La mare aux mots
Parcourir le tag

Francophonie

La chronique numérique : histoires pour s’endormir

Par 3 mai 2015 Livres numériques, Numérique

Le marchand de sable va passer, il est temps de franchir la porte du royaume des rêves, bonne nuit… Aujourd’hui, deux petits livres numériques à lire le soir pour nous accompagner dans ce long voyage.

Et si la nuitLe premier, Et si la nuit…, est un ebook enrichi d’Adèle Pedrola illustré par Douglace, et réalisé par l’Apprimerie.
La nuit tombe sur la ville, il est temps d’aller au lit. Tout se fait silencieux, on se prépare : on installe les doudous qui vont veiller sur notre sommeil ; on se brosse les dents et on n’oublie pas le verre d’eau à portée de main, au cas où ; enfoui sous la couette, on compte les moutons et nous voilà embarqués jusqu’au petit matin. Voici le monde de la réalité, avec ses petits rituels du soir. Mais derrière le miroir, les choses prennent une autre forme : les étoiles murmurent, les doudous se font agents secrets, indiens Et si la nuitou pirates, les réverbères se transforment en fleurs géantes, la sonnerie du réveil devient le « bzzz bzzz » des abeilles qui préparent le miel pour le petit-déjeuner. Et si la nuit… se présente comme un livre d’une dizaine de pages, délicatement animées. À chaque page, le texte offre un mot passerelle, en couleur ou plus gras, « vent » ou « étoile », sur lequel le lecteur peut cliquer pour naviguer entre réalité et imaginaire.
Jusqu’à présent spécialisée dans les adaptations de classiques littéraires, L’Apprimerie nous offre ici son premier livre Et si la nuitinédit. Elle reste ici fidèle à sa volonté de proposer une expérience de lecture immersive, en explorant de nouvelles pistes de réflexion sur le lien entre texte et illustrations. Une fois de plus, le résultat est formidable. L’univers sonore créé par Emmanuel Seguin est doux et léger ; il invite à la rêverie et accompagne délicieusement les illustrations de Douglace, très graphiques, toutes en rondeur et aux coloris francs. Il faut aussi noter le travail formidable mené sur la typographie. Tout y est élégant, délicat, intelligent et inventif. Décidément, L’Apprimerie est un « laboratoire éditorial » qui déménage !
Bande-annonce :

Bonne nuit cirqueBonne nuit cirque est la suite de Bonne nuit, berceuse numérique du même éditeur, Fox and Sheep. Dans le premier opus, on souhaitait bonne nuit aux animaux de la ferme ; ici c’est au tour des animaux du cirque.
Nous voilà donc transportés dans un cirque. La nuit tombe et la petite chouette se prépare à aller se coucher. Tout à coup retentit un barrissement d’éléphant. Nous voici transportés dans un cirque. Les animaux aussi ont sommeil. Chacun se trouve dans sa maison et il faut leur éteindre la lumière. Il est temps de se coucher : finis les tours de magie pour le lapin, les espiègleries de l’ours dans sa roulotte, les jongleries duBonne nuit cirque serpent, les acrobaties du l’éléphant, les clowneries des puces sauteuses, les jeux de ballon du phoque, et les facéties du lion. Dans chaque maison, on éteint la lumière pour que les animaux puissent s’endormir. Puis c’est le tour de la chouette. Et le nôtre enfin. Deux modes d’utilisation sont possibles : la lecture automatique (l’appli se transforme alors en petit dessin animé), ou bien le mode jeu (dans lequel c’est au lecteur d’éteindre les lumières). On peut aussi choisir la saison : nuit d’été ou nuit d’hiver sous la neige (et c’est vraiment joli !).
Bonne nuit cirqueBonne nuit cirque est une jolie appli, toute simple et douce, au graphisme réussi. On peut lui reprocher d’être un peu courte, surtout si on ne télécharge pas les animaux supplémentaires disponibles en achats in-app (1,99 € pour trois animaux, le singe, le poisson et le cochon), mais elle s’adresse en priorité aux tout-petits.

Et si la nuit…
Texte d’Adèle Pedrola, illustrations de Douglace, création sonore d’Emmanuel Seguin, conté par Patrick Mancini
L’Apprimerie
Prix constaté : 6,99 € (Apple et Cartealire).
Bonne nuit cirque
de Heidi Wittlinger
Fox and Sheep
Prix constaté : 2,99 € (Apple).

À part ça ?

Conte moiN’hésitez pas à télécharger ici Conte-moi, une petite appli gratuite issue d’une collaboration entre Tralalère et l’association Deci-delà, qui réunit cinquante contes francophones traditionnels. Ici, pas d’enrichissement ou d’interactivité. Les contes ont été collectés sur place par des associations locales — cinq pays sont représentés, Mali, la Mauritanie, le Sénégal, Haïti et le Maroc — et sont lus par des conteurs, en français et en langue vernaculaire (wolof, arabe, bambara, etc.). Chaque conte est illustré d’un dessin réalisé par un artiste du pays d’origine. On peut choisir les contes par pays, par titre, au hasard ou bien encore écouter (ou lire) le conte de la semaine. Simplissime mais vraiment chouette. Cette appli fait partie d’un projet plus vaste de valorisation du patrimoine oral francophone. Dix de ces contes ont ainsi donné lieu à une série de films d’animation (en partenariat avec TV5 Monde), visibles ici, et quatre à des adaptations en livres cd publiés par les Éditions des Braques (La Fourmi et le Roi Salomon chroniqué ici, La Princesse orgueilleuse chroniqué , Les Moitiés, et Le Garçon aux grandes oreilles chroniqué ici).

Erica

You Might Also Like

Paris, France.

Par 5 octobre 2014 Livres Jeunesse

Paris en pyjamaramaParis, en pyjamarama ça vous dit ? Commençons par le commencement, vous ne connaissez peut-être pas cette super série : les livres en pyjamarama (il y a déjà eu New York en pyjamarama, Lunapark en pyjamarama, Moi en pyjamarama et Mes robots en pyjamarama) sont des ouvrages qui utilisent la méthode de l’ombro-cinéma (une très ancienne technique d’animation, comme le dit le communiqué de presse). Ils contiennent une feuille plastique sur laquelle sont imprimées des lignes noires et en la passant sur les pages des livres on voit des animations… Je sens que ce n’est pas clair, alors je vous propose de découvrir le principe dans cette vidéo :

Autant vous dire que les enfants trouvent ça complètement magique (et pour le coup, je suis moi-même un enfant).
Notre héros va donc visiter cette fois-ci Paris en pyjama (car après s’être couché, il s’envole en repensant à sa journée). Il revoit les feux d’artifice qui éclatent au-dessus de la Tour Eiffel, la circulation autour de la place de l’Étoile, les passants qui grouillent à Beaubourg devant les fontaines qui s’animent, les métros qui se croisent, les néons au Moulin Rouge qui clignotent… Les yeux se régalent !
Quel bonheur de visiter ce Paris qui bouge de partout grâce au système ingénieux proposé !
Un nouveau numéro d’une série très originale qui fait le bonheur de tous ceux qui aiment rêver, qu’ils soient adultes ou enfants…

C’estParis la nuit la nuit que Paris est la plus belle, les lumières illuminent les monuments, à Montmartre on fait la fête, le feu d’artifice au-dessus de la Tour Eiffel éclaire les alentours.
Là encore, Paris la nuit est un livre original puisqu’ici tout est illuminé. Deux diodes placées dans le livre (qui peuvent s’éteindre) éclairent quatre diaporamas en 3D qui fourmillent de détails.
Un ouvrage extrêmement délicat avec des illustrations à la Sempé, un très bel objet que l’on peut même offrir aux adultes.

OnFrance petit pop-up panorama part de la Tour Eiffel, puis nous voilà au château de Versailles, ensuite on fera un tour à Reims pour voir Notre Dame, puis direction le Mont-Saint-Michel, le vignoble de Bordeaux, le château de Chenonceau… et l’on n’est qu’à la moitié du voyage !
On termine avec un autre ouvrage original, un petit pop-up panoramique qui tient dans la poche. À chaque page, on découvre un paysage en pop-up accompagné d’un petit texte explicatif. On zieute entre les arcades du pont du Gard pour voir le paysage qui est derrière ou derrière les moutons pour découvrir la vallée du Mont-Blanc.
Un très bel objet, pour les amoureux de la France et des petits livres originaux.

Quelques pas de plus…
Une autre chronique sur Paris ici.

Paris en pyjamarama
de Michaël Leblond et Frédérique Bertrand
Rouergue dans la collection Le Monde en pyjamarama
14,80 €, 240×320 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014.
Paris la nuit
Texte d’Arnaud Roi, illustré par Claire Le Meil
Milan
18 €, 145×205 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Petit pop-up panoramique – La France
de Trisha Krauss
Casterman dans la collection Petit Pop-up panoramique
7,50 €, 115×10 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Petit dictionnaire insolite des mots de la francophonieEt puisqu’on parle de Paris et de la France, on peut parler du français… mais tant qu’à faire, ne nous arrêtons pas aux frontières ! Dans le Petit dictionnaire insolite des mots de la francophonie, sorti chez Larousse, on va se familiariser avec la richesse des mots francophones. On sourit parfois, mais il nous arrive aussi d’avoir envie de piquer des expressions à nos amis québécois, belges ou béninois ! Ça ne serait pas mieux de dire une tirette plutôt qu’une fermeture éclair (comme les Belges) ? Une berçante ou une dodine pour un rocking-chair (comme les Québécois et les Antillais) ? Ou encore une essencerie pour une station-service (au Sénégal). Un petit livre pour se rappeler la richesse de la francophonie.
Petit dictionnaire insolite des mots de la francophonie, Loïc Depecker, Larousse, 6,90 €.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange