La mare aux mots
Parcourir le tag

Ici Baba

Chut ! J’écoute le disque !

Par 16 mars 2015 CD non musical, Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Une nouvelle petite sélection de CD et livres-CD

Ici BabaOn commence en musique et avec un de nos chouchous ! Ici Baba est de retour pour le plus grand plaisir de nos enfants (et le nôtre, un peu). Comme dans le précédent album (Chat qui se cache), ici l’ambiance est familiale. Samir Barris chante avec les enfants et l’on a l’impression d’être dans la pièce avec eux. On reprend les paroles en même temps que les enfants du CD, on écoute attentif. C’est rare un CD qui donne autant une impression d’immersion ! Les chansons sont à la fois douces et entraînantes. Samir Barris se fait certainement plaisir (et à nous aussi) en adaptant A Forest des Cure en français, un délice.
Ce CD est, comme le précédent, une vraie réussite ! Ici Baba s’impose comme l’un des meilleurs groupes pour les plus petits.
L’écouter sur deezer.

Le loup est un loup pour l'hommeUn autre chanteur dont on avait beaucoup aimé le précédent album, Julien Baer revient et ça nous ravit ! Après Milanimo, il nous parle d’un seul animal : le loup. Dans Le loup est un loup pour l’homme on l’écoute nous raconter l’histoire d’un loup un peu trop gourmand. Pour introduire l’histoire et la conclure, Julien Baer chante de sa voix douce, accompagné d’une musique qui nous enveloppe comme un cocon. Que c’est doux ! Et pourtant, jamais mièvre, plein d’humour (le loup passe quand même son temps à manger tout le monde !). Comme pour le précédent, le livre qui accompagne le CD est illustré par Philippe Katerine. Même si le défenseur des animaux que je suis regrette un peu la fin de l’histoire, c’est là encore un album très réussi.
Une histoire, trois chansons, un beau livre. C’est doux et drôle, c’est bon, tellement bon !
Bande annonce.

le nom de l'arbreIl y a longtemps, très longtemps, les animaux étaient doués de parole. À cette époque, une sécheresse incroyable s’abattit sur le pays et avec elle vint la famine. Les animaux pensaient qu’ils allaient mourir de faim quand ils s’aperçurent qu’un arbre était couvert de fruit. Seulement les fruits étaient hauts, même la girafe ne pouvait les attraper. Pour que l’arbre se penche et donne ses fruits, il fallait dire son nom. Les animaux durent donc aller voir le chef qui vivait en haut de la montagne, lui connaissait le nom de l’arbre, mais il fallait aussi le retenir…
C’est un très beau conte que nous proposent les éditions québécoises Planète Rebelle. Un conte qui nous rappelle que chacun a son utilité dans la collectivité, même celui dont on doute des qualités. Les illustrations de Slavka Kolesar sont superbes.
Un beau conte, plein d’humour, superbement illustré.
Un extrait sur le site de l’éditeur.

La pluie d'orÀ Paris, dans le quartier de La Pluie d’Or les habitants vivent en harmonie depuis que l’or est tombé du ciel (d’où le nom du quartier). Mère Fatma régale tout le monde avec son couscous, mais il lui manque quelque chose : des enfants. Elle se rend à l’Hororphelinat et décide d’adopter Asia et Noah, deux enfants qui ont l’air triste. Mais pour rendre aux enfants la joie de vivre, le chemin sera long !
La pluie d’Or est une comédie musicale rap née à la Goutte d’Or, quartier populaire parisien. Dans ce livre-CD, on retrouve donc une novélisation de l’histoire et un CD avec les chansons du spectacle. J’avoue ne pas être tombé sous le charme (contrairement à Délivrer des livres), mais c’est certainement un livre-CD qui ravira ceux qui ont vu le spectacle et ceux qui aiment ce genre de musique. On parle ici de la peur des étrangers, de la différence, de la tolérance, de vivre ensemble, de l’adoption. L’ouvrage est préfacé par MC Solaar.
Un conte musical rap, dont vous pouvez écouter le communiqué de presse ici.
Des extraits… et si vous êtes parisiens rendez-vous dans le À part ça ?.

Contes traditionnels du QuébecEt si on partait au Québec ? Grâce aux éditions Oui’dire, on va passer près de 2 heures à l’écoute de conteurs québécois qui nous offrent des contes traditionnels de leur belle province.
La fille d’un roi promise à celui qui arriverait à l’embêter en trois questions, la femme d’un fainéant qui fut tentée par le diable, un homme invisible qui se marierait à la première femme qui pourrait le voir, un trempeur de couteau qui s’était fait voler la recette qui le rendait exceptionnel et qui s’en alla voir le diable, un homme qui promit sa fille à un ours après avoir cueilli une fleur dans son jardin, un homme qui voulait coincer celui qui était capable de répondre à toutes les questions, un étrange invité à un bal ou encore un couple qui découvre un miroir.
Les histoires font parfois peur, le diable est bien présent, comme souvent dans les contes traditionnels (j’ai souvent pensé aux contes bretons). Mais elles sont toutes captivantes. On a l’impression d’être au coin du feu et d’écouter les conteurs, d’être avec eux.
Un double CD qui va enchanter les amoureux du Québec et les amateurs de contes, tout simplement.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

des nouvelles de SuisseAprès le Québec, La Suisse !
Un poulet bien résistant, un oiseau très laid qui devint beau grâce à un lac et un loup qui voulut faire pareil, un jeune berger coincé dans la montagne qui va rencontrer trois géants, un homme qui aida une femme bien étrange qui allait nu pieds, une femme qui n’avait jamais peur et qui voulait connaître cette sensation, un homme qui s’aperçut que sa femme était une sorcière et Jeanne, une petite fille que sa mère, trop occupée par son téléphone, avait oubliée dans un abribus.
Entrecoupés par des chants tyroliens, les sept contes suisses réunis ici sont tout simplement captivants. Difficile de ne pas s’arrêter le temps d’écouter les conteurs. Les histoires ne s’adressent pas aux plus jeunes (certaines sont assez dures), mais passionneront les grands enfants… et même les adultes !
Encore un CD de contes sorti chez Oui’dire qui prouve la qualité de cette super maison d’édition.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'Ogre BabborcoUn enfant qui avait faim mangea le repas d’un ogre et mit des crottes de chèvre à la place en croyant que celui-ci ne verrait rien. Un petit garçon gardé par sa sœur un peu distraite fut enlevé par les oies de Baba Yaga. Un Alligator se fit passer pour la maman de trois petites filles pour que celles-ci ouvrent la porte et qu’il en fasse son repas.
Trois contes. Une version sarde du Petit chaperon rouge, un conte populaire russe et une version louisianaise de la Chèvre et les biquets. Muriel Bloch, une de nos plus grandes conteuses, nous propose ces trois histoires captivantes. On a un peu peur, on rigole, on chante. On se régale surtout ! D’autant que le CD est accompagné d’un magnifique album aux illustrations signées Andrée Prigent et Régis Lejonc.
Encore un super livre-CD sorti chez Didier Jeunesse.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Dans le ventre d'AnansiOn reste avec Muriel Bloch, mais cette fois-ci avec un CD pour les plus grands. Une heure de contes qui nous fait voyager en Amérique, en Afrique ou encore en Inde.
Muriel Bloch nous raconte comment le feu est venu sur Terre ou quel était le premier animal. Elle nous parle de la gourmandise d’Anansi, l’araignée rusée, et des funérailles de son ventre. Il sera aussi question de manteaux difficiles à créer, d’apprenti tailleur amoureux d’une femme génie, de la première femme qui réussit à entrer dans la ville d’Angola, d’une cloche qui redonnait le goût de la vie, d’un conte et une chanson coincés par le ventre d’une femme qui n’avait pas d’enfant qui décidèrent de se venger et d’une couverture en piquants de porcs épics.
Même si j’ai trouvé parfois la musique trop présente, on fait un beau voyage avec Muriel Bloch. Ses contes viennent de Lettonie, du Ghana, d’Afrique occidentale, du Japon… Sa voix nous enchante.
Une heure délicieuse avec la voix de Muriel Bloch.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

VirelanguesOn termine avec Virelangues, des jeux de langues interprétés par Béatrice Maillet et Wanda Sobczak. Des phrases impossibles à répéter (Chez Sacha, Angèle et Gilles en gilet, gèlent. Chez ce cher Serge, j’ai chaud), des allitérations (Six souris sous le lit sourient sans souci de six chats), des phrases étranges, des jeux de mots… la langue se régale en répétant les phrases. Les deux adultes sont accompagnées par des enfants qui s’amusent à répéter et par des musiciens qui rendent le tout plus agréable à écouter. On retrouve aussi des petites chansons, comme Trois petits chats.
Pour s’amuser en famille ou dans la classe, pour jouer avec la langue et s’entrainer à prononcer.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Retrouvez, regroupés dans des tableaux Pinterest, tous les CD et livres-CD musicaux que nous avons chroniqués ici et les CD et livres-CD non musicaux .

Ma mie forêt
d’Ici Baba
Victor mélodie / Stakhanova
Autour de 13 €, 43 min. env., 2014.
Le loup est un loup pour l’homme
de Julien Baer, illustré par Philippe Katerine
Actes Sud Junior
19 €, 225×254 mm, 50 pages, 10 min. env., imprimé en Belgique, 2014.
Le nom de l’arbre
Texte de Stéphanie Bénéteau (lu par l’auteure), illustré par Slavka Kolesar
Planète Rebelle dans la collection Conter Fleurette
22 €, 200×200 mm, 40 pages, 13 min. env., imprimé au Canada, 2015.
La pluie d’Or
Texte de Salima Drider, illustré par Gautier Rebetez
Nuits d’encre dans la collection Ziklu
Autour de 15 €, 210×210 mm, 82 pages, 31 min. env., imprimé en Bulgarie, 2014.
Contes traditionnels du Québec
Collectif
Oui’dire dans la collection La puce à l’oreille
21 €, 108 min. env., 2014.
Des nouvelles de Suisse
Collectif
Oui’dire dans la collection Contes croisés
17 €, 69 min. env., 2014.
L’Ogre Babborco
Textes de Muriel Bloch (racontés par l’auteure), illustrés par Andrée Prigent et Régis Lejonc
Didier Jeunesse dans la collection À petits petons
21,30 €, 232×217 mm, 96 pages, 27 min.env., imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Dans le ventre d’Anansi
de Muriel Bloch
Oui’dire dans la collection Contes d’auteurs
17 €, 64 min.env., 2014.
Virelangues
Interprété par Béatrice Maillet et Wanda Sobczak, musique de Michel Dupuis et Jean-Luc Lenoir
Oui’dire dans la collection À la marge
17 €, 34 min. env., 2014 (première édition 1996).

À part ça ?

Si vous êtes parisien, sachez que vous pourrez assister, le samedi 28 mars à 11 H, à une représentation de La pluie d’or au Gibert Joseph Barbès. Le concert sera suivi d’une rencontre avec Salima Drider et une discussion autour des valeurs centrales du livre, la tolérance et le vivre ensemble.

Gabriel

You Might Also Like

L’invité du mercredi : Samir Barris du groupe Ici Baba

Par 15 février 2012 Les invités du mercredi

Aujourd’hui c’est un chanteur qui est l’invité du mercredi. Un chanteur que j’aime beaucoup. Je l’ai découvert avec son répertoire « adulte » et j’ai été séduit par son disque pour enfants, c’est le meilleur album pour les tout petits sorti ces dernières années (je l’avais chroniqué ici). Ma fille adore écouter le CD et lorsqu’on l’a vu en concert elle a pris beaucoup de plaisir et m’en a parlé pendant longtemps. C’est Samir Barris d’Ici Baba.

La mare aux mots : Pourquoi avoir changé de nom pour votre disque pour enfants et d’où vient ce nom ?
Samir Barris : J’aime bien avoir différents « projets ». Prendre un nom différent est une manière pour moi de clairement démarrer quelque chose de neuf, sans me poser de questions de cohérence, d’identité. Jouer avec d’autres musiciens, travailler avec d’autres partenaires professionnels (distributeur, tourneur). Le nom « Ici Baba » m’est venu en jouant avec mon nom de famille (BARRIS): IS BAR, ICI BAR, ICI BABA… En Kabyle (la langue maternelle de mon père), « baba » signifie « papa », c’était parfait. Ici Baba est le lieu où je suis le papa qui chante.

LMAM : Écrit-on de la même façon une chanson pour enfants et une chanson pour adultes ?
S.B. : Pour ce qui me concerne, pas du tout. Même si j’aimerais de plus en plus arriver à écrire des chansons pour adultes sur la même énergie et le même mécanisme qu’avec Ici Baba. Mon écriture dans Ici Baba est très immédiate, peu réfléchie, une idée me vient et je la pousse jusqu’au bout, sans complexe, avec une joie « enfantine ». Tandis que mes chansons « adultes », je peux pas mal me prendre la tête dessus. Mais je sens que ma plume commence à se libérer un peu…

LMAM : J’ai trouvé que sur scène vous aviez une vraie aisance avec les enfants, comme si vous aviez toujours fait ça… Ça a été facile dès le départ ?
S.B. : Non, Les deux-trois premiers concerts m’ont vraiment déstabilisé. Ce n’était pas le public que je connaissais, et ce public me faisait un peu peur. En même temps, j’étais jeune père, j’avais déjà l’habitude d’être entouré d’enfants, et je me sentais à l’aise avec eux. J’ai surtout utilisé ça, celui que je suis dans la vie de tous les jours avec des enfants. L’humour, la taquinerie, l’auto-dérision, le jeu, le grain de folie, la tendresse. Avec toujours ce choix de rester l’adulte. Mais un adulte qui permet à la part enfantine qu’il a en lui (et là, chez moi, je l’ai très bien retrouvée!) d’émerger librement. Après, on a énormément tourné le spectacle cette dernière année, et mon « personnage » s’est un peu écrit tout seul, au fur et à mesure. Je prends toujours énormément de plaisir à y retourner, et j’ai l’impression d’aller toujours un peu plus loin dans l’énergie et le grain de folie, de concert en concert.

LMAM : Quelles ont été vos influences musicales pour cet album ?
S.B. : Au départ, c’est vraiment la musique folk américaine pour enfants : Elisabeth Mitchell en tout premier (elle a fait trois disques, très très beaux, qu’on a beaucoup écoutés avec les filles, le weekend, ils mettaient une ambiance joyeuse et paisible dans la maison, ça m’a donné envie d’offrir quelque chose de pareil à un public francophone), Ella Jenkins aussi que j’ai beaucoup écoutée et dont le travail en école m’a pas mal inspiré, Woody Guthrie, Peet Seeger, Steve Waring.

LMAM : Qu’écoutiez vous enfant ?
S.B. : Surtout de la variété et de la chanson françaises (Claude François, Sacha Distel, Brel). Et puis les best sellers du disque pour enfants de l’époque: Émilie Jolie, Chantal Goya

LMAM : Quel est votre avis sur la production musicale actuelle pour enfants ?
S.B. : Je ne sais pas très bien. Ça me semble beaucoup plus riche et varié que quand j’étais enfant. Chaque fois que je vais à la médiathèque, je reviens avec de nouveaux disques à faire écouter à mes filles (gros coup de cœur pour la collection Tintamarre, chez Milan). Par contre en concert, il y a très peu qui passe par Bruxelles. La scène musicale jeune public est très très peu développée en Belgique (comparée au théâtre jeune public par exemple). C’est étonnant. Et, de fait, une chance pour moi, qui suis du coup très sollicité !

Merci à Samir Barris d’avoir répondu à mes questions et longue vie à Ici Baba. Si vous ne connaissez pas Ici Baba allez vite vite écouter ici : http://www.myspace.com/icibaba, je suis certain que vous serez conquis ! Vous pouvez aussi découvrir ce que fait Samir Barris quand il chante sous son nom ici : http://www.myspace.com/samirbarris/music. Vous pouvez aussi le retrouver en concert :

15 février, Centre Culturel de Dison, 15h
20 février, Salle des fêtes de Mettet, 16h30
22 février, Escale Esneux, 14h
26 février, Eglise de Graux, 15h30
25 mars, Lézard Rock Festival, Saint-Georges-sur-Meuse
28 mars, Jardin Comédien, Lieusaint (FR), 15h30
17 juin, Fêtes de la musique, Welkenraedt, 15h30

et le suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/ici.baba.ici.baba.

Gabriel

You Might Also Like

« Tout cela fait courir mon imagination beaucoup plus loin, beaucoup plus loin que de raison… alors sifflons »

Par 1 novembre 2011 Musique pour enfants

Aujourd’hui, un peu de musique… Cet été j’ai emprunté 14 CD pour enfants à la bibliothèque… oui 14 ! La bibliothécaire m’a regardé d’un drôle d’oeil genre  » lui il va graver…  » En fait je me désespérais de trouver un truc sympa genre Zut, Pascal Parisot, Oldelaf,… pour l’âge de ma fille (3 ans et demi). Et sur les 14 je n’ai rien trouvé de bien… c’était déprimant… Ma fille n’était pas plus que ça touchée et moi je n’arrivais pas à écouter plus de deux pistes (j’ai d’ailleurs trouvé par la même occasion comment torturer quelqu’un : l’attacher à une chaise et lui passer ce genre de disque). Et puis il y a peu de cherchant sur le site de Victor Mélodie j’ai entendu des extraits de Babouille Bonbon qui ont éveillé ma curiosité… J’ai voulu en entendre plus et j’ai eu raison! Enfin un disque rythmé, un disque « rock » pour enfants comme savent le faire si bien Zut, par exemple, un disque dont les musiques plaisent autant aux parents qu’aux enfants, où on n’a pas envie de s’arracher les cheveux en l’entendant. C’est même moi qui propose à ma fille de l’écouter (ce qui est le cas de peu de disques pour enfants). Certaines chansons comme Du bruit sont même jouissives. L’album donne envie de  danser, de se lâcher avec les enfants, ce n’est absolument pas politiquement correcte, c’est génial. Cette vidéo m’a vraiment donné envie de les voir sur scène avec ma fille (ou sans elle).

La chanson Du bruit (l’image n’a pas d’importance) :

Leur myspace : http://www.myspace.com/babouillebonbon

J’aime beaucoup le chanteur Samir Barris. Il avait sorti un très bel album pour adulte en 2006, Quel effet, je l’avais vu en concert et j’avais été sensible à son univers, à sa poésie, à son charme. Aussi j’ai été assez curieux d’entendre ce qu’il pouvait faire d’un disque pour enfants. Donc Samir Barris s’appelle, pour cet album, Ici Baba (pour ne pas qu’on confonde sa carrière « adulte » et sa carrière « enfant » certainement) et signe cet album qui a pour nom « Chat qui se cache« . C’est très doux, très beau, très poétique, très sensible. On s’adresse ici aux plus jeunes et c’est avec une infinie douceur la plupart du temps et parfois des petites chansons plus rythmées pour le plus grand plaisir des enfants. Sur son myspace vous pouvez écouter quelques extraits et découvrir sa jolie version de Petit escargot qui éclate ma fille, C’est quoi, chanson participative, qui nous met en joie ici,… Car c’est aussi le but du disque, faire participer les enfants, les faire chanter et chanter avec eux, les faire réagir… C’est un super disque dans lequel on sent une part d’impro, un gros plaisir de jouer, un vrai amour des enfants et une connaissance de leur envie, de leur besoin (il y a tellement de disques qui sont plus faits pour les parents…), quelque chose de vrai, de naturel comme si on était dans le salon avec un père et ses enfants. Les textes sont simples, souvent courts, faciles à reprendre. Le disque parfait pour chanter, danser, délirer avec vos enfants.

Dans un autre registre, Naïve a sorti un nouveau disque de Jean-François Alexandre qu’on aime beaucoup ici (on vous avait parlé de ses musiques pour petites oreilles notamment). Ici ce sont 50 chansons et 75 comptines de nos régions, dans la même collection que Chansons et comptines de notre enfance, dont on vous avait déjà parlé également, qui reste pour moi le meilleur album de comptines « classiques ». Vous reconnaitrez forcément des chansons que vous avez entendues, parfois chantées par votre grand mère, comme Aux marches du palais, Chevaliers de la table ronde, Perrine était servante, Dans les prisons de Nantes,… Moi celle qui me fait un pincement au cœur c’est La paimpolaise. Bref c’est encore un album très complet ! A la fin vous pouvez retrouver les chansons classées par régions. C’est un album en 3 CD (le troisième contient des versions instrumentales), le livret est magnifique, avec ses spirales, très pratique pour tourner les pages ou poser la chanson devant ses yeux pour chanter. Une belle façon de ne pas faire mourir ces chansons qui pour la plupart datent d’avant la naissance de nos arrières grand-mères ! Et contrairement à ce qu’on pourrait croire (je l’ai cru moi même) ce n’est pas barbant ou insupportable quand on n’est pas amoureux du folklore (ce qui est mon cas). Jean-François Alexandre a ce don de nous faire aimer toutes les musiques.

Quand je ne chante plus de chanson, je tourne en rond de Babouille Bonbon
Victor Mélodie.
L’éditeur dit 6 ans mais à 3 ans c’est très bien aussi.

Chat qui se cache d’Ici Baba
Victor Mélodie.
L’éditeur indique « à partir de 18 mois » mais à 3 ans et demi ça fonctionne aussi super bien.

Chansons et comptines de nos régions, 3 disques à partager en famille de Jean-François Alexandre
Chez Naïve jeunesse
L’éditeur indique 2-7ans.

En partenariat avec Le doigt dans l’oeil

———————————————————————————————————————–

A part ça?

Mi-novembre nous allons vous proposer, Marianne et moi, nos listes de Noël. Non pas ce que nous vous demandons, mais ce que nous vous conseillons. Une sorte de liste idéale, composée de nos coups de cœurs de ces derniers mois. Nous voulions vous proposer de participer. Faites nous une jolie liste (maximum 10 titres) de ce que vous conseilleriez mettez la en commentaire ou envoyez la nous par mail à contact @ lamareauxmots.com. Nous essayerons de faire une liste des lecteurs à partir de vos choix (si tout le monde cite des choses différentes ça ne va pas être évident ! )

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange