La mare aux mots
Parcourir le tag

Félicity Brooks

Parler avec ses mains et découvrir son corps

Par 2 février 2013 Livres pour les parents

Mon imagier de la langue des signes françaiseLa langue des signes française est au départ un moyen de communication pour les personnes sourdes ou atteintes d’un handicap sévère de la communication. Mais depuis quelques années, elle se démocratise. Certains parents utilisent les signes avec leurs très jeunes enfants qui ne parlent pas encore, pour leur permettre de s’exprimer différemment. Mais de toute manière, Mon imagier de la langue des signes française d’Olivier Marchal et Thomas Tessier, est si bien fait et agréable à consulter que même si on n’utilise pas les signes au quotidien, on peut y trouver son bonheur !

En effet, ce beau guide à la couverture matelassée propose de faire découvrir aux enfants quelques dizaines de signes utiles dans la vie quotidienne. Très bien illustré, avec de belles couleurs et surtout des schémas et images très clairs, on s’amuse à reproduire pas à pas les configurations des mains. C’est ludique, coloré et vraiment clair et c’est à mon avis une valeur sûre si on est amené à devoir pratiquer la langue des signes pour soi ou pour communiquer avec un membre de son entourage sourd, mais aussi une source de jeux amusants pour tous les enfants (qui n’a jamais essayé de discuter en code secret avec ses copains ?). Parler avec son corps, c’est quand même assez fort !

découvre corpsEn parlant de corps, voyons voir de plus près de quoi il est composé ! Je découvre… Mon corps est un petit imagier cartonné et carré pour les tout-petits conçu par Felicity Brooks. Il est vraiment bien conçu. Non seulement on explore les différentes parties du corps (des personnages les désignent sur eux-même et je trouve cela plus esthétique et sympathique que des dessins de « morceaux de corps » comme on en trouve parfois), mais en plus, on découvre tout ce que cette formidable machine est capable de faire (porter, sauter, courir… ), les 5 sens, et les vêtements. Les illustrations de Rosalinde Bonnet sont tout en rondeurs, très douces, mais aussi toutes simples pour que ça reste clair pour les petits lecteurs.

A l’âge où les enfants découvrent leur corps et celui des autres, ils devraient beaucoup aimer observer tous ses petits personnages, les étudier, et se comparer.

Quelques pas de plus…
Retrouvez la chronique d’un autre livre de Felicity Brooks, A l’école.
Sur le forum, une discussion à propos de la langue des signes pour les jeunes enfants.

Mon imagier de la langue des signes française
d’Olivier Marchal illustré par Thomas Tessier
Circonflexe, CNED
12,50 €, 217 x 219 mm, 42 pages, imprimé en Asie, 2012
Je découvre…Mon corps
de Felicity Brooks illustré par Rosalinde Bonnet, traduit par Louise Terralis
Usborne
6,30 €, 170 x 150 mm, 12 pages, imprimé en Chine. 2013

A part ça ?

Si vous n’avez pas peur des oiseaux, admirez ce ballet. Pour ma part, j’ai toujours été fascinée par ces véritables chorégraphies.

A bird ballet | Short Film from Neels CASTILLON on Vimeo.

You Might Also Like

Des livres ludiques sur l’école et la rentrée scolaire

Par 31 août 2012 Livres Jeunesse

Après les histoires sur l’école et la rentrée vendredi dernier (et les livres pour les plus grands lundi), voici aujourd’hui les livres de jeux, imagiers, loisirs créatifs… sur ce sujet. Un bon moyen de dédramatiser tout ça et d’apprendre à mieux connaître ce lieu que les enfants vont fréquenter souvent.

On commence avec un kididoc Vive l’école ! Si vous connaissez les Kididoc vous le savez, cette série de livres/documentaires est toujours bien faite et celui-ci ne déroge pas à la règle. On va donc suivre la journée des jeunes écoliers, de l’arrivée le matin à l’heure du départ en passant par la cantine ou la sieste. Je le trouve vraiment très bien fait à tout niveau : l’objet déjà est très sympa pour les enfants avec ses matières à toucher, ses multiples fenêtres à ouvrir,… mais le fond aussi : le fait qu’on voit autant des papas que des mamans qui viennent chercher ou déposer les enfants par exemple (c’est si rare dans la littérature jeunesse qu’il faut le signaler !), la journée des enfants présentée ici est vraiment telle qu’elle est dans les écoles, pas caricaturée ou fantasmée. Un très bon album, très ludique qui va permettre d’expliquer aux enfants ce qu’ils vont vivre tout en les faisant participer à la découverte (ils vont adorer faire coulisser la trottinette ou ouvrir la porte des toilettes !).

Vous connaissez Bali ? Ma fille adore ce petit chien aux oreilles bleues. Ici on nous propose de découvrir, grâce à un imagier, sa journée à l’école. Chaque moment de la journée (l’arrivée à l’école, le coin regroupement, la récréation,…) est présenté sur une double page avec quelques phrases genre comptine puis plusieurs mots, en lien avec la double page, sont proposés sous forme d’imagiers. C’est plutôt bien fait même si je regrette ici, contrairement au précédent, qu’on parle de « l’heure des mamans » (et on voit des papas d’ailleurs…). L’objet est joli, petit format, couverture en carton épais. C’est certain que les enfants vont adorer montrer les images-mots (plus de 100) pour vous parler de qu’il a dans leur école.

Autre personnage récurent dont les enfants raffolent… T’choupi ! Nathan sort un cartable avec à l’intérieur 3 petits albums T’choupi à l’école (histoire avec certains mots illustrés pour lire avec les enfants), T’choupi reconnaît les nombres  et T’choupi reconnaît les lettres  (deux petits albums pour aborder les chiffres et les lettres). Alors si vous suivez le blog vous savez peut-être que moi et T’choupi ce n’est pas le grand amour… mais les enfants qui aiment ce petit… quoi d’ailleurs ? pingouin ? bref… seront heureux de le voir, lui aussi dans le cadre de l’école et seront tout fiers d’exhiber leur petit cartable T’choupi.

Et un abécédaire sur le thème de l’école ? C’est ce que nous proposent Coralie Saudo et Mayana Itoïz. A est un jeune écolier qui va nous présenter ses 25 camarades. Il nous présente donc B, puis C,… chaque présentation sera prétexte à utiliser au maximum la lettre et l’illustration accompagnant le texte va montrer un tas d’objet commençant par cette lettre. Des abécédaires il y en a des tas mais celui-ci avec son histoire d’élèves d’une même classe, chacun avec son caractère est plutôt original. Il est également particulièrement joli : grand format, papier épais et surtout de belles illustrations pleines de détails. C’est vraiment un grand album plein de charme.

Comptines d’écoliers propose lui 10 petites comptines sur le thème de l’école avec des textes à trous (certains mots sont remplacés par des dessins, ce qui permet de lire avec les enfants). Un petit bonhomme sur un encrier, Bonjour maîtresse, Enfin je vais à l’école,… des petites comptines plutôt mignonnettes pour mettre du rythme dans cette rentrée. Les illustrations signées Charlie Pop sont pleines de charme, un petit album très sympa.

Dans Drôle de journée à l’école on va aussi parler des moments-clés (dix au total) qui composent la journée des jeunes écoliers : l’arrivée à l’école, le jeu, la récré, la peinture, la cantine,… mais ici on va aussi jouer ! En effet le but est de trouver 10 différences entre des planches d’apparence identiques  (je ne vais pas vous faire découvrir le jeu des différences !). L’album est très beau, les illustrations en pâte à modeler pleine page sont vraiment jolies, le papier est épais et le fait que le livre soit à spirale le rend pratique, on peut vraiment l’ouvrir pour chercher les différences, c’est confortable pour les enfants, ça tient ouvert. Bref un livre aussi ludique qu’esthétique où les enfants reconnaîtront les scènes de leur quotidien.

On reste dans les albums pour jouer avec Suis la ligne à l’école. En suivant une ligne qui parcours tout le livre, page après page, on va faire travailler le sens de l’observation, tester les connaissances, compter, réfléchir,… tout en visitant l’école. Trouver de quoi parle un livre ouvert dans la bibliothèque, retrouver une casquette dans la cour, dire quels sont les animaux qui vivent dans une ferme dans l’atelier nature ou désigner ce qu’on aime manger parmi les aliments présents à la cantine. Au total 12 grandes planches avec chaque fois 3 questions. Un très bel album au graphisme qui m’a fait penser aux vieilles pubs américaines, esthétique et ludique.

On finit avec des autocollants ? C’est ce que nous propose À l’école de chez Usborne.  Ici on va devoir replacer les affaires dans le sac de Paul, remettre les couleurs à leur place sur le tableau ou remettre les costumes des enfants qui jouent une pièce déguisée. Bref on est surtout dans le côté ludique ici, et manuel bien-sûr. Petit bémol, les autocollants ne sont pas évident à décoller pour les petites mains, il faut être avec eux. Mais bref ici on joue avec l’école. Les enfants, souvent, adorent les autocollants.

Quelques pas de plus…
Deux autres livres-jeux sur l’école, Cherche et trouve les P’tits monstres à l’école, illustré par Lerouge que Marianne avait chroniqué et L’école Maternelle illustré par Charlie Pop que j’avais moi même chroniqué.
Tous les livres sur le sujet de l’école sont récapitulés dans une de nos fiches thématiques.

Vive l’école !
illustré par Marion Piffaretti
Nathan dans la collection Kididoc.
9,90€, 195×195 mm, 14 pages, imprimé en Chine
L’imagier de Bali, Une journée à l’école
de Magdalena, illustré par Laurent Richard
Père Castor
8€, 180×210 mm, 48 pages, imprimé en France
T’choupi Mon premier cartable
de Thierry Courtin
Nathan
16,95€, 155×160 mm,24 et 32 pages, imprimé en Asie et cartable fabriqué en Chine
Ma classe de A à Z
de Coralie Saudo, illustré par Mayana Itoïz
Les p’tits Bérets dans la collection Sur la pointe des pieds
14,90€, 230×300 mm, 40 pages, imprimé en France
Comptines d’écoliers
illustré par Charlie Pop
Éditions Lito dans la collection Comptines à lire à deux
3,50€, 150×190 mm, 28 pages, imprimé en Union Européenne
Drôle de journée à l’école !
d’Éric Parizeau et Dominique Philion
Millepages
13,50€, 220x320mm, 24 pages, imprimé en Chine
Suis la ligne à l’école
de Laura Ljungkvist
Circonflexe dans la collection Aux couleurs du monde
13€, 240×290 mm, 32 pages, imprimé en Asie
À l’école
de Félicity Brooks (traduit par Déborah Cixous), illustré par Stéphanie Jones
Usborne dans la collection autocollants Usborne
4,95€, 216×276 mm, 16 pages + 8 pages d’autocollants, imprimé en Malaisie

A part ça ?

Le ministère de l’Éducation nationale a publié une liste de recommandations de lecture pour les collégiens. Au total plus de 300 titres de littérature jeunesse. Une liste qui s’adresse aux parents, enseignants, bibliothécaires etc. Pour la consulter c’est ici.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange