La mare aux mots
Parcourir le tag

Goût

Deux très belles fables

Par 16 mai 2013 Livres Jeunesse

TrocCatherine la brebis a ses petites habitudes, elle aime tous les après-midi boire son petit chocolat chaud, en lisant, assise sur sa chaise préférée. Imaginez donc la catastrophe le jour où un pied de la chaise cassa en pleine histoire des trois petits cochons ! Catherine rafistola le tout mais se dit qu’en vendant sa vieille chaise elle pourrait en acheter une autre… A peine exposée, Romuald le coq se porte acquéreur et la lui échange contre un tabouret. Le marché est vite conclu et Catherine put retourner à son histoire… mais sur un tabouret on n’est pas bien assis… et si on échangeait ce tabouret ? Contre un canapé du cochon Narcisse ça semble une bonne affaire…

OQO sort toujours des petites merveilles, c’est encore le cas avec ce conte enTroc randonnée, Troc. Une magnifique histoire sur la lecture, sur le troc et sur le destin des choses. Les illustrations sont très belles et pleines d’humour. Le texte est rythmé (et entrecoupé par l’histoire des Trois petits cochons qui font aussi parti visuellement du décor), agréable à lire. C’est un album riche, le genre d’album dont on scrute les détails, les références. Un superbe album.

COUV-GP_myTigre et Cheval sont impressionnés par les connaissances de leur ami Serpent lors d’une balade en forêt. Serpent lit beaucoup et connaît donc bien le nom des choses, ainsi quand il voit une pêche il sait que c’est le fruit le plus délicieux du monde et il veut absolument la faire goûter à ses amis. Ni une ni deux Serpent monte à l’arbre chercher ce fruit. Il n’est pas seulement cultivé, il est drôlement courageux comme le remarque Cheval. Mais Tigre est jaloux, tant de compliments adressés à quelqu’un d’autre que lui, il ne le supporte pas…

Je ne vous dévoile pas la suite de cette très belle histoire pleine d’humour et de bon sens sortie chez un autre éditeur fétiche deLe gout de la pêche La mare aux mots, HongFei. Un conte sur l’amitié, la jalousie, le partage, et tant d’autres choses encore. Chun-Liang Yeh a une plume magnifique et chacun de ses textes est un petit bijou de poésie, des histoires très riches. Un album plein d’humour et de pep’s qui va beaucoup plaire aux enfants.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Chun-Liang YEH : L’auberge des ânes, Pi, Po, Pierrot, Yexian et le soulier d’or, Le duc aime le dragon et L’autre bout du monde.

Troc
de Roberto Castro, illustré par Margherita Micheli
OQO dans la collection O
14€, 250×230 mm, 36 pages, imprimé au Portugal, 2013
Le goût de la pêche
de Chun-Liang YEH, illustré par Pauline Kalioujny
HongFei Cultures
12,70€, 216×217 mm, 32 pages, imprimé à Taïwan, 2013

A part ça ?

Un très beau clip d’Amnesty international pour vous rappeler que vos signatures ont du poids

 

Gabriel

You Might Also Like

« Le yo-yo du yack est tombé dans le yaourt du yéti »

Par 26 novembre 2011 Livres Jeunesse

Aujourd’hui c’est samedi et le samedi… il faut occuper les enfants ! Pour ça je vous propose de découvrir deux coffrets qui contiennent des activités.

Le premier a pour héros un personnage qu’on aime beaucoup ici… Balthazar ! Je vous parlais de ce personnage il n’y a pas longtemps, le voici de retour dans un très beau coffret pop-up. Quand on l’ouvre on découvre un très joli décor avec des formes découpées et un petit tiroir renfermant de petites choses précieuses : un cahier d’activité, un album, une planche d’autocollants, deux crayons de couleur et un tampon Balthazar ! Le cahier d’activité est en fait composé d’extraits de celui dont je vous avais déjà parlé. Au programme coloriages, points à relier, dessins à compléter… bref un petit cahier très sympa dans un petit format qui permet de l’emmener partout. L’album, quant à lui, est une reprise de L’extraordinaire abécédaire, très bel album de la collection. Ici chaque double page présente une lettre avec un dessin qui fourmille de détails commençant par cette lettre, les phrases sont belles à prononcer, par exemple pour les M « Le moineau minuscule s’emmitoufle dans son manteau en mohair pour l’hiver« . Le tout avec les illustrations et le graphisme qui font le succès de la collection. Un très joli coffret pour, par exemple, une première approche de Balthazar.

Et si maintenant on leur faisait découvrir leurs cinq sens ? C’est ce que propose Langue au chat dans ce grand coffret. Un cahier et 5 éléments qui font chacun travailler un des sens : une petite flûte à coulisse en bois pour l’ouïe, 4 mini-puzzles avec matières à toucher pour le toucher, 10 petites cartes lenticulaires pour la vue (si vous ne connaissez pas le terme, vous connaissez certainement le principe, suivant si on penche la carte ou non on ne voit pas la même chose, une petite fille qui fait un bonhomme de neige ou un château de sable par exemple), une petite planche à gratter avec 4 odeurs (banane, fraise, orange et thym) pour l’odorat et un mini-livret contenant 7 recettes pour découvrir le goût à travers l’acide, le sucré, le salé, l’amertume,… Bref de quoi faire quelques petites expériences sympas. Le cahier lui nous apprend sur 32 pages des petites informations sur chacun des sens (comment ça fonctionne, comment ça se passe pour les animaux,…) et nous propose quelques expériences. Bref de quoi les occuper un petit moment.

L’extraordinaire coffret de Balthazar
de Marie-Hélène Place illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier
18,95€
Je découvre les 5 sens
de Marie-Françoise Perat et Estelle Madeddu
Langue au chat
19,95€

—————————————————————————————————————–

A part ça ?

On termine aujourd’hui les listes de Noël avec celle de Maman Elfe.

Bou et les trois zours d’Elsa Valentin illustré par Ilya Green, Éditions du poisson soluble. L’histoire de Boucle d’or revisitée de façon tout à fait inattendue : les auteurs ont créé un langage que les enfants comprennent plutôt bien et bourré de clins d’œil à l’adulte. Un de mes préférés! En plus de ça, les illustrations sont magnifiques, ça pétille!
Il faudra, de Thierry Lenain, illustré par Olivier Tallec, Éditions Sarbacane. Un album qui m’a faite pleurer quand je l’ai lu à haute voix. Ça résume bien pour moi la force de l’enfant, sa capacité de croire que tout est possible et c’est une beau message d’espoir.
Pleine Lune, d’Antoine Guilloppé, Éditions Gauthier-Languereau. Le travail réalisé sur ce livre découpé au laser est juste magnifique. Un moment magnifique à partager avec ses enfants (ou tout seul). Le contraste noir/blanc est assez saisissant.
Pierre Noël, Vincent Cuvellier, illustré par Emre Ohrun, Éditions Sarbacane. Une autre façon de revisiter Noël ou l’histoire d’une belle rencontre.
La nuit du visiteur, Benoît Jacques. Le petit chaperon rouge vu autrement. Je me suis vraiment régalée à le lire avec toutes les intonations rendues possibles par l’écriture. Une grand-mère géniale et en plus, une fin inattendue.
La dame des livres, Heather Henson, David Small, Éditions Syros. Un album basé sur une réalité historique. Il s’agit ici de la rencontre d’un enfant avec les livres et de tous les changements que cela apporte dans sa vie. Une belle histoire, vraiment. Et écrite dans un langage différent de ce qu’on peut habituellement lire (plutôt familier).
La femme phoque, Catherine Gendrin, Martine Bourre, Éditions Didier Jeunesse. J’adore les illustrations de ce livre. Quand à l’histoire… elle est triste et belle.
La malédiction des petites racailles, Eric Simard, Éphémère, Éditions Oscar. Un roman qui parle à mon côté écolo. Le titre déroute un peu lorsque l’on n’est pas breton et que l’on ne sait pas que ce roman va parler de korrigans… J’ai aimé le lire et les élèves aussi.
Tom Patate et la société secrète des Granmanitous, Emmanuelle Maisonneuve, Éditions Graine2 (suivi des deux autres tomes). Une histoire vraiment prenante (annoncée plutôt niveau CE2 par ma libraire mais je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter les tomes suivants pour connaître la fin). Et puis avoir le culot d’appeler son héros Tom Patate parce qu’il arrive dans l’histoire caché dans une patate, chapeau ! En plus ça parle de fées et cela se passe tout près de chez moi…
Les celtes ne mettent pas de chaussettes le dimanche de Philippe Fournier et Sébastien Heurtel, illustré par Nicolas Duffaut, Éditions du poisson soluble. Poilade totale, en ce qui me concerne!

Merci à toutes celles qui ont participé à ces listes, Za, Noisetine, Camy et Maman Elfe. Je vous invite à les consulter au moment de vos achats et je vous rappelle que celle de Marianne et la mienne sont aussi là pour vous guider !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange