La mare aux mots
Parcourir le tag

Espoir

Deux jolis romans pour finir l’été en beauté !

Par 22 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on découvre deux jolis romans qui parlent, chacun à leur manière, de l’importance de croire en ses rêves…

Herman et Rosie pour la vie
de Gus Gordon (traduit par Dominique Boutel)
Gallimard Jeunesse
5,50 €, 140×195 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Sans papiers
d’Agnès de Lestrade
Bulles de Savon
8,50 €, 140×190 mm, 60 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Des souris et des hommes

Par 2 août 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on parle solidarité, amitié et espoir grâce à deux courts romans : La vie encore qui nous plonge au cœur de la Première Guerre mondiale et La petite souris et l’empereur de Chine qui nous emmène au plus profond de la Cité interdite…

On connaît tous la guerre de 14-18. Les tranchées, les hommes qui attendent le combat sous le froid et la pluie, les Noëls où les peuples se rassemblent et acceptent une trêve… On a lu des témoignages, des lettres, vu des fictions et des reportages… Mais qu’en pense-t-elle, elle, la Guerre ? Que pense-t-elle de ces soldats envoyés au front et de ces femmes et enfants obligés de continuer à vivre malgré l’horreur lointaine ? Et si la Guerre n’était que le fait des hommes ? Et si la Guerre n’attendait qu’une chose : la paix ?
Pari risqué et compliqué de parler de la guerre de 14-18 à de jeunes lecteurs. Et pourtant, grâce à un procédé narratif original, La vie encore remplit le contrat… et plus encore ! Car c’est la guerre elle-même qui se raconte dans son entièreté, sa monstruosité et son humanité. Tout y est décrit : le quotidien des soldats – musiciens, peintres – et de ceux restés à l’arrière : notamment les femmes et les enfants. C’est émouvant, bien écrit – une sorte de prose poétique – tandis que les illustrations de Zoé Thouron apportent un certain relief à ce petit roman original.
Un roman poétique et poignant sur la Première Guerre mondiale !

La Petite Souris et L'empereur de Chine couvertureHDPas facile d’être empereur de Chine. Encore moins quand on a 7 ans et que les grandes personnes vous empêchent de jouer avec les enfants de votre âge. Le petit Wang a bien du mal à assumer sa nouvelle fonction tout seul. Il s’ennuie ferme et commence à dépérir… Jusqu’au jour où une drôle de petite souris s’immisce dans sa vie. Une drôle de petite souris qui lui promet jouets et cadeaux si jamais une de ses dents tombe…
Présentée comme « la véritable histoire de la petite souris », La petite souris et l’empereur de Chine n’en reste pas moins une jolie histoire sur la force de l’amitié. Car c’est lorsque notre petite souris internationale apparaît dans la vie du jeune empereur que ce dernier va retrouver le goût de vivre. C’est drôle, touchant et amusant tandis que les délicates illustrations de Lilli English se marient parfaitement avec le texte de Pauline Jubert.
Un joli voyage au cœur de la Cité interdite et de la légende de la petite souris !

La vie encore
Texte de Thomas Scotto, illustré par Zoé Thouron
Éditions du Pourquoi pas ?
9,50 €, 150×190 mm, 55 pages, imprimé en France, 2014.
La petite souris et l’empereur de Chine
Texte de Pauline Jubert, illustré par Lilli English
Le Chineur
7,90 €, 145×190 mm, 32 pages, imprimé en Pologne, 2015.

You Might Also Like

Aller vers l’inconnu et découvrir le monde

Par 8 avril 2013 Livres Jeunesse

Comme souvent le lundi, deux albums coups de cœur. Deux livres qui parlent de dépasser les peurs, les a priori, la routine, d’aller plus loin que ce que là où on a l’habitude d’aller, découvrir le monde.

Un autre mondeC’est bien enfoui sous la terre que vivent les Obscuris, leur royaume est là, dans la pénombre. Seul un long puits les relie au reste du monde, et la seule lumière qu’ils connaissent c’est celle lointaine qu’ils voient par ce long tunnel. Une lumière qui effraie car on ne la comprend pas. Pourtant un soir d’orage une branche enflammée va tomber dans le puits et tout à coup les Obscuris vont voir, voir à quoi ils ressemblent et voir autour d’eux. Mais quand on n’a jamais vu, imaginez le choc ! Una utre mondePourtant l’un d’eux va oser toucher cette lumière et même avoir envie d’aller voir d’où elle vient…

Il est difficile de résumer cet album tellement il est riche, tellement les thèmes abordés sont nombreux… La peur tout d’abord, peur de l’autre, de l’inconnu, de ce qui est différent, et puis le rejet de cette différence, le goût de l’aventure, la solitude, le mensonge (dans lequel on s’enferme), l’espoir,… Un autre monde est surtout un petit bijou, tant sur le plan visuel que sur son histoire. Un album qui marque, qui touche dans lequel on peut voir tellement de choses, de métaphores sur notre monde. L’histoire est superbe et les illustrations (Frédéric Laurent, tout est dit…) sont renversantes. J’adore les messages transmis ici, la richesse de cet album. Un album à se procurer d’urgence !

Les listes de WallacePour Wallace la vie est simple, tout est noté ! Wallace fait des listes de tout, quel gain de temps ! Ses journées sont ainsi prévues à l’avance, comme tout est noté il suffit de suivre. Seulement un jour Wallace croise Albert, qui vient s’installer dans l’appartement d’à côté, Albert le salue mais répondre n’est pas sur sa liste ! Pour demain c’est noté, Wallace dira bonjour à Albert… mais si ce n’était que le début d’une suite d’imprévus ?

Les listes de Wallace est également un magnifique album sur le fait de dépasser ses habitudes, son petit confort et vivre de folles aventures (comme faire une soupe avec deux oignons quand il était écrit trois !). C’est aussi un superbe album sur l’amitié. C’est parce qu’il a maintenant un ami (voir liste n°14) que Wallace va accepter des choses insensées, qu’il va sortir de sa routine. C’est également un album sur la peur, c’est pour se rassurer que Wallace fait des listes. Vous l’aurez compris c’est ici aussi un album extrêmement riche, un album très fort, plein d’émotion et là aussi avec de très beaux messages sur le monde, les gens. Bref là également un album à se procurer d’urgence… votre banquier va me détester (et votre libraire m’adorer).

Quelques pas de plus :
Nous avons déjà chroniqué plusieurs (tous ?) livres de Frédéric Laurent (Momotarō, Monstres en ville, Les deux poissons et Fipopus et Gropopus) et deux livres d’Olof Landström (Quelle chance ! et La tototte).

Un autre monde
de Frédéric Laurent
Rêves bleus
15€, 240×320 mm, 36 pages, imprimé en Turquie, 2013
Les listes de Wallace
de Barbara Bottner et Gerald Kruglik (traduit par Rémi Stefani), illustré par Olof Landström
Casterman dans la collection Les albums Casterman
13,95€, 222×287 mm, 30 pages, imprimé en Slovénie, 2011.


A part ça ?

Le sélection du prix des incos 2012-2013 a été révélée (plusieurs albums qu’on a adoré y figurent) et Hérisson nous la donne sur son blog.

Gabriel

You Might Also Like

Un petit caillou bleu et un futur grand méchant loup

Par 5 mars 2012 Livres Jeunesse

Connaissez-vous Anne-Gaëlle Balpe ?

Bonhomme a trouvé un caillou bleu, il se promène avec et tous les animaux qu’il croise lui conseillent de s’en débarrasser. Tous pensent la même chose, il l’encombre et il n’en fera rien. Lui est persuadé que ce caillou aura son utilité.

Cette belle histoire d’Anne-Gaëlle Balpe est extrêmement douce et poétique. Bonhomme va prouver qu’une chose inutile en apparence, qui ne présente pas d’intérêt ludique ou pratique ne l’est pas forcément pour tout le monde. Les répétitions des personnages enchanteront les enfants (tous les conseils des animaux sont formulés de la même manière et à tous Bonhomme répond la même chose) et la beauté du texte séduira les parents. Les illustrations d’Ève Tharlet sont elles aussi très belles et très douces. Ce album est absolument magnifique et je suis tombé sous son charme. On a envie aussi de trouver un petit caillou bleu et de chercher à qui il sera utile.
Minedition vous permet de lire le livre en ligne avant de l’acheter : http://www.minedition.com/fr/book/185

Quand je serai grand, je serai grand méchant loup, c’est ce qu’a décidé un petit garçon, mais attention un grand méchant loup malin, pas comme celui des contes ! Pas besoin de souffler sur une maison de paille quand on peut y mettre le feu par exemple. Et il en a des idées !

Ici Anne-Gaëlle Balpe signe un album très drôle, bourré de clins d’œils à d’autres contes (ça a amusé ma fille de les deviner). Les illustrations d’Emilia Conesa ajoutent encore plus d’humour à l’histoire. Le tout donne un très bel album (grand format, papier épais, grandes illustrations,… les éditions Winioux que je ne connaissais pas ont fait un beau boulot !) pour le plus grand plaisir des enfants et celui des parents. À raconter à haute voix c’est un pur délice.

Anne-Gaëlle Balpe excelle autant dans le conte poétique que dans le conte drôle et dans ces deux albums elle a su accompagner ses textes de très bons illustrateur et les sortir chez des éditeurs peu connus mais qui font un très beau travail d’édition. Je ne connaissais cette auteure qu’à travers le très bon roman Noël en juillet co-signé avec Séverine Vidal et Sandrine Beau, je découvre ici qu’elle sait aussi parfaitement écrire pour les plus petits. (à noter qu’Alexandra vous avait parlé de Les potions de Papi-guérit-tout, son premier roman). Rappelons également qu’elle vient de sortir, avec 6 autres auteurs dont toujours Séverine Vidal et Sandrine Beau, On n’a rien vu venir dont je vous parlais vendredi.

Bonhomme et le caillou bleu
d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Ève Tharlet
Minedition
14€
Quand je serai grand je serai grand méchant loup
d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Emilia Conesa
Winioux
15€

——————————————————————————————————————————-

A part ça ?

Si vous êtes dans le coin de Saint-Germain-lès-Arpajon (91), à partir de demain et jusque dimanche se tient un salon du livre jeunesse ! Des expo, des dédicaces avec des invités de grand talent comme Antoine Guilloppé, Chun-Liang YEH, Émile Jadoul, Anthony Browne… Si vous voulez en savoir plus : leur site internet.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange