La mare aux mots
Parcourir le tag

Enfants maltraités

Drôles de pouvoirs

Par 20 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux petits romans très réussis : le premier nous embarque à la rencontre d’une drôle de famille d’enchanteurs, tandis que l’autre met en scène un petit garçon se découvrant un bien étonnant pouvoir…

Philibert Merlin, apprenti enchanteur
Texte de Gwladys Constant, illustré par Juliette Barbanègre
Le Rouergue dans la collection Dacodac
9,50 €, 140×189 mm, 107 pages, imprimé en France, 2018.
Papa de papier
de Nadia Coste
Syros dans la collection Tempo
6,95 €, 120×180 mm, 128 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Tous les adultes ne sont pas gentils…

Par 21 mars 2013 Livres Jeunesse

Sujet délicat que celui-ci… Apprendre aux enfants à faire attention à certains comportements. On parlera aussi, forcément, du corps.

Feu FolletIl y a un loup qui se fait passer pour un lapin à la sortie de l’école ! Il est malin ce loup, il a un masque de lapin et a toujours le bon mot pour attirer les enfants. A l’un il parle de jeux vidéo, à l’autre il donne des bonbons. Les parents de Louis l’ont prévenu, il faut faire attention… Ils lui ont donné un code, si un adulte vient le chercher et ne parle pas de Feu Follet, son hamster, c’est qu’il ne vient pas de leur part…
J’ai beaucoup aimé Feu Follet car il aborde les choses vraiment et on ne tombe pas dans quelque chose de dur, de traumatisant. Feu folletLes enfants reçoivent le message avec cette histoire d’animaux. La métaphore du loup qui se déguise pour mieux attirer les petits lapins est bien trouvée et franchement bien menée. C’est certainement le livre le plus intelligent et le mieux fait que j’ai vu sur le sujet, un coup de chapeau !

Mô-namourLa voiture d’Isée percute un arbre et voilà ses parents catapultés dans les cieux ! En attendant qu’ils retombent Isée est seule et erre à la recherche d’un endroit où aller. Elle rencontre Torlémo Damourédemorht qui adopte très vite la petite fille. Mais Torlémo adore placer Isée dans des balles en tout genre pour taper dedans. Et voilà notre enfant couverte de bleus… Pourtant il dit qu’il l’aime…
Mô-namour est signé Claude Ponti, et comme toujours chez cet auteur on est dans l’image poétique, les choses ne sont pas clairement dites, on les comprend comme on a envie de les comprendre (certains s’étaient d’ailleurs offusqués par rapport à la disparition des parents au début de l’album, en pensant qu’il s’agissait de leur mort, ce qui est une énorme erreur). Ici on évoque donc des sujets délicats de manière décalée, poétique. Claude Ponti on adhère… ou pas !

MargotMargot, c’est son amie. Elle a de grands yeux bleus comme l’océan. Ensemble elles perdent pied… Chez Margot il n’y a pas que les yeux qui sont bleus, il y en a sur sa peau aussi, de plus en plus gros.
Un livre coup de poing, un livre qu’on referme la larme au coin de l’œil et un sentiment de malaise… et pourtant qu’il est beau cet album, qu’il est prenant, déchirant bouleversant. Des phrases simples et pleines de sens, des illustrations à tomber par terre (sauf si on est hermétique au travail de Delphine Vaute, il y en a). Comme le Claude Ponti (mais absolument pas dans le même genre) ici chacun y comprendra des choses, chacun verra ce qu’il a envie de voir. Qu’ils sont beaux ces albums qui laissent une part à notre propre imaginaire, qui nous laissent inventer notre histoire. Un album absolument magnifique, poétique, plein de subtilité et de délicatesse… une vraie claque.

Zizi, Zézette : mode d’emploiUn zizi et une zézette c’est pas évident à utiliser ! Heureusement maintenant il y a un manuel ! On va apprendre comment faire leur entretien, a quoi ça ressemble et surtout à ne pas le montrer à la demande !
Avec énormément d’humour (Michaël Escoffier…), Zizi, Zézette : mode d’emploi explique donc plein de petites choses aux enfants sur le truc qu’ils ont entre les jambes ! Alors on parle des choses telles qu’elles sont (le zizi ou la zézette qui pique, le zizi qui devient tout dur) mais c’est jamais vulgaire, jamais grivois, toujours fait avec beaucoup d’humour. Apprendre à connaître son corps c’est important pour savoir reconnaître les comportements inappropriés. Les illustrations de Séverine Duchesne accentuent l’humour du décidément génial Michaël Escoffier.

Parle-moi d’amour 6/8 ansOn termine cette sélection avec un autre livre sur le corps, destiné aux 6/8 ans. Parle-moi d’amour explique également aux enfants comment est fait le corps humain, ce qu’est être amoureux, comment les adultes font l’amour,… (entre autre car on parle aussi de la place dans la famille, d’être indépendant, de l’amitié, de la différence,…). Autant j’ai trouvé ce livre bien fait et bien amené, autant je l’ai trouvé très hétérocentré ! On montre plusieurs sortes de familles (multiculturelle, recomposée, nombreuse,…) mais visiblement la famille homoparentale n’existe pas, les garçons sont forcément amoureux des filles et vice-versa. Par contre on évite les clichés sexistes et on fait se questionner les enfants à propos des a priori sur les garçons et les filles. Un bon livre pour que les 6/8 ans comprennent un peu mieux le corps, l’amour… et le reste !

Quelques pas de plus…
Plus d’albums sur le sujet sur le forum (et vous pouvez y ajouter ceux que vous connaissez !).
Nous avons déjà chroniqué un livre de Claude Ponti (Blaise et le château d’Anne Hiversaire), un livre de Delphine Vaute (La grande collection) et de nombreux livres de Michaël Escoffier (Le grand lapin blanc, Vacances à la ferme, La plume, Bonjour Facteur, Bonjour Docteur et Sans le A). Nous avons d’ailleurs réalisé une interview de Michaël Escoffier.

Feu follet
de Alain Singeot, illustré par Ronan Javré
Balivernes dans la collection Calembredaines
12€, 225×200 mm, 21 pages, imprimé en Belgique, 2008.
Mô-Namour
de Claude Ponti
École des loisirs
18,80€, 315×200 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2011
Margot
de Fanny Robin, illustré par Delphine Vaute
L’atelier du poisson soluble
17€, 186×260 mm, 32 pages, imprimé en Espagne sur papier recyclé, 2013.
Zizi, Zézette, mode d’emploi
de Michaël Escoffier, illustré par Séverine Duchesne
Frimousse dans la collection Maxi Boom
15€, 236×307 mm, 26 pages, imprimé en Malaisie, 2012.
Parle-moi d’amour 6/8 ans
de Nadine Mouchet et Valérie Combes, illustré par Violaine Leroy
Éditions Amaterra
11,90€, 178×238 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2011.

A part ça ?

Un très bon article pour rappeler qu’un bisou ne s’exige pas.

Gabriel

You Might Also Like

Enquêtes adolescentes

Par 27 septembre 2012 Livres Jeunesse

Deux romans de Christian Roux, auteur que je ne connaissais pas

Dans la cité où grandit Thierry, on a décidé de détruire et reconstruire. On casse tout et on recommence. En attendant, il y a un grand terrain vague, terrain propice au jeu et surtout à la construction d’une cabane. Elle sera éphémère puisque sur ce terrain sera bientôt bâtie leur nouvelle citée, mais autant profiter. Aidés par Alban, l’homme chargé de surveiller les lieux, Thierry et ses amis (tous âgés de 13-14 ans) vont donc construire une cabane pour venir traîner les soirs d’été, pique-niquer et pourquoi pas dormir de temps en temps. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, d’un coup Alban refuse l’accès au terrain et les ado remarquent que des choses étranges se passent…

Le roman se passe en 1979 et a un côté « autre époque ». Pas vraiment lointaine et pourtant un peu différente. Il raconte une vraie enquête, Thierry et Marine vont se planquer pour essayer de découvrir ce qu’il se passe, vont tout faire pour le savoir. On découvre avec eux  que des choses louches ont lieux dans la fameuse cabane, pourquoi le gardien a changé si brutalement. Et derrière le roman à suspense, il y a aussi des tas de thèmes abordés : les enfants battus, les premières amours, l’amitié, la bande,… On pense à un des romans genre Le club des 5 qui se passerait dans les décors de Le chat de Pierre Granier-Deferre avec un côté Les Chroniques de l’Asphalte de Samuel Benchetrit. Un polar pour ado bien écrit, qui aborde avec justesse des thèmes de société.

Il s’est passé quelque chose, Mathilde le sent. Alors qu’elle est en vacances chez sa grand-mère elle pense à Jocelyne sa meilleure amie… si elle n’écrit pas c’est qu’il lui est arrivé quelque chose forcément ! Il faut rentrer à Paris, d’urgence. La grand-mère est conciliante et une fois arrivée chez elle Mathilde va mener l’enquête… Où est donc passée Jocelyne ? Pourquoi chez elle tout est comme si elle avait dû partir d’un coup ou pire… comme si elle avait été enlevée !

C’est dur de vous parler de ce roman sans vous raconter le dénouement, difficile de vous dire de quoi ça parle puisque ce dont le roman parle est justement dans ce dénouement… Toujours est-il qu’ici encore on a affaire à un très bon polar bien écrit, on suit les aventures de Mathilde en se demandant ce qu’elle va découvrir, on se doute petit à petit de ce qui s’est passé pour son amie. On parle ici d’amitié, de la relation mère-fille mais aussi des choses qu’on comprend en grandissant, des trucs du quotidien qui nous font regretter de ne pas garder la naïveté de l’enfance. Un polar engagé.

Quelques pas de plus…
D’autres romans de la série Souris noire que nous avons chroniqué : Wiggins et le perroquet muet, Wiggins et la ligne chocolat et Détective sur cour.

La cabane au fond du jardin
de Christian Roux
Syros dans la collection Souris noire
6€, 120×180 mm, 128 pages, imprimé en France
La maison aux paupières crevées
de Christian Roux
Syros dans la collection Souris noire
6,50€, 120×180 mm, 172 pages, imprimé en France

A part ça ?

Envie de vous fabriquer une ardoise magique ? Sur le forum, Chipo nous donne un petit truc très sympa ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange