La mare aux mots
Parcourir le tag

Jacques Després

Quelques réflexions sur l’amitié

Par 19 juin 2015 Livres Jeunesse

le pirate et le roiAprès le naufrage de son galion, le roi Jehan 1er se retrouve à partager la vie d’un pirate, lui-même échoué sur une île déserte. Malgré les abords un peu rudes de son compagnon et leur différence évidente de classe sociale, une amitié naît entre les deux hommes qui partagent leur temps entre l’aménagement de l’île, la chasse et la cueillette, et la dégustation de lait de coco au coin du feu. Au fil des jours, ils finissent par se ressembler comme des frères. Un matin, le pavillon de la marine royale apparaît à l’horizon, l’amitié entre le roi et le hors-la-loi résistera-t-elle à ce sauvetage inattendu ?
Matthieu Maudet et Jean Leroy sont adeptes d’un humour « pince-sans-rire » et cet album ne déroge pas à la règle. L’accueil réservé au royal naufragé par Matt le pirate est bien loin de l’étiquette dévolue aux grands de ce monde. Jehan 1er est rapidement ramené à la dure réalité : sur une île déserte, tous les hommes sont égaux dans la survie. « Les rois ne pêchent pas », se plaint-il. « Alors, mange ta main… », lui balance l’autre, « et garde l’autre pour demain ! ». On se délecte de ce ton gouailleur qui nous embarque dans cette histoire d’amitié incongrue. Il faut dire que les illustrations jouent superbement du dramatique de la situation, en travaillant la houle dans l’immensité de l’océan ou la profondeur de la jungle inhospitalière. Mais comme souvent quand le duo Maudet-Leroy est dans le coup, il faut se méfier du piège qui nous est tendu : une amitié entre un pirate et un roi, pensez-vous sincèrement que ça peut exister ? Cet album se savoure de page en page jusqu’au retournement final qui ne manque pas de nous voler un dernier sourire.
Un vrai plaisir.
Le même vu par Chez Clarabel


Amélie et le poissonLa petite Amélie se prélasse sur la plage quand un petit poisson vient jouer avec elle. Chaque jour, ils s’amusent ensemble, découvrent l’océan, profitent de l’été. Amélie aime tellement son nouvel ami qu’elle voudrait rester toujours avec lui. Elle entreprend donc de l’emporter avec elle et l’installe dans un bocal qu’elle a spécialement aménagé pour lui. Mais le poisson dépérit, privé de sa liberté.
Cette petite histoire toute simple donne un exemple édifiant de l’importance du respect de l’autre. En amitié, les rapports doivent être réciproques et les envies de l’un ne doivent pas empiéter sur la liberté de l’autre. Les illustrations mêlent un aspect naïf et une certaine dureté des traits aux crayons. Elles traduisent avec justesse les sentiments de la petite fille : elle ne cherche pas volontairement à faire du mal à son compagnon, elle est plus qu’enthousiaste à l’idée de rester près de lui, et elle ne comprend pas pourquoi il se détourne d’elle et elle le vit mal. Parfois, simplement en ne pensant qu’à soi, on peut perdre un ami.
Une lecture pleine d’enseignements.
Le même vu par Délivrer des livres

C'est Quoi Un AmiAujourd’hui, personne ne veut jouer avec Hugo. Il croise pourtant beaucoup d’enfants de son âge, mais ils semblent complètement absorbés par leurs jeux ou leurs conversations avec leurs amis. Hugo aimerait tellement partager ce genre de relation avec quelqu’un, mais comment trouver un ami ? Qu’est-ce que c’est, exactement ?
Être ami, est-ce se ressembler ? Avoir les mêmes goûts ? Est-ce pour toute la vie ? À l’image de la collection C’est quoi l’idée ? et de la série télévisée du même monde, ce petit livre incite les plus jeunes à se poser des questions sur le monde qui les entoure et les sentiments qu’ils ressentent. La bouille toute ronde d’Hugo les aide bien à s’identifier et à partager ses questionnements. La réflexion n’est pas forcément de haute volée, elle reste destinée aux petits, mais elle a le mérite de les encourager à s’interroger sur un aspect central de leur vie de petits humains : l’amitié. Le propos est d’ailleurs abordé du point de vue de l’exclusion. À l’âge auquel on commence à se faire une place dans la société, il est très constructif de réfléchir à cette question.
Le même vu par Chez Clarabel

Reste mon ami Petit-OursPetit-Ours et Nestor partent jouer dans la forêt, mais les désaccords ne tardent pas à s’immiscer dans leurs jeux. Tant pis, ils poursuivront leurs occupations chacun de leur côté, fâchés. Mais quand Petit-Ours doit venir en aide à un louveteau en bien mauvaise posture, il sait bien en qui il peut avoir confiance pour lui prêter main-forte.
Les amis, c’est sympa pour jouer, mais c’est aussi essentiel pour traverser des épreuves difficiles et s’entraider. Les deux ours savent mettre leur brouille de côté quand un danger menace. Cette mignonne petite histoire apprend qu’en amitié, il y a peut-être des maux, mais que le plus important est de savoir s’excuser et de tirer une leçon de ses agissements.
Un livre tendre et un récit rassurant pour les petits.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

La Petite Poule RoussePetite Poule Rousse a besoin d’aide pour semer son blé, le récolter, le moudre, pétrir son pain… mais à aucun moment, ses amis ne sont disponibles pour l’aider. Elle travaille donc seule… et c’est également seule qu’elle profite du fruit de son travail : il est trop tard pour venir réclamer un bout de pain !
Nouvelle adaptation du conte traditionnel La petite poule rousse, ce petit album aide les enfants les plus jeunes à se questionner sur leurs actes : les amis de la petite poule ne se comportent pas comme tels, est-ce vraiment de l’amitié ? Petite poule n’a-t-elle pas raison de conserver tout son pain pour elle ? Le format cartonné et les doux personnages fabriqués par Miss Clara confortent les jeunes lecteurs à prendre cette célèbre histoire en main pour commencer à la lire seuls et peut-être pour réfléchir à quel genre d’amis ils veulent être.
Une version sympathique de cette histoire bien connue.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jean Leroy (Une place au soleilC’est Papy qui choisit, Canaille fête son anniversaire, Un jeune loup bien éduqué, Anoki, Canaille a oublié son doudou, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur, Canaille n’aime pas la soupe et Si j’étais un oiseau…), de Matthieu Maudet (Ab et CéLe MoustocOuvre-moi ta porteUn jeune loup bien éduquéLa croccinelleLe çaBonjour facteur et Bonjour docteur) et de Jacques Després (Kola, au revoir tétine). Retrouvez aussi nos interviews de Matthieu Maudet et de Jean Leroy.

Le pirate et le roi
Texte de Jean Leroy, illustré par Matthieu Maudet
l’école des loisirs 
12,20 €, 198 x 263 mm, 36 pages, imprimé en France, 2015.
Amélie et le poisson
d’Helga Bansch
Talents hauts
12,50 €, 256 x 217 mm, 25 pages, imprimé en Belgique, 2015.
C’est quoi un ami ?
d’après Oscar Brenifier, illustré par Jacques Després
Nathan dans la collection C’est quoi l’idée ?
7,95 €, 160 x 210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Reste mon ami Petit-Ours !
d’Ursel Scheffler et Ulises Wensell, traduit par Marie-José Lamorlette
Gautier Languereau dans la collection Tu me lis une histoire ?
4,95 €, 160 x 180 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2015.
La petite poule rousse,
illustré par Miss Clara
Gautier Languereau dans la collection Tu me lis une histoire ?
4,95 €, 160 x 180 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2015.

À part ça ? 

C’est quoi l’idée ? est également une série animée qui retrace les aventures d’Hugo au pays de la philosophie. Retrouvez toutes les vidéos concernant l’amitié, le partage, la peur et toutes les questions que se posent les enfants sur le site de France Télévisions Éducation.

Laura

You Might Also Like

Allez on lâche la tétine !

Par 2 novembre 2012 Livres Jeunesse

Ah la tétine… ce truc quand même pas très esthétique (allez avouez-le) qu’on colle dans la bouche des enfants pour avoir la paix (avouez-le aussi) … Seulement voilà… Il y a un moment, l’enfant grandit et il a l’air de plus en plus ridicule avec ce truc qu’il tête en permanence. Heureusement les livres sont là pour engager la conversation sur le sujet.

On commence par un livre adapté aux tout-petits avec ses pages en carton épais, Je me souviens… Bénédicte Guettier (la maman de Trotro) propose ici un grand album plein d’humour, comme elle sait si bien le faire. Un bébé se souvient des seins qu’il a tétés, remplacés ensuite par le biberon. Maintenant il lui reste ses tétines, mais un jour il s’en séparera et il le dit « et ce jour-là je serai grand ». Le texte et les illustrations sont simples et efficaces, ils parlent bien aux petits et le livre est assez résistant pour eux !

La tétine de Kouki est également un livre cartonné avec ici un petit bonus : un doudou pour essayer de se séparer de sa tétine. Kouki et Tutu sont deux amis. Pour Kouki la tétine c’est fait pour dormir, Tutu, lui, a envie de la garder tout le temps. Pourtant il se rendra vite compte qu’avec ça dans la bouche personne ne le comprend et aucun enfant ne veut jouer avec lui et pire… il n’a pas de gâteau lors de la distribution ! J’aime beaucoup les illustrations douces et colorées du livre et l’histoire est sympathique (même si j’ai toujours du mal avec les dialogues écrits en « langage bébé »).

La tétine de Nora ne sert plus que dans les moments de fatigue ou de tristesse, le reste du temps elle est dans sa poche. Sauf qu’un jour elle tombe ! Et là elle va être utilisée pour toutes sortes de choses… l’éléphant s’en fait un bracelet de trompe, le mouton un chouchou, la poule une balançoire pour ses petits et le cochon un lance pierre ! Quand Nora retrouve sa tétine elle est toute abimée… et si c’était le moment de s’en séparer… Voilà un très bon album ! Les illustrations de Yusuke Yonesu sont tout simplement superbes. Sur chaque page on reste un temps les admirer, regarder les détails. Ici aussi le livre est cartonné épais et manipulable par les tout-petits mais l’histoire est un peu plus longue. Un de mes albums préférés de cette sélection.

Même titre que le précédent, Au revoir, tétine ! dans la collection des Kola chez Nathan. Les parents de Kola lui expliquent qu’il est grand maintenant pour sa tétine. Le petit garçon va donc accepter de la ranger dans une petite boîte et va découvrir la joie (et les avantages) de vivre sans elle. Si vous aimez ce petit personnage foncez, le livre est fait pour vous, si comme moi vous y êtes allergique passez votre chemin.

Benny voulait un petit frère, ça y est, il est là ! Et quel chanceux ce bébé… il a une tototte ! Benny est jaloux ! Lui aussi il aimerait en avoir une… Oh et puis tant pis… Benny vole la tétine de son petit frère et part en courant. Sauf qu’une tototte à son âge… le petit cochon va subir les moqueries… voire pire ! Un très bel album que celui-ci. C’est plein d’humour autant au niveau du texte que des illustrations. Le genre de livre au charme intemporel, dont on ne se lasse pas. Simple, efficace et drôle.

Qui ne connaît pas encore La tétine de Nina ? Nina est une petite fille qui ne quitte jamais sa tétine et personne ne comprend jamais ce qu’elle dit. Elle s’imagine son futur toujours avec elle, même à son mariage elle l’aura c’est sûr. Mais que se passe-t-il le jour où elle rencontre le loup et que celui-ci ne comprend pas un traitre mot de ce qu’elle dit ? Voilà encore un album très drôle et plein de charme. Le personnage de Nina, sorte de petite tête de mule qu’on aime bien quand même, est le genre de personnage que j’adore (plus dans les livres que dans la vie). Un album qui cartonne avec les enfants.

Je termine sur le très beau La lune voleuse aux éditions OQO. Un jour la tétine de cette petite fille a disparu. Pour sa mère ce n’est pas un mystère, c’est la lune qui l’a prise, la preuve elle ne pleure pas. Pourtant la petite fille va la chercher partout, elle a un doute que la lune soit vraiment une voleuse. La mère a caché la tétine et accuse la lune de l’avoir volée, à partir de là la petite fille va imaginer toutes sortes de choses. Comme toujours OQO nous livre une très belle histoire, très poétique avec des illustrations pleines de charme. Un superbe album sur l’imaginaire des enfants.

Quelques pas de plus…
Sur le même sujet, un livre chez Dorot’ : Pirate tétine.

Je me souviens…
de Bénédicte Guettier
L’école des loisirs dans la collection Loulou & cie
9,70€, 240×250 mm, 18 pages, imprimé en Malaisie
La tétine de Kouki
de Madeleine Deny, illustré par Florence Langlois
Tourbillon
14,15€, 205×183 mm, 12 pages, imprimé en Chine
Au revoir Tétine !
de Brigitte Weninger, illustré par Yusuke Yonezu
Minedition
8,11€, 167×167 mm, 14 pages, imprimé en Chine
Au revoir, tétine !
de Jacques Després
Nathan dans la collection Kola
6€, 178×180 mm, 24 pages, imprimé en Italie
La tototte
de Barbro Lindgren (traduit du suédois par Florence Seyvos), illustré par Olof Landström
L’école des loisirs
11,20€, 206×261 mm, 24 pages, imprimé en France
La tétine de Nina
de Christine Naumann-Villemin, illustré par Marianne Barcilon
Kaléidoscope
12,20€, 267×217 mm, 26 pages, imprimé en Italie
La lune voleuse
de Pablo Albo (traduit de l’espagnol par Laurence Guillas), illustré par Pierre Pratt
OQO dans la collection O
14€, 250×230 mm, 28 pages, imprimé au Portugal

A part ça ?

Nous voilà en novembre… il est temps de vous donner nos coups de cœur album du mois d’octobre ! Marianne a choisi Une vie d’ours de Christophe Fourvel et Janik Coat et moi Les souliers écarlates de Gaël Aymon et Nancy Ribard. Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog et sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange