La mare aux mots
Parcourir le tag

Identité

Mauvais genre

Par 26 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on embarque aux côtés de Buffalo Belle, une petite fille qui a bien retenu l’adage beauvoirien « on ne naît pas femme, on le devient » et de Simona Ciraolo qui nous entraîne dans le quotidien de deux sœurs…

Buffalo Belle
d’Olivier Douzou
Le Rouergue
12 €, 158×217 mm, 48 pages, imprimé en France, 2016.
Ma grande sœur et moi
de Simona Ciarolo
Gallimard Jeunesse
15 €, 236×278 mm, 40 pages, imprimé à Londres, 2016.

You Might Also Like

Double et changement de personnalité

Par 24 août 2013 Livres Jeunesse

Deux romans un peu magiques… On sait que c’est impossible, mais on se laisse emporter avec plaisir !
anna_annaAnna a une imagination débordante. Elle vit seule avec sa mère et trompe l’ennui en s’inventant de folles histoires avec la famille Zygomar, des figurines qu’elle construit avec des bouts de bois et du tissu, ou avec ses jouets qu’elle emmène vivre de grandes aventures aux quatre coins du globe sans bouger de sa chambre. Parfois, ce monde imaginaire déborde un peu trop dans le monde réel et cause des soucis à Anna : elle est fatiguée car elle a dû régler jusque tard les aventures de ces petits héros, son livre est resté chez elle pour faire une tente à ses personnages,… Bref, elle n’est pas toujours comprise… Un jour, une photocopieuse (objet assez mystérieux pour une enfant des années 80) change sa vie en créant son double : ce sera annA et les deux fillettes vont vivre de grands moments ensemble en évitant que le reste du monde ne découvre qu’elles sont deux…

A mi-chemin entre la fable et le conte des temps modernes Anna annA est une très belle histoire, riche et poétique, qui non seulement transporte le jeune lecteur dans un univers étrange et onirique, mais pose aussi plusieurs questions intéressantes sur les pouvoirs de l’imagination, la solitude, l’identité… Anna est d’abord surprise, puis heureuse de pouvoir tout partager avec son double, mais finalement, cette annA est-elle réellement une copie, sans aucune différence ? N’a t-elle pas le droit à une part d’indépendance ? Lukas Hartmann nous plonge dans un monde aux frontières de l’imaginaire et du réel, et c’est délicieux !

les avatars de gaspardGaspard est un collégien. Plutôt timide, il n’est pas très à l’aise avec les filles, contrairement à son ami Bastien, plutôt populaire et à l’aise en toute circonstance. Gaspard découvre bientôt qu’il possède un pouvoir magique : il adopte la personnalité de la personne dont il porte la veste… Pouvoir étrange dont Gaspard peine à tirer profit, plutôt gêné, et essayant de se faire le plus discret possible. En effet, il craint que ces changements successifs ne le transforment complètement… Mais il va prendre progressivement confiance, et même venir en aide à Sergent Rap’r, un musicien dont Chloé, une fille du collège est fan. A eux trois, et notamment grâce au pouvoir de Gaspard, les trois adolescents vont tenter de lui venir en aide…

Gaspard est un peu un anti-héros, très attachant, timide, discret et toujours un peu en difficulté. Bastien est là pour le tirer des mauvais coups et lui donner confiance, alors que Chloé semble tempérer les deux garçons… Trois tempéraments différents mais très attachants, qui entrent doucement dans l’adolescence, avec les voix qui muent, les premiers émois amoureux masqués par une sorte de rivalité, et le quotidien au collège. L’intrigue est bien ficelée, et finalement, on oublie presque l’aspect magique et irréel : ce n’est pas si rocambolesque… Après tout, si l’on porte le vêtement de quelqu’un d’autre (surtout celle d’un musicien), ne prend-on pas un peu de ses attributs ? C’est comme un déguisement finalement ! Un roman rythmé et un peu décalé écrit à quatre mains par Sylvain Lignac et Louise Reyvore (ça ne sent pas du tout dans l’écriture, qui forme vraiment un ensemble homogène), qui devrait charmer les jeunes adolescents, premier tome d’une série à découvrir !

Quelques pas de plus…
L’imagination est un thème souvent abordé en littérature jeunesse : retrouvez nos chroniques d’ouvrages qui la mettent à l’honneur avec le tag Imagination.

Ana annA
de Lukas Hartmann (traduit par Genia Catala)
La joie de lire
13,90 €, 130 x 185 mm, 283 pages, imprimé en Allemagne, 2013
Les avatars de Gaspard T1 : Un pouvoir magique
de Sylvain Lignac et Louise Revoyre
Scrinéo Jeunesse
7,90 €, 130 x 189 mm, 179 pages, imprimé en France, 2013

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange