La mare aux mots
Parcourir le tag

Inventions

Des animaux solidaires et des femmes extraordinaires!

Par 12 février 2019 Livres Jeunesse

Aujourd’hui deux beaux albums positifs et intelligents : T’es là Alfred de Catherine Pineur qui nous parle tout en finesse de la question des réfugié·e·s, et puis Les inventrices et leurs inventions d’Aitziber Lopez et Luciano Lozano sur des femmes formidables qui ont révolutionné notre quotidien ! Bonne lecture !

T’es là, Alfred ?
de Catherine Pineur
L’école des loisirs
9,70 €, 155×217 mm, 28 pages, imprimé en France, 2019.
Les inventrices et leurs inventions
Texte d’Aitzibert Lopez (traduit par Sébastien Cordin), illustré par Luciano Lozano
Les éditions des éléphants
14 €, 221 x 312 mm, 40 pages, imprimé en France, 2019.

You Might Also Like

Doux rêveurs

Par 19 juillet 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on fait la connaissance de deux personnages hauts en couleur : la petite Miranda qui se pose beaucoup trop de questions et le vieux Monsieur Matisse absorbé par son travail de collage… Deux personnages qui tentent de réinventer le monde chacun à leur manière, deux rêveurs…

Miranda
Texte de Lisa Biggi, illustré par Leticia Esteban
La Palissade
12,50 €, 196×196 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
Monsieur Matisse
d’Annemarie van Haeringen
Sarbacane
15,50 €, 238×288 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Inventeurs !

Par 6 février 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous présenter Oslo et Michel, deux grands inventeurs.

La lanterne magiqueIl y a longtemps, dans un autre pays, un petit garçon du nom d’Oslo passait son temps à inventer des machines. Oslo était tellement admiratif de la nature qu’il aurait aimé inventer une machine capable de reproduire, en image, la beauté de la réalité. Oslo plancha dans son atelier, dessina, chercha, mais tout ce qu’il arrivait à faire c’était des reproductions, comme des tableaux. Jusqu’au jour où il eut l’idée de peindre sur sa fenêtre un oiseau et qu’il remarqua que celui-ci était projeté sur le sol… ça lui donna une idée…

C’est un magnifique hommage au cinéma que rendent Anne-Gaëlle Balpe et Simon Moreau dans La lanterne magique. Avec Olso on aborde donc le principe de la projection et surtout celui de la lanterne magique. Les illustrations de Simon Moreau ont un côté clair-obscur et collent parfaitement avec le sujet, rendent l’album très beau. En plus du cinéma, on parle du rêve, de la magie, de croire en ses idées… Vraiment un bien bel album.

La machine de MichelPour l’anniversaire d’Alice, Michel aimerait lui offrir quelque chose qui lui ferait vraiment plaisir et comme il est ingénieux il a l’idée de lui fabriquer une machine à fêter les anniversaires ! Seulement Marcus et Darius rigolent bien quand Michel leur raconte son idée et se moquent carrément quand ils voient le résultat ! Franchement, il vaut mieux un bon gâteau ou des bottes ! Vraiment ?

Voilà encore une bien belle histoire, une histoire riche. Car au-delà de parler, ici encore, d’inventivité et d’aller au bout de ses idées, on peut voir ici un message sur le fait que les cadeaux fabriqués sont toujours mieux que ceux achetés, que les plus beaux cadeaux sont ceux dans lesquels on met tout son cœur. Alors, bien sûr, comme d’habitude, on adore les illustrations de Dorothée de Monfreid. Michel est vraiment un super personnage avec ses bouclettes, ses lunettes et sa salopette rouge. On espère même qu’on le recroisera dans d’autres albums.
Le même vu par Clarabel, Enfantipages et Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Toujours au sujets d’inventeurs, nous avons chroniqué : Inventions complètement inventées, Inventions et inventeurs, les Charly Tempête, et Le Grand N’importe Quoi.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Anne-Gaëlle Balpe (Noël à ʇıoɹpuǝ,ן, Où va-t-on quand on disparaît ?, Chez moi, Mon cartable, De vrais amis, Le Grand N’importe Quoi, Rouge bitume, Noël en Juillet, On n’a rien vu venir Bonhomme et le caillou bleu, Quand je serai grand, je serai…Grand Méchant Loup, Les potions de Papi-guérit-tout et Chez moi) et de Dorothée de Monfreid (Pas envie ! et Le manuel du Docteur Schnock). Retrouvez notre interview d’Anne-Gaëlle Balpe et notre En vacances avec Dorothée de Monfreid.

La lanterne magique
Texte d’Anne-Gaëlle Balpe, illustré par Simon Moreau
Marmaille & compagnie
12€, 307×247 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
La machine de Michel
de Dorothée de Monfreid
L’école des loisirs
12,70€, 217×278 mm, 36 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

La mère modèle n'existe pas et alors ?La mère parfaite n’existe pas. D’ailleurs, même Walt Disney n’a pas osé pousser le mensonge jusque-là : dans les dessins animés, si les belles-mères sont toutes monstrueuses, les mères sont toutes mortes. Quand on dit à la (future) mère parfaite qu’elle a un petit bidou, on dit à la (future) mère normale qu’elle a de la bidoche, quand la première perçoit les premiers mouvements de son bébé, la seconde prend ça pour des vieux prouts, quand la première a un mec qui est à ses côtés pendant tout l’accouchement, la seconde, le sien, s’est évanoui en entendant « bouchon muqueux », d’ailleurs le premier assure pendant que le second joue à faire semblant d’éternuer en actionnant le brumisateur. La mère parfaite met une photo du poing du bébé en noir et blanc avec son prénom sur Facebook pour annoncer la naissance… la seconde n’a pas besoin son mec a déjà mis « ça y est, colis livré ! Bébé est en pleine forme (…) Maman se porte bien, son vagin, moins ». Quand la première est épanouie après l’accouchement, la seconde pleure à la moindre contrariété. En cadeau de naissance, la mère parfaite a eu un baby cook, l’autre a eu un déo par sa belle-mère… Quand on complimente la femme parfaite sur son bébé, on demande à la femme normale quand elle va accoucher alors que son bébé est avec elle. La première sait exactement pourquoi son bébé pleure, l’autre pleure avec lui. La femme parfaite prépare des crêpes pour le goûter de ses enfants, l’autre aussi… mais elle les mange avant qu’ils rentrent ! L’enfant de la femme parfaite aime manger de tout, celui de la femme normale aime les pâtes, mais aussi les spaghettis et les coquillettes… bref, voici un petit extrait des 145 pages de La mère modèle n’existe pas et alors ? Un livre qui m’a fait beaucoup rire. Car ici il n’est pas question juste d’une liste, comme je viens de le faire, mais chaque fois on trouve des textes qui nous racontent les différences entre ces deux mères. Alors bien sûr vous vous reconnaîtrez beaucoup plus dans la mère parfaite (j’espère, car l’autre est quand même catastrophique), mais c’est justement le but de ce livre : dédramatiser ! Il y a pire que nous ! Beaucoup d’humour, un peu dans l’esprit de La femme parfaite est une connasse (qui a fait le tour de la blogosphère donc j’en parle… ça fait connasse de dire blogosphère d’ailleurs non ?), on dévore ce livre, on se marre, on lit des extraits à la personne avec qui l’on vit en rigolant et l’on a envie de l’offrir à plein de copines (bon ok les « on » c’est moi).
La mère modèle n’existe pas et alors ?, de Claire Delaporte, Hugo Desinge, 6,95€.
Des extraits ici.

Gabriel

You Might Also Like

Inventions inventées par des inventeurs

Par 19 novembre 2013 Livres Jeunesse

Tout a été inventé autour de nous ! Petit aperçu avec ces deux livres !

inventions complètement inventéesSaviez-vous que les pâtés de sable ont été inventés pile de la forme des seaux de plage ? Ou bien encore que les sorcières se déplacent sur un balai, parce que le fil de l’aspirateur était trop court ? Et puis les poissons ont été inventés sans sens de l’humour, sinon, ils auraient ri dans l’eau et bu à la tasse ! Tout cela va se soi finalement !

Quel drôle d’inventaire que ce petit album carré ! Pierre-Dominique Burgaud tente de trouver une explication rationnelle sur l’origine, la forme, ou les caractéristiques des choses qui nous entourent : animaux, éléments naturels, comportements humains, objets, tout est passé en revue ! C’est souvent absurde (et drôle), parfois attendrissant et poétique, et on s’amuse ensuite à trouver nous aussi des explications rationnelles aux phénomènes les plus fous ! Les illustrations de Laure Solus Babinet sont simples mais mettent bien en valeur chacune de ces inventions : l’escargot n’a pas de pieds pour ne pas les mouiller quand il rentre chez lui, la mousse au chocolat est une création de l’inventeur des haricots verts pour se faire pardonner, le chameau a été inventé dans le désert alors on se demande où il a pu se cogner pour avoir deux bosses… Et ce n’est là qu’un échantillon de ces réponses décalées aux questions les plus essentielles !
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie.

inventions-inventeursRedevenons un peu plus sérieux avec Inventions et Inventeurs, un livre carré de la collection Les concentrés parue chez Nathan, pour apprendre un maximum de choses dans un petit format !

Dans une sorte de catalogue, Joël Lebeaume nous présente l’histoire d’inventions dont beaucoup nous servent encore aujourd’hui. On trouve pour chaque article une fiche technique reprenant le nom, la date d’invention, les conséquences sur la vie des hommes, les éventuels perfectionnements qui ont ensuite été apportés, une frise chronologique et des anecdotes sur l’apparition de ces objets ! À la fin de l’ouvrage on trouve aussi quelques pages plus généralistes sur le monde des inventeurs pour compléter ce documentaire pratique, riche et bien illustré par Buster Bone. Il existe également une application à télécharger en lien avec la collection, pour découvrir jeux et informations complémentaires ! Voici un documentaire comme on les aime, à la fois instructif, ludique, surtout pas rébarbatif !
Le même vu par Les mercredis de Julie et À l’ombre du saule.

Quelques pas de plus…Un peu sur le même thème, nous avons chroniqué DESIGN d’Eva Solarz et Alexandra et Daniel Mizielinski.

Inventions complètement inventées
de Pierre-Dominique Burgaud, illustré par Laure Solus-Babinet
Gautier Languereau
9,90 €, 128 x 128 mm, 120 pages, imprimé en Espagne, 2013
Inventions et inventeurs
de Joël Lebeaume, illustré par Buster Bone
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170 x 180 mm, 78 pages, imprimé en Italie, 2013

A part ça ?

En cette période automnale, admirez le ballet des oiseaux migrateurs ! (vidéo de Neels Castillon)

Marianne

 

You Might Also Like

Petits romans pour petits lecteurs

Par 14 novembre 2013 Livres Jeunesse

Voici une sélection de romans pour les jeunes lecteurs ou pour ceux qui aiment les romans courts.

Emilie se maquilleÉmilie tente de se maquiller mais c’est une catastrophe ! Son frère Stéphane passe par là et propose de l’aider… seulement c’est encore pire ! Émilie est furieuse du résultat. Et si ce maquillage raté se transformait en quelque chose de réussi ?

Emilie Les empreintes mystérieusesÉmilie, Sidonie et Guillaume se promènent et aperçoivent des traces de pas, tout de suite ils reconnaissent les traces d’Arthur, le hérisson. Seulement un peu plus loin il y a des traces terrifiantes comme si elles étaient celles d’un dragon et comme par hasard Élise a disparue ! Vite il faut suivre les traces de pas !

Emilie Le papillon de l'écoleAlors qu’Émilie, Sidonie et Léa vont se laver les mains après avoir fait de la peinture, un papillon entre dans l’école et tourne autour d’elles. Les petites filles essayent de le faire sortir, s’amusent énormément à tenter de l’attraper seulement celui-ci ne se laisse pas prendre et chaque tentative ratée laisse des traces de peinture sur les murs.

Emilie Le ballon jauneÉmilie court avec son nouveau ballon jaune, elle est heureuse. Son ballon ressemble à un soleil. Elle croise Sidonie qui a le même qu’elle et a d’ailleurs fait la même comparaison. Puis c’est au tour de Nicolas d’arriver avec le sien, pour lui son ballon jaune c’est un dragon. Et si on dessinait dessus pour ne pas les confondre ? Seulement il ne faut pas appuyer trop fort !

Vous connaissez certainement Émilie et si vous suivez le blog vous savez que je suis fan de ce petit personnage. Après le dessin animé tiré des livres, voici les livres tirés du dessin animé ! On oublie donc la petite fille croquée par Domitille de Pressensé car c’est ici une captation des images en 3D. Bonne idée ou pas, je vous laisse avoir votre propre avis ! En tout cas, ces quatre petits romans pour jeunes lecteurs (dès le CP) qui viennent de sortir proposent de jolies histoires dans lesquelles on retrouve bien l’esprit de la série d’origine. À la fin de ces ouvrages, des petits jeux sont proposés. Faire ses premiers pas de lecteur autonome avec Émilie, c’est plutôt sympa, non ?

Prune et l'argent de pocheVous connaissez Prune ? On vous a déjà parlé de ce personnage piquant, ce coup-ci elle a besoin d’argent ! Elle veut offrir un cadeau à son copain Barnabé mais quand on n’a même pas d’argent de poche ce n’est pas facile ! Prune va donc devoir faire preuve d’ingéniosité pour trouver l’argent nécessaire… et les idées, Prune, c’est pas ce qu’il lui manque !

Je suis vraiment fan de ce personnage de Séverine Vidal et chaque fois qu’une de ses aventures sort je suis ravi de la retrouver. Prune piquante à souhait, le genre de petite fille qui a un caractère affirmé et des idées bien à elle. Ici on est entre le roman jeune lecteur et l’album (un peu comme un roman graphique pour les plus jeunes) et c’est toujours aussi réussi ! C’est le cinquième volume des aventures de Prune et on en veut plein d’autres !

Ce que tu cherches tu trouverasIl fait peur le quartier des platanes. Fatou et Yan sont intrigués, que peut-il y avoir dans cet endroit abandonné caché par une palissade. Parfois de leurs fenêtres, à la tombée du jour, ils aperçoivent des formes étranges qui s’y promènent. Un jour où leur ballon passe par-dessus la palissade ils décident d’aller voir… pas rassurés !

Ce que tu cherches tu trouveras c’est le message que trouve Fatou dans un biscuit chinois et c’est le nom de ce joli roman pour jeunes lecteurs signé Charlotte Bousquet et illustré par Fabien Fernandez. Ici il est question de peur (et de la surmonter), des a priori, d’amitié, d’amour. Fatou et Yan ne retrouveront peut-être pas le ballon… mais ils trouveront quelque chose, c’est certain !

Mia des nuagesMia est du genre gourmande, son plaisir c’est ses tartines au beurre de cacahuète. La jeune fille a aussi une passion, la danse. Seulement quand son professeur de danse se casse la jambe, elle est remplacée par mademoiselle Sèchepince qui va faire comprendre (pas très subtilement) à Mia qu’il faut qu’elle maigrisse. Mia va donc arrêter le beurre de cacahuète et le reste… jusqu’à devenir légère… légère… au point de s’envoler, c’est le début d’une grande aventure.

Mia des nuages est aussi une sorte de conte, très particulier. L’histoire commence par être très « réelle » avec le diktat de la minceur, l’anorexie puis l’auteur nous emmène dans un récit fantastique où Mia vole, parcourt le monde et devient tour à tour esclave, attraction. C’est une très belle histoire, complètement originale sur la différence, l’entraide et l’amitié magnifiquement mise en image par Xu Hualing .

L'invitation faite au loupParce qu’il en a assez de se faire courser par le loup un cochon lui propose un marché : s’il arrive à passer une épreuve qu’il lui a concocté, le loup aura le droit de le manger. Dans le cas contraire il le laisse définitivement tranquille ! Gonflé non ? Le loup qui n’a jamais réussi à rattraper ce cochon très rapide est forcément tenté ! Le rendez-vous est pris, ça sera à la ferme. Autant vous dire que les animaux ne sont pas ravis d’apprendre que le loup va leur rendre visite… Le loup réussira-t-il cette épreuve ?

Beaucoup d’humour dans ce petit roman de Christian Oster illustré par Anaïs Vaugelade. L’auteur joue avec les mots, on essaye de deviner en même temps que le loup les réponses aux énigmes. C’est le genre de texte qu’on se régale de lire à voix haute (les Mouche sont normalement pour des enfants qui savent déjà lire mais, personnellement, j’adore les lire à ma fille de cinq ans et elle a adoré cette histoire). L’invitation faite au loup est un conte très original, plein d’humour et de suspense.

Le violon d'AbigailAbigail ne parle plus depuis le décès de sa mère il y a deux ans. Ce n’est pas avec plaisir qu’elle déménage avec son père, quittant Nantes pour le sud de la France. De son nouvel appartement, souvent Abigail entend une plainte sans savoir ce que c’est, ni d’où ça vient. La jeune fille aime se réfugier dans la petite cour de l’immeuble, un petit patio avec un puits. Un jour elle y rencontre un homme bien étrange…

Le violon d’Abigail a été une belle surprise, j’ai été emporté par cette histoire de jeune fille, entre rêves et réalité. Une sorte de conte pour jeunes lecteurs. Je parle aussi de belle surprise car comme beaucoup j’ai parfois des a priori idiots sur l’auto édition (mais je ne leur ferme pas ma porte). Et là en plus d’une belle histoire écrite avec  une très belle plume, l’objet est beau avec son papier épais et sa couverture à rabats et les illustrations à la peinture de l’auteur (et éditrice donc) sont vraiment réussies. Elles accompagnent parfaitement ce texte doux et poétique. Un très joli roman.
Vous découvrirez les illustrations dans la bande annonce du livre.

Le plus joli des rêvesIl était une fois un rêve… pas un rêve comme il en existe beaucoup, celui-là était le plus joli des rêves qu’on puisse imaginer. Mougueule, l’homme le plus puissant du pays, voulait absolument ce rêve, il avait déjà tout, il ne lui manquait que ça ! Mais comment attraper un rêve… il chargea le pauvre Grand Gaston de s’en occuper.

Le plus joli des rêves est une magnifique histoire signée Nathalie Brisac. Un conte extrêmement poétique, plein de douceur et d’humour. On a beau avoir le pouvoir, on ne peut pas tout avoir et parfois c’est ceux qui en ont le moins qui peuvent s’emparer des choses les plus précieuses. Une belle histoire pleine de sens qui va ravir les jeunes rêveurs.
Le même vu par Délivrer des livres, Parfums de livres, Qu’importe le flacon, Enfantipages, Les lectures de Kik, Sous le feuillage et Les lectures de Liyah.

Les mots perdusAntonin, un garçon d’une dizaine d’années, est en vacances en Bretagne avec la compagne de son père. Il rencontre Rose, qui travaille sur les marchés pour aider ses parents. Celle-ci lui présentera son ami Jakez, amoureux d’une jeune africaine rencontrée sur internet qui n’a pas pu avoir de visa pour venir le voir. Ensemble ils vont essayer de percer le secret de la maison de la morte aux bijoux, une maison isolée qui se trouve sur une île qu’on peut rejoindre à marée basse.

Les mots perdus est un très beau roman qui nous emmène là où on ne l’attend pas. Au départ, trois enfants qui partent à l’aventure, dans une maison qu’on dit hantée. On sent qu’ils ont envie de grands frissons, de découvrir des trésors. En fait ils vont trouver tout autre chose. Même si j’ai trouvé parfois qu’il y avait un souci entre l’âge donné des héros (ils entrent en sixième) et ce qu’ils vivent (travailler sur un marché, inviter quelqu’un qu’on connait d’internet et qui vit dans un pays lointain chez soi pour les vacances, leurs parents les laissent aller sur une île sachant que si la marée monte ils y seront coincés pour la nuit,…). Malgré cette petite interrogation donc, Yves Pinguilly a écrit un très beau roman qui parle de la mémoire, des frontières, de l’amitié.

Charly Tempête On déménageLe très bricoleur Charly Tempête (et oui c’est son nom), 9 ans, déménage ! Alors ce n’est pas de gaité de cœur, on ne quitte pas comme ça une maison pleine de charme avec un magnifique jardin pour une maison caca d’oie avec un jardin tout petit et sans arbres ! Mais il le fallait, son papi vieillit et est très seul depuis que sa femme est morte. La mère de Charly, qui aimait tant son « Céleste refuge » (comme elle appelait sa maison), déprime. Elle qui chantait tout le temps (même quand elle faisait brûler le dîner), n’est plus la même. Heureusement le père de Charly a une idée, et si on organisait une fête ? On invite les voisins et pourquoi pas des amis d’enfance de maman (c’est l’avantage d’être revenu près de là où elle a grandit) ? L’organisation ne sera pas de tout repos…

Charly Tempête Drôle de rentréeÇa y est, Charly est bien installé dans sa nouvelle maison, mais maintenant c’est l’heure de la rentrée… Charly redoute ce moment car on lui a dit que son institutrice était terrible ! Le jour J rien ne se passe comme prévu ! Son nouveau copain Djawad n’est pas au rendez-vous. Ensuite c’est le portail de l’école qui ne s’ouvre pas (heureusement que Charly est ingénieux et invente un cascourte-échelle ( un casque combiné avec un double décimètre en fer qui permet de faire grimper les autres sur sa tête pour passer par-dessus le portail. Enfin la fameuse institutrice n’est pas là, mais ça c’est pas forcément une mauvaise nouvelle… quoique…

Charly Tempête est une toute nouvelle série sortie chez Casterman. Les deux premiers tomes laissent présager une très bonne série. Annelise Heurtier signe un texte plein d’humour et en même temps qui parle d’aujourd’hui (déménagement, personnes âgées, manque de moyens dans l’éducation nationale…). Elle fait passer des petites choses sans que ça soit lourd. On rit beaucoup aux aventures du jeune garçon et surtout à ses inventions. Les illustrations de Clotka accentuent ce côté moderne. Deux romans plein d’humour encrés dans la réalité actuelle qui devraient séduire les jeunes lecteurs d’aujourd’hui.
Des extraits ici.
Les mêmes vus par Enfantipages.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des Émilie (Émilie en route pour l’école, Émilie et le pique nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussin, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries), des livres de Séverine Vidal (Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps) , Kris di Giacomo (Tous les monstres ont peur du noir, Prune cherche son style, Prune et la colo d’enfer, Quand le loup a faim, Prune : la grosse rumeur, Prune : le fils de la nouvelle fiancée de papa), Charlotte Bousquet (Proie idéale, Rouge tagada et Précieuses, pas ridicules), Fabien Fernandez (Voyage polaire), Janine Teisson (L’ogre bouquiniste), Xu Hualing (L’étoile de Grand’Pa, Manon et la caverne aux brigands), Anaïs Vaugelade (Le poulet fermier et Mission impossible), Rascal (Le temps des ours), Yves Pinguilly (La couleur des yeux), Annelise Heurtier (Sweet Sixteen, Le carnet rouge et La fille aux cheveux d’encre) et Clotka (Les aventures de Tit’Oignon). Nous avons déjà interviewé Domitille de Pressensé, Séverine Vidal, Kris di Giacomo, Fabien Fernandez et Annelise Heurtier.

Émilie se maquille
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les empreintes mystérieuses
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le papillon de l’école
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le ballon jaune
d’après les personnages créés par Domitille de Pressensé (auteur non indiqué)
Casterman dans la collection Je commence à lire avec…
4,75€, 144×190 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Prune et l’argent de poche
Texte de Séverine Vidal, illustrations de  Kris Di Giacomo
Frimousse dans la série Prune
8,50€, 150×210 mm, 43 pages, imprimé en Lettonie, 2013.
Ce que tu cherches tu trouveras
Texte de Charlotte Bousquet, illustrations de Fabien Fernandez
Rageot dans la collection Petit roman
5,70€, 135×180 mm, 44 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Mia des nuages
Texte de Janine Teisson, illustré par Xu Hualing
Oskar éditeur
9,95€, 145×210 mm, 56 pages, imprimé en Europe, 2012.
L’invitation faite au loup
Texte de Christian Oster, illustré par Anaïs Vaugelade
École des loisirs dans la collection Mouche
7€, taille en mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
Le violon d’Abigail
de Nathalie Desperches-Boukhatem
Éditions de la Gâtine dans la collection Mes rêves
10€, 125×180 mm, 36 pages, imprimé en France, 2012.
Le plus joli des rêves
Texte de Nathalie Brisac, illustré par Rascal
École des loisirs dans la collection Mouche
7,50€, 125×190 mm, 56 pages, imprimé en France, 2013.
Les mots perdus
Texte d’Yves Pinguilly
Oskar dans la collection Court MÉ-trage
5€, 115×170 mm, 81 pages, imprimé en Europe, 2013.
On déménage !
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly tempête
6,95€, 195×135 mm, 80 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Drôle de rentrée !
Texte d’Annelise Heurtier, illustré par Clotka
Casterman dans la collection Charly tempête
6,95€, 195×135 mm, 80 pages, imprimé en Espagne, 2013.

A part ça ?

Le guide de l'édition jeunesse 2014 Le guide de l’édition jeunesse 2014 est sorti ! Ce gros guide, qui existe depuis dix ans, est ultra complet ! Conseils aux auteurs et illustrateurs (conseils artistiques mais aussi juridiques, commerciaux…), annuaire des éditeurs, auteurs, sites internet, publications spécialisées… C’est une bible ! Autant pour les auteurs et illustrateurs qui y trouveront des tas de conseils qui leur serviront, que pour tous les passionnés et professionnels de la littérature jeunesse qui se serviront des annuaires. A la fin de l’ouvrage, on trouve même des petites annonces. Une bible on vous dit !
Plus d’info, l’acheter etc sur leur site.
A noter, si vous allez au salon de Montreuil (du 27 novembre au 2 décembre) vous pourrez le feuilleter sur le stand CRILJ / GRIFFON (stand n° G29).

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange