel : http://elisegravel.com.
Et Sur ton mur : http://surtonmur.com.

Concours :
le pouComme je vous le disais avant cette interview, grâce à Le pommier je vais pouvoir offrir à deux d’entre vous un exemplaire de l’album Le pou de la géniale collection Les petits dégoûtants. Pour cela, dites-moi, en commentaire à cet article, quel est l’animal qui vous dégoûte le plus ou qui dégoûte le plus vos enfants. Un tirage au sort départagera les gagnants. Vous avez jusqu’à mardi 10 h mercredi 10 h, bonne chance à tous !


A L’ORIGINE ON TROUVAIT ICI UN « EN VACANCES AVEC IRIS DE MOUY » MAIS CELLE-CI NOUS A DEMANDÉ DE NE PLUS APPARAÎTRE ICI. CETTE PARTIE A DONC ETE SUPPRIMEE LE 22/03/2019

You Might Also Like

Chronique québécoise

Par 12 août 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, un appel est lancé à acheter des livres québécois, j’ai décidé de vous parler de trois ouvrages qui viennent de chez nos cousins d’outre-Atlantique.

Le grand AntonioIl est grand, il est fort, il est connu pour ça. Il s’appelle Antonio Barichievich, mais on l’appelle le Grand Antonio. Cet homme hors du commun est né en Yougoslavie et à douze ans il pouvait déraciner un arbre sans les mains, avec son cou ! Il est arrivé au Canada quand il avait vingt ans. Un homme d’un mètre quatre-vingt-treize ne passe pas inaperçu et quand il va magasiner il vaut mieux que la boutique du dépanneur soit bien remplie ! Il peut avaler jusqu’à vingt-cinq poulets entiers en un seul repas ! Il faut bien entretenir ses 210 kilos ! Antonio est connu pour sa force, il peut tirer un train de quatre cent quarante-trois tonnes sur une distance de 20 mètres ! Quel homme ce Grand Antonio !
Élise Gravel nous raconte l’histoire vraie du Grand Antonio, cet homme extrêmement fort qui a marqué le Québec et qui est mort en 2003. L’album est bien entendu plein d’humour (on aime Élise Gravel pour ça), mais il est aussi très tendre, il rend parfaitement hommage au vrai Antonio.
Que l’on connaisse ou pas ce personnage légendaire, voici un album attachant, tendre et plein d’humour signé par une des plus talentueuses illustratrices québécoises.

MartinM. Flux vivait dans un quartier qui avait horreur du changement, là-bas il fallait que tout soit carré, planifié, sans surprise. Seulement un jour, un certain Monsieur Flux, qui se déclarait artiste, vint emménager là. Monsieur Flux n’était absolument pas prévisible… Alors que toutes les maisons de la rue étaient carrées et toutes identiques, la sienne ne ressemblait à rien de connu et dans le jardin on pouvait y voir des choses étranges. Un jour où Marin passait devant il vit un carton qui appartenait à cet étrange voisin et décidât de le lui rapporter. Ce fut le début d’une nouvelle vie pour le petit garçon… et pour le quartier.
Là aussi, derrière Monsieur Flux il y a une histoire vraie. Le personnage est inspiré de George Maciunas et l’histoire évoque le mouvement Fluxus. L’album est surtout un superbe hommage à l’art ! Ici, on se rend compte de l’importance des artistes qui rajoutent un grain de folie dans nos vies, qui rendent nos vies moins monotones. On parle aussi du rejet face à la différence, de la peur que peuvent susciter les gens un peu farfelus.
Un très bel ouvrage tant dans les illustrations que dans ce qu’il nous raconte.

IlAmi pour-tout-toujours aimerait encore jouer avec son chien, qu’il coure encore après le ballon. Seulement son chien est vieux et fatigué, il ne bouge plus beaucoup. Que voit-il avec ses vieux yeux plissés ? Pense-t-il à avant ? Est-il nostalgique ? Se souvient-il quand il l’a tiré de la gadoue et quand ils couraient ensemble derrière le camion de papa ?
Ami pour-tout-toujours est une magnifique histoire sur un sujet assez rare dans la littérature jeunesse : la vieillesse des animaux. Nos chiens et chats vieillissent plus vite que nous et bien souvent nos enfants les voient vieillir, devenir séniles puis mourir. Or autant on parle souvent de la mort des animaux de compagnie dans la littérature jeunesse, autant la période qui précède c’est une chose assez rare. Ici, c’est fait avec beaucoup de justesse, beaucoup de tendresse. Les illustrations de Pierre Pratt sont vraiment belles.
Un album fort et vraiment réussi sur l’amitié entre un enfant et un animal.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Élise Gravel (Adopte un Gurb !, Le rat et La limace) et de Pierre Pratt (GustaveLa lune voleuse et Le géant de la forêt).
Et je vous propose une petite sélection d’ouvrage québécois que j’aime particulièrement (en cliquant sur les titres vous arrivez sur les chroniques) : Dugenou, Croque et Les malheurs du lion (400 coups), Tout seul !, Tous ensemble ! et À l’école des poussins (400 coups), Léo et les presqu’iles (La montagne secrète), Un cadeau pour Sophie (La montagne secrète), Mingan, mon village (Les éditions de la bagnole), J’ai un bouton sur le bout de la langue (La montagne secrète), Contes traditionnels du Canada (Planète Rebelle), Pierre et le pialeinoPierre et Clara, Pierre et les voyous et Pierre traqué par le trac (Planète Rebelle),  Joseph Fipps (La Pastèque), Le lion et l’oiseau (La pastèque), C’est ma journée, mon imagier, C’est les vacances, mon imagier et C’est à moi, mon imagier (Éditions de la Bagnole), Fatoumata (Planète Rebelle) et Gustave (La Pastèque).

Le Grand Antonio
d’Élise Gravel
La pastèque dans la collection Pamplemousse
14 €, 199×248 mm, 60 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
M. Flux
Texte de Kyo Maclear, illustré par Matte Stephens
La Pastèque dans la collection Pamplemousse
14 €, 199×249 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Ami pour-tout-toujours
Texte de Kari-Lynn Winters (traduit par Jennifer Couëlle), illustré par Pierre Pratt
Planète Rebelle
262×234 mm, 36 pages, imprimé au Canada chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Quand on me dit Québec, je pense à Pierre Lapointe, un chanteur que j’aime énormément. Cet été on peut l’entendre tous les matins sur France Inter dans une émission appelée Les petites morts… et c’est très bon !

Gabriel

You Might Also Like

Un personnage qu’on adore et un monstre qu’on va adopter

Par 12 juin 2014 Livres Jeunesse

Mais qu'est ce qu'il fait MomoArrêtez tout, allez sortir la bouteille de champagne qui est au frais, Momo est de retour !
Momo c’est un personnage dont je suis totalement fan. Bien avant que La mare aux mots n’existe, une amie libraire m’avait offert l’intégrale (qui ne l’est donc plus) chez l’école des loisirs. Ça a été un énorme coup de cœur, le premier livre pour enfant lu dans ma vie d’adulte et si aujourd’hui vous lisez ce blog c’est certainement grâce à ce livre (et à cette amie). Bref Momo est de retour le temps de quatre nouvelles aventures.
Momo voit un de ses copains en train de manger une glace… il y goûterait bien, mais bon, le copain a l’air d’avoir aussi bon caractère que Momo et il va falloir ruser.
Ça y est, Momo est célèbre, on a même parlé de lui à la télé japonaise, c’est même une actrice qui a parlé de lui, si si ! Comment ça quelle actrice ? Qu’est-ce qu’il en sait Momo ? C’est une copine d’une copine de sa mère qui l’a vu, alors bon…
Momo se met à la boxe, mais pour ça il a besoin d’un Sparring-partner. Qui postule ?
Momo a quelques doutes sur son physique… il va voir Pauline, qui ne le rassure pas vraiment ! Visiblement, Alfredo est mieux que lui… Mais il a quoi de spécial Alfredo ?
Ah Momo, son mauvais caractère et ses sorties cinglantes nous font craquer. Quel bonheur de retrouver ce personnage irrésistible de Nadja, on se régale avec ce grand format et ses belles planches pleine page. Mais qu’est-ce qu’il fait Momo sorti chez Rivages fait rire autant les enfants que les parents, on se régale !

Adopte un GlurbVous voulez adopter un glurb ? Voici enfin un guide complet. Vous saurez tout sur son mode de vie, comment vous en occuper, quels sont ses jeux préférés (notamment dérouler le papier toilette), sa nourriture (attention ça mange n’importe quoi), sa reproduction…
Grâce à Élise Gravel, vous ne serez pas surpris par les agissements et la susceptibilité de ce petit compagnon irrésistible.
Lire ce guide complet vous donnera envie d’en adopter un ou au contraire de réfléchir avant de sauter le pas.
Merci Élise Gravel !
Adopte un Gurb ! c’est donc un guide sous forme de BD, plein d’humour signé par une illustratrice que j’aime décidément beaucoup et sorti dans la collection Balloon Toons de chez Didier Jeunesse. Très fan !
Des extraits sur le site de Didier Jeunesse.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués des ouvrages de Nadja (Deux mains deux petits chiens, Cinq petites sorcières, La robe couleur de tout, une histoire à colorier et L’amour c’est fou) et d’Élise Gravel (Le rat et La limace). Retrouvez aussi notre interview de Nadja.

Mais qu’est-ce qu’il fait Momo
de Nadja
Rivages
20 €, 207×186 mm, 128 pages, imprimé en France, 2014.
Adopte un Gurb !
d’Élise Gravel (traducteur non indiqué)
Didier Jeunesse dans la collection Balloon Toons
9 €, 215×165 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2014.

À part ça ?

Et puisqu’on parle de BD… Un article très complet à propos de la lettre ouverte signée par près de 750 auteurs envoyée à Aurélie Filippetti.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange