La mare aux mots
Parcourir le tag

Indiens d’amérique

Coups de blues

Par 18 octobre 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, des larmes, des complexes… et du rire, avec deux albums étonnants et détonants !

Girafe blues
Texte de JoryJohn (traduit par Emmanuel Gros), illustré par Lane Smith
Gallimard Jeunesse
14 €, 217×269 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2018.
Coyote et le chant des larmes
Texte de Muriel Bloch, illustré par Marie Novion
Seuil Jeunesse
12,50 €, 240×175 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2018.

You Might Also Like

Au pays des songes

Par 7 juillet 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose de vous laisser emporter dans des rêveries à travers trois albums qui nous font côtoyer les étoiles.

Le voyage de Lorian
texte de Mathilde Fonvillars illustré par Mickaël El Fathi
La Palissade
14,90 €, 235×295 mm, 40 pages, imprimé en France, 2016.
Pêcheur de rêves
texte de Christos illustré par Charlotte Cottereau
Balivernes
13 €, 250×290 mm, 32 pages, imprimé en Europe, 2016.
Sans ailes
texte de Thomas Scotto, illustré par Csil
À pas de loups
16 €, 18×13 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2016.

You Might Also Like

Promenade sur Terre et dans l’Histoire

Par 2 mai 2015 Livres Jeunesse

Bienvenue à Paris, capitale de la France. Ses monuments, son fleuve, son métro, ses musées…

Paris ma baby encyclopédie LarousseLa très bonne collection Ma baby encyclopédie Larousse (dont le nom ne me plaît définitivement pas) nous propose donc de découvrir l’une des plus belles villes du monde. Pages plastifiées, illustrations (de Marion Piffaretti) colorées et vivantes, autocollants et même un puzzle, ici c’est vraiment ludique et l’on apprend plein de choses. Du vocabulaire, mais aussi des informations sur Paris. Un super livre pour, par exemple, se souvenir de ce qu’on a fait quand on a visité la ville.

Paris les concentrésUn autre livre sur Paris pour les un peu plus grands (d’après les éditeurs, le premier est à partir de 3 ans, et ici 9 ans), sorti dans une collection que j’aime décidément beaucoup, Les concentrés chez Nathan. Le principe de la collection est de nous donner le maximum d’informations sans que ça soit rébarbatif. Une cinquantaine de pages qui traitent soit d’un personnage (Haussmann, Richelieu, Doisneau, Piaf…), soit d’un événement (Bataille de Lutèce, Massacre de la St Barthélémy…), ou encore de lieux (l’Opéra Garnier, le centre Georges Pompidou…). Chaque fois avec des anecdotes, des chiffres, des petits textes ou encore des dates-clefs. Bref, c’est une collection qui arrive toujours à nous accrocher, à nous apprendre plein de choses sans nous barber !

Deux autres livres dans ces mêmes collections nous proposent de partir de Paris et de visiter notre planète.

La planète TerreLa planète Terre dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse nous explique les volcans, nous présente les variétés de faune et de flore ou encore nous explique comment protéger notre planète. Là encore, c’est coloré (ici, les illustrations sont signées Mélanie Combes), les pages sont plastifiées et l’on trouve des autocollants et un puzzle.

L'Univers les concentrésLes concentrés, quant à eux, s’attaquent à L’univers ! Le Big Bang, les exoplanètes, Galilée, Newton, Einstein, mais aussi les premiers pas de l’homme dans la Lune ou le premier satellite artificiel (spoutnik), ici encore on va apprendre plein de choses sans que l’on s’ennuie. Une super collection qui parle aux jeunes, avec leur langage (même si ça sonne parfois un peu faux).

et si on découvrait le mondeEt si on découvrait… Le monde ? C’est ce que nous propose Deux coqs d’or avec ce premier atlas pas comme les autres. Puzzle 100 pièces qui représente un planisphère, documentaire et grandes cartes illustrées (chaque fois, les pages se déplient), ici on va apprendre en s’amusant ! Les textes sont courts, richement illustrés ce n’est jamais rébarbatif ! Les cartes représentent des parties du monde (la France, l’Europe, l’Amérique du Nord…) et là encore les dessins sont nombreux pour que les enfants voient en un clin d’œil des petites choses importantes. En fin d’ouvrage, une double page pour retrouver en quelques lignes les informations capitales (superficie, monnaie, population…) d’une quinzaine de pays. Un super documentaire qui accroche particulièrement les enfants.

Et si on voyageaitDans la même collection chez Deux coqs d’or, Et si on… voyageait ? nous propose de découvrir les villes du monde : Londres, Rio de Janeiro, Paris, Istanbul, Sydney, Delhi, Athènes, Tokyo et New York. Ici aussi, les pages se déplient pour faire apparaître de grandes illustrations (qui sont même l’occasion de jouer à Cherche et trouve, ce qui rends l’ouvrage encore plus ludique) et l’on nous propose un puzzle sur New York !
Les mêmes vus par Les livres de Dorot.

Partons à la rencontre des enfants du monde avec la collection Des enfants comme moi chez Gallimard.

Écoles autour du mondeAvec Écoles autour du monde on va rencontrer Ian et Sander aux États-Unis, Semira en Éthopie, Sibousiso en Afrique du Sud ou encore Yotam en Israël. Leur journée, ce qu’ils font en classe, le chemin pour y aller, les devoirs, les particularités de leur école, leur déjeuner, leur famille… Ici, on va pouvoir comparer avec leurs journées avec nos journées à nous.
Le même vu par Un livre dans ma valise.

Religions autour du mondeQuoi de mieux pour accepter les religions des autres que de les connaître. Partons à la rencontre des principales religions (hindouisme, bouddhisme, sikhisme, judaïsme, christianisme et islam), de la façon dont on les pratique, leurs traditions et leurs principales fêtes. L’ouvrage évoque aussi, plus brièvement, des religions moins répendues (jaïnisme, taoïsme…). Ici encore, ce sont des enfants qui nous parlent d’eux et de leur vie.

Fêtes autour du mondeUne des richesses du monde, ce sont les fêtes, religieuses ou non. Le Nouvel An chinois, le carnaval du Brésil, Holi en Inde, Fassika en Éthiopie, Hanoukka ou Thanksgiving aux États-Unis, ces moments de réunion en famille nous sont étrangers, ont l’air totalement exotiques pour nos yeux d’Européens. Classées par saison, nous découvrons les fêtes du monde entier, elles sont même regroupées dans un calendrier. C’est donc une belle façon de voyager que de les découvrir.

Ces trois livres sont passionnants, mais, malheureusement, sont datés. Traduction d’ouvrages anglais datant de 1997 on voit à quel point les documentaires ont évolué en presque 20 ans, les maquettes semblent venir d’une époque lointaine ! La mise en page est confuse, il y en a partout ! Si l’on passe outre ce petit souci, on va se régaler en allant à la rencontrer de ces enfants.

La grande histoire du monde arabeOn continue à parler religion avec le magnifique ouvrage de François Reynaert (préfacé par Malek Chebel), La grande histoire du monde arabe de l’Empire romain au moyen âge sorti chez Bulles de savon. Il est donc question ici de l’Histoire d’une des plus importantes religions. La vie de Mahomet, la conquête du monde par les Arabes, les croisades… C’est un album passionnant superbement illustré par Laura Fanelli. L’album nous rappelle aussi tout ce que nous devons aux Arabes, un bon moyen de faire stopper le racisme.

Les premiers hommesQui étaient ces hommes qui vivaient il y a des millions d’années ? Que sait-on d’eux ? Comment ont-ils évolué pour faire ce que nous sommes actuellement ? Quels animaux côtoyaient-ils ? Où vivaient-ils et comment se nourrissaient-ils ? Quels étaient leurs arts, leurs religions ? Les premiers hommes sortis dans la collection Mes grandes découvertes chez Gallimard Jeunesse répond à tout ça, et plus encore. Même si là encore je ne suis pas fana de la maquette un peu vieillotte (enfin par rapport à la collection Des enfants comme moi ça reste quand même supportable), voilà un livre parfait pour tous les fans de préhistoire. En fin d’ouvrage on trouve des jeux et des autocollants, pas indispensables, mais ça peut être un petit plus.
Un petit ouvrage clair pour connaître ceux qui furent les premiers de notre espèce.

Les indiens d'AmériqueLes Indiens d’Amérique (que nos cousins québécois appellent avec beaucoup plus de justesse les Américains natifs) sont les premiers habitants d’Amérique. Sophie Lamoureux nous les présente dans un petit album de la collection À très petits pas (Actes Sud Junior). Les tribus, le langage, les signaux de fumée, les vêtements… tout nous est raconté ici (à hauteur d’enfant). Les illustrations de Vincent Caut sont pleines d’humour et rendent l’ouvrage ludique, pas rébarbatif. Bien que ce ne soit pas précisé (et que l’ouvrage soit rédigé au présent), on nous présente surtout ici les Indiens d’Amérique des temps anciens, pas ceux d’aujourd’hui. On ne parle pas de leurs conditions de vie actuelles et pas un mot n’est dit sur ce que les hommes blancs leur ont fait subir. Gros bémol.

UN LIVRE GENIAL SUR TOUT.inddOn ingère chaque jour de la poussière et des poils, ainsi en 2007 une boule de 5 kg a été retirée de l’estomac d’une patiente. Voici la première info d’Un livre génial sur tout et vraiment tout. Le ton est donné. Ici, on parle des météorites qui s’écrasent sur la Terre, de la puissance du zoom des satellites-espions, du poids que ferait un homme de 75 kg sur Mars ou sur la fréquence à laquelle les mammifères font caca ! C’est drôle, les illustrations sont très graphiques… on n’apprend pas grand-chose (ou en tout cas pas grand-chose qui nous servira), mais on s’amuse bien ! Vous saviez, vous, que la plus grande saucisse qu’on ait fabriquée faisait 204 mètres soit la longueur de 612 enfants assis côte à côte ?

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques du même genre ici ou encore .

Paris
Textes de Sophie Crépon, illustré par Marion Piffaretti
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90 €, 210×200 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2015.
Paris
Textes d’Olivier Bauer, illustré par Sébastien Telleschi
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170×180 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2015.
La planète Terre
Textes de Sophie Crépon, illustré par Mélanie Combes
Larousse dans la collection Ma baby encyclopédie Larousse
6,90 €, 210×200 mm, 26 pages, imprimé en Chine, 2015.
L’univers
Textes de David Wilgenbus et Mathieu Hirtzig, illustré par Francis Gardiol
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170×180 mm, 80 pages, imprimé en Italie, 2015.
Et si on découvrait… le monde
Textes de Jean-Michel Billioud, illustré par Claire Wortemann
Deux coqs d’or
14,95 €, 245×285 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et si on… voyageait
Textes de Marion Augustin, illustré par Jean-Sébastien Deheeger et François Foyard
Deux coqs d’or
14,95 €, 245×285 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2015.
Écoles autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2015.
Religions autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2015.
Fêtes autour du monde
Collectif
Gallimard Jeunesse dans la collection Des enfants comme moi
18 €, 258×307 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
La grande histoire du monde arabe de l’empire romain au moyen âge
Textes de François Reynaert, illustré par Laura Fanelli
Bulles de savon
14,95 €, 286×288 mm, 40 pages, imprimé en Belgique, 2015.
Les premiers hommes
Auteur non crédité (traduit par Florence Maruéjol)
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes grandes découvertes
7,90 €, 202×262 mm, 56 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les Indiens d’Amérique
Texte de Sophie Lamoureux, illustré par Vincent Caut
Actes Sud Junior dans la collection À très petits pas
6,80 €, 144×206 mm, 35 pages, imprimé en France, 2013.
Un livre génial sur tout et vraiment tout
Texte d’Adam Frost (traduit par Éric Marson)
De la Martinière Jeunesse
8,90 €, 160×199 mm, 112 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

36000 ans plus tardÀ l’époque aurignacienne, la grotte Chauvet s’est vue décorer de peintures représentant des animaux. 36 000 ans plus tard, des artistes d’un des meilleurs studios d’animation, le studio Folimage, ont visité cette grotte et ont créé des courts métrages en s’inspirant de ce qu’il y ont vu et surtout de ce qu’ils ont ressenti. Le DVD 36 000 ans plus tard regroupe ces 15 films-émotion, quinze courts (très courts, moins de 2 minutes) d’animation. Les techniques sont diverses : peinture, papiers découpés, animation en volume… mais tous sont absolument captivants. Je ne suis pas certain que ces courts métrages vont passionner les enfants, mais je suis presque sûr que les passionnés d’image et de technique (illustrateur-trice-s surtout) vont adorer. Le DVD est accompagné par un très beau livret où chaque réalisateur-trice explique son court. On y trouve aussi des photos de la grotte et des informations documentaires. Un magnifique hommage, parfois drôle, parfois émouvant, à nos lointains ancêtres.

36 000 ans plus tard, 15 films-émotion autour de la grotte du Pont d’Arc, plus d’informations : http://www.folimage.fr/fr/production/en-cours/36-000-ans-plus-tard-141.htm.

Gabriel

You Might Also Like

Rêves et imagination

Par 13 novembre 2014 Livres Jeunesse

Wakanda et les rêves volésWakanda est une petite Indienne. Dans sa tribu, les enfants ne rêvent plus, alors quand Wakanda écoute Chenoa, une enfant d’une autre tribu, raconter ses rêves, elle l’envie. Wakanda aimerait savoir rêver. Chenoa dit que c’est la lune qui envoie les rêves alors Wakanda supplie la lune, mais la lune ne l’entend pas. La petite Indienne grimpe sur le totem, de là-haut l’astre de la nuit l’entendra peut-être… Mais la lune est toujours hors de portée. Elle va donc tenter de monter au sommet du plus grand arbre de la forêt et voler sur le dos d’un aigle, mais rien n’y fera, la lune est toujours trop loin. Mais la belle Nokomis qui connaît les plantes va lui apprendre que la lune n’y est pour rien dans la disparition des rêves des enfants…
Wakanda et les rêves volés est un magnifique conte indien avec de la sorcellerie, des animaux qui aident les hommes, des plantes utiles… Le genre d’histoire qui enchante les parents comme les enfants. Les illustrations de Frédérick Mansot sont chaudes et envoûtantes.
Un très beau conte indien magnifiquement illustré.

bonne nuit LounaQuand il est l’heure d’aller au lit, Louna traîne des pieds. Pourtant à peine la porte fermée, Louna suit un papillon et s’envole dans les nuages ! Louna va marcher sur un arc-en-ciel et même accrocher des étoiles, finalement aller se coucher ce n’est pas si mal.
Bonne nuit Louna ! est un album sans texte. Ici, on suit une petite fille qui a plongé dans le sommeil… mais rêve-t-elle vraiment ? À la fin de l’album, le lecteur pourra se poser la question !
Un très bel album sans texte pour parler du rêve aux plus jeunes.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Il Tout au bordaime moutonner au bord de son lit, s’hiverneiger l’hiver ou encore graniter au bord de la mer. Il lui arrive aussi de s’ennuyoter et même de s’enlarmer.
Tout au bord est un album inclassable, au texte assez étrange et aux illustrations absolument superbes. Rien que la couverture donne envie de l’ouvrir et l’intérieur de ne nous déçoit pas. Chaque page est un régal !
Un magnifique album aux illustrations à tomber par terre.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Françoise Jay (Lune noire et marée basse et Rosadèle et le jardinier), de Frédérick Mansot (Ma famille recomposée et Les parents se séparent) et d’Agnès de Lestrade (Mon cher petit cœur, Le voyage de Mamily, Pourquoi les chiens n’aiment-ils pas les chats ?, Les cocottes à histoires, Bon anniversaire, Gaston !, Les pendules de Dana et Les baisers de Cornélius).

Wakanda et les rêves volés
Texte de Françoise Jay, illustré par Frédérick Mansot
Gallimard Jeunesse Giboulées
16 €, 240×300 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Bonne nuit Louna !
de Helena Perez Garcia
Les petites bulles éditions
14 €, 215×223 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2014.
Tout au bord
Texte d’Agnès de Lestrade, illustré par Valeria Docampo
Alice Jeunesse
14 €, 247×249 mm, 34 pages, imprimé en Turquie, 2014.

You Might Also Like

Un tour du monde grâce aux contes

Par 25 novembre 2013 Livres Jeunesse

Ça vous dit un tour du monde ? Amérique, Afrique, Chine, Japon, Russie… Les contes nous font décidément voyager !

On commence par la Chine.

La legende du serpent blancDeux sœurs-serpents vivaient dans la montagne. Baï était blanche comme les nuages d’hiver et Quing bleue comme le ciel d’été. Elles pouvaient, en regardant un oiseau ou un poisson, en prendre la forme. Elles entendirent parler d’un endroit merveilleux qu’on appelait Le pays du lac de l’Ouest, on disait même que c’était le plus bel endroit sur la Terre. Elles décidèrent de partir y vivre sous l’apparence de deux jeunes filles. Là, elles rencontrèrent le beau Xuxian, dont Baï tomba amoureuse tout de suite. Ils se marièrent… mais l’amour du jeune homme allait-il rester aussi fort le jour où il apprendrait que la jeune fille était en fait un serpent ?

La légende du serpent blanc est un magnifique conte, une légende très ancienne, bien connue des Chinois, qui n’avait jamais été adaptée en France. C’est sous la jolie plume d’Alexandre Zouaghi et les superbes illustrations de Wang Yi que nous la découvrons… et quelle merveille ! C’est un album assez complexe, très riche (donc plutôt pour les jeunes lecteurs, l’éditeur le conseille à partir de 9 ans) dans lequel on parle de la force des sentiments, de l’amour. Des petits bijoux comme savent nous offrir les éditions HongFei.
Des extraits en ligne.

la langue des oiseauxUn homme qui sauva une fourmi de la noyade (contre l’avis général) et qui en fut récompensé, un docteur qui aida un loup qui le paya en or, les négociations entre le roi Chu et le roi des cerfs et un homme qui parlait la langue des oiseaux, quatre magnifiques histoires.

La langue des oiseaux est le premier recueil de contes que sortent les éditions HongFei et c’est une très bonne idée ! Quatre très belles courtes histoires dans lesquelles les hommes ont raison d’écouter les animaux. Ces jolis contes sont réunis dans un petit livre, illustré par Clémence Pollet. Le genre de recueil qu’on adore avoir dans sa bibliothèque, ouvrir de temps en temps. On regrettera juste qu’il n’en contienne que quatre, les amis de HongFei : on en veut plus ! Un très beau recueil de contes venus de Chine pour se rappeler, grâce à de belles histoires, l’importance des animaux.
Des extraits en ligne.

On continue la route par le Japon.

Issun boshiUn couple de paysans se désolait de ne pas avoir d’enfant. Ils auraient tant aimé en avoir un, même tout petit. Ils furent écoutés, car bientôt un enfant naquit, mais il était minuscule, ils décidèrent dont de l’appeler Issun Bôshi « celui qui n’est pas plus grand que le pouce d’un enfant ». Le temps passa, l’enfant ne grandit pas. À quinze ans il décida de partir vivre sa vie. Sa mère lui donna un bol de riz et son père une aiguille. Ainsi commença le périple d’Issun Bôshi. Des aventures qui allaient lui faire rencontrer un ogre puis une princesse… mais je ne vous en dis pas plus !

Là aussi, quel magnifique album ! Tant l’histoire que les illustrations. Ce conte japonais nous fait bien sûr penser aux histoires de Poucette et de Tom Pouce, deux classiques de notre littérature. Ici aussi, ce tout petit personnage va vivre de folles aventures et va devoir faire preuve d’ingéniosité. Les illustrations sont absolument magnifiques et le grand livre, tout en longueur les mettent parfaitement en valeur. Un très bel ouvrage.
Des extraits en ligne.
Le même vu par Enfantipages.

On remonte en Russie.

Contes de RussieUne petite fille rusée qui sut s’évader après avoir été kidnappée par un ours, une vache qui aida la petite Févronia maltraitée par ses beaux-parents, un enfant qui sauva son père grâce à son respect des animaux, un renard qui profitait de la naïveté d’un ours, un enfant qui osa défier un tigre ou encore la terrible Baba Yaga… bienvenue dans les contes russes !

Douze très beaux contes venus de Sibérie, du Caucase ou de Russie. Des contes qui nous rappellent parfois des histoires que l’on connaît (les contes voyagent autant qu’ils nous font voyager). Ici, on n’est pas frustré par la longueur des histoires, on a vraiment l’impression de lire douze petits livres entiers dans ce recueil. Il est joliment illustré par Sébastien Pelon. Un très bel ouvrage pour un voyage au pays du froid !
Des extraits en ligne.

Baba YagaUne petite fille qui n’avait plus de maman vit un jour son père se remarier avec une méchante femme. De sa mère, elle gardait une poupée de chiffon, qu’elle lui avait fabriquée. Un jour, la marâtre ordonna à l’enfant d’aller voir sa sœur pour lui demander du fil blanc et une aiguille pour lui coudre une chemise. La poupée prévint l’enfant du danger, elle lui conseilla d’aller voir sa marraine. Celle-ci lui apprit que la femme qu’elle devait aller voir n’était autre que la terrible Baba Yaga, elle lui donna donc des conseils pour lui échapper.

On retrouve donc l’horrible Baba Yaga dans une histoire adaptée par Claude Clément qui s’est inspirée du conte russe. Une histoire qui fait un peu peur, on tremble pour cette petite fille que la sorcière pense manger. L’album est très grand ce qui permet de mettre en valeur les très belles illustrations de Paul Echegoyen. Un très bel ouvrage sorti au Seuil.
Le même vu par Œil d’ailleurs et par Les lecteurs de Liyah.

Fini le froid, on part pour l’Afrique.

contes d'afriqueUn chat qui avait décidé de ne plus manger de viande, une goutte de miel qui avait provoqué une guerre, un devin mis à mal par une mouche, un jeune homme qui apprit qu’il valait mieux placer son espérance dans les bêtes plutôt que dans les hommes, un roi qui avait décidé de faire tuer tous les vieux de son village… et bien des histoires encore !

Ce sont 26 contes d’Afrique qu’a réuni Jean Jacques Fdida dans le recueil sorti chez Didier Jeunesse, Contes d’Afrique. Des contes fabuleux et pleins de sens dans lesquels on rappelle l’importance de la sagesse (tout en louant la naïveté d’autres), de la générosité, des animaux. Les contes sont vraiment délicieux, le genre d’histoires qu’on prend beaucoup de plaisir à lire, on se régale ! D’autant que l’ouvrage est illustré par le talentueux Rémi Courgeon. En plus des contes on trouvera de temps en temps des pages de devinettes. Un très bon et bel ouvrage.
Des extraits en ligne.
Le même vu par A l’ombre du saule.

Princesses d'AfriqueUne princesse tanzanienne qui sauva son père transformé en lion par un sorcier, une teinturière mauritanienne qui déjoua les pièges d’une ennemie, une jeune ghanéenne qui se battait comme les hommes et redevenait séduisante quand la guerre était finie et quatre autres princesses d’Afrique.

Que j’aime les princesses de Christine Palluy ! Après Princesses de tous les pays etPrincesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne,voici donc les Princesses d’Afrique. Six histoires qu’elle a créées (après s’être beaucoup documentée sur les peuples et les régions dont elle parle) et une inspirée d’une légende africaine. De très beaux contes qui, chaque fois, nous présentent des femmes battantes. Christine Palluy nous donne une autre image de la princesse que celle qu’on voit souvent (le genre nunuche qui attend tranquillement le prince charmant en filant la laine). Ce que j’aime aussi, c’est que ces contes sont dans un livre dans lequel on ne s’attend pas forcément à ce genre de choses (ce n’est pas un livre militant, ce n’est pas un livre de chez Talents Hauts) et d’ailleurs ce n’est pas le genre de livres à message qui veut absolument faire passer quelque chose (ce qui est toujours un peu pénible, attention je ne parle pas des livres de chez Talents Hauts en disant ça, pas d’interprétations !). Christine Palluy a une vraie plume et elle s’entoure ici de très bons illustrateurs. Lito n’a pas toujours une bonne image chez les snobinards qui sont légion dans la littérature jeunesse (le salon de Montreuil qui s’ouvre dans quelques jours est l’occasion de dénoncer ce snobisme puant tellement répandu), ce livre leur donne une fois de plus tort de ne regarder la littérature jeunesse qu’avec des œillères. Un très bel ouvrage, vraiment.
Des extraits en ligne.

On continue le voyage en Amérique.

Les quatre voeuxVeeho avait entendu parler d’un homme qui ne manquait jamais de nourriture, il voulut en savoir plus et alla le rencontrer. L’homme lui offrit à manger et lui proposa même de l’héberger pour la nuit. Veeho, lui, cherchait ce qui le rendait si riche. Il aperçut un sac étrange, il décida de le voler. Il n’aurait peut-être pas dû… Glooskap vivait sur une île perdue, il envoya un lapin dire aux hommes que ceux qui trouveraient son île verraient leurs plus grands souhaits se réaliser. Quatre hommes partirent donc à la recherche de Glooskap et réussirent à le trouver. L’homme leur exauça leurs vœux, mais à une condition… que trois d’entre eux n’arrivèrent pas à tenir.

Les quatre vœux, sorti dans la collection Contes & Classiques du Monde chez Magnard rassemble deux très beaux contes indiens. Il est question ici d’hommes qui accomplissent une action qu’ils n’auraient pas dû faire. On connaît peu les contes indiens et c’est un régal de découvrir ces deux-là, c’est complètement dépaysant. C’est Sandrine Bonini qui les met en image et ses grandes illustrations sont très belles et accompagnent parfaitement le texte, elles nous font aussi voyager. Un très bel album.

Et si l’on refaisait un tour du monde rapidement ?

Fees de legendesUne fée qui couvrit une jeune fille généreuse d’or (puis sa sœur, qui voulait profiter de l’aubaine, de poix), une autre qui devait n’être jamais vue de son amoureux le samedi sous peine de perdre sa forme humaine, la Dame du Lac qui apprit la magie de Merlin pour mieux pouvoir l’emprisonner, la fée Babouchka qui refusa d’aider les rois mages et qui s’en mordit les doigts au point d’apporter chaque Noël des cadeaux aux enfants…

Dix fées sont réunies dans Fées de légende de Christine Pompéi illustré par Anja Klauss. Des contes allemand, poitevin, breton, britannique, italien, hongrois, slave, russe, chinois et vietnamien. C’est un grand livre, très beau comme les aiment généralement les enfants. Le genre de recueil qu’on aime offrir. On fera ici de beaux voyages tout au long de ces belles histoires. On regrettera juste que ces contes soient à ce point résumés (effet amplifié quand on les connaît), mais ça peut-être une première approche. Autre bémol, les contes tiennent sur deux pages, on tourne donc la page à la moitié du conte et généralement l’illustration montre la fin de l’histoire. L’enfant sait donc à mi-parcours comment ça va finir… dommage ! Mais c’est tout de même un très joli livre sorti chez De la Martinière Jeunesse.

Quelques pas de plus…
D’autres contes du monde par exemple ici ou .

On a déjà chroniqué des livres de Alexandre Zouaghi (L’auberge des ânes), Wang Yi (Princesse corbeau, Yexian et le soulier d’or et Petit poisson peut voler), Chun-Liang Yeh (Le calligrapheLe goût de la pêche, L’auberge des ânes, Pi, Po, Pierrot, Yexian et le soulier d’or, Le duc aime le dragon et L’autre bout du monde), Clémence Pollet (Mon coffret pour découvrir la ferme et L’auberge des ânes ), Sébastien Pelon (Pourquoi les éléphants aiment-ils tant leur trompe), Jean-Jacques Fdida (Cendrillon ou La Belle au soulier d’or, La barbe bleue ou Conte de l’Oiseau d’Ourdi, Le Petit Chaperon rouge ou La Petite Fille aux habits de fer-blanc et La belle au bois dormant ou Songe de la vive ensommeillé), Rémi Courgeon (Pieds nus, Toujours debout, Pas de ciel sans oiseaux et Elvis Presley), Christine Palluy (Princesses de la cour de Versailles aux palais de Vienne et Princesses de tous les pays), Sandrine Bonini (Le zoo des légumes et Petits contes des 1001 nuits), Christine Pompéi (Mes premiers contes) et Anja Klauss (La belle au bois dormant). Retrouvez aussi nos interviews de Chun-Liang Yeh et de Rémi Courgeon.

La légende du serpent blanc
Texte d’Alexandre Zouaghi, illustré par Wang Yi
HongFei
16,50€, 230×326 mm, 49 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
La langue des oiseaux et autres contes du palais
Textes de Chun-Liang Yeh, illustré par Clémence Pollet
HongFei
12,50€, 167×227 mm, 46 pages, imprimé à Taïwan, 2013.
Issun Bôshi, l’enfant qui n’était pas plus haut qu’un pouce
d’Icinori
Actes Sud Junior
16,90€, 226×357 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2013.
Contes de Russie
Textes de Robert Giraud, illustré par Sébastien Pelon
Père Castor
13,50€, 226×248 mm, 61 pages, imprimé en France, 2013.
Baba Yaga
Texte de Claude Clément, illustré par Paul Echegoyen
Seuil Jeunesse
18€, 268×387 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Contes d’Afrique
Textes de Jean-Jacques Fdida, illustré par Rémi Courgeon
Didier Jeunesse
18€, 195×240 mm, 125 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Princesses d’Afrique
Textes de Christine Palluy, illustré par un collectif
Lito dans la collection Histoires pour rêver
18€, 250×238 mm, 72 pages, imprimé en UE, 2013.
Les quatre voeux
Textes de Richard Erdoes et Alfonso Ortiz (traduits par Alain Deschamps), illustrés par Sandrine Bonini
Magnard Jeunesse dans la collection Contes Classiques Monde
16,20€, 329×328 mm, 45 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responable, 2013.
Fées de légende
Textes de Christine Pompéi, illustrés par Anja Klauss
De la Martinière Jeunesse
12,90€, 236×337 mm, 44 pages, lieu d’impression non indiqué , 2013.

À part ça ?

Un concours très sympa pour les classes maternelles autour du très bon Boucle d’ours sur le blog de Didier Jeunesse.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange