La mare aux mots
Parcourir le tag

Grève

Drôles de loups

Par 15 janvier 2015 Livres Jeunesse

arrête de bouderALERTE ! Le loup fait grève ! Les trois petits cochons, la chèvre de Monsieur Seguin, le Petit Chaperon rouge et les autres n’en reviennent pas et ils décident de tout faire pour qu’il revienne, sinon plus d’histoires…
Les enfants vont adorer croiser ici des tas de personnages de contes qu’ils connaissent bien. Arrête de bouder est un album plein d’humour avec de très belles planches signées Sébastien Chebret. On parle donc de l’utilité des méchants dans les histoires (et donc de l’utilité d’avoir peur). C’est un très bel hommage aux contes et un album vraiment réussi.
Parce qu’un conte sans loup c’est moins drôle, voilà un album plein d’humour.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

La gentille petite LouLou s’ennuie, elle n’a pas de copain. Les moutons s’enfuient quand ils la voient, les trois petits cochons se cachent, même les sept chevrettes qui vivent à côté se terrent dans leur maison… mais pourquoi tout le monde lui en veut ?
Même si l’on ne voit Lou qu’à la toute fin, on se doute assez vite à quelle race elle appartient ! Ici aussi, c’est évidemment un hommage aux contes, on y croise plusieurs personnages bien connus des enfants. En fin d’ouvrage, on nous propose même de découper des masques pour se déguiser en personnages du livre.
Un album plein d’humour et de poésie, qui rend hommage aux contes classiques.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Chaperon rouge et trois petits cochons, SalomoTrois petits cochons se construisirent une maison. Le premier en fit une en paille, le second en bois, le troisième en brique… pendant ce temps-là, le loup rôdait.
Un enfant, qui portait un chaperon rouge, se rendait chez sa grand-mère… quand il croisa le loup…
Ici, ce sont les vrais contes qui sont racontés (même s’ils sont résumés) dans deux très beaux livres pop-up proches des livres-théâtres. On s’émerveille en voyant les beaux décors découpés de Xavier Salomó, on regarde partout (et même à travers les fenêtres) pour voir les détails cachés. Je regrette juste que les textes soient résumés à ce point (j’ai l’impression qu’il faut déjà connaître l’histoire pour comprendre), mais ne boudons pas notre plaisir devant ces beaux ouvrages.
Deux très beaux livres-pops up signés par un illustrateur que nous aimons décidément beaucoup.
Extraits sur le site de l’illustrateur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Sébastien Chebret (Les étoiles d’Hubert, La mystérieuse lettre au Père NoëlMon album à compter et L’entrée en maternelle), d’Isabelle Wlodarczyk (Célestin rêve, Surtout ne prends pas froid, Léo et Célestin, Sur mon arbre perché et La petite disparue), Rémi Saillard (Bonnets rouges et bonnets blancs, Pousse Piano ou la symphonie des nouveaux mondes, Ogres et ogresses, Petit Beignet rond et doré, Rois et reines de France, Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde, Au chat et à la souris, Dans ma rue, et Ami ou ennemi ?) et Xavier Salomó  (OFF, Range ta chambre ! et Atchoum)
Retrouvez également notre interview d’Isabelle Wlodarczyk.

Arrête de bouder
Texte de Christophe Pernaudet, illustré par Sébastien Chebret
Les p’tits bérets dans la collection La tête sur l’oreiller
12,90 €, 207×211 mm, 32 pages, imprimé au Portugal, 2014.
La gentille petite Lou
Texte d’Isabelle Wlodarczyk, illustré par Rémi Saillard
Les éditions du Ricochet
16,50 €, 245×355 mm, 36 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Les trois petits cochons
Texte de Meritxell Martí (traduit par Roberto Bravo), illustré par Xavier Salomó
Bayard Jeunesse
10,90 €, 208×188 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le petit chaperon rouge
Texte de Meritxell Martí (traduit par Roberto Bravo), illustré par Xavier Salomó
Bayard Jeunesse
10,90 €, 208×188 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2014.

Gabriel

You Might Also Like

Une oie qui refuse de marcher au pas et des moutons qui se révoltent

Par 28 mai 2012 Livres Jeunesse

Et si on se rebellait ?

Une, deux ; une, deux ; une, deux les oies partent en rythme à la mare. Tout le monde suis la cadence qui est parfaite, les pattes frappent le sol en même temps, comme toujours et ce depuis très longtemps. Une, deux ; une, deux ; une, deux, tac ; Une, deux, tac ; une, deux, tac… Mais qu’est-ce que c’est ? Quel est ce bruit qui vient casser le rythme ? C’est Zita, une petite oie qui n’arrive pas à marcher au pas… puisque c’est comme ça elle sera privée de défilé ! Zita ne comprend pas pourquoi elle n’est pas comme les autres et surtout pourquoi il faut marcher au pas, faire comme tout le monde. Très vite elle va se trouver de nouveaux copains et marcher à un autre rythme où chacun fera son propre bruit, et tous associés feront une bien plus belle mélodie.

Il est magnifique cet album qui traite de la différence, du refus de rentrer dans le rang, de l’originalité. L’histoire est très belle et plaît forcément aux enfants. Cette petite oie, grâce à son impossibilité de marcher au pas va faire de belles choses, rendre les autres jaloux. Au-delà de la simple histoire il y a toute une réflexion sur pourquoi marcher au pas, sur les différences qui rendent les gens plus intéressants, Zita va descendre à la mare avec des cochons, des moutons, des poules,… et leur défilé sera bien plus attrayant à tout point de vue (mais ici on parle surtout sonorité) qu’un défilé avec des oies toutes semblables et toutes faisant le même bruit au même moment. Les illustrations sont également très belles, classiques et intemporelles mais franchement drôles.

EN GRÈVE ! Les moutons ont décidé de se rebeller ! Pourquoi les tond-on tout le temps ? Qui doit supporter le froid l’hiver sans poils pour se réchauffer ? Et qui doit supporter les piqûres du vétérinaire pour se soigner après avoir attrapé froid ? C’est eux, et toujours eux ! Alors… EN GRÈVE ! Du coup dans la ferme ça débat, certains sont de leur côté (comme Zita la petite oie de l’histoire précédente) d’autres moins… Le jour de la grande manif arrive et les chiens vont tout faire pour l’empêcher !

Dans la même collection et du même auteur, La grève des moutons est aussi bon que le précédent. Ici aussi il y a du fond et de nombreux sous-entendus, une histoire qui se lit à plusieurs niveaux, les parents comprendront qui sont les moutons et qui sont les chiens, l’album est d’ailleurs dédié à « tous ceux qui marchent entre République, Bastille et Nation ». Mais attention ce n’est pas un album militant, en tout cas aucun prosélytisme ici. On ne prend pas les enfants en otage. L’album est juste drôle, très bien écrit et ici aussi les illustrations sont vraiment à la fois belles et drôles.

Ces deux albums sont vraiment très bons et à un prix plus que raisonnable. Visiblement il y en a 4 dans la série (Gare à Edgar ! et Copains comme cochons complètent ces deux-là), je vous parlerai certainement prochainement des deux autres. Je ne connaissais pas du tout Jean-François Dumont, c’est une belle découverte !

Quelques pas de plus…
La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas par Enfantipages.

La petite oie qui ne voulait pas marcher au pas
de Jean-François Dumont
Père Castor dans la collection Les plus belles histoires d’aujourd’hui.
5,30€
La grève des moutons
de Jean-François Dumont
Père Castor dans la collection Les plus belles histoires d’aujourd’hui.
5,30€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Puisqu’on parle de ne pas se laisser faire, de ne pas avancer au pas, de ne pas avoir d’œillère, pourquoi pas mettre un coup de projecteur sur Réseau éducation sans frontières ? Un réseau qui milite pour défendre les enfants étrangers scolarisés en France et empêcher leur expulsion. Ils ont besoin de vous, que ça soit financièrement ou sur le terrain. http://www.educationsansfrontieres.org/


Gabriel

You Might Also Like

Marmottes et carotte !

Par 20 mars 2012 Livres Jeunesse

La dernière fois que j’ai évoqué les éditions Balivernes, c’était à propos des collections Animaginaire et Calembredaines. Aujourd’hui, ce sont deux titres de la collection Petites Sornettes que j’ai décidé de vous présenter. Ce sont de petits livres rectangulaires à petit prix.

Le premier, Jour de grève chez les marmottes du duo Nicole Snitselaar et Coralie Saudo, déjà à l’origine des aventures de 101 moutons au chômage, m’a séduite par son humour.
Là, pas de chômage, mais une grève. Une grève du sommeil, décrétée par toutes les petites marmottes du terrier, qui ont bien d’autres choses à faire que de rentrer s’enterrer sitôt les premiers frimas arrivés : construction de barrage, baignade en piscine naturelle, escalade de montagne, partie de cache-cache dans les sapins…Elles ne veulent rien rater et décrètent que cette année, elles ne rentreront pas. Mais quand la menace d’un rapace plane au-dessus de leurs petites têtes, elles foncent se réfugier dans les galeries. Pour autant, le mouvement de rébellion tient bon…Elles sont épuisées par leur course, mais non, elles n’hibernent pas : « Juste une petite sieste » rappelle alors Myrtille, la chef de bande…!
Ça ne vous rappelle rien ? Ces enfants, plus ou moins grands, qui jurent et insistent : ils n’ont pas sommeil, et s’ils ferment les yeux, c’est juste pour réfléchir, voyons ! Cette douce mauvaise foi est drôlement bien retrouvée ici, avec ces marmottes farceuses.
Et Coralie Saudo (dont on a déjà parlé plusieurs fois ici) anime vraiment ces petites boules de poils : motifs variés pour les décors et les marmottes, et détails au trait noir, pour donner de la vie ! Comme souvent avec les livres des éditions Balivernes, un petit jeu est proposé en fin d’ouvrage : il faut retrouver Myrtille à chaque page, la seule marmotte dont la fourrure arbore de jolis cœurs ! Un petit détail en plus, qui prolonge le plaisir du livre, et incite à revenir fouiner dans les images…C’est souvent à ce moment-là qu’on découvre un tas de choses intéressantes !

On change de terrier, pour passer au monde des lapins, avec La très grande carotte, de Satoe Tone. Un jour, six frères lapins, trouvent une très grande carotte. Armés de leurs pelles et de leurs seaux (qu’ils ont chacun à la main au début de l’histoire, mais que je n’avais pas remarqué tout de suite tant les illustrations de Satoe Tone sont fines), ils vont la déterrer et décider ce qu’ils pourraient bien en faire : un voilier, un avion, un jardin, une maison…C’est fou tout ce qu’elle offre cette carotte ! Mais tous ses rêves creusent l’appétit des six lapereaux, qui prendront donc une toute autre décision.

Une histoire courte, toute simple, que l’auteur magnifie par les illustrations. Il y a des détails sur le fond, au premier plan, des petites fleurs, des étoiles, des oiseaux, de l’herbe, le tout dans des tons doux. C’est frais, champêtre, bucolique, et alors que demain, le Printemps arrive, ça tombe à point nommé !

Jour de grève chez les marmottes, Nicole Snitselaar, illustré par Coralie Saudo
Collection Petites Sornettes
Balivernes
Prix : 9 €
Public : A leur lire/Lecteurs débutants

La très grande carotte, Satoe Tone
Collection Petites Sornettes
Balivernes
Prix : 9 €
Public : A leur lire/Lecteurs débutants

—————————————————————————————————————————-
A part ça ?

Si certains lecteurs habitent les Alpes-Maritimes, je voulais vous informer que le week-end prochain, soit les 24 et 25 Mars, aura lieu à la salle Juliette Gréco à Carros, gratuitement, un festival de courts-métrages. Entre autres réjouissances, le dimanche 25 au matin, à 10h30, c’est une projection de films d’animations où les enfants sont donc les bienvenus. Il y aura des créations d’écoles françaises, italiennes, espagnoles, et de tout le bassin méditerranéen ! Plus d’informations (mais pas beaucoup plus en fait), ici.

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange