La mare aux mots
Parcourir le tag

Gambhiro Bhikkhu

De très beaux albums

Par 23 février 2015 Livres Jeunesse

Il y a un point commun entre les albums de la chronique du jour, ce sont de magnifiques ouvrages qui m’ont particulièrement touché (et pour certains, le mot est faible).

Ianos et le dragon d'étoilesEn ce temps-là, la vie était difficile, tout le monde mourrait de faim. Un dragon en était la cause, il avait dévoré les étoiles et la lune et s’attaquait maintenant au soleil. Ianos, un jeune Tsigane, savait qu’un jour il irait combattre le dragon pour délivrer les étoiles et ramener la lumière. Un jour, il prit la route.
Ianos et le dragon d’étoiles est un magnifique conte tsigane. Sorti dans la collection Contes du monde chez Didier Jeunesse (gage de qualité), il nous raconte l’histoire d’un jeune homme prêt à tout pour tuer un dragon qui fait régner la terreur sur la Terre. Jean-Jacques Fdida est un conteur et, comme toujours, son texte est particulièrement bien écrit, les mots semblent choisis, la langue est belle, le texte est un régal à lire à haute voix. Les illustrations de Régis Lejonc accompagnent parfaitement les mots de Jean-Jacques Fdida et le grand format du livre met en valeur les planches au pastel sec.
Un magnifique conte sorti dans une des plus belles collections de contes du monde.

Arlequin ou les oreilles de VeniseArlequin était victime de moqueries à cause de ses oreilles… Il faut dire qu’elles étaient particulièrement grandes ! Mais ce défaut a aussi un avantage : on entend TOUT ! Alors bien sûr on entend les quolibets, mais on est aussi très fort pour accorder les instruments de musique. Arlequin devint donc le meilleur accordeur de Venise. Un jour, un homme très riche le fit venir. Quel allait être l’instrument que pouvait posséder le propriétaire d’un tel palais ? Arlequin allait être bien surpris.
Quelle magnifique histoire d’amour ! Je retrouve la poésie, la beauté des mots qui m’avaient tant plu dans L’épouvantail qui voulait voyager du même Hubert Ben Kemoun, un de mes albums préférés (chroniqué ici). Il faut dire aussi que comme dans ce dernier, les illustrations d’Arlequin ou Les oreilles de Venise sont superbes et accompagnent merveilleusement le texte. Ici, elles sont signées Mayalen Goust.
Cet album sortit en 2012, qui ressort ici en petit format (donc à petit prix), est sélectionné au prix des Incorruptibles cette année (sélection CE2-CM1)… et mériterait de le gagner !

YllavuIl y avait un pays où les gens vivaient heureux, en harmonie. Mais un jour, des pierres brillantes apparurent sur le sol et tout le monde voulut en posséder. Les Hommes commencèrent à vivre en regardant par terre, dans l’espoir de trouver une de ces pierres. Ainsi, génération après génération, les corps se modifièrent et bientôt on naissait courbé vers le bas, incapable de regarder ailleurs que vers ses pieds. Mais un jour, un homme tomba dans un trou et vit quelque chose qu’il n’avait jamais vu, dont on parlait uniquement dans les histoires : le ciel.
Yllavu est un des plus beaux albums de ma bibliothèque, un album que je chéris, un bijou. Les éditions HongFei le rééditent dans un format mieux adapté au lectorat (j’avais chroniqué l’ancienne version ici). Le texte (et surtout ce qu’il raconte) est absolument magnifique. On y parle de la cupidité, de vivre pour accumuler des richesses sans rien voir d’autre. On y parle de ceux qui découvrent la beauté du monde et de la façon dont ils sont perçus. Écrit par un moine bouddhiste, ce texte est mis en image par un de nos illustrateurs les plus doués : Samuel Ribeyron. Les planches sont absolument superbes. Un bijou je vous dis !
La réédition dans un nouveau format de l’un des plus beaux livres de la littérature jeunesse.

Quelques pas de plus…
On a déjà chroniqué des livres de Jean-Jacques Fdida (Contes d’Afrique, Cendrillon ou La Belle au soulier d’or, La barbe bleue ou Conte de l’Oiseau d’Ourdi, Le Petit Chaperon rouge ou La Petite Fille aux habits de fer-blanc et La belle au bois dormant ou Songe de la vive ensommeillé), de Régis Lejonc (La boîte à joujoux, Loup ?, La mer et lui, Le petit chaperon rouge ou La petite fille aux habits de fer blanc et Obstinément Chocolat), d’Hubert Ben Kemoun (La fille seule dans le vestiaire des garçons, Le nouveau doudou, La pire meilleure journée de ma vie, Seuls en enfer et L’épouvantail qui voulait voyager ), de Mayalen Goust (Le roi maladroit et Le prince amoureux) et de Samuel Ribeyron (Ce n’est pas très compliqué, Les plus belles chansons anglaises et américaines, 38 perroquets, Le grand papa et sa toute petite fille, Super Beige, Super Beige, le retour, Beau voyage, Yllavu, Pi, Po, Pierrot et Salade de fruit. Et aussi les films Et 10,11,12 Pougne le Hérisson, L’hiver de Léon, Le printemps de Mélie et L’été de Boniface). Retrouvez aussi nos interviews d’Hubert Ben Kemoun et de Samuel Ribeyron.

Ianos et le dragon d’étoiles
Texte de Jean-Jacques Fdida, illustré par Régis Lejonc
Didier Jeunesse dans la collection Contes du monde
14,20 €, 200×260 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2015.
Arlequin ou Les oreilles de Venise
Texte d’Hubert Ben Kemoun, illustré par Mayalen Goust
Père Castor dans la collection Les p’tits albums du Père Castor
5,50 €, 170×210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015 (première édition : 2012).
Yllavu
Texte de Gambhiro Bhikkhu, illustré par Samuel Ribeyron
HongFei
12,70 €, 40 mm, 187×246 pages, imprimé en République Tchèque, 2015.

À part ça ?

Cram Cram 30Le nouveau Cram Cram ! est sorti ! Le numéro 30 du magazine jeunesse qui voyage nous propose un voyage au Burkina Faso (grâce à la famille Derrien) ! On trouve, comme toujours, des blagues, un animal du mois (l’oryctérope), une grande histoire (un conte burkinabé), le jouet de Grand-Père Daniel (le poussoir africain), des idées et une recette (le milk shake burkinabé) ! Comme d’habitude c’est sans pub (tout en étant seulement à 5,90 € et avec un beau papier). On adore Cram Cram ! et on vous invite à soutenir leur action pour le faire rentrer dans les classes ici.
Cram Cram ! numéro 30, 5,90 € ou par abonnement.

Gabriel

You Might Also Like

Attention chefs-d’œuvres !

Par 16 janvier 2012 Livres Jeunesse

Connaissez-vous Samuel Ribeyron ? Personnellement c’est ma compagne qui m’a fait connaître ce touche à tout de génie. Elle l’a découvert via la chanteuse Amélie-les-crayons (il a fait ses pochettes notamment). Dès la première fois que j’ai vu ses illustrations je suis tombé sous le charme. Je pense vous parler régulièrement de lui mais je vais commencer par trois livres édités chez un de nos éditeurs fétiches à La mare aux mots : HongFei.

Il était une fois un pays où tout le monde vivait heureux, en harmonie. Les gens s’aimaient et tout se passait bien. Mais un jour la cupidité a gangréné ce peuple, on entendît dire que les petites pierres qui brillaient dans le sol valaient très cher, alors les gens se mirent à marcher en regardant le sol, constamment baissés. Ceci pendant des générations si bien que les hommes naissaient maintenant le menton collé à la poitrine. On ne faisait plus attention aux autres, aux étoiles, au sommet des montagnes,… Mais un jour un homme (que l’on nomma Yllavu) tomba dans un trou et sa position fit qu’il vît le ciel, le soleil et la lune…

Ce conte écrit par un moine bouddhiste d’après un rêve est tout simplement une pure merveille. L’histoire est à tomber par terre de poésie et de beauté. C’est « moral » mais pas avec le genre de moralité bête et manichéenne comme on peut voir souvent, ici on est amené à réfléchir sur tellement de choses… Les enfants vont aimer l’histoire au premier degré, les adultes y trouveront matière à réflexion. C’est typiquement le genre de livre qu’on finit par piquer à ses enfants… Par certains côtés ça m’a rappelé Le conte chaud et doux des chaudoudoux (un de mes livres cultes). Un chef d’œuvre !

Pi, Po et Pierrot sont trois frères. Ils ont une pierre sur le dos, et ne savent pas pourquoi, tout le monde en a une. Un jour, alors qu’ils doivent traverser une rivière pour chercher une plante qui sauvera la princesse, leur pierre va devenir un handicap. Mais a-t-on le droit de poser sa pierre ? Et que se passera-t-il si on le fait ?

Ici c’est un texte de Chun-Liang YEH, auteur fétiche de HongFei et qu’on aime beaucoup à La mare aux mots. Comme d’habitude c’est parfait ! Poétique et extrêmement bien écrit. Là encore on est dans les métaphores, les enfants ici aussi y verront une histoire simple mais les parents réfléchiront aux sens que peut avoir cette pierre que l’on traine. C’est un album magnifique (oui je sais comme d’habitude !)

Ayumi aime tous les fruits, ça la rend heureuse. Théo aussi aime les fruits mais il aime surtout Ayumi alors il lui en apporte tous les dimanches. Mais un jour la banane qu’Ayumi a sur le visage quand elle sourit a disparu, elle ressemble de plus en plus à un kiwi, plus rien n’est sucré sans sa vie. Théo décide de parcourir le monde pour trouver toutes sortes de fruits afin de lui rendre son sourire.

Ici tout est signé Samuel Ribeyron, texte et images, et c’est encore un très bel album. Il s’adresse peut-être à un public plus jeune que les deux premiers, il est plus premier degré mais c’est encore un livre d’une extrême poésie. Une belle histoire d’amour… et de fruits !

Ces trois albums sont vraiment des merveilles, je le répète. Je les ai lu avec des étoiles dans les yeux, le genre d’album qu’on lit avec des yeux d’enfants. Les éditions HongFei font vraiment des livres superbes (comment ça je vous l’ai déjà dit ?) et on ne peut que tomber sous le charme. Vous êtes plusieurs à m’avoir dit avoir découvert cette maison d’édition sur ce blog et j’en suis heureux, là encore vous ne serez pas déçus. Samuel Ribeyron a un talent absolument dingue. Entre ces trois albums on voit l’évolution de ses dessins (le premier date de 2007 et le dernier de 2010), les têtes de plus en plus carrées notamment. Je vous invite à découvrir cet illustrateur de toute urgence… mais je vous reparle bientôt de lui !

Son site : http://www.samuelribeyron.com

Yllavu de Gambhiro Bhikkhu, illustré par Samuel Ribeyron. 13,20€
Pi, Po, Pierrot de Chun-Liang YEH, illustré par Samuel Ribeyron. 14€
Salade de fruit de Samuel Ribeyron. 12€50

Tous chez HongFei
Public : A leur lire / Lecteurs débutants (et résolument les adultes)

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Et si on mettait un peu de couleur et d’enfance dans les rues ? http://www.dispatchwork.info

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange