La mare aux mots
Parcourir le tag

Eponymes Jeunesse

Chut ! J’écoute l’histoire !

Par 17 novembre 2013 CD non musical, Livres Jeunesse

Une grosse sélection de CD et Livres-CD pour écouter des histoires (on fera les chansons dimanche prochain) pour les tout-petits comme pour les plus grands… Une chronique si grosse que j’ai hésité à la découper en deux parties… Et suite à un débat à ce sujet sur facebook, la voici entière, espérant que vous vous y retrouverez, piocherez suivant l’âge de vos enfants ou prendez dix-quinze minutes pour tout lire, après tout, on est dimanche, il ne fait pas le beau… On a le temps !

On commence par les petits avec quatre livres cartonnés.

L'imagier de la couleurEt si on jouait avec les couleurs ? Il suffit de suivre le petit train des couleurs et on va découvrir le vert de la grenouille, le rouge des fraises, le blanc de la banquise…

On vous parle régulièrement ici des ouvrages de Jean-François Alexandre qu’on aime beaucoup. Dans L’imagier de la couleur, il nous présente les couleurs grâce à des petites chansons, des histoires, des poèmes, des jeux. De nombreuses voix d’enfants accompagnent le narrateur, ce que généralement les enfants adorent. Le livre cartonné à spirale qui accompagne le CD, très joliment illustré par Olivier Latyk, nous montre les couleurs primaires nécessaires pour faire les autres couleurs grâce au petit train qui apparaît en bas des pages (sur la page du vert, le train a un wagon jaune et un wagon bleu). On parle aussi des couleurs sombres et claires, des couleurs saturées, ternes, chaudes, froides, complémentaires… Les enfants vont aussi jouer avec les couleurs en posant leur doigt sur la couleur (soit parce qu’elle est nommée, soit parce qu’elle est la réponse à une question). Le livre propose encore bien d’autres choses que je vous laisse découvrir ! Encore un très bon ouvrage, très riche, dans cette collection qu’on aime décidément beaucoup.
Un extrait en ligne.

Mes premiers contesUne petite blonde bouclée qui va goûter la soupe de trois ours et même dormir dans leurs lits, une maman solo qui a sept petits et ça la rend chèvre (c’est un résumé comme un autre du loup et les sept chevreaux), une petite poule rousse trop maligne pour se faire avoir par un renard, une petite fille habillée en rouge qui va devoir tirer une chevillette pour qu’une bobinette choit et un petit bonhomme de pain d’épices qui refuse d’être croqué.

Je pense que vous aurez reconnu ces cinq contes classiques qui sont regroupés dans Mes premiers contes, un livre tout cartonné sorti chez Seuil Jeunesse. Des versions adaptées pour les plus petits, donc, avec de la musique en fond et même une chanson en introduction. Les illustrations un brin rétro sont signées Thomas Baas. Le livre est très joli avec sa tranche argentée (le genre de détail qui plaît aux enfants) et le CD est vraiment agréable à écouter, les personnages sont interprétés par de bons acteurs, convaincants (et la stéréo est très bien utilisée, ce qui n’est pas courant), les musiques en parfaite harmonie avec le texte (personnellement j’ai plus de mal avec la chanson d’intro mais c’est le genre de chanson qui cartonne auprès des enfants). Bref une très belle introduction aux contes.

Pépito super hérosPépito est un super héros ! La preuve, il a le costume, il sait voler et il fait disparaître des choses (le chocolat et la confiture notamment). Il a encore plein d’autres pouvoirs. Mais le soir, Pépito redevient un petit garçon.

C’est une très jolie histoire sur l’imaginaire des enfants que nous raconte le génial Dominique A dans Pépito super-héros pour la collection Le tube des tout-petits chez Gallimard. Pour Pépito, il est un super héros, puisqu’il a le costume ! Dans ses gestes quotidiens, il voit des super pouvoirs. Le livre est magnifiquement illustré par Magali Le Huche (Dominique A + Magali Le Huche quand même !). À la fin de l’histoire (lue par le chanteur, d’après le livre), Dominique A chante le bonheur d’être un super héros. Un bien bel ouvrage tout cartonné (sauf le CD sinon il ne fonctionnerait pas).
Un extrait en ligne.

Coocinelle ouvre ses ailesCoccinelle, elle, veut être une fée. Pour ça il faut qu’elle apprenne à voler ! Elle tente de rebondir sur les feuilles pour réussir à s’élever dans les airs… mais retombe sur un pissenlit ! Puis, c’est dans une toile d’araignée que Coccinelle atterrit. Vite, il faut fuir ! Coccinelle arrivera-t-elle à s’envoler ?

Cette fois-ci, c’est La grande Sophie qui nous raconte l’histoire de cette petite coccinelle et Nathalie Choux qui illustre. Ici, il est donc question d’accomplir ses rêves et de tout mettre tout en œuvre y pour arriver. Une histoire toute mignonne qui se termine par une chanson interprétée par La grande Sophie. Là, également, c’est un livre cartonné pour le plus grand bonheur des tout-petits.
Un extrait en ligne.

iris a 3 ansIris a trois ans, ça se fête ! Ses parents ont invité ses amis. La petite fille a mis sa robe rose qui lui donne l’impression d’être une princesse mais en attendant que ses invités arrivent elle s’ennuie… Et si elle leur faisait un dessin ? Ça y est ils sont tous là ! La fête peut commencer.

Même si on change de collection, on reste dans les histoires racontées par des chanteurs « pour adultes ». J’adore la chanteuse Coralie Clément, j’ai tous ses albums et je les écoute régulièrement, j’étais donc impatient d’écouter son histoire pour enfants. Ici, il s’agit vraiment d’une histoire pour les tout-petits. L’histoire est simple, entrecoupée de petites chansons toutes mignonnes. Les enfants reconnaîtront leur impatience aux anniversaires, leur passion du dessin et leur envie d’avoir un animal. Une très jolie histoire qui aurait méritée des illustrations plus douces.

La petite LouiseUn homme nous présente son accordéon, avec son instrument il nous propose de voyager. Il nous présente même La petite Louise… puis on repart en voyage !

Même si j’avoue ne pas avoir été séduit, ne pas avoir été touché par La petite Louise, ses voyages et son accordéon, j’ai eu envie de vous présenter cet album pour deux raisons principales : c’est rare les histoires avec de l’accordéon (et là il est très présent musicalement mais aussi dans le récit) et les illustrations d’Olivier Latyk sont vraiment jolies. Je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire (j’ai même eu du mal à trouver la cohérence) et j’ai fait le test avec ma fille (5 ans) qui l’a écoutée seule et qui a été incapable de me dire de quoi ça parlait. Dommage, car le point de départ de l’histoire était plutôt joli (un homme et son accordéon) et les chansons sont très sympathiques.
Des extraits du CD et du livre.

HululCinq histoires d’Hulul, un hibou. Alors qu’il est tranquillement chez lui, on tambourine à sa porte… qui peut bien frapper comme ça ? Et si c’était l’hiver ? Dans une autre histoire, Hulul voit des bosses bizarres dans son lit. Dans la troisième, Hulul décide de se faire un thé aux larmes. Dans la quatrième, Hulul a envie d’être en même temps en haut et en bas de sa maison. Dans la dernière, Hulul dialogue avec la lune.

Hulul est un livre sorti en 1975 chez L’école des loisirs. Ici, il sort donc dans la collection Chut ! les livres lus de L’école des loisirs… et j’avoue que je suis complètement passé à côté ! C’est certainement très poétique ces histoires de hibou qui se pose des tas de questions, boit des larmes ou invite le froid chez lui mais moi j’ai trouvé ça totalement soporifique… peut-être à cause de cette version audio qui endormirait même un enfant hyperactif ! Ça m’a rappelé des pièces de théâtre contemporain que nous emmenait voir notre prof de théâtre et où les plus courageux s’ennuyaient, les autres dormaient…

Roméo et le coup de luneRoméo, un petit clown, adore les enfants. Dès que l’école est finie il les fait rire. Seulement voilà, le rire des enfants insupporte Croquilaine la sorcière et elle fera tout pour que ça cesse (Là je viens d’oser le copié collé de ma chronique d’août).

Roméo et le coup de lune ressort en livre CD avec des illustrations signées Khasis Lieb. Comme je l’avais dit en août, c’est typiquement le genre de conte musical qui plaît aux enfants… et avec lequel j’ai beaucoup de mal ! ça s’est confirmé depuis, c’est un des CD que ma fille écoute le plus… et que je lui demande d’écouter uniquement dans sa chambre ! (allez je reprends encore ma chronique d’août) Histoire rythmée par des chansons, on pense aux spectacles musicaux du genre Emilie Jolie, Le soldat Rose ou encore L’enfant au Grelot (que j’avais vu au théâtre des nouveautés il y a peu et que ma fille, contrairement à moi, avait adoré). Bref une ambiance à laquelle on accroche… ou pas ! Si vous faites partie de la première catégorie vous allez certainement aimer cette histoire racontée par Jean-François Stévenin où l’on parle du rire des enfants, de la jalousie, des sorcières et des fées, des clowns auguste et des clowns blancs.
Bande annonce du spectacle : http://www.youtube.com/watch?v=sISYidQ6hgM

Le gâteau de OuistitiOuistiti regarde son papa cuisiner, lui aussi a envie de le faire ! À peine son papa sorti, le voilà qui prépare un gâteau. Il va être aidé par la petite souris. Ils vont beaucoup chanter en cuisinant, faire quelques bêtises mais surtout se régaler !

C’est une histoire toute mignonne et très rythmée que nous raconte Cécile Bergame. Son histoire, entrecoupée de chansons (dont certaines sont des chansons à gestes), va beaucoup plaire aux petits. L’histoire est simple, pleine d’humour, les chansons sont entraînantes et le livre est illustré par la très talentueuse Cécile Hudrisier. Ouistiti et la souris se régalent avec leur gâteau, nous on se régale en écoutant leurs aventures !
Des extraits du CD et du livre.

Le vieux cric cracIl était une fois un roi. Un roi qui refusait que sa fille se marie, et pourtant les prétendants étaient nombreux. Il imagina un stratagème pour qu’enfin on cesse de lui demander la main de la princesse. Il jeta du sel par la fenêtre pour que s’élève une montagne de sel, le premier qui monterait au sommet aurait la main de la fille. Bien sûr personne n’y arrivait. Mais un jour, la princesse tomba amoureuse d’un de ses prétendant, elle voulut l’aider à grimper mais la montagne s’ouvrit et la jeune fille fut prisonnière d’un homme si vieux que lorsqu’il marchait ses os faisaient CRIC CRAC.

C’est un magnifique conte que nous raconte Muriel Bloch, une histoire inspirée d’un conte de Grimm. Une histoire d’amour mais avec une princesse battante (pas le genre de nunuche qui attend juste pendant toute l’histoire que le prince charmant arrive). Un merveilleux conte que je ne connaissais pas. C’est Alexandra Huard qui le met en image. Par contre, j’ai trouvé que le son du CD n’était pas d’une grande qualité et c’est un peu dommage. Mais décidément j’aime beaucoup cette collection, Parole de conteurs chez Syros.
Muriel Bloch présente le conte.

La poulette et les trois maisonnettesDans un poulailler vivait une petite poule rousse. Orpheline, elle était élevée par un Grand Coq noir et une Grosse Poule grise. Élevée est un bien grand mot puisque la petite poule passait son temps à faire leur ménage, supporter leurs cris et n’avait rien à manger. Un jour où ils devaient se rendre à un mariage, ils durent passer une nuit en forêt. Grand Coq noir demanda à la petite poule de lui construire un abri, elle lui en construisit un en fougère… il s’y enferma ! Puis c’est Grosse Poule grise qui réclama le sien, elle lui en construisit un avec des branches… Grosse Poule grise s’y enferma ! Petite poulette rousse pleurait car elle était seule, la nuit tombait et elle avait peur du loup. Heureusement une femme apparut dans une grande lumière et lui construisit une maison de brique. Quand le loup vint, devinez quelle maison lui résista ?

C’est la version bretonne des trois petits cochons que nous racontent les pétillantes Fabienne Morel et Debora Di Gilio, le duo Huile d’Olive & Beurre salé qui nous avait déjà offert L’ogresse poilue l’année dernière. J’avais eu un gros coup de cœur pour ce conte italien, même coup de cœur ici. C’est drôle (je crois que j’avais rarement vu ma fille rire autant en écoutant un CD, les deux mains sur la bouche), rythmé, truculent. On ne s’ennuie pas une seconde ! Nathalie Choux (qui avait déjà illustré L’ogresse poilue) ajoute encore plus d’humour à cette histoire. Elle invite également deux vers dans l’histoire, avec nous ils suivent le récit. Pour moi c’est vraiment le genre de livre pour enfant parfait : une belle histoire qui les fait rire, chanter (mais des chansons très très courtes, rassurez-vous), reprendre avec les conteurs des éléments répétitifs. Ils prennent vraiment leur pied, et nous aussi !
Le duo Huile d’Olive & Beurre Salé présente le conte et des extraits du livre.

Les Etoiles d'HubertAntonin, jeune québécois de 8 ans, passe ses vacances chez sa grand-mère au bord d’un lac. Une nuit, il voit une étoile filante et il aimerait bien en savoir plus. Sa grand-mère lui propose d’aller voir Hubert, un ami astrophysicien qui lui expliquera tout ce qu’elle ne peut pas lui expliquer sur les étoiles.

C’est Hubert Reeves lui-même qui interprète l’astrophysicien qui se lie d’amitié avec le jeune Antonin et lui délivre le secret des étoiles. C’est une très jolie histoire sur la transmission, mais c’est surtout une jolie façon d’apprendre beaucoup de choses sur les constellations. En plus de nous raconter l’histoire, Dominique Dimey interprète deux chansons. Le CD contient également une piste qui est un vrai dialogue entre le petit garçon et Hubert Reeves, dans lequel il lui pose des questions que se posent les enfants sur les étoiles, l’astrophysicien lui fait des réponses complètes mais à hauteur d’enfant. Un très bel ouvrage joliment illustré par Sébastien Chebret sorti chez Les Braques.
Des extraits du CD et du livre et encore plus sur le site de l’illustrateur.

pierre et le loup et le jazzPierre décide de sortir du jardin de la maison de son grand-père et d’aller se promener. Un canard profite de la porte ouverte pour s’échapper. Dehors un oiseau les rejoint. Le loup n’est pas loin…

Je pense que vous connaissez tous Pierre et le loup… je me demande s’il y a une année sans que sorte une nouvelle version ! Beaucoup d’acteurs s’y sont collés (n’apportant souvent pas grand-chose de neuf). Ici, c’est un vent nouveau qui souffle sur ce célèbre conte musical puisque c’est sur une musique jazz que le grand Denis Podalydès et Leslie Menue nous racontent à deux voix cette histoire d’enfant ingénieux qui réussira à vaincre le loup. La musique est jouée par The Amazing keytone big bang et c’est un régal ! Comme sur les autres versions, chaque personnage est représenté par un instrument. À la fin du CD d’autres morceaux instrumentaux sont proposés. J’avais rarement pris autant de plaisir à écouter Pierre et le Loup ! Des concerts sont prévus (dont un à Paris à la salle Gaveau le 1er décembre), le CD donne vraiment envie d’aller voir le spectacle.
En savoir plus sur le projet et voir extraits en vidéo et écouter des extraits.

La petite sirèneLe roi des ondins et ses filles vivaient au fond de l’océan, dans un palais. La petite Arielle, 13 ans, était pressée d’atteindre ses 15 ans, l’âge auquel il est possible d’aller voir ce qu’il se passe sur la Terre. Mais grâce à Croquetout et son ordinateur, la sirène va aller dans la méditerranée et va y rencontrer un chanteur de rock.

Après le chef d’œuvre, la catastrophe… J’ai été très fan de Katerine pendant plus de 10 ans (j’ai été très déçu par son dernier album mais on n’est pas là pour parler de ça), j’aime beaucoup Barbara Carlotti, j’aime plutôt Anna Karina (que j’avais vue en concert avec Katerine il y a plus de 10 ans), ce que j’ai entendu de Delphine Volange m’a plutôt plu… donc hormis le fait que je ne supporte plus Jeanne Cherhal, je partais plutôt avec un a priori positif… sauf que je me demande qui peut tenir plus de 10 minutes à l’écoute de ce conte moderne (j’ai testé autour de moi aucun adulte n’a réussi !). On pourrait presque croire à un gag tellement c’est mauvais ! Rien n’est à sauver ici… je pourrais donc décider de ne pas vous en parler mais je suis en colère alors je le fais quand même. Depuis quelques temps, on sort des disques pour enfants sur lequel on met des célébrités qui vont plaire aux parents et le reste… ben on s’en fout. De toutes façons les pigeons vont acheter sans écouter parce qu’il y a des chanteurs qu’ils aiment. Et ça, ça me met vraiment en colère. Et sincèrement, vu la qualité du catalogue de Naïve, je ne comprends pas du tout qu’ils sortent un tel album. Vous pouvez écouter des extraits ici, si vraiment ça vous plait… il y a des chances que vous aimiez le reste… Moi je suis en colère.

Tâm et la voix des dragonsTâm et My Tiên sont deux enfants du Vietman, nés le même jour. Plus tard, ils se marieront. Mais un jour le père de Tâm convoque celui-ci, l’enfant part dès le lendemain chez son oncle à Hué pour qu’un maître le forme. Tel qu’on le lui a appris, Tâm s’incline et obéit. Le jour du départ, My Tiên offre une bague à Tâm, elle lui dit que grâce à cette bague elle entendra ses pensées par la voix des dragons. Tâm a beau essayer, ça ne fonctionne pas. Tâm va apprendre avec son oncle à être fondeur, il fabriquera cymbales, gongs mais surtout une cloche qui changera son destin.

Nous avons déjà chroniqué plusieurs ouvrages de la collection Les contes du musée de la musique qui, chaque fois, parlent d’un instrument (Aimata et le secret des tambours nous parlait des tambours de Tahiti, Le secret de l’Achachilla du charango, par exemple). C’est chaque fois une merveilleuse histoire à écouter, une histoire qui nous fait voyager. Un CD d’une grande qualité et un livre aux belles illustrations (ici signées Marcelino Truong). En fin d’ouvrage, on en apprendra plus sur la cloche vietnamienne (qui est le sujet du livre), sur le Vietnam et on trouvera même la recette des gâteaux de lune. Cet ouvrage sort à l’occasion de l’Année France-Vietnam, et c’est comme toujours, dans cette collection, un livre-CD de grande qualité.
Des extraits du CD et du livre.


La vieil homme et la perleUn vieil homme vivait dans la pauvreté, souvent on le voyait sur un banc de la place de la Contrescarpe. Il n’était pas clochard, juste un pauvre homme. Ancien chanteur d’opéra, il avait un jour perdu sa voix, et avec elle, sa femme et ses enfants. Il vivait donc maintenant dans la solitude et la pauvreté. Pour seule compagnie, Lucien (c’était le prénom de l’homme), n’avait qu’un personnage qui lui ressemblait beaucoup, une sorte de double de lui-même mais malfaisant. La voix de cet homme l’accompagnait partout, le décourageant d’aller de l’avant, le rabaissant sans cesse, se moquant de lui. C’est sans doute à cause de cette voix que Lucien n’osait aborder Madeleine, une femme magnifique qu’il croisait régulièrement et dont il était tombé amoureux. Mais un jour que Lucien avait décidé de dépenser les quelques sous qu’il lui restait en poche pour s’offrir la moitié d’une demie douzaine d’huitre et un verre de vin, son destin allait basculer.

La conclusion de ce très bel album, Le vieil homme et la perle, c’est qu’il faut parfois dire non à la voix intérieure qui vous empêche d’avancer. Inspiré d’un fait divers paru dans Le parisien en 2009, voici donc un superbe conte de Noël écrit par Florence Noiville, dans la lignée des contes classiques (le côté conte classique est accentué par les magnifiques illustrations de Philippe Dumas). Sur le CD, l’histoire est racontée par Frédéric Van Den Driessche et mis en musique par Louis Dunoyer de Segonzac (musique qui habille le texte, il n’y a pas de chanson ici). C’est vraiment une petite merveille, une très belle histoire. Qu’est-ce qu’on gagne à être fermé comme une huître ? Ouvrez, ouvrez la coquille. Mais ouvrez-la donc ! C’est dedans qu’est la perle.
Un extrait du CD.

Presque ReineMarie Mancini était la nièce de Mazarin. Son père, féru d’astrologie, avait prédit à la jeune fille un destin exceptionnel. Aussi, quand sa mère partit pour la France, elle ne voulut pas emmener Marie avec elle. Mais Marie avait du caractère et ne voulait pas que ses sœurs partent et qu’elle, elle reste en Italie. Très vite, elle allait rencontrer Louis XIV et en tomber amoureuse.

C’est une très belle histoire d’amour que nous raconte Presque Reine, Le premier amour de Louis XIV. Une histoire qui fait partie de notre Histoire. Didier Sangre raconte, Lorànt Deutsch joue Louis XIV et la mezzo-soprano Isabelle Druet, Marie Mancini. L’histoire est entrecoupée de musique classique, chant lyrique. C’est un très bel ouvrage que proposent là les éditions Éveil et découvertes car si le CD est un petit bijou, le livre l’est tout autant. Texte intégral, magnifiques illustrations d’Alessandra Fussi. Un épisode peu connu de notre Histoire, une magnifique (et triste) histoire d’amour qui inspira Bérénice à Racine, ici à hauteur d’enfant (dès 7 ans d’après l’éditeur, un peu plus d’après moi).
Bande annonce.

Enquête au collège, L'intégrale 1Au pensionnat Châteaubriant, Remi, qui fête aujourd’hui même ses 13 ans, se réveille stressé par le contrôle de Sciences-Nat. Mathilde, elle, a bien révisé, comme à son habitude. Seulement voilà, la classe ne s’ouvre pas ! Qu’est-ce qui bloque la porte de la classe ? Grâce au concierge on arrive à entrer par une autre classe et on trouve la salle de Sciences-Nat dans un état indescriptible et Monsieur Cornu, le préparateur, gisant par terre. Que s’est-il passé ? PP cul vert, qui a passé la nuit à l’infirmerie à cause d’une rage de dents (ou une odontalgie comme dirait PP), dit savoir qui est le coupable et accuse… Rémi ! Ce n’est que le début d’une grande aventure ! Pourquoi PP Cul Vert accuse Rémi ? Que s’est-il passé dans cette salle de classe et comment pouvait-elle être fermée de l’intérieur ? Rémi, Mathilde et même PP Cul vert vont mener l’enquête.

Rémi, PP cul vert et Mathilde filent vers l’Angleterre ! C’est pour un voyage scolaire que nos trois héros traversent la manche. À leur arrivée, les familles qui vont les accueillir les attendent, les enfants stressent… chez qui vont-ils séjourner ? Mathilde a de la chance, c’est un homme élégant qui vient la chercher, la voilà qui file en Jaguar. Les garçons eux attendent… personne n’arrive ! En fait, les familles qui devaient les accueillir ont des soucis et ils séjourneront chez la fantasque Mrs Moule, dont le mari est mort mystérieusement dernièrement. Elle vit avec un majordome terrifiant, ce voyage ne sera pas de tout repos.

Je suis définitivement fan de cette série et de l’écriture de Jean-Phillipe Arrou-Vignot. Sur ce CD sont donc regroupés 3 romans : Le professeur a disparu (dont je vous avais parlé ici), Enquête au collège et PP cul vert détective privé. C’est un régal à écouter ! De réelles intrigues, une belle plume, beaucoup d’humour, des personnages irrésistibles. Ajoutez à tout ça Olivier Chauvel, qui fait plus que lire l’histoire, il est passionnant à écouter. Depuis que je connais ces Enquêtes au collège je les conseille partout autour de moi ! En CD pour les enfants à partir de 9 ans d’après l’éditeur (moi je dirais peut-être même avant) et franchement pas désagréables pour les adultes ! Chaque histoire dure entre 1h30 et 2h… parfait pour les voyages en voiture !
Extrait en ligne.

Quelques pas de plus…
Vous n’en avez pas assez ??? Il y en a ici ou .

L’imagier de la couleur
Textes de Corinne Albaut, Jean-François Alexandre et Olivier Latyk, illustré par Olivier Latyk
Naïve
Autour de 16€, 170×150 mm, 66 pages, CD : 30 min., imprimé en Chine, 2013.
Mes premiers contes
Texte de Christine Pompéi, lus et chanté par un collectif, illustré par Thomas Baas
Seuil Jeunesse
16,90€, 208×210 mm, 30 pages, CD : 32 min., imprimé en Chine, 2013.
Pépito super-héros
Texte de Yann Walcker, lu et chanté par Dominique A, illustré par Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Le tube des tout petits
12€, 180×180 mm, 16 pages, CD : 15 min., imprimé en Chine, 2013.
Coccinelle ouvre ses ailes
Texte de Yann Walcker, lu et chanté par La grande Sophie, illustré par Nathalie Choux
Gallimard Jeunesse dans la collection Le tube des tout petits
12€, 180×180 mm, 16 pages, CD : 15 min., imprimé en Chine, 2013.
Iris a 3 ans
Écrit, raconté et chanté par Coralie Clément, illustré par Gesa Hansen
Naïve
15€, 160×160 mm, 36 pages, CD : 8min., imprimé en Belgique, 2013.
La petite Louise, ses voyages et son accordéon
Écrit, composé et raconté par Marc Perrone et Marie-Odile Chantran, illustré par Olivier Latyk
Actes Sud Junior
21€, 210×210 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Hulul
Texte d’Arnold Lobel, lu par Sandrine Nicolas et Benoît Marchand
L’école des loisirs dans la collection Chut !
9,70€,  CD : 27 min, 2013.
Roméo et le coup de lune
d’Eva Marchal, raconté par Jean-François Stévenin
Eponymes Jeunesse
15€, 215×215 mm, 30 pages, CD : 35 minutes, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Le gâteau de Ouistiti
Texte écrit et raconté par Cécile Bergame, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Polichinelle
17,70€, 217×217 mm, 36 pages, CD : 16 min., imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Le vieux Cric Crac
Texte écrit et raconté par Muriel Bloch d’après Grimm, illustré par Alexandra Huard
Syros dans la collection Paroles de conteurs
15,90€, 205×320 mm, 32 pages, CD : 18 min., imprimé en France, 2013.
La poulette et les trois maisonnettes
Texte écrit et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Gilio, illustré par Nathalie Choux
Syros
18,90€, 269×269 mm, 34 pages, CD : 15 min., imprimé en France, 2013.
Les étoiles d’Hubert
Écrit, lu et chanté par Dominique Dimey, avec Hubert Reeves, illustré par Sébastien Chebret
Les éditions des Braques
18,30€, 213×214 mm, 35 pages, CD : 35 min., imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Pierre et le loup et le jazz
Texte de Renaud de Jouvenel (d’après Serge Prokofiev), raconté par Denis Podalydès et Leslie Menu, musique de The Amazing Keystone Big Bang, illustré par Martin Jarrie
Chant du monde
Autour de 15€, CD : 55 min.
La petite sirène
Texte écrit et raconté par Anna Karina (d’après Andersen), mis en chanson par Philippe Eveno, illustré par Thierry Cattant
Naïve
Autour de 17€, CD : 1h17.
Tâm et la voix des dragons
Texte écrit et lu par Laure Urgin, musique de Thuy-Trang-HO et Thanh-Nam-MAI illustré par Marcelino Truong
Actes Sud Junior dans la collection Les contes du musée de la musique
16€,209×212 mm, 40 pages, CD : 21 min., imprimé en Italie, 2013.
Le vieil homme et la perle
Texte de Florence Noiville, lu par Frédéric Van Den Driessche, mis en musique par Louis Dunoyer de Segonzac, illustré par Philippe Dumas
Gallimard Jeunesse
24€, 258×298 mm, 24 pages, CD 33 min., imprimé en Italie, 2013.
Presque Reine, le premier amour de Louis XIV
Texte de Damien Pouvreau, raconté par Didier Sandre, illustré par Alessandra Fusi
Éveil et découvertes
22€, 206×286 mm, 67 pages, CD : 52 min., imprimé en UE, 2013.
Enquête au collège L’intégrale 1
Texte de Jean-Philippe Arrou-Vignod lu par Olivier Chauvel
Gallimard Jeunesse dans la collection écoutez lire
21,90€, CD 5h20.

À part ça ?

Il y aura bientôt des places à gagner pour le Salon de Montreuil sur notre facebook !

Gabriel

You Might Also Like

In English, please !

Par 30 août 2013 Livres Jeunesse

Cette année on se met à l’anglais !

Mon premier cahier d’anglaisChansons et exercices sont au programme de Mon premier cahier d’anglais de chez GJ éducation. On chante des classiques (dont les fameux Head, shoulders, knees and toes et Old Macdonald), on apprend les mots de la chanson et on fait des exercices en relation avec la chanson. Ainsi My family sera prétexte à apprendre le vocabulaire de la famille, à relier des animaux avec leurs mères, à se dessiner soi-même, à apprendre le vocabulaire de la maison et les mots en « oor ». Chaque fois grâce au CD, en plus de chanter, on va répéter des mots. C’est vraiment bien fait, ludique et jamais ennuyeux. Ma fille (5 ans) a adoré cet ouvrage et l’a écouté plusieurs fois à la suite en répétant (approximativement parfois) tout ce qu’elle avait à répéter. Une vraie réussite.

Hello i am lilyLily vit à New-york, la ville des taxis jaunes et des gratte-ciels. Elle nous présente sa vie, sa famille, tout ce qui l’entoure. Elle nous emmène avec elle au musée d’art moderne, à Central Park et même à Washington pour voir la maison blanche !

Charlie, lui, habite à Londres. Tout comme Lily il nous présente sa vie et sa famille. Il nous parle aussi de la Reine et de Buckingham Palace, du petit déjeuner anglais.

Hello, I am Lily ! from New York City et Hello, I am Charlie ! from London sont deux albums sortis chez abc melody (maison d’édition spécialisée dans les langues) Hello I am Charlie dans la collection Hello Kids (collection destinée aux enfants dès 6 ans, d’après l’éditeur). En plus du livre, on trouve sur internet la version audio pour que l’enfant puisse écouter le texte et suivre sur son livre (avec un petit bruit pour tourner la page). Les textes sont simples et en même temps intéressants et les illustrations (Mylène Rigaudie pour le premier, Yannick Robert pour le second) sont vraiment agréables et ajoutent de l’humour au texte. A côté du texte, certains mots sont isolés avec une illustration qui les accompagne (genre imagier) et à la fin du livre tout est traduit. Deux livres très réussis qui plairont aux enfants car l’histoire est intéressante, les illustrations réussies et la version audio attrayante.

I love my familyI love my family est un livre à couverture souple, avec une histoire toute simple pour une première approche de l’anglais. Un enfant se présente, nous parle de sa vie, de sa famille, de ses goûts… et invite le petit lecteur à faire de même (l’auteur laisse même son adresse mail pour les enfants qui voudraient le faire par mail). C’est simple et coloré… et efficace ! Un ouvrage qui peut être un point de départ pour les enseignants.
Des extraits en ligne.

Welcome to the zooWelcome to the zoo ! Bienvenue au zoo ! est quant à lui un cahier d’exercices en anglais pour les enfants de 7 ans et plus (d’après l’éditeur). Retrouver le nom d’animaux dans une grille de lettres, trouver le bon code pour décoder des noms de couleurs, remettre la bonne météo sur chaque continent,… et bien sûr tout ça en anglais (les énoncés sont en français mais les mots à trouver sont en  anglais). C’est typiquement les jeux qu’on trouve dans les cahiers de jeux de cet âge sauf qu’ici on révise l’anglais (en douceur, ce ne sont jamais des exercices de traduction et c’est très ludique). Les illustrations sont vraiment pleines d’humour. L’ouvrage propose aussi 48 cartes animaux à découper sur lesquelles leur nom en anglais et français est inscrit. On va apprendre en s’amusant !

Mon premier dictionnaire d'anglais LarousseLarousse nous propose Mon premier dictionnaire d’anglais. Classé par ordre alphabétique (ok ce n’est pas nouveau pour un dictionnaire) on va donc trouver les traductions de 1000 mots ou expressions de « a » à « zoo » ! Chaque fois la traduction est complétée par un exemple (et sa traduction). On trouve aussi plein de petites informations dans des petits cadres à part : anecdotes sur les États-Unis, particularités amusantes sur les façons d’écrire certaines choses, rappels de grammaire,… Des planches entières avec tout le vocabulaire lié à un lieu (My bedroom, My house, At school,…) ou à des choses diverses (meals, sports, body and clothes,…) sont aussi proposées aux jeunes lecteurs. Une planche propose même de montrer la différence entre certains mots anglais et américains. C’est très bien fait, les illustrations sont colorées, le dictionnaire n’est absolument pas ennuyeux, les enfants vont adorer !

Harrap'sEt vous ? Ben oui c’est facile de faire travailler les enfants mais vous ? Vous en êtes où avec l’anglais ? Harrap’s vous propose de lire des romans en VO avec la traduction des mots difficiles dans la marge. J’ai testé et pour quelqu’un dont le niveau d’anglais est proche de zéro comme moi ce n’est pas super facile… mais pas franchement difficile ! On a tous en tête le vocabulaire de base (si on a fait anglais, évidemment), ce sont souvent les mots moins courants qui nous manquent, là ils sont tous traduits à côté. On avance assez vite (surtout que la collection propose des polars et qu’on est pris dans l’intrigue) et on en est étonné ! Dans cette collection j’ai tenté The Drop du génial Michael Connely mais vous pouvez aussi trouver Paper Money de Ken Follet, A mind to murder de P.D. James ou Misery de Stephen King. Tous les titres sont vendus à 8,90€. Yes you can !

Quelques pas de plus…
D’autres titres que nous avons chroniqué pour apprendre l’anglais : Les plus belles chansons anglaises et américaines, Comptines pour chanter en anglais, Cat and Mouse – Eat good food ! et Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes.

Mon premier cahier d’anglais
de France Cottin et Caroline Clavignac, musique de Jean-Philippe Crespin
GJ éducation dans la collection Découvertes Gallimard
9,90€, 230×300 mm, 47 pages, imprimé en Italie chez un éditeur éco-responsable, 2013.
Hello, I am Lily ! from New York City
Texte de Jaco & Stéphane Husar, illustré par Mylène Rigaudie
abc melody dans la collection Hello Kids
12€, 225×225 mm, 31 pages, imprimé en République Tchèque, 2013.
Hello, I am Charlie ! from London
Texte de Stéphane Husar, illustré par Yannick Robert
abc melody dans la collection Hello Kids
12€, 225×225 mm, 31 pages, imprimé en République Tchèque, 2013.
I love my family
Texte de Sandrine-Marie Simon, illustré par Catherine Vervaeren
Éditions Eponymes
6€, 210×297 mm, 16 pages, imprimé en UE, 2013.
Welcome to the zoo ! Bienvenue au zoo !
de Juliette Saumande, illustré par Laure du Faÿ
Fleurus dans la collection C’est pas du jeu
7,50€, 188×240 mm, 46 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Mon premier dictionnaire d’anglais
Texte de Gaëlle Amiot-Cadey, illustré par Olivier Poli
Larousse dans la collection Larousse dictionnaire
12,90€, 200×233 mm, 128 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Collection Yes you can !
Harrap’s
8,90€ chacun, 125×192 mm, 304 à 432 pages suivant les livres, imprimé en Italie, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Et si on voyageait avec des contes du monde ?

Par 19 août 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je vous propose un des plus beaux voyages, celui que l’on fait avec les histoires. Nous partirons de Chine, une escale en Islande, une autre au Liban puis au Pérou, un séjour en Corse puis on reviendra au point de départ, en Chine. Bon voyage !

TurandotLe prince Calaf fut chassé de son pays et se réfugia à Pékin. Là il entendit parler de Turandot, la fille du souverain. Elle était tellement belle que les peintres n’arrivaient pas à reproduire sa beauté. En la voyant, les hommes en tombaient tous amoureux, sauf qu’elle refusait de se marier et pour que cela n’arrive pas elle avait décidé que dès qu’on lui demandait sa main on devait répondre à trois énigmes. Si le prétendant n’y répondait pas sa tête serait tranchée. Calaf, qui ne reculait devant rien, voulu voir cette princesse et forcément il en tombât amoureux, il lui demanda donc sa main…

Vous savez (si vous suivez ce blog) à quel point j’aime les éditions HongFei et que j’aime beaucoup Thierry Dedieu. Ce livre-là est une pure merveille, il surpasse même, pour moi, tout ce qu’a sorti HongFei depuis que je les connais. Il est encore plus beau que les autres albums de Thierry Dedieu. Tant au niveau de l’histoire (tirée du conte qui est à l’origine de l’opéra de Puccini du même nom) que des illustrations que de l’objet lui-même, ce livre-là… est une pure merveille ! Tout comme Calaf tombe fou amoureux de Turandot je suis tombé fou amoureux de ce livre et je sens que je n’ai pas fini de l’offrir ! Un album à vous procurer de toutes urgences ! (à partir de 8 ans d’après l’éditeur, je le précise pour que vous ne l’achetiez pas pour des petits).
Extraits du texte et des illustrations (et même interview de Dedieu) sur le site de HongFei.

Les Elfes d´IslandeUne femme qui aide une elfe à accoucher, un homme qui fait l’erreur de couper de l’herbe sur une colline où c’est défendu, une reine qui se cache chez des humains,… bienvenue dans les merveilleux contes d’Islande.

Malgré ses défauts (quelques fautes d’orthographe ou des erreurs grammaticales), Les elfes d’Islande, contes populaires pour enfants est un très joli livre sur les légendes de cette très belle île. C’est un endroit qui me tient à cœur depuis que j’y suis allé il y a quelques années. J’ai rarement vu un endroit aussi habité par les légendes, les croyances,… les elfes y sont très présents (je peux même témoigner qu’ils y vivent, j’ai vu leur maison !) et c’est une très bonne idée de la part des éditions Eponymes que de sortir une version française de ces contes. Les illustrations sont très colorées et certaines planches sont vraiment très magnifiques. Un très joli livre de contes islandais.
Des extraits sur le site d’Eponymes.
(et pour aller plus loin, une superbe émission sur les elfes d’Islande)

Une petite fille… à croquer !Wardé était une enfant adorable, des plus jolies. Imaginez donc à quel point Mal’Ghoula, l’ogresse, avait envie de la dévorer ! Elle se rendit donc chez elle, pendant que ses parents n’y étaient pas pour enlever la petite… sauf que Wardé n’était pas que jolie, elle était aussi très rusée.

Une petite fille… à croquer est un magnifique conte libanais qui nous fait voyager avec ses évocations de sirop de rose ou de fleur d’oranger, ses abricots et ses pois chiches (étant fou de cuisine libanaise, j’avais l’eau à la bouche chaque fois que le conte parlait de nourriture). L’ogresse devra tenter plusieurs fois d’attraper la petite fille, mais y arrivera-t-elle ? Un conte plein d’humour et de malice, qui nous change de nos contes traditionnels tout en en étant pas si éloigné. Les illustrations sont signées Geneviève Godebout (que j’ai découvert avec Joseph Fipps) et c’est un régal. Un joli conte sorti dans la collection à petit prix du Père Castor.

Le Singe et l'épi de maïsQuelle est cette chose étrange que trouve un jour un petit singe ? Une forme allongée avec des petits grains, jamais il n’a vu ça ! Il le goûte… mais quel délice ! Il se dépêche de le cacher pour revenir le manger plus tard. Seulement voilà, quand il revient il n’y a plus rien ! C’est le vieux palmier qui l’a caché, l’air de rien. Comme il ne veut pas le rendre, le singe va chercher le feu pour le brûler… mais le feu refuse de venir, le singe court donc chercher l’eau pour éteindre le feu… sauf que l’eau est toute aussi têtue ! Vous l’aurez compris ce n’est que le début d’un enchaînement qui attend le petit singe !

Le singe et l’épi de maïs est un très beau conte étiologique (on nous raconte ici comment a été découvert le maïs et pourquoi il est mangé autant par les hommes que les animaux) péruvien que nous raconte Nadia Gypteau en jouant avec la langue, les sons. Les illustrations signées Guillaume Plantevin ajoutent de l’humour au conte tout en étant vraiment esthétiques. Sorti ici aussi dans la collection à petit prix du Père Castor c’est un très bel album pour les enfants, une très jolie histoire qui va aussi les amuser.

Legendes de CorseUne bergère (nommée Corsa) qui découvrit une île merveilleuse grâce aux escapades d’un de ses taureaux, un homme qui se jouât de la mort pendant 150 ans, un simplet qui perdra la tête, comment les corses volèrent la recette du brocciu au Maggu (une sorte d’ogre) et neuf autres contes corses.

Dans la très jolie collection Contes et Légendes, Nathan sort un tome sur les Légendes de Corse. Ici on s’adresse plutôt aux bons lecteurs (ou aux parents qui souhaiteraient lire des histoires aux enfants), le livre étant présenté comme un roman. Cette collection est vraiment merveilleuse car elle nous permet de lire des contes du monde, souvent très beaux. Ici on va donc découvrir l’Île de Beauté à travers ses légendes. C’est passionnant, captivant, envoûtant. Francette Orsoni a une très belle plume, elle nous entraîne avec elle dans ses merveilleuses histoires.

Le souhait de Hu JieParce qu’elle souhaitait un enfant plus que tout, Hu Jie alla crier sur la montagne espérant que les dieux exauceraient son désir. Seulement ceux-ci, agacés, lui répondirent qu’ils ne lui offriraient ce cadeau que le jour où elle accomplirait des prodiges… Hu Jie était peinée car elle n’avait aucun don particulier…

Un très beau conte sur l’espoir et la persévérance mais aussi sur l’art, sur le fait qu’en chacun de nous se cache un artiste. Les illustrations à l’aquarelle de Yuanfen Xiao nous font voyager en Chine (accentué par le fait que le livre est bilingue et que les idéogrammes chinois ont toujours pour nous un côté mystérieux). Un conte qui nous rappelle qu’avec un peu de magie… tout arrive, et que cette magie est en nous.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Dedieu (Poisson Chat, Un mur sur une poule, j’ai adopté un crocodile, Dragons de poussière et Le maître des estampes), un livre de Geneviève Godbout (joseph Fipps) et un livre de Guillaume Plantevin (L’œil du pigeon).
D’autres contes du monde avec le tag contes du monde.

Turandot, princesse de Chine
de Dedieu
HongFei
21,90€, 220×380 mm, 72 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
Les Elfes d’Islande, Contes populaires pour enfants
Texte d’Anna Kristín Ásbjörnsdóttir, illustré par Florence Helga Thibault
Éponymes Jeunesse
12€, 245×205 mm, 36 pages, imprimé en CEE, 2013.
Une petite fille… à croquer !
Texte de Christine Frasseto, illustré par Geneviève Godbout
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,40€, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Le singe et l’épi de maïs
Texte de Nadia Gypteau, illustré par Guillaume Plantevin
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,40€, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Légendes de Corse
Texte de Francette Orsoni, illustré par Benoît Springer
Nathan dans la collection Contes et Légendes
7,90€, 146×194 mm, 138 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Le souhait de Hu Jie
Texte de Jocelyne Marque, illustré par Yuanfen Xiao
Eponymes Jeunesse

12€, 217×305 mm, 36 pages, imprimé en CEE, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

A écouter

Par 2 août 2013 CD non musical, Musique pour enfants

Dans les transports on peut facilement occuper les enfants en leur faisant écouter des histoires (c’est bien mieux qu’un écran !). Voici quelques CD et livre-CD pour rendre les voyages moins longs.

Petite sagesses du soirUn chat qui fait ami-ami avec la souris son ennemie, un chameau qui se réconcilie avec un ami qui l’avait frappé, un chien qui se rend compte que sa différence est une force,… 10 animaux qui nous parlent de l’importance du jeu, de l’amitié, de se soigner ou de se calmer avant de s’endormir.

Dix petits contes sages tout doux tout doux écrits par Muriel Bloch (qui nous les raconte aussi) entrecoupés d’une musique tout aussi douce de Jean-François Alexandre. Chaque animal raconte une courte (entre une et deux minutes) histoire qui a du sens et finit par souhaiter une bonne nuit aux enfants. C’est apaisant et ça accompagne bien les petits dans le sommeil tout en repensant aux éléments de la journée. Les illustrations de Maud Legrand font regretter que ce ne soit pas un livre-CD pour en profiter vraiment. Un CD plein de douceur et de philosophie pour les enfants à partir de 2 ans (d’après l’éditeur).

Le plus feroce des loupsLe plus féroce des loups se promène dans la forêt et il a TRES faim ! En route il croise trois lapins, mais il n’est pas le seul à s’en approcher, s’en vient aussi un chasseur… mais voilà que le loup mange le chasseur et fait un clin d’œil aux petits lapins. Le gros loup continue son chemin et ce coup-ci c’est trois petits cochons qu’il croise…

Plein d’humour et de rythme dans ce conte dans lequel on croise 3 lapins, 3 cochons, le petit chaperon rouge, un chasseur, un boucher, un ogre et un loup très gourmand ! Voilà une histoire qui va beaucoup plaire aux enfants, il arrive toujours une chose à laquelle on ne s’attend pas et chaque fin de page est rythmée par des oiseaux qui chantent un peu comme une chorale gospel « Hou ! Hou ! Gare à vous ! Voilà le plus féroce des loups ». Les illustrations d’Olivier Tallec accompagnent parfaitement le texte de Sylvie Poillevé dans le très joli livre du CD. Une vraie réussite !

Roméo et le coup de luneRoméo, un petit clown,  adore les enfants. Dès que l’école est finie il les fait rire. Seulement voilà, le rire des enfants insupporte Croquilaine la sorcière et elle fera tout pour que ça cesse.

Roméo et le coup de lune est typiquement le genre de conte musical qui plaît aux enfants… et avec lequel j’ai beaucoup de mal ! Histoire rythmée par des chansons, on pense aux spectacles musicaux du genre Emilie Jolie, Le soldat Rose ou encore L’enfant au Grelot (que j’avais vu au théâtre des nouveautés il y a peu et que ma fille, contrairement à moi, avait adoré). Bref une ambiance à laquelle on accroche… ou pas ! Si vous faites partie de la première catégorie vous allez certainement aimer cette histoire racontée par Jean-François Stévenin où l’on parle du rire des enfants, de la jalousie, des sorcières et des fées, des clowns augustes et des clowns blancs.
Bande annonce du spectacle : http://www.youtube.com/watch?v=sISYidQ6hgM

Plume-Ton-OiseauLa ville de Plume-ton-oiseau, comme son nom l’indique, n’est pas le paradis des volatiles ! Il faut dire qu’il y règne l’horrible Abracar, c’est lui qui oblige les chats à travailler et à plumer les oiseaux. Mais attention grâce à un oiseau-mouche et un renard la révolution est proche !

Ici on parle de révolte et de liberté au son de la guitare, avec des musiques très rythmées. Heureusement que certains sont là pour renverser la dictature. J’avoue avoir été plus séduit par le fond que par la forme, mais Plume-ton-oiseau est une histoire avec un joli message.
Un très beau site avec des extraits.

HombrecitoLe petit Daniel est bien malade, la Mort vient d’ailleurs le chercher… seulement voilà, un petit personnage dessiné sur un carreau de faïence que Daniel a appelé Martinito ne laissera pas la mort faire, l’enfant a été le seul à le remarquer, à lui parler, il va donc déjouer la Mort, l’occuper jusqu’à ce qu’elle oublie son heure. Mais Martinito prend des risques…

A la première écoute (pas vraiment attentive) je n’avais pas été attiré par Hombrecito, Le petit Bonhomme de Buenos Aires, ce conte argentin avec sa musique d’Amérique du Sud. Trop sombre peut-être. En fait en l’écoutant vraiment, quelle magnifique histoire ! Le petit bonhomme du carreau de céramique est un conte classique en Argentine, Ezequiel Spucches a choisi de l’adapter pour nos petits français. On parle ici d’amitié, de solidarité mais aussi de la maladie et de la mort. Avec en fond sonore une très belle musique, c’est une narratrice, Laure Gouget, qui nous raconte cette belle histoire, très poétique. Un beau voyage à Buenos Aires (que c’est agréable de voyager grâce aux contes) pour y rencontrer des personnages très touchants… et un autre un peu effrayant !

Abeilles&BourdonsC’est le printemps et pendant que les papillons volettent, à la ruche il y a une toute nouvelle abeille. A peine intronisée celle-ci doit se trouver un bourdon-papa pour assurer la survie de l’essaim mais aucun bourdon ne lui plaît à la ruche… Alors il faut en trouver un plus loin mais forcément quand on sait qu’on va mourir dès qu’on devient bourdon-papa ça ne donne pas envie…

Après le très drôle Marrons et châtaignes (sur l’automne), les Nid de coucou nous présentent Abeilles et bourdons (sur le printemps). Ici c’est une très belle histoire d’amour que nous conte, de sa voix magnifique, Raphaëlle Garnier (qui dessine aussi les illustrations, écrit les textes et les musiques, joue de la trompette, du cristal Bachet et du métallophone !). Comme dans le précédent opus c’est très lyrique, on est ici dans un très beau conte servi par une magnifique musique et surtout une superbe voix. Aussi réussi que le précédent !

LA PETITE SIRENELe roi de la mer avait six filles mais la plus jeune était la plus belle. Cette petite sirène était passionnée par le monde des hommes. Lorsque ses sœurs eurent le droit d’aller voir ce monde (à leurs 15 ans) elle écoutait leurs récits en attendant impatiemment son tour. Lorsque ce jour arriva elle vit un bateau sur lequel se trouvait un prince, elle en tomba immédiatement amoureuse.

Je parlais encore il y a peu de La petite Sirène, voici une version racontée pour les plus grands (pour les enfants à partir de 10 ans d’après l’éditeur). L’histoire tragique d’une petite fille de l’eau, fascinée par un monde qui n’est pas le sien qui quittera tout par amour et finira par mourir (oui je raconte la fin mais bon je ne pense pas l’apprendre à grand monde !). Marie Tirmont nous raconte de sa belle voix le texte intégral d’Hans Christian Andersen (1h15 d’écoute) et c’est un beau moment, elle nous emmène avec elle dans ce magnifique conte qu’on redécouvre encore une fois avec plaisir.

Chut Gutman RoseRose a un souci d’élocution, les mots ne sortent pas comme il faut. Un simple « chat » devient un « moustachacu », la marelle dans sa bouche devient « crève en enfer ». A cause de ça elle a dû changer d’école, mais comment se faire accepter dans la nouvelle avec son souci ? Ne rien dire ? Pas facile… Et si la solution était d’affronter les demi-lampadaires (les collégiens) ? A la maison les choses ne sont pas simples non plus entre une patate (un père) crayon (dessinateur), qui lui écrit des lettres plutôt que de lui parler et une ventouse (mère) slogantine (publicitaire), un peu collante et qui lui parle comme à une débile. Heureusement grâce à la lecture de Chien Pourri, Rose s’évade.

Quel bonheur que cette histoire de Rose ! C’est une histoire extrêmement poétique, sur fond de guerre entre les primaires et les collégiens. Le défaut de Rose est prétexte pour Colas Gutman pour jouer avec les mots, les erreurs de la petite fille sont bien entendu pleines de sens : écrabouser, ennuimerder, bon levant (pour bonjour), pince à cinq doigts (pour main) des fantômes (ceux qu’on ne voit pas dans une classe),… On parle ici de la différence, mais aussi d’amour, des parents (qui ne comprennent pas forcément les enfants), d’amitié. On rit beaucoup lorsque les parents de Rose essayent de la corriger (et se plantent complètement) ou tentent des choses farfelues pour la faire parler normalement. C’est extrêmement drôle (tout en étant très tendre), je n’avais pas ri à ce point en écoutant une histoire depuis bien longtemps ! Sylvie Ballul fait beaucoup plus que de lire l’histoire, elle l’interprète vraiment. Le son d’un saxophone l’accompagne. Un délice !

Le petit PrinceAlors qu’il essayait de réparer son avion, un homme rencontre un étrange petit garçon qui lui demande de lui dessiner un mouton… la suite vous la connaissez…

Pour fêter les 70 ans du Petit Prince, Gallimard a sorti plusieurs versions (toutes magnifiques) de ce conte d’Antoine de Saint-Exupéry, dont une version avec CD racontée par Gérard Philippe. Quel bonheur que d’écouter la voix de cet extraordinaire comédien. Une version qui a 60 ans et n’a pas pris une ride. En bonus, on retrouve un document vidéo où Gérard Philippe raconte un extrait face caméra, un grand moment. L’édition aussi est superbe avec un très beau papier. L’histoire est présentée dans son intégralité (attention Gérard Philippe, par contre, dans sa version lue ne lit que des extraits) avec les aquarelles originales d’Antoine de Saint-Exupéry. Le tout présenté dans un superbe coffret cartonné. Une magnifique version.

A noter que vous pouvez retrouver une version poche vendue dans un petit fourreau avec une très belle carte pop-up (9,50€), une version dans un grand album (13,50€), une version beau livre (avec de nombreux bonus, 29€) et une version folio collector limitée avec un livret de dessin d’Antoine de St Exupéry (9,60€). Ces versions étant sans CD.

Quelques pas de plus…
D’autres histoires à écouter ici et ou encore (entre autres).
Nous avons déjà chroniqué des histoires de Muriel Bloch (Le Schmat doudou), des CD de Jean-François Alexandre (Musique de cinéma pour petites oreilles, L’imagier de la musiqueMusiques de cirque pour petites oreilles, Chansons et comptines de nos régions, Comédies musicales pour petites oreilles, Les instruments de l’orchestre pour petites oreilles, Musiques baroques pour petites oreilles et Musiques Jazz et Blues pour petites oreilles et Chansons et comptines de notre enfance), d’Olivier Tallec (Pas de pitié pour les baskets, Kevin et les extraterrestres, Restons Calmes !, Joyeux Noël Rita et Machin, Mon cœur en miettesLe slip de bain, ou les pires vacances de ma vie et La croûte), un livre-cd de Nid de coucou (Marrons et châtaignes), des histoires d’Andersen (La petite sirène illustré par Alexandra Huard, Contes inédits : Le compagnon de voyage, Le petit Ole Ferme l’oeil, Le goulot de Bouteille, Le Rossignol et l’empereur de Chine, un CD regroupant plusieurs de ses contes, La petite fille aux allumettes illustré par Fabrice Backès, Les habits neufs de l’empereur illustré par Parastou Haghi et un recueil sorti chez Lito, Contes d’Andersen), et des livres de Colas Gutman (Chien pourri et Les inséparables) que nous avons d’ailleurs interviewé.

Petites sagesses du soir
Textes de Muriel Bloch, musique de Jean-François Alexandre
Naïve dans la collection Les petits indispensables des tout-petits
12€ (prix conseillé), 50 minutes, livret de 24 pages, 2013.
Le plus féroce des loups
Texte de Sylvie Poillevé, illustré par Olivier Tallec
Père Castor dans la collection Les albums en musique
10,50€, 178×217 mm,12 minutes, 28 pages, imprimé en Chine, 2013.
Roméo et le coup de lune
d’Eva Marchal, raconté par Jean-François Stévenin
Eponymes Jeunesse
13€ (prix conseillé), 35 minutes, livret de 8 pages, 2013.
Plume-Ton-Oiseau
d’Amaury Ballet et Christophe Dupire
Eponymes Jeunesse
13€ (prix conseillé), 32 minutes,livret de 8 pages, 2013.
Hombrecito
d’Ezequiel Spucches sur un texte de Manuel Mujica Làinez, interprêté par AlmaViva Ensemble
Victorie Music
18€ (prix conseillé), 51 minutes, livret de 8 pages, 2013.
Abeilles & Bourdons
de Nid de Coucou
Nid de Coucou
18€, 200×200 mm, 35 minutes, 32 pages, imprimé en Bretagne chez un éditeur éco-responsable, 2013.
La petite sirène
Texte de Hans Christian Andersen (traduit par Régis Boyer), lu par Marie Tirmont
Gallimard Jeunesse dans la collection écouter Lire
12,90€, 1h15, livret 4 pages, 2013.
Rose
Texte de Colas Gutman lu par Sylvie Ballul
L’école des loisirs dans la collection Chut !
13,70€, 62 minutes, 2013.
Le petit prince
d’Antoine de Saint-Exupéry, lu par Gérard Philippe
Gallimard
19,90€, 158×222 mm, 120 pages, imprimé en Chine, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Qui n’aime pas les animaux n’aime pas les gens

Par 21 avril 2013 Livres Jeunesse

Quatre livres (3 albums et un recueil d’histoire) qui défendent les animaux.

Un mur sur une pouleUne poule sur un mur qui picote du pain dur… ça va mais une poule entre quatre murs ? Un mur sur une pouleEt quand ce sont des centaines de poules entassées ?

Avec son texte percutant et rythmé, ses superbes illustrations très graphiques (Dedieu…), Un mur sur une poule est un livre absolument génial pour évoquer la condition des poules élevées en batterie. Attention ce n’est jamais lourd ou pesant et les enfants vont adorer cette histoire pleine d’humour.

j'ai adopté un crocodileCet enfant a adopté un crocodile, au début tout allait bien, le crocodile tenait dans la poche J'ai adopté un crocodilemais très vite il a grandi et maintenant il ne sait plus quoi en faire… un crocodile ça prend de la place…

Ici aussi il y a énormément de rythme et d’humour dans cette histoire, et toujours les très belles illustrations de Dedieu. On parle donc des animaux de compagnie qui n’ont rien à faire chez nous, des animaux malheureux quand ils ne sont pas dans leur environnement. Ici encore l’humour fait passer le message et les enfants sont fans.

Ces deux albums sont les premiers livres de la collection La nature te le rendra (en fin d’ouvrage on nous rappelle Ce que tu fais à la nature, la nature te le rendra) et c’est une vraie réussite. Faire passer des messages importants sans aucune lourdeur et avec beaucoup d’humour, ce n’est pas aisé ! Baum et Dedieu y arrivent parfaitement. Les chutes sont très drôles. On nous annonce un prochain titre (Une fraise en hiver) on en espère de nombreux autres !

Laurélie la chauve sourisLaurélie se désespère. Parce qu’elle est une chauve-souris, toujours on la chasse. Pourtant elle est utile ! Elle nous débarrasse des insectes et aide à la pollinisation. Pas laureliefacile tous les jours d’être un animal fragile que les gens délogent même en plein hiver…

Après avoir défendu les loups (WAOOOOOOOOOOW Le grand méchant loup) et les araignées (Séléné l’araignée), Céline Lamour Crochet nous parle ici des chauves-souris en prenant la défense de cet animal méconnu et sur lequel court toutes sortes d’idées reçues.  Un texte plein de douceur qui plaira aux plus petits, une façon de leur faire prendre conscience que chaque animal est utile.

On sort des albums, voici un petit recueil d’histoires passionnant.

La petite martre au clair de luneDes galéopithèques qui planent dans les airs, des loirs qui font des concours de saut, un gnou qui naît, un poisson qui pense avoir trouvé un ami… Voilà le genre d’histoires qu’on trouve dans La petite martre au clair de lune et autres histoires d’animaux.

Attention, voilà un livre qui va passionner les amoureux des animaux. Une quarantaine de petites histoires ou plutôt de récits rapportés du monde entier par un passionné. François Moutou est vétérinaire et est parti vivre un peu partout avec les animaux. Ces histoires ce sont celles qu’il a notées dans ses carnets, de vraies histoires pleines d’humour et absolument captivantes. On ne fait pas que sourire (et s’émouvoir) à la lecture de ces petits récits, on apprend des tas de choses sur des animaux qu’on ne connaît pas ou peu. Passionnant !

Quelques pas de plus…
On parle d’animal de compagnie qui ne devrait pas l’être dans Cet élan et moi et La tapette à mouche, et d’avoir un animal de compagnie Le pigeon qui voulait un chien. Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète aborde aussi l’élevage en batterie de façon humoristique. Il est souvent question d’écologie ici, retrouvez les chroniques en question grâce au tag écologie.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Dedieu (Dragons de poussière et Le maître des estampes) et un livre de Céline Lamour-Crochet (Ydriane).

Un mur sur une poule
de Baum, illustré par Dedieu
Gulf Stream dans la collection La nature te le rendra
11€, 188×185 mm, 18 pages, imprimé en Italie, 2013.
J’ai adopté un crocodile
de Baum, illustré par Dedieu
GulfStream dans la collection La nature te le rendra
11€, 188×185 mm, 18 pages, imprimé en Italie, 2013.
Laurélie la chauve souris
de Céline Lamour-Crochet, illustré par Laure Phélipon et Samuel Mandonnaud
Éditions Eponymes Jeunesse
10€, 210×210 mm, 24 pages, imprimé en CEE, 2013.
La petite martre au clair de lune et autres histoires d’animaux
de François Moutou, illustré par Valérie Besnard
Le pommier
12€, 135×200 mm, 224 pages, imprimé en France 2012


A part ça ?

la petite salamandre 87Je profite de cette chronique animalière pour vous annoncer que le nouveau numéro de La petite Salamandre est sorti ! C’est un numéro sur l’aigle royal. On va en apprendre des choses sur cet animal, sur sa vue, sa morphologie, son vol, son habitation,… Et on va même pouvoir l’avoir en déco dans sa chambre grâce au poster ! On parle aussi du symbole qu’il représente et on nous propose de fabriquer un pochoir pour faire des gâteaux royaux ! Bien-sûr comme à chaque fois il y a des tas d’autres rubriques : on va apprendre à différencier un trèfle rampant d’un trèfle des prés, on va en savoir plus sur l’orvet et puis des jeux, des BD, des questions des lecteurs, des conseils écolo de Myrtille et une grande histoire. Chaque numéro de La petite salamandre réjouit les 6-10 ans amoureux de la nature. Une revue décidément très bonne !
Plus d’informations (abonnements,…) sur leur site : http://www.petitesalamandre.net

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange