La mare aux mots
Parcourir le tag

Gourmandise

Filles et fils de rois

Par 12 juin 2015 Livres Jeunesse

Mais qui sauvera le petit roi ?Le petit roi est malade. Le petit roi a mal. Un dragon semble être posé sur sa poitrine. Le petit roi aimerait pleurer, mais ça ne pleure pas un petit roi. Alors le petit roi s’énerve, pourquoi les gardes ont-ils laissé passer la maladie ? Pourquoi son père ne fait-il pas tirer des coups de canon pour que le mal s’en aille ? N’est-il pas un petit roi ?
Jo Hoestlandt et Zelda Zonk signent un magnifique album sur les maux exagérés des enfants (qui sont à l’article de la mort au moindre rhume), sur les caprices et (surtout) sur l’amitié. Bien sûr, pas besoin d’être de sang royal pour reconnaître son enfant dans le héros de l’histoire, parfois les enfants agissent comme s’ils étaient des petits rois. Heureusement dans la vie de l’enfant il y a quelqu’un, un ami sur qui compter.
Un magnifique album sur l’amitié… et sur les maladies des petits rois.

Gamine et son roiPour son père, Gamine c’était tout. Il n’avait d’yeux que pour elle. Il passait son temps à la regarder, à la surveiller, même pendant la nuit. Gamine grandit, son père est toujours à ses basques. Il ne peut rien arriver à l’enfant, le père veille… mais c’est peut-être ça le souci… La vie est-elle passionnante quand il ne peut rien nous arriver ?
Avec humour et tendresse, Séverine Vidal nous raconte l’histoire d’un père qui surprotège sa fille. Certains parents risquent de se reconnaître ! On parle ici de la liberté, d’expérimenter les choses par soi-même, de la vraie vie. Claire Le Meil accompagne à merveille le texte avec délicatesse et y ajoute même une petite critique de la surconsommation.
Un très bel album pour se moquer (gentiment) des parents trop inquiets (dont je fais partie).
Le même vu par La soupe de l’espace.

La princesse aux petits platsUne princesse, orpheline de mère, se réfugiait dès qu’elle le pouvait dans les cuisines. Elle aimait tellement bien manger qu’elle s’était mise à cuisiner. Elle était même devenue la meilleure cuisinière du royaume ! Notre princesse, ronde comme une orange, était surnommée Rebondie. Son père, le roi, décida qu’on ne pouvait pas vivre que pour manger, qu’il fallait qu’elle se marie. La princesse accepta à une condition : son mari devra pouvoir manger encore plus qu’elle.
Un petit peu plus partagé sur ce dernier album, plus littéraire et avec des illustrations qui, personnellement, m’ont moins séduit (mais les goûts et les couleurs au niveau des illustrations…). Le conte est assez proche des contes classiques (mère décédée, père qui oblige sa fille à se marier), mais la princesse gourmande ajoute un petit grain d’originalité.
Un album plein de charme pour les amateurs d’histoires de princesses et de contes romantiques.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jo Hoestlandt (Géant et La maîtresse est amoureuse), de Zelda Zonk (Le Petit Chaperon rouge, C’est pas toi qui commandes !, On est de vrais espions !, Kikekoa et Ornicar, On est de vrais espions !), de Séverine Vidal (La drôle d’évasion, Le petit dodophobe en 27 leçons, Wilo et Mi, la légende de La Grise, Nestor, maudits mercredis, Les bruits chez qui j’habite, Huit saisons et des poussières, J’aime mes cauchemars, Méga-Loup, Fées d’hiver, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresse, Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeur, Prune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps) et de Claire le Meil (Paris la nuit). Retrouvez aussi notre interview de Séverine Vidal.

Mais qui sauvera le petit roi ?
Texte de Jo Hoestlandt, illustré par Zelda Zonk
Magnard Jeunesse
13,90 €, 239×277 mm, 28 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Gamine et son roi
Texte de Séverine Vidal, illustré par Claire Le Meil
Sarbacane
14,90 €, 210×280 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
La princesse aux petits plats
Texte d’Annie Marandin, illustré par Lucile Placin
Didier Jeunesse
12,50 €, 260×260 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

À part ça ?

Un concours sur la page facebook de Bescherelle.

 Gabriel

You Might Also Like

À taaaaaable !

Par 3 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes sujets préférés : la nourriture !

ManneleQui était cette vieille femme qui vivait à l’écart et qui intriguait tant les gens ? Une ogresse pour certains, une sorcière pour d’autres. Il y en a même qui pensait qu’elle était une divinité hindo-brahmanique ! Chaque samedi, elle venait au village, toujours pour acheter la même chose, mais chacun se tenait à l’écart. Pourtant un samedi, elle ne vint pas et l’épicier demanda à son fils de lui porter ce qu’elle achetait habituellement.
Un conte qui fait un peu peur, magnifiquement illustré par Clotilde Perrin. On parle des préjugés et des rumeurs, de la peur, des légendes. On parle aussi de l’amitié intergénérationnelle et de la gourmandise (car, tant pis je raconte la fin, si la vieille dame mange bien des enfants… ils sont en brioche !).
Une belle histoire magnifiquement illustrée qui est suivie par la recette des Mannele, les bonshommes en brioche qui nous viennent d’Alsace.

la nuit du kougelhopfDans une nuit glaciale, trois hommes avancent montés sur des chevaux. La route a été longue, les chevaux sont fatigués. Ils croisent enfin un village, ils savent qu’ils vont pouvoir enfin se reposer. Sauf qu’au village, personne ne leur ouvre. Ici, on n’aime pas les étrangers surtout que l’un des hommes a la peau noire, le laisser entrer porterait malheur à la maison. Pourtant un enfant, ravi de recevoir trois princes, va ouvrir sa porte. Avec son père, Hans Kougel ils vont accueillir ces hommes qui vont leur offrir un étrange pain.
C’est une des versions de la légende du kougelhopf que nous raconte Lionel Larchevêque dans cette très belle histoire (superbement illustrée par Julie Faulques). On nous raconte donc la création de cette pâtisserie venue d’Alsace (en fin d’ouvrage on va trouver la recette et une partie documentaire)

Albert au pays du MunsterAlbert va passer ses vacances chez son oncle et sa tante dans les Vosges. Il va y rencontrer Tino, une jeune fille intrépide qui sent très fort des pieds… Mais si l’odeur ne venait pas de la jeune fille ? Forcément quand on parle du munster, on parle d’odeur ! Sorti dans la même collection que les deux ouvrages précédents, il est donc ici question du célèbre fromage vosgien. En fin d’ouvrage, un documentaire et une recette qui met l’eau à la bouche.

KIKI fait des crêpesKiki a une crêpe party avec ses copains, en plus, c’est lui qui s’occupe des crêpes ! Enfin… heureusement que sa maman est là pour l’aider à faire la pâte et lui montrer comment faire ! Sauf que Kiki, qui fait ses crêpes à la poêle, a un souci… Quand il les fait sauter, elles ne retombent jamais !
On connaît bien maintenant Kiki, le héros de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba. Kiki et ses allitérations en [k] et son humour ravageur. Kiki fait des crêpes garde la même recette que les précédents, et comme c’est une recette qu’on aime on ne s’en lasse pas !
Vive Kiki !
Le même vu par Des livres, etc.

Gâteau !Un coup de fil qui annonce un gâteau, forcément on fonce ! Sauf que les deux chats héros de cette histoire n’ont pas de chance… Le vélo est dégonflé, la voiture ne démarre pas, le bus est déjà passé, visiblement il n’y a pas de train… Vont-ils trouver une solution ?
Un album sans texte avec de très jolies illustrations sorti chez une maison qui connaît bien les livres sur la nourriture : La palissade ! Entre la BD et l’album jeunesse, voilà une histoire pleine d’humour avec deux héros très expressifs !

Le goût de la vanilleUn petit moineau gourmand s’envole. Il va suivre des sacs de riz et embarquer sur un cargo. Et voilà notre moineau dans un pays qu’il ne connaît pas et qui va découvrir des saveurs qu’il ne connaît pas.
Le goût de la vanille de Bob Graham est un album aussi doux que la vanille (un peu trop à mon goût, d’ailleurs). L’histoire d’un oiseau et d’une petite fille qui vont goûter pour la première fois de la vanille. On parle donc de la découverte des saveurs nouvelles, on parle aussi du voyage, de la nourriture qui traverse les océans.
Un album plein de douceur.
Le même vu par Sous le feuillage.

Et GloupsAu fond de l’océan, un zooplancton s’étire quand soudain… une crevette qui passe par là l’avale ! La crevette se sent bien, elle se repose sur le sable, mais soudain… un éperlan la gobe ! L’éperlan a bien mangé, il est ravi, mais soudain…
Vous l’aurez compris, on parle ici de la chaîne alimentaire. Sauf que l’album est plein de surprises, les choses ne se passent pas toujours comme on les imagine ! On soulève des volets, on découvre qui vient de prendre son repas. C’est drôle, ludique et en même temps pédagogique (on apprend qui mange quoi).
Un petit album plein d’humour et de suspense.

Lou p'tit loup et les abeillesLou P’tit Loup adore le miel. Sauf que qui dit miel, dit abeille ! Et les abeilles, ça pique… Pourtant, aidé par son ami Nounours, ils vont tenter de se déguiser pour ne pas se faire repérer des abeilles… Encore faut-il aller à la bonne adresse !
On commence à connaître le nouveau héros d’Antoon Krings (auteur des Drôles de petites bêtes), Loup p’tit loup. Un héros tendre qui plaît beaucoup aux enfants qui aiment les histoires pleines de douceur. Dans cette histoire, on apprend que c’est un sacré gourmand. Grâce à l’amitié et l’entraide, il va assouvir son envie de se régaler.
Le nouvel épisode d’une série aux belles illustrations à la peinture.
Le même vu par Enfantipages.

La pizzaEt maintenant une pizza, ça vous dit ? D’accord, mais avant, vous savez, vous, comment a été créée la pizza ? Et bien grâce à Raphaël Fejtö vous allez le savoir !
Entre l’album et le documentaire, ce petit livre sur l’invention de la pizza est drôle, bien conçu et vraiment adapté aux plus jeunes. On a vraiment l’impression de lire une histoire… tout en apprenant l’Histoire d’un plat que les enfants connaissent bien !
La pizza est un des titres de la collection Les p’tites inventions et il donne bien envie de connaître les autres ouvrages de la série !

Pour finir cette chronique, je vous propose de passer aux fourneaux !

Cuisine marocaine des petits chefsEt l’on commence par le très beau livre de cuisine marocaine sorti aux Éditions du Jasmin. Salade de laitue à l’orange, briwattes aux légumes, tajine aux légumes du soleil, yaourt aux fruits secs, thé à la menthe… ici, les recettes sont simples, à la portée des enfants (même si l’aide des parents est vivement conseillée). Chaque recette est complétée par une petite info et l’on trouve même des petits détails pratiques et des informations sur les épices.
Un album de cuisine aux belles illustrations, sorti en partenariat avec l’Institut du monde arabe.

Coffret copcakes pour les enfantsUn petit cupcake ? Les éditions Usborne nous proposent un coffret avec un livre de recettes, des caissettes en papier (beaucoup) et des piques de décoration (20). Les recettes sont simples, bien expliquées (étape par étape) et l’on va pouvoir tester plus de vingt recettes de cupcakes. On y trouve aussi des conseils, des idées et des informations sur les allergies ! Par contre, le coffret (et son contenu) étant fabriqué en Chine nous n’avons pas osé utiliser les caissettes (qui sentaient extrêmement fort les produits chimiques).
Un coffret avec lequel on va s’amuser à créer de jolis cupcakes… et l’on va surtout se régaler !

Quelques pas de plus…
Un tableau pinterest regroupe les livres de cuisine pour enfant que nous avons chroniqués.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Lionel Larchevêque (La princesse qui n’aimait pas les princes, Arsène veut grandir et Mamythologie), de Clotilde Perrin (Le bonhomme et l’oiseau et L’ogre bouquiniste), de Julie Faulques (L’histoire de vraie de Kiki la tortue géante et  L’histoire vraie de Ralfone l’orang-outan), de Vincent Malone (Histoires avant de bien dormir, Mon ami le zombie, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), de Jean-Louis Cornalba (Histoires avant de bien dormir, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca), de Terkel Risbjerg (Crocs), de Corinne Boutry (Le monde imaginaire de Martin et Anatole et le chêne centenaire), de Laurent Richard (Ca…caca…catastrophe !, Au lit Ludo, Au revoir, bonjour !, Le seul roi, c’est moi, Tao, le petit samouraï, La malédiction de la sorcière, Plus vite !, et On a volé la recette de la galette des rois !), d’Antoon Krings (Lou P’tit Loup et la bergère et L’herbier des drôles de petites bêtes) et de Raphaël Fejtö (À quoi tu sers ?).  Retrouvez aussi notre interview de Lionel Larchevèque.

Mannele
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Clotilde Perrin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La nuit du kougelhopf
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Julie Faulques
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Albert au pays du munster
Texte d’Amandine Meyer, illustré par Thomas Gosselin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Kiki fait des crêpes
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
6,90 €, 160×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Gâteau !
de Terkel Risbjerg
La Palissade
10,50 €, 157×164 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le goût de la vanille
de Bob Graham (traduit par Michèle Moreau)
Didier Jeunesse
13,90 €, 207×300 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et gloups !
Texte de Corinne Boutry, illustré par Laurent Richard
Beluga
11 €, 155×220 mm, 28 pages (+ rabats), imprimé en Italie, 2014.
Lou P’tit Loup et les abeilles
d’Antoon Krings
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Lou P’tit Loup
6,20 €, 195×195 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La pizza
de Raphaël Fejtö
Playbac dans la collection Les p’tites inventions
6,90 €, 150×200 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Coffret cupcakes pour les enfants
de Fiona Patchett et Abigail Wheatley (traduit par Nathalie Chaput, Véronique Dreyfus, Claire Lefebvre, Christine Sherman et Caroline Slama).
Usborne
14,95 €, 192×244 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Cuisine marocaine des petits chefs
d’Amal Harizia
Éditions du Jasmin
13,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.

À part ça ?

Cuisiner pour ses enfantsOn termine avec un ouvrage qui ne s’adresse pas directement aux enfants, mais qui les concerne quand même ! Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leurs assiettes, sorti chez Larousse est un petit livre (format poche) qui propose une centaine de recettes qui risquent de plaire aux difficiles ! Pizza au chèvre et aux pommes de terre, spaghettis à la sauce et au basilic, gâteau d’anniversaire au chocolat, mais aussi petites soupes à la tomate et à la carotte, gnocchis au mascarpone et aux tomates ou encore salade de semoule tricolore. On va manger de tout, en se régalant ! Et comme toujours avec les petits livres de cuisine Larousse la maquette est claire et belle (avec de belles photos), les recettes sont faciles et le livre est à petit prix (moins de 6 € !). Bref, on adore !
Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leur assiette, auteur non crédité, Larousse (dans la collection Tous à Table !), 5,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Des livres cartonnés

Par 11 mai 2014 Livres Jeunesse

Une nouvelle sélection de livres cartonnés ça vous dit ? Alors c’est parti !

Manger un loupOn la connaît l’histoire, le loup qui mange le cochon… Et si l’on changeait un peu ? Et si c’était l’inverse ? Ce cochon est bien décidé, aujourd’hui il va manger le loup. Bon d’abord il lui faut une marmite, de l’eau, quelques légumes… et qu’y a-t-il d’autre dans le garde-manger ?

Décidément, j’aime le duo Ramadier et Bourgeau qui sait nous faire des albums aussi beaux que drôles et surtout originaux ! Notre petit cochon aimerait tant inverser les rôles, changer un peu, mais ce n’est pas si facile. Un album vraiment plein d’humour qui va faire rire vos tout-petits (surtout si vous savez crier en racontant les histoires).

C'est Quand Le GouterAujourd’hui, c’est l’anniversaire de Dodo ! C’est super, surtout qu’il va y avoir le goûter ! Au fait, y’a quoi comme gâteau ? Suffit de regarder dans le réfrigérateur… Oh dites donc ça a l’air bon tout ça. Oui, mais… faut attendre les copains, hein !

Voilà encore un petit livre cartonné (avec des volets à ouvrir) plein d’humour. À chaque page, on ouvre la porte du frigo et bien entendu le nombre de gâteaux diminue (et les traces de gâteaux autour de la bouche de Dodo augmentent). On parle donc d’impatience, de gourmandise, d’anniversaire, mais on apprend aussi à repérer ce qu’il manque, à reconnaître les couleurs (les couleurs des gâteaux qui disparaissent apparaissent sur le visage du héros). Un petit livre plein d’humour qui permettra aussi de jouer avec les enfants.
Attention, cet album ne sort que le 21 mai !

Un peu perduOh-Oh ! le bébé de la chouette est tombé du nid ! Boing… boing… BOING ! le voilà par terre… sans sa maman ! Comment la retrouver ? Heureusement, un écureuil est là, bien décidé à l’aider. Bébé Chouette décrit sa maman « elle est très très grande » l’écureuil voit bien qui c’est ! Ah non, visiblement Bébé Chouette ne reconnaît pas l’ourse ! Alors il faut décrire plus précisément…

Là encore, beaucoup d’humour dans cet album signé Chris Haughton (dont c’est le premier livre pour la jeunesse) autant dans le texte, l’histoire que dans les illustrations. Ce pauvre Bébé Chouette va avoir chaque fois une proposition de maman qui correspond à sa description… mais ça ne sera jamais la bonne (rassurez-vous il la trouve quand même à la fin). Un très joli album, plein d’humour, pour parler de l’angoisse de la séparation et du plaisir de se retrouver.
Le même vu par Un petit bout de Bib(liothèque), Les riches heures de Fantasia, Le blog de Lila et Délivrer des livres.

Cache Cache Grosses BêtesVous aimez jouer à cache-cache ? Moi aussi ! Et généralement les enfants également. Avec deux nouveaux livres sortis chez Nathan on va jouer à cache-cache avec les animaux.

Dans Cache-cache des petites bêtes une grenouille se cache derrière un nénuphar, un escargot derrière une salade ou encore un crabe dans un seau. Dans Cache-cache des grosses bêtes c’est l’hippopotame qui s’est caché derrière un rocher, le crocodile derrière un tronc d’arbre et même le bébé éléphant derrière sa mère.

Deux très jolis albums avec des volets à soulever en Cache Cache Petites Bêtesfeutrine et dont les illustrations sont signées Olivier Latyk. En plus de faire apparaître et disparaître les animaux (les enfants aiment généralement), on pourra essayer de deviner en voyant la forme dépasser quel animal on va trouver. Deux ouvrages aux belles illustrations cartonnées qui devraient beaucoup plaire aux plus jeunes (dès 6 mois d’après l’éditeur).
Cache-cache des petites bêtes vu par Maman Baobab.

Decouvre les formes avec BarriRevoilà Barri, le héros préféré de Suzanne, ma fille de 10 mois ! Le petit éléphant noir va cette fois-ci nous faire découvrir les formes. Rond comme la roue de son auto, triangle comme la voile d’un bateau quand Barri est à la plage ou carré comme un cadeau quand vient Noël. Trois décors (maison, plage et Noël, donc) et des formes à détacher (rond, triangle et carré) dont l’illustration correspond à l’emplacement où elle va (on voit des rideaux sur le carré qui va sur la fenêtre de la maison, par exemple). Les livres de Barri sont toujours aussi bien faits pour les tout-petits, et graphiquement, ils sont toujours réussis ! Un super album pour apprendre les formes (dès 12 mois, d’après l’éditeur).
Attention, cet album ne sort que le 13 mai !

Regarde Dans L'HerbeUne maman coccinelle et son bébé se promènent sur un brin d’herbe, un escargot quant à lui s’est caché dans le potager, dans un champ de pâquerettes, deux abeilles viennent butiner. Il s’en passe des choses dans la nature !

J’aime énormément cette collection chez Petit Nathan dont les illustrations sont signées Emiri Hayashi. Avec les doigts, on suit des lignes, on caresse les points de la coccinelle… Des matières à toucher, donc, mais aussi des matières réfléchissantes, des parties structurées… Mais surtout, c’est très beau, coloré, poétique. Bref, je trouve ces albums particulièrement esthétiques et celui-là ne déroge pas à la règle.
Le même vu par Maman Baobab, À l’ombre du Saule, Les lectures de Liyah et Délivrer des livres.

Coucou chatouilles !On aime beaucoup Juliette Vallery (auteur des Pops et surtout de Patabulle), elle vient d’écrire les textes d’une nouvelle collection sortie chez Albin Michel Jeunesse.

Coucou chatouilles ! et Coucou bisous ! Dans le premier, on va s’amuser à chatouiller les animaux grâce à un petit ouistiti et sa collection de plumes. Derrière les oreilles des éléphants, sur le museau des hippopotames, dans le cou de la girafe… Chaque fois, il faudra soulever un volet pour retrouver le petit singe et les chatouilles qu’il fait aux animaux Coucou bisoussont un bon prétexte pour en faire à nos enfants ! En fin d’ouvrage, notre petit héros a le ventre recouvert d’une matière que les enfants vont adorer chatouiller à leur tour. Dans Coucou bisous ! il est question du bisou du matin, du bisou qui console ou encore du bisou du coucher. Ici aussi, une matière à toucher conclu l’ouvrage et il faudra, tout au long de l’histoire, soulever des volets. C’est Yu-Husan Huang qui signe les illustrations de ces deux ouvrages destinés aux enfants dès 12 mois, d’après l’éditeur.

Super Tracteur roi des champsBeum beum beum ! Voici que s’avance Super Tracteur ! Il est grand, il est beau, il est fort et il va gagner la course des gros moteurs. Mais pour ça, il a besoin de nous ! On va déplacer un tronc couché sur la route et pousser des épis de maïs qui traînent sur le chemin. Et beeeeeeeeeeuuuuuuuuuum ! C’est parti !

Je vous avais déjà parlé de la collection Mes histoires douces signée Pakita. Des histoires à hauteur des tout-petits avec des matières à toucher et des volets à soulever. Super tracteur Roi des champs (illustré par Petit Poney au pas, au trot...Charlotte Ameling) vient donc de sortir en même temps que Poney Au pas, au trot… (illustré par Marc Clamens, l’illustrateur de Barri dont je parlais plus haut), où là il faudra brosser un poney, retrouver ses céréales sous le bon volet et lui caresser le ventre. Deux livres avec des matières à toucher et des volets à soulever assez originaux (pour les enfants dès 2 ans d’après l’éditeur).
Super tracteur Roi des champs vu par Délivrer des livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Ramadier et Bourgeau (Voici un œuf, Au secours voilà le loup ! et Mais il est où ?), de Cédric Ramadier sans Vincent Bourgeau (Attention aux princesses !), Benoît Charlat (Fourmis), Christel Denolle et Emiri Hayashi (On joue !On mange !, Regarde comme je t’aimeBonne nuit Rosalie, Bonjour mon bébé !, Coucou les animaux !, On se cache ?, On s’habille ? et On fait du bruit !), Emiri Hayashi sans Christelle Denolle  (Regarde dans la neige et Regarde dans la mer), Olivier Latyk (En voiture ! Mes premiers pas sur la route, La merveilleuse légende de Saint NicolasL’imagier de la couleurLa petite Louise, ses voyages et son accordéon, La vie merveilleuse de la princesse Olga et Contemimes : comptines à mimer et chanter), Marc Clamens (Vroum Vroum c’est parti !, Barri joue avec Papa, La palette de couleurs de BariBarri cherche son doudou et Barri joue à cache cache), Juliette Vallery (Rien qu’à moi, Pourquoi tu boudes ?, C’est qui le plus grand ?, Trop tôt pour le dodo !, Patabulle et les bottes rouges, Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Pakita (Boucles d’or et Jean de l’Ours, Père Noël, La course aux cadeaux !Tout le monde peut se tromper même moi !, Ma demi-soeur que j’aime en entier, Vroum Vroum c’est parti !Pablo le pirate chasse au trésor !Vive la chasse au trésor, Le club des grands inventeurs, Je m’occupe toute seule, Emma ou Léa, qui est qui ?Ambre a peur du noir Julie nous fait la cuisine et Pakita la princesse magique) et Charlotte Ameling (Père Noël, La course aux cadeaux !).

Manger un loup
de Ramadier et Bourgeau
École des loisirs dans la collection Loulou & Cie
10,70 €, 190×190 mm, 26 pages, imprimé en Allemagne, 2014.
C’est quand le goûter ?
de Benoît Charlat
École des loisirs dans la collection Loulou & Cie
10,50 €, 205×205 mm, 20 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Un peu perdu
de Chris Haughton (traducteur non précisé)
Éditions Thierry Magnier
14,80 €, 260×270 mm, 32 pages, lieu d’impression non précisé, 2013.
Cache-cache des grosses bêtes
Texte de Christel Denolle, illustré par Olivier Latyk
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95 €, 178×180 mm, 8 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Cache-cache des petites bêtes
Texte de Christel Denolle, illustré par Olivier Latyk
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95 €, 178×180 mm, 8 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Découvre les formes avec Barri
de Marc Clamens
Hatier dans la collection Éveil
8,95 €, 270×225 mm, 10 pages, imprimé à Hong-Kong, 2014.
Regarde dans l’herbe
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
13,90 €, 260×261 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Coucou chatouilles !
Texte de Juliette Vallery, illustré par Yu-Hsuan Huang
Albin Michel Jeunesse
9,90€, 190×186 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014.
Coucou bisous !
Texte de Juliette Vallery, illustré par Yu-Hsuan Huang
Albin Michel Jeunesse
9,90€, 190×186 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014.
Super Tracteur, Roi des champs
Texte de Pakita, illustré parCharlotte Ameling
Nathan dans la collection Mes histoires douces
12,95 €, 197×198 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2014.
Petit Poney, Au pas , au trot…
Texte de Pakita, illustré par Marc Clamens
Nathan dans la collection Mes histoires douces
12,95 €, 197×198 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

On a ouvert un compte Instagram. Si le cœur vous en dit, suivez-nous !

Gabriel

You Might Also Like

Pas besoin de dépenser plus pour être plus heureux !

Par 10 janvier 2014 Livres Jeunesse

Oui j’ai attendu que les fêtes soient passées (où j’ai encore vu des amis dépenser des fortunes en jouets qui seront abandonnés, cassés ou inutiles dans quelques semaines) pour parler du « consommer plus »… et surtout de la décroissance !

L’accumulatôr à bidouilleriesHector et son chat Archibald vivaient dans une toute petite maison. Ils étaient heureux, se contentaient de ce qu’ils avaient, mais un jour le vent apporta une publicité qui allait changer leur vie : GRANDE PROMOTION SUR LES BACS À GLAÇONS !!! POUR 13 BACS À GLAÇONS ACHETÉS, 1 CONGÉLATEUR OFFERT ! Rendez-vous compte ? Il ne fallait pas rater ça ! Ils étaient heureux de pouvoir boire des citronnades glacées, « Mais comment faisait-on avant ? » se demandaient nos héros. En rentrant du magasin, ils avaient vu une autre publicité, une serre offerte pour 13 arrosoirs achetés… Ni une ni deux les voilà repartis et tant pis s’ils n’avaient pas la place dans la maison, ils allaient trouver, on mettrait la table ailleurs ! Ainsi petit à petit la toute petite maison s’équipa de choses plus utiles les unes que les autres… et même d’un accumulatôr à bidouilleries !

Leïla Brient et Julie Grugeaux dénoncent le consumérisme et ces opérations des grands magasins qui nous font croire qu’elles nous font des cadeaux si on consomme plus (comme si les magasins étaient de gentils philanthropes !). Hector et Archibald n’avaient évidemment pas besoin de tout ça (et n’avaient surtout pas la place) et très vite ils s’en rendront compte. Un très bel album tout en hauteur, plein d’humour pour rappeler aux enfants qu’il n’y a pas besoin de consommer pour être heureux (et n’oubliez jamais le fameux adage, si c’est gratuit, c’est toi le produit !).
Quelques illustrations sur le blog de l’auteur.
Le même vu par La valse des pages.

Le Boulanger Des CroissantsQu’ils étaient bons les croissants du boulanger de ce village ! Le goût n’était pas un hasard mais le fruit du travail de cinq hommes : le boulanger donc, le paysan qui récoltait le meilleur des blés, le meunier qui faisait une bonne farine grâce à son savoir-faire, le bûcheron qui savait quels arbres couper et comment le faire pour obtenir le bon bois pour cuire les croissants et l’apiculteur respectueux des abeilles qui récoltait un miel qui rendait les croissants encore meilleur. Chaque dimanche les cinq compagnons se retrouvaient pour déguster ces croissants qui n’existeraient pas sans leurs cinq savoir-faire respectifs. Mais un jour un prince goûtât ces croissants et en devint complètement dingue. Il lui en fallait absolument, et pas que le dimanche. Alors, tous les cinq se mirent à travailler plus pour produire plus (et pour gagner plus). Bien entendu ils ne pouvaient plus le faire avec autant de soin, il fallait du rendement, mais en échange ils allaient gagner de l’argent… allaient-ils être heureux pour autant ?

Voilà une très belle histoire aux illustrations bien singulières. On peut même dire qu’il y aura les fans et ceux qui ne vont pas du tout aimer les personnages et décors en bois de Yannick Beaupuis ! Mais l’histoire réconciliera tout le monde, un conte dont la morale serait de se contenter des plaisirs rares plutôt que vouloir tout, tout le temps. Qu’il vaut mieux manger un bon croissant au beurre une fois par semaine plutôt que tous les jours des choses sans saveurs (ça marche aussi avec le fromage, les gâteaux, le chocolat ou plein de choses). Voilà un message intéressant, quelque chose que j’essaye de passer à mes enfants et que je suis heureux de retrouver dans ce bien bel album.
Vous pouvez visualiser des intérieurs sur le site de l’éditeur.
Le même vu par Sous le feuillage.

L’accumulatôr à bidouilleries
Texte de Leïla Brient, illustré par Julie Grugeaux
Winioux
14€, 150×350 mm, 36 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Le boulanger des croissants
de Yannick Beaupuis
Balivernes Éditions dans la collection Calembredaines
12€, 200×250 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2013.

À part ça ?

Un homme qui a un poussin dans le ventre… et l’imagination des enfants !

Gabriel

You Might Also Like

Chronique parfumée

Par 20 décembre 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une chronique aux parfums d’épices, asseyez-vous, je vous sers un thé à la menthe et une part de gâteau ?

la soupe aux épicesLorsque sa mère veut faire sa fameuse soupe aux cinq épices, un membre de la famille part chercher ce qu’il faut. Oh non ce n’est pas au supermarché du coin, c’est bien plus loin. Cette fois-ci, c’est le jeune Malo qui va partir de Cancale et traverser les océans pour ramener coriandre, cardamome, cannelle ou encore noix de muscade. Un voyage qui le mènera au Maroc, à l’Île Maurice, au Vietnam, au Brésil et dans bien d’autres lieux encore. Le voyage ne sera pas de tout repos, on aura peur parfois, mais il sera ponctué de belles rencontres… Prêts à partir ?

C’est un magnifique album que nous proposent Gaëlle Perret et Élodie Balandras, un album qui décoiffe, qui fait voyager. Le périple de Malo sera l’occasion de découvrir des endroits merveilleux, d’en savoir plus sur les épices, mais on va aussi évoquer Edmond Albius (dont nous avions déjà parlé avec La vraie couleur de la vanille) ou encore Pierre Poivre, on va nous raconter la légende des ombres qui suivent les voyageurs… Mais ce n’est pas ici un documentaire (même s’il nous apprend beaucoup de choses), il y a une vraie (et passionnante) histoire, une vraie aventure. On est ici plus proche du roman jeune lecteur que de l’album pour jeunes enfants. Un livre qui donne envie de larguer les amarres (ou, à défaut, d’aller redécouvrir toutes les épices).
Le même vu par Maman Baobab.
Des extraits en ligne ici.

Des oranges à la mentheÉmilie et Monsieur Farouk, son voisin, se ressemblent un peu. Tous les deux connaissent la solitude et l’on se moque d’eux quand ils passent. Monsieur Farouk parce qu’il n’est pas d’ici, Émilie parce qu’elle grandit sans mère. Alors quand ces deux-là se croisent, ils se sourient, ils se sentent moins seuls dans leur solitude. Un jour, Monsieur Farouk va même passer à l’étape au-dessus et proposer à la jeune fille de venir voir un thé à la menthe dans son jardin où se mêlent les parfums. Une amitié est née, tous deux vont parler de leur vie, et le vieux monsieur va apprendre à l’enfant à faire le thé, à reconnaître les saveurs. Ces deux-là ne seront plus seuls.

Des oranges à la menthe est le genre d’histoire bourrée d’émotions qu’on lit les poils des bras hérissés. On parle ici du partage, de la transmission, de l’amitié… mais de tellement d’autres choses encore. Une histoire riche et profonde, belle et magnifiquement illustrée par Marianne Alexandre. Un petit album qui invite à aller à la découverte des autres (peu importe leur âge, leur histoire ou leur origine) et à transmettre nos savoirs.
Des extraits en ligne sur le blog de Rêves bleus.

Mon voyage en gâteauPour faire un gâteau… il faut une poule, un champ de blé, des hectares de canne à sucre, une vache, un bateau… et tant d’autres choses encore…

Alice Brière-Haquet et Barroux (deux grands noms de la littérature jeunesse) signent ici un petit bijou de poésie. Les mots d’Alice Brière-Haquet, toujours justes, toujours choisis, accompagnés par les magnifiques illustrations très graphiques de Barroux. Ici, vous l’aurez compris, on explique que derrière les ingrédients du gâteau (œufs, farine, sucre, beurre, vanille…) il y a beaucoup de choses, ils ne sont pas arrivés comme ça. Un album qui rappelle à quel point toutes ces choses sont essentielles pour pouvoir manger ce gâteau… et qui rappelle aussi que « Pour faire un gâteau, il te faut : quelques amis à inviter pour pouvoir le partager… Et ça tombe bien : le monde en est plein ! ». En fin d’ouvrage, on trouve la recette du gâteau et une invitation à inventer soi-même ce qu’on y met dedans. Ai-je dit déjà que ce livre était un petit bijou ? Ah oui je l’ai dit plus haut…
Le même vu par Enfantipages et Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Gaëlle Perret (Un jour grand-père m’a donné un ruisseau), de Marianne Alexandre (Anatole et le chêne centenaire), d’Alice Brière Haquet (MélinaPierre la Lune, Mademoiselle Tricotin, Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !) et de Barroux (Kako le terrible et La rentrée de Noé). Retrouvez aussi nos interview d’Alice Brière-Haquet et de Barroux.

La soupe aux épices
Texte de Gaëlle Perret, illustré par Élodie Balandras
Les p’tits Bérets dans la collection L’eau à la bouche
17€, 216×297 mm, 72 pages, imprimé en France, 2013.
Des oranges à la menthe
Texte de Mathilde Pascal, illustré par Marianne Alexandre
Rêves Bleus dans la collection Des livres d’enfants pour les grands
10€, 145×210 mm, 40 pages, imprimé en Europe chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Mon voyage en gâteau
Texte d’Alice Brière Haquet, illustré par Barroux
Océan jeunesse
15,20€, 207×227 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2012.


À part ça ?

On a volé la recette de la galette des rois !La mare aux mots hibernera du 23 décembre au 5 janvier… du coup nous ne serons pas là pour la galette ! (gardez-nous quand même une part). Ça sera donc trop tard pour vous parler du très joli livre que viennent de sortir Virginie Hanna et Laurent Richard aux éditions Larousse, On a volé la galette des Rois… donc je voulais le présenter brièvement ici (après tout, on est dans une chronique gourmande) ! Galette à la frangipane ou brioche aux fruits confits ? Les royaumes de Beurretout et Farinetout s’affrontent sur ce sujet depuis bien longtemps. Mais cette année… c’est la catastrophe ! Le roi Desfainéant a volé la recette du roi de Beurretout pour en fabriquer une pleine de colorant et de conservateurs. Les deux rois vont s’unir, car si ça arrive à l’un cette année, ça arrivera à l’autre l’année prochaine ! Un album qui parle de la galette des Rois, donc, mais ici, on n’apprend pas d’où vient cette tradition (d’autres livres existent déjà sur le sujet), mais on s’amuse beaucoup avec cette histoire aux illustrations colorées. Un album plein d’humour à savourer avec une bonne galette à la frangipane… ou une brioche aux fruits confits !
On a volé la recette de la galette des rois !, texte de Virginie Hanna, illustré par Laurent Richard. Larousse, 10,50€.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange