La mare aux mots
Parcourir le tag

folioscope

Changer de vie

Par 23 novembre 2012 Livres Jeunesse

« Je ne veux plus être loup », voici ce que déclare un jour un loup. Il a quitté la meute et cherche où aller, il voudrait être tout autre, pourquoi pas un coq pour avoir plus de couleur ou un poisson pour ne plus courir à s’en écorcher les pattes ? Retrouvera-t-il Le goût d’être loup ?

Très beau petit livre de la collection Mouchoir de poche chez Motus, signé Catherine Leblanc. Elle nous parle ici, avec beaucoup de délicatesse, de poésie, du moment où l’on voudrait être tout autre, jusqu’à remarquer qu’on est ce que l’on est, qu’on est bien comme ça, qu’un loup ne sera jamais un escargot ou un hérisson… et c’est tant mieux. Comme toujours dans cette collection, c’est l’auteur qui illustre lui-même le livre et là aussi beaucoup de sensibilité et de poésie dans les illustrations de Catherine Leblanc à base de dessins et de calligrammes. Un petit livre esthétique, poétique écrit par une vraie plume de la littérature jeunesse.

Assez ! devant son bol le petit garçon tempête, il ne veut plus boire du lait au goût de pistache, il voudrait du vrai lait de vache, la vache, quant à elle, rouspète car elle voudrait voir passer un vrai train, le train, lui, ne veut plus tourner en rond…

Ici encore, personne n’est heureux de ce qu’il a et voudrait être tout autre… ou alors c’est ce qu’imagine ce petit garçon devant son bol… On parle aussi ici de l’imaginaire des enfants (parfois très développé quand il s’agit de prendre le petit déjeuner avant d’aller à l’école…). Dans la même collection que le précédent, Michel Boucher a illustré son texte par un petit garçon qui voit passer tous ces plaintifs devant son bol, lui ne bouge pas, seule sa bouche bouge (d’ailleurs le livre peut être utilisé comme folioscope). Là encore un livre poétique et esthétique.

Parce qu’il est surmené, un directeur doit se reposer, ordre du médecin. Voilà donc cet homme, habillé de son costume, à la mer, lui qui n’est jamais parti en vacances. Là il rencontre un pêcheur qui chaque jour part à la pêche une heure et revient chaque jour avec deux poissons. Le directeur lui conseille d’y rester toute la journée et revenir avec plus de poissons et ainsi devenir riche.

J’ai tout simplement adoré ce petit album au graphisme un peu rétro et à l’histoire pleine de sens (inspirée d’un conte mexicain). Le riche industriel propose une vie au pêcheur qui tient à sa vision personnelle de la vie (en gros travailler plus pour gagner plus), le pêcheur, lui, ne voit pas l’intérêt de s’enrichir si c’est pour se tuer à la tâche et voit des richesses plus importants que les richesses pécuniaires. L’album est extrêmement esthétique et l’histoire parlera autant aux enfants qu’aux parents.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué…
– d’autres livres de Catherine Leblanc : Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu et Ah ! Si j’étais président ! (Retrouvez également notre interview de Catherine Leblanc)
– d’autres livres de Michel Boucher : Paul-la-Toupie et J’aime plus les animaux
– un autre livre de Frédéric Laurent : Fipopus et Gropopus
– d’autres livres de la collection Mouchoir de Poche : Une petite heure perdue, de Nathalie Hense et Je suis venu tout seul de Nicole Dedonder.

Le goût d’être un loup
de Catherine Leblanc
Motus dans la collection Mouchoir de poche
4,50€, 105×150 mm, 32 pages, imprimé en France
J’en ai assez !
de Michel Boucher
Motus dans la collection Mouchoir de poche
4,50€, 105×150 mm, 32 pages, imprimé en France
Les Deux Poissons
de Frédéric Laurent
Éditions D’Orbestier dans la collection Rêves bleus
10€, 145×210 mm, 40 pages, imprimé en France sur papier issu des forêts gérées durablement.

A part ça ?

Puisque je parle de folioscope dans l’article… un joli site avec des vidéos etc : http://www.flipbook.info

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange