La mare aux mots
Parcourir le tag

Janine Bruneau

Les invités du mercredi : Thierry Dedieu et Janine Bruneau (+ concours)

Par 13 novembre 2013 Les invités du mercredi

Thierry Dedieu est un auteur/illustrateur qui m’étonne toujours. On le retrouve régulièrement dans des registres très différents mais toujours avec le même talent. La plupart de ses ouvrages sont des petites merveilles. Je lui ai proposé de répondre à mes questions, il a accepté. À la suite de cette interview vous pourrez tenter de gagner les trois livres de la collection La nature te le rendra, Une fraise en hiver, J’ai adopté un crocodile et Un mur sur une poule, grâce aux éditions Gulf Stream. Ensuite nous avons rendez-vous avec Janine Bruneau avec qui on reviendra sur le très beau roman À la croisée des chemins. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Thierry Dedieu

Dedieu portrait contreQuel a été votre parcours ?
Longtemps je me suis levé de bonne heure… pour aller au travail dans des agences de publicité, à Paris et à Toulouse, puis à la suite d’un licenciement j’ai pris la décision d’exercer à plein temps ma passion que déjà depuis plus de dix ans je menais en parallèle : les livres pour enfants

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescent ?
Aucune. Dans la bibliothèque parentale trônaient… deux ouvrages: le dictionnaire et l’annuaire du téléphone.

TurandotQuelles techniques utilisez-vous pour vos illustrations ?
Toutes. J’ai cette singularité de changer d’outils en fonction de l’histoire à illustrer. J’essaye à chaque fois de trouver ce que j’estime être la meilleure façon de « porter » l’histoire.

Parlez-moi du sublime Turandot, album qui a été un de mes plus gros coups de cœur de l’année.
Je vous renverrai à une interview donnée à ce sujet voici le lien : http://www.hongfei-cultures.com/download/2013-Interview-DEDIEU.pdf

J’aimerais aussi que vous nous disiez quelques mots sur la collection La nature te le rendra chez Gulf Stream.
J'ai adopté un crocodileC’est un auteur, Gilles Baum, avec qui j’ai fait le livre Un royaume sans oiseaux au Seuil, qui m’a proposé cette série et nous avons eu la joie d’être édité chez Gulf Stream. C’est un concept un peu « mordant » sur les effets désastreux de l’homme sur la nature.

Quels sont vos projets ?
En début d’année sort au Seuil un hommage aux combattants de la Grande Guerre, c’est un ouvrage qui me tient particulièrement à cœur. Depuis plusieurs années j’étudie quelle serait ma contribution aux livres pour « tout petits » (0-3ans). J’espère que l’année qui vient verra se concrétiser ce projet.

Bibliographie sélective :

  • Une fraise en hiver, illustration d’un texte de Gilles Baum, Gulf Stream (2013).
  • Un toit pour moi, texte et illustrations, Petite plume de carotte (2013).
  • Poisson-chat, album sans texte, Seuil Jeunesse (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Turandot, Princesse de Chine, texte et illustrations, HongFei (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • J’ai adopté un crocodile, illustration d’un texte de Gilles Baum, Gulf Stream (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Un mur sur une poule, illustration d’un texte de Gilles Baum, Gulf Stream (2013), que nous avons chroniqué ici.
  • Va-t-en guerre, texte et illustrations, Seuil (2012).
  • La punaise, illustration d’un texte de Frédéric Marais, Sarbacane (2012).
  • Feng, texte et illustrations, Picquier Jeunesse (2012)
  • Yakoumbe, texte et illustrations, Seuil (2012).
  • Dragons de poussière, texte et illustrations, HongFei (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Le petit chaperon rouge, illustration d’un texte de Charles Perrault, Seuil Jeunesse (2011).
  • Le maître des estampes, texte et illustrations, Seuil Jeunesse (2010), que nous avons chroniqué ici.

Retrouvez toute la bibliographie de Thierry Dedieu ici et tout le reste sur son blog : http://thierrydedieu.blogspot.fr.

Un mur sur une pouleComme je vous le disais avant cette interview, grâce aux éditions Gulf Stream, je vais faire un chanceux parmi vous ! L’un de vous gagnera les trois premiers tomes de la très bonne collection La nature te le rendra : Une fraise en hiver, J’ai adopté un crocodile et Un mur sur une poule. Cette collection évoque des sujets comme les poules en batterie, manger des légumes hors saison ou adopter des animaux qui n’ont rien à faire chez nous. Pour participer, dites-moi, en commentaire, si vos enfants ont une conscience écologique (tri des déchets, ne pas laisser la lumière allumée,…). Si vous n’avez pas d’enfants vous pouvez parler de vous ! Vous avez jusqu’à lundi 20h… bonne chance à tous !


Parlez moi de… À la croisée des chemins

Une fois par mois on revient sur un livre qu’on a aimé avec son auteur, éventuellement son illustrateur et son éditeur. L’occasion d’en savoir un peu plus sur un livre qui nous a plu. Cette semaine c’est À la croisée des chemins (chroniqué ici), le livre de Janine Bruneau sur lequel j’ai eu envie de revenir. Un magnifique roman qui nous raconte la fuite puis l’internement d’une communauté de gens du voyage pendant la guerre.

Janine BruneauJanine Bruneau (auteur) :
Ce roman, comme les précédents (La petite mariée chez Milan et Ici ou ailleurs chez La joie de lire) est né d’une suite de rencontres, la première remontant à l’enfance et d’une forte émotion, qui vont s’imposer, mûrir : le sujet vous habite, on y pense, on oublie, ça s’impose à nouveau. Dans une rêverie constructive, des bouts d’histoires émergent, disparaissent pour réapparaître, le tout dans le désordre et un jour on s’y colle vraiment car on ne peut plus faire autrement. Vient alors le temps de la documentation. Avec ce sujet délicat, il était impératif de ne pas trahir l’Histoire. Je me suis surtout documentée au CERCIL (centre d’études et de recherche sur les camps d’internement dans le Loiret) à Orléans et au centre de recherches et médiathèque FNASAT – gens du A la croisée des cheminsvoyage, à Paris. J’ai lu des romans, des témoignages, des essais d’historiens. Je me suis rendue sur les lieux où étaient certains de ces camps. J’avais besoin de voir. Rien en fait de cet épisode douloureux, si ce n’est que parfois, une stèle que des associations militantes, avec beaucoup d’énergie ont réussi à faire ériger. Ensuite, « les personnes » à l’origine de ce roman sont devenues des « personnages » et en m’appuyant sur des faits réels, j’ai pu les nourrir ainsi que l’intrigue, donc construire une fiction, qui elle, est la liberté de l’auteur. Je veux ainsi raconter une vie d’enfants, d’ados, à un moment précis de notre histoire (ou dans un autre pays de civilisation différente pour les romans précédents) qui touche, ne donne pas de leçon, mais amène les jeunes lecteurs à (se) poser des questions. Je terminerai en notant que je lis énormément. Il y a tellement de belles lectures à faire aussi bien en littérature générale qu’en jeunesse ! Si je ne lis pas, je ne peux pas écrire !

En plus d’À la croisée des chemins (Oskar 2013), Janine Bruneau est l’auteur de trois romans : Miléna du voyage (Syros 2001), Ici ou ailleurs (La joie de lire 2004) et La petite mariée (Milan 2010).

You Might Also Like

Pendant la guerre… en France…

Par 16 août 2013 Livres Jeunesse

Qui se souvient de Paula ?Paula est une jeune fille, juive d’origine polonaise. Elle vit à Paris, nous sommes en 1942. 1942 c’est l’année de la rafle du Vel d’Hiv’. Paula doit fuir, toujours fuir, se cacher, faire attention à ne pas se faire remarquer.

Qui se souvient de Paula ? est un magnifique roman entre roman historique et polar. On est très vite pris dans le suspense du récit, on tremble pour Paula. Romain Slocombe a découpé son histoire en trois parties : une longue lettre de Paula, son récit et une partie plus contemporaine (d’où est tiré le titre). Romain Slocombe rappelle aux lecteurs cette période d’une violence inouie et surtout il rappelle le rôle qu’a joué la France et la police française (dans la rafle du Vel d’Hiv mais même au-delà), pour ne pas oublier que les salauds ne sont pas d’un seul côté. Un roman captivant, qu’on n’arrive pas à lâcher avant la fin, très bien écrit mais que personnellement j’aurai du mal à conseiller, comme l’éditeur, à des enfants de 13 ans (mais je ne me rends peut-être pas bien compte). Certaines scènes sont très violentes (comme l’a été la guerre), marquantes. Un roman pour se rappeler. Un roman qui marque.

A la croisée des cheminsSandro a dix ans, il vit avec sa famille dans une roulotte. Au-dessus des chemins passent parfois des avions qui bombardent, il vit dans la peur. Dans la peur et dans la haine car partout où il passe c’est le même regard qu’il croise, un regard plein de dégout et d’animosité. Petit à petit ses droits diminuent, bientôt parqué en compagnie d’autres familles dans leurs roulottes puis dans un camp… Et tout ça sans l’intervention d’allemands, juste la police française qui obéit au gouvernement de Pétain.

À la croisée des chemins de Janine Bruneau est un très beau roman sur le sort des tsiganes, manouches, gitans,… pendant la guerre. Ici on parle aussi du fait que les français n’ont pas forcément eu le beau rôle, que le gouvernement français a parfois participé plus qu’on ne le lui demandait au programme d’Hitler. Et c’est à travers les yeux d’un enfant, épris de liberté que l’on voit toutes ces humiliations, ces privations, ces horreurs (même si le roman ne parle pas de scène de torture ni rien de traumatisant pour les enfants). Un enfant qui voit son père pleurer pour la première fois, qui ne comprend pas pourquoi tout ça se passe et continue de se rassurer en se répétant qu’avec les français il ne risque rien, heureusement que ce ne sont pas les allemands… Il croisera quand même des Gadje (non tsiganes) plus bienveillants. Un roman fort sur un épisode peu glorieux de notre pays et qu’il ne faut absolument pas oublier, pour que l’histoire ne recommence pas (car, aujourd’hui encore, ces peuples doivent subir des regards haineux voire pire…).

Quelques pas de plus…
Déjà, même si je sors de notre « cadre habituel », sur le même sujet qu’À la croisée des chemins je ne peux que vous conseiller le magnifique film du génial Tony Gatlif, Liberté.
Retrouvez l’avis d’Enfantipages sur Qui se souvient de Paula ?.

Qui se souvient de Paula ?
de Romain Slocombe
Syros dans la collection Rat Noir
14,50€, 142×212 mm, 217 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013 (première édition 2008).
À la croisée des chemins
de Janine Bruneau
Oskar éditeur dans la collection Histoire
14,95€, 130×210 mm, 195 pages, imprimé en Europe, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange