La mare aux mots
Parcourir le tag

Françoise Kerisel

« Alors l’arbre se mit à pleurer »

Par 29 octobre 2011 Livres Jeunesse

On ne vous parle pas assez de livres pour les plus grands. Disons le clairement c’est plus long à lire et comme ce n’est pas ce que je lis à ma fille, j’en lis plus rarement ! Mais j’en ai lu 3 sortis chez L’Harmattan, un qui est intéressant pour des enfants qui connaissent la triste situation d’avoir un proche en prison et deux qui m’ont fait faire un beau voyage.

Cher cousin derrière les barreaux est un petit roman qui raconte l’histoire de Thomas, 12 ans dont le cousin qu’il idolâtre est emprisonné suite à une bagarre qui a mal tourné. Le récit est entrecoupé de lettres de Thomas à Alexis, son cousin. Ce roman pour ado est très touchant car il parle de la déception que l’on rencontre forcément à l’adolescence face aux erreurs de ceux qu’on met sur un piédestal, quand on se rend compte que nos modèles ne sont pas infaillibles. C’est aussi un roman dans lequel pourront s’identifier les pré-ados qui ont une personne de leur entourage en prison.

Extraits ici.

Ce sont trois contes du Fouta Djalon (massif montagneux de Guinée) qui sont regroupés dans Barowal le cheval sacré. Le premier, celui qui donne son titre au livre raconte l’histoire d’un roi Bambara passionné de chevaux qui va tout faire pour acquérir Barowal, un cheval que son propriétaire ne veut pas céder. Jusqu’où peut-on aller pour posséder ce que l’on veut quand on est un roi orgueilleux qui ne supporte pas l’échec, il va le découvrir… à ses dépends. La deuxième histoire est celle de deux amis inséparables, Ardo qui est prince et Salifou qui est forgeron. Leur amitié très forte va les sauver chacun leur tour. La troisième, celle que j’ai trouvé la plus belle, parle de Dienaba et Madou, qui vivent une très belle histoire d’amour depuis tout petits, personne ne prenant cette histoire d’enfants au sérieux, mais un jour le père de Dienaba, comprenant que sa fille est vraiment amoureuse, va lui interdire de revoir Madou. Les amoureux ne se laisseront pas faire.

C’est un beau voyage que l’on fait grâce à Oumar Abderrahmane DIALLO, avec ses jolis contes pour les grands. Il nous parle de fidélité et d’engagement, d’amour et d’amitié, de « petits » qui luttent contre les « plus grands. ».. des thèmes universels. Les textes sont très beaux, on les lit avec un grand plaisir.

Extraits ici.

Dix petits contes précieux sur quelques pierres de Madagascar est aussi l’occasion de faire un joli voyage. Dix petits textes très différents, sous formes de contes, de récit de voyage ou même de poème, tous ont pour point de départ une pierre. Un petit homme ailé dans un morceau d’Ambre (d’après moi la plus belle histoire), une pierre qui s’ouvre en deux à chaque pleine lune pour dévoiler un intérieur des plus fabuleux, des pierres qui disent l’avenir, une expéditrice qui va se retrouver dans une magnifique grotte en améthyste,… C’est très poétique, très beau. Les pierres sont souvent juste un prétexte, mais une belle occasion de nous raconter une histoire merveilleuse.

Extraits ici.

Cher cousin derrière les barreaux de Françoise Kerisel illustré par Igor Mekhtiev
Jeunesse L’Harmattan
8,50€
Public : lecteurs confirmés

Barowal le cheval sacré d’Oumar Abderrahmane DIALLO
L’Harmattan, dans la collection La légende des mondes
10,50€
Public : Lecteurs confirmés (70 pages sans illustrations)

Dix petits contes précieux sur quelques pierres de Madagascar de Chantal Serrière
L’Harmattan.
8€
Public : Lecteurs confirmés

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Connaissez-vous Batifolire ? Aurélie, bibliothécaire, vous parle sur son blog de ses coups de cœurs littéraire. On vous conseille d’aller y faire un tour et d’adhérer à sa page facebook !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange