La mare aux mots
Parcourir le tag

Elodie Fraysse

Combattre les brigands en collants

Par 7 juillet 2012 Livres Jeunesse

Vous connaissez tous notre goût pour les histoires non-sexistes ? On vous a déjà parlé de beaucoup d’héroïnes ordinaires, qui refusent les amoureux gnan-gnans et les minauderies. Et bien Aliénor est de celles-là, mais dans un tout autre genre. Dans le premier tome de ces aventures, elle réussit enfin à intégrer l’école de chevaliers dont elle rêvait. Et là, avec Aliénor et le trésor dérobé, elle tente de s’imposer sur le terrain. Avec ruse et malice, et surtout son fidèle compagnon Crême Brûlée (un gros dragon rouge), elle va réussir à entourlouper les brigands, pour le plus grand bonheur du roi Gauvin. Ce que j’ai trouvé particulièrement original dans ce texte de Nancy Guilbert, c’est le caractère de cette princesse : elle veut intégrer l’école de chevaliers au même titre que les garçons, ce n’est en rien une poule mouillée et elle tient tête aux plus féroces garnements de la région…MAIS elle refuse aussi de renoncer à sa robe, ses couleurs préférées, ses bijoux. Elle ne veut pas changer pour entrer dans un moule, mais plutôt faire en sorte que le moule s’adapte à elle. Elle est coquette et elle ne voit pas en quoi ça l’empêcherait d’être une chevalière émérite ! Ce n’est là que le deuxième tome de ses aventures qui devraient en compter quatre pour le moment, mais j’ai comme l’impression qu’elle parviendra un jour à ses fins ! Les illustrations d’Elodie Fraysse sont vraiment jolies : rondes mais très expressives, douces mais pas pâlottes, et on sent bien toute la trempe d’Aliénor !
Une héroïne qui n’a pas la langue dans sa poche, de belles images, un album comme je les aime, et un duo de noms.

Aliénor et le trésor dérobé
de Nancy Guilbert illustré par Elodie Fraysse
Les p’tits totems dans la collection Drôles d’aventures
15 €, 20×26 cm, lieu d’impression non précisé

A part ça ?

Le musée d’Orsay propose une multitude d’activités pour les jeunes visiteurs tout au long de l’année, mais particulièrement cet été. J’ai notamment noté l’existence de rendez-vous Ranc’arts, spécialement destinés aux 11-16 ans, tranche d’âge pas toujours visée par les animations des musées. Plus d’infos, sur l’espace Jeune Public du site !

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange