La mare aux mots
Parcourir le tag

Françoise Jay

Rêves et imagination

Par 13 novembre 2014 Livres Jeunesse

Wakanda et les rêves volésWakanda est une petite Indienne. Dans sa tribu, les enfants ne rêvent plus, alors quand Wakanda écoute Chenoa, une enfant d’une autre tribu, raconter ses rêves, elle l’envie. Wakanda aimerait savoir rêver. Chenoa dit que c’est la lune qui envoie les rêves alors Wakanda supplie la lune, mais la lune ne l’entend pas. La petite Indienne grimpe sur le totem, de là-haut l’astre de la nuit l’entendra peut-être… Mais la lune est toujours hors de portée. Elle va donc tenter de monter au sommet du plus grand arbre de la forêt et voler sur le dos d’un aigle, mais rien n’y fera, la lune est toujours trop loin. Mais la belle Nokomis qui connaît les plantes va lui apprendre que la lune n’y est pour rien dans la disparition des rêves des enfants…
Wakanda et les rêves volés est un magnifique conte indien avec de la sorcellerie, des animaux qui aident les hommes, des plantes utiles… Le genre d’histoire qui enchante les parents comme les enfants. Les illustrations de Frédérick Mansot sont chaudes et envoûtantes.
Un très beau conte indien magnifiquement illustré.

bonne nuit LounaQuand il est l’heure d’aller au lit, Louna traîne des pieds. Pourtant à peine la porte fermée, Louna suit un papillon et s’envole dans les nuages ! Louna va marcher sur un arc-en-ciel et même accrocher des étoiles, finalement aller se coucher ce n’est pas si mal.
Bonne nuit Louna ! est un album sans texte. Ici, on suit une petite fille qui a plongé dans le sommeil… mais rêve-t-elle vraiment ? À la fin de l’album, le lecteur pourra se poser la question !
Un très bel album sans texte pour parler du rêve aux plus jeunes.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Il Tout au bordaime moutonner au bord de son lit, s’hiverneiger l’hiver ou encore graniter au bord de la mer. Il lui arrive aussi de s’ennuyoter et même de s’enlarmer.
Tout au bord est un album inclassable, au texte assez étrange et aux illustrations absolument superbes. Rien que la couverture donne envie de l’ouvrir et l’intérieur de ne nous déçoit pas. Chaque page est un régal !
Un magnifique album aux illustrations à tomber par terre.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Françoise Jay (Lune noire et marée basse et Rosadèle et le jardinier), de Frédérick Mansot (Ma famille recomposée et Les parents se séparent) et d’Agnès de Lestrade (Mon cher petit cœur, Le voyage de Mamily, Pourquoi les chiens n’aiment-ils pas les chats ?, Les cocottes à histoires, Bon anniversaire, Gaston !, Les pendules de Dana et Les baisers de Cornélius).

Wakanda et les rêves volés
Texte de Françoise Jay, illustré par Frédérick Mansot
Gallimard Jeunesse Giboulées
16 €, 240×300 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Bonne nuit Louna !
de Helena Perez Garcia
Les petites bulles éditions
14 €, 215×223 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2014.
Tout au bord
Texte d’Agnès de Lestrade, illustré par Valeria Docampo
Alice Jeunesse
14 €, 247×249 mm, 34 pages, imprimé en Turquie, 2014.

You Might Also Like

Vagues d’émotion

Par 21 juillet 2012 Livres Jeunesse

Un nouvel élève un peu perdu, Jules, et une adolescente un peu revêche, Margot. Ce sont les deux protagonistes de Lune noire et marée basse, un roman pour ado de Françoise Jay. Jules vit dans une famille unie et se débrouille plutôt bien au collège alors que Margot semble fragile sous ses grands airs, subit plus qu’autre chose sa vie d’élève, et traîne derrière elle quelques casseroles. Ces deux-là ne sont a priori pas faits pour s’entendre, tout démarre mal, c’est le moins qu’on puisse dire. C’est finalement l’océan qui va les réunir : une régate, un travail d’équipe, des couchers de soleil, des promenades en bord de mer, et de fil en aiguille, une complicité s’installe… Finalement, ils seront là l’un pour l’autre.
Voilà une histoire plutôt simple en apparence : une traditionnelle rencontre entre deux ados que tout oppose ou presque. Mais Françoise Jay, une nouvelle fois, arrive à sortir des clichés traditionnels, par la qualité de son récit. Elle décrit décidément très bien le monde de la mer, et les relations familiales ou amicales compliquées. On devine parfois la suite des événements, et tout d’un coup, on est surpris ou attendri par un rebondissement ! On se laisse emporter progressivement par les émotions des deux personnages, et au cœur de l’été je trouve que cette ambiance océanique pleine d’embruns est parfaite !

Quelques pas de plus…
Pure coïncidence, je vous ai parlé il y a peu de Rosadèle et le jardinier, de Françoise Jay également. Là aussi, on retrouve l’océan et l’adolescence tourmentée.

Lune noire et marée basse
de Françoise Jay
Magnard dans la collection Tipik Junior
7 €, 190x130x5, 143 pages, imprimé en France

A part ça ?

En vacances sur le littoral breton ? Le Festival Place aux Mômes propose plus de 100 spectacles dans 17 villes bretonnes jusqu’au 25 Août ! Plus d’informations sur le site de Sensations Bretagne.

Marianne

 

You Might Also Like

Roses et Oranges

Par 26 juin 2012 Livres Jeunesse

Deux belles histoires de la collection Les Romans des éditions Gulf Stream.

Rosadèle (prénom que je n’avais jamais lu nulle part) est une jeune adolescente comme il en existe tant. Ses résultats scolaires préoccupent sa maman, et celle-ci tente de soigner le mal par le mal en lui infligeant chaque jour des heures et des heures de soutien scolaire. Rosadèle a beau habiter une belle maison en bord de mer, elle étouffe. Un jour, Hugo arrive. C’est le nouveau jardinier de la propriété. Un vieux monsieur secret, amoureux des fleurs et des couleurs. Et avec lui, l’horizon se dégage, tout doucement, malgré les péripéties de l’été. Elle trouve là un soutien, une force, une confiance qu’elle n’avait jamais connues.
Françoise Jay (dont je vous reparlerai bientôt) nous présente là une histoire pleine de sensibilité. On sent facilement le parfum du sel et des pins, et on imagine les couleurs qui s’offrent aux yeux de nos deux héros. J’aime bien les romans qui traitent du quotidien et de rencontres simples. Nul besoin d’aventures rocambolesques pour passer un bon moment ! Et pour autant, on ne s’ennuie pas, ça ne traîne pas !
De quoi redonner espoir à bon nombre de jeunes ados pour qui l’arrivée des vacances est un vrai soulagement. Rosadèle et le Jardinier est une parfaite lecture d’été !

Avec Un kilo d’oranges, Roselyne Morel aborde un thème délicat : la mort d’un parent quand on est adolescent. En l’occurrence, Alice sait sa maman très malade, et se prépare doucement à son décès. Quand cela arrive, en plein cœur de l’été, le chamboulement n’en est pas moins grand : pour elle bien sûr, qui est encore une petite fille, mais aussi pour son père, qui est complètement terrassé. Tellement qu’il va falloir qu’Alice prenne un peu le relais de temps en temps. Elle grandit vite, très vite durant cet été. Puis, tout doucement, la vie reprend avec la rentrée au collège. Joies, peines, moments plus difficiles que d’autres, mais la vie quand même, avec son lot de surprises.
J’ai lu d’une traite ce court roman, et ai eu plus d’une fois la gorge serrée. Dans le même temps, on ne tombe jamais dans le pathos larmoyant, et on sent toujours l’espoir tout proche ! C’est délicat et sensible, et ça me donne envie de lire d’autres romans de Roselyne Morel.

Quelques pas de plus…
D’autres romans sur la mort et le deuil : On n’est pas des oiseaux, Les petites marées, Adieu Benjamin, Je suis venu tour seul,… et des albums dans la fiche thématique sur la mort.

Rosadèle et le jardinier
de Françoise Jay
Gulf Stream dans la collection Les Romans
6,50 €, 125 pages, imprimé en Italie
Un kilo d’oranges
de Roselyne Morel
Gulf Stream dans la collection Les Romans.
6,50 €, 72 pages, imprimé en Italie

A part ça ?

En attendant de le visiter pour de vrai, ou pour en redécouvrir les moindres recoins, parcourez le site du Grand Versailles Numérique : visite virtuelle, évolution de 1620 à 2012, plan interactif,…

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange