La mare aux mots
Parcourir le tag

Julien Castanié

Respecter notre planète

Par 9 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va parler d’écologie, mais pour en parler on va aussi parler de la Terre et de ce que l’on y cultive.

C’est quoi, l’écologie ?
de Jacques Azam
Milan
7,90 €, 160×202 mm, 124 pages, imprimé en France, 2017.
Le chocolat
Textes de Sandrine Dumas Roy, illustrés par Nicolas Gouny
Les éditions du Ricochet  dans la collection Je sais ce que je mange
12,50 €, 225×260 mm, 40 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Les pommes de terre
Textes de Sandrine Dumas Roy, illustrés par Nicolas Gouny
Les éditions du Ricochet dans la collection Je sais ce que je mange
12,50 €, 225×260 mm, 40 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Les tomates
Textes de Michel Francesconi, illustrés par Nicolas Gouny
Les éditions du Ricochet dans la collection Je sais ce que je mange
12,50 €, 225×260 mm, 40 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Le potager
Textes de Philippe Godard, illustrés par Benjamin Bécue
Nathan dans la collection Questions ? Réponses !
6,95 €, 227×258 mm, 29 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
La Terre, une planète et des hommes
Textes de Jean-Michel Billioud, illustrés par Julien Castanié
Gallimard Jeunesse dans la collection Le monde animé
14,90 €, 257×257 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Les invité·e·s du mercredi : Juliette Binet et Julien Castanié

Par 13 décembre 2017 Les invités du mercredi

Pour cette fin d’année 2017, je vous propose de rencontrer Juliette Binet qui nous parle de son travail et de son parcours. Ensuite, nous partons en vacances avec le génial Julien Castanié. Un beau mercredi  à toutes et à tous !


L’interview du mercredi : Juliette Binet

Comment est née l’idée de votre album Le Mauvais Pli qui utilise si ingénieusement la pliure intérieure du livre ?
Quand on compose une image pour un livre, on ne perd jamais de vue la reliure. En général, on l’évite, on ne met pas dedans ou trop près, d’éléments importants qui pourraient être coupés, raccourcis, mal lus. Cette fois, j’ai eu envie de donner à la reliure la place centrale qu’elle occupe de fait dans le livre, en ne l’évitant pas.
Le Mauvais Pli met à l’équilibre les trois préoccupations qui animent mon travail depuis longtemps: raconter une histoire, faire un livre, dessiner.
Le livre y est un personnage au même titre que l’homme et le chien. Il intervient dans l’histoire et agit sur le dessin.
Ayant défini l’objet qui allait m’intéresser, j’ai cherché des manières de jouer avec, de le faire rebondir, d’ouvrir peut-être la possibilité de prolongations.

Quelles techniques d’illustration utilisez-vous pour créer vos albums ?
Je dessine avec des crayons de couleurs bien taillés.

Vos albums s’apparentent de près aux livres d’artiste avec une fabrication à la fois très travaillée et très simple (des formats toujours atypiques et des couvertures toujours très sobres), d’où vous vient ce souci de faire de chaque ouvrage un bel objet ?
Un livre est un livre, il n’y a pas de distinctions pour moi, et ainsi, pas de raisons de traiter différemment l’un ou l’autre. Nous discutons avec l’éditeur des possibles papiers et façonnages, il faut trouver pour chacun une forme qui devient évidente.

Quel est le parcours qui vous a menée jusqu’à l’illustration jeunesse ?
J’ai suivi les cours des Arts Décoratifs de Strasbourg. J’avais passé un bac arts appliqués. Et avant, j’ai bricolé, toujours, beaucoup, en papier, carton, tissus, bois….

Que lisiez-vous quand vous étiez enfant et adolescente ?
Babar, Les Gentils Voisins, À Calicochon, Une histoire Sombre, Au Revoir Petite Baleine, Le Docteur de Soto
Le Comte de Monte Cristo, Les Trois Mousquetaires, Thérèse Desqueyroux, Germinal, La Dame aux Camélias, Les Hauts de Hurlevent
Il y avait beaucoup de livres à la maison, on a lu sans trop y faire attention. Je préférais jouer ou bricoler. J’ai l’impression d’avoir commencé à lire adulte, pourtant les livres ont toujours été là.

Est-ce que vous pouvez nous dévoiler vos futurs projets ?
Je creuse pour les déterrer, et ne peux pas encore en parler.

Bibliographie (sélective) de Juliette Binet

  • Le Mauvais pli, texte et illustrations, Le Rouergue (2017) que nous avons chroniqué ici.
  • Les Trois cheveux d’or du diable, illustré d’un texte des frères Grimm, Gallimard Jeunesse (2015).
  • Hourra !, texte et illustrations, Le Rouergue (2015).
  • Un courant d’air, texte et illustrations, Le Rouergue (2012).
  • L’Horizon facétieux, texte et illustrations, Gallimard Jeunesse (2011).
  • Cendrillon, illustration d’un texte de Charles Perrault, Gallimard Jeunesse (2011), que nous avons chroniqué ici.
  • Le Cousin, texte et illustrations, Albin Michel (2010).
  • Jonas, roman, texte et illustrations, Gallimard Jeunesse (2009).
  • L’Ombre d’Igor, texte et illustrations, Autrement (2009).
  • Tels quels, texte et illustrations, Autrement (2008).


En vacances avec… Julien Castanié

Régulièrement, nous partons en vacances avec un.e artiste. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la.le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet.te artiste va donc profiter de ce voyage pour nous faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle.il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il.elle veut me présenter et c’est elle.lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Julien Castanié que nous partons ! Allez, en route !

5 albums jeunesse

  • Le ruban, d’Adrien Parlange
  • La chambre du Lion, d’Adrien Parlange
  • Parade, d’Adrien Parlange
  • Popville, d’Anouck Boisrobert et Louis Rigaud
  • Renard et l’Argent gratuit, de Fibre Tigre et Floriane Ricard

5 romans

  • La parenthèse, d’Élodie Durant
  • Dans les forêts de Sibérie, de Sylvain Tesson
  • Zaï zaï zaï zaï, de Fabcaro
  • L’Encyclopédie du savoir relatif et absolu, de Bernard Werber
  • Building Stories, de Chris Ware

5 DVD

  • The Man From Earth, de Richard Schenkman
  • Le DVD de mon spectacle de théâtre de mes 12 ans
  • 12 hommes en colère, de Sydney Lumet
  • Interstellar, de Christopher Nolan
  • D.A.R.Y.L, de Simon Wincer

5 CD

  • Best of Queen
  • Best of Asaf Avidan
  • Sun Leads Me On, d’Half Moon Run
  • For Emma, Forever Ago, Bon Iver
  • Le fil, Camille

5 artistes

  • Jochen Gerner
  • Chris Ware
  • David Lafrance (Jouets Lafrance)
  • Crushiform
  • Henry Darger

5 lieux

  • La ville de Montréal
  • Le Parc du Bic (Gaspésie, QC, Canada)
  • Les arts Décoratifs de Strasbourg
  • Les rocheuses Canadiennes
  • Là où je ne suis pas encore allé

Julien Castanié est illustrateur.

Bibliographie sélective :

  • La Terre, une planète et des Hommes, illustration d’un texte de Jean-Michel Billioud, Gallimard Jeunesse (2017).
  • Un pas puis mille, illustration d’un texte de Séverine Vidal, La Pastèque (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • Surprise en cuisine, illustration d’un texte de Mimy Doinet, Belin (2016).
  • Contes à rire et à trembler, illustration de textes de Jean-Louis le Craver, Syros (2011).
  • La Princesse Rose-Praline, illustration d’un texte de Gaël Aymon, Talents Hauts (2010), que nous avons chroniqué ici.
  • En scène !, illustration de textes de Pascale Vd’Auria, Gulf Stream (2012), que nous avons chroniqué ici.

Retrouvez Julien Castanié sur son site : https://juliencastanie.com.

You Might Also Like

Déménagement et hareng volant

Par 5 septembre 2016 Livres Jeunesse

Deux albums aujourd’hui, et deux beaux ! L’un parle de déménagement et d’ami imaginaire, l’autre nous propose de suivre de nombreux personnages.

Un pas puis mille
Texte de Séverine Vidal, illustré par Julien Castanié
La Pastèque
15 €, 191×241 mm, 48 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Le Hareng rouge
de Gonzalo Moure et Alicia Varela (traduit par Caroline Pérot)
Les p’tits bérets dans la collection Sur la pointe des pieds
15,50 €, 275×275 mm, 28+20 pages, imprimé en Malaisie, 2015.

You Might Also Like

Des contes qui cassent les codes

Par 6 septembre 2012 Livres Jeunesse

Parfois dans les contes… ça ne se passe pas comme dans les contes ! Voici trois albums qui enchanteront ceux qui aiment les histoires originales.

C’est l’histoire d’une princesse qui était si belle que sa mère a décidé de lui donner un prénom ridicule par jalousie. Comme les gens continuaient à la trouver belle, elle l’enferma dans une grande tour sans porte et elle se servait des longs cheveux de la princesse pour monter la voir. Heureusement la princesse réussit à s’échapper et à se réfugier chez sept nains… mais ceux-ci voulaient profiter d’avoir une femme à la maison pour qu’elle fasse le ménage, alors elle s’enfuit à nouveau !

Vous l’aurez compris, Gaël Aymon s’inspire de contes connus pour son très bon La princesse Rose-Praline. Sauf qu’ici la princesse n’est pas aussi bonne poire que Blanche Neige, pas aussi naïve que Cendrillon,… chez Gaël Aymon les filles ne sont pas des quiches (petit clin d’œil à un magazine que j’aime beaucoup), elles ne se laissent pas faire. Leur vie n’est pas de passer de père à mari, elles existent même sans homme. On repense forcément à son très bon Contes d’un autre genre (dont on attend la suite avec une grande impatience). Encore un album très bon, original et qui fait du bien. Petit plus : à la fin du livre on pose une question au jeune lecteur pour savoir, parmi les choix proposés à Rose-Praline, quel serait le sien, original et intelligent. Les livres de Gaël Aymon devraient être déclarés d’utilité publique, être présents dans les écoles et les CDI pour qu’enfin on arrête de voir les filles comme des potiches. Merci à lui car c’est grâce à ce genre de livres que les choses évoluent !

Un jour une comtesse décida de mettre des bottes à son chat… bien mal lui en prit car d’autres décidèrent de suivre et très vite tous les chats portèrent des bottes… ils ne pouvaient plus attraper les souris et bientôt le monde en fût envahi… que faire des rongeurs ? Les envoyer sur la Lune ? Mais une fois sur place qu’est que ça provoquerait ? Et si le dénouement de toute cette histoire était l’arrivée au pouvoir des grenouilles ?

Si les chats portaient des bottes, les grenouilles gouverneraient est une petite merveille. On imagine ici ce qui se passerait si, à l’instar de celui du conte, tous les chats étaient bottés, et ce n’est pas sans conséquence… Chaque chose en entraine une autre et au final voilà que les grenouilles gouvernent ! L’idée de base est très bonne et plutôt originale, d’après moi. Le texte est drôle et les illustrations absolument magnifiques. Un livre extrêmement poétique, très esthétique comme toujours chez OQO. Chaque fois que je lis un de leur livre j’en suis amoureux ! C’est vraiment une des plus belles maisons d’édition actuelle. Juste préciser quand même que l’album ne s’adresse pas aux plus petits, pour qu’il n’y ait pas de confusion. L’éditeur le conseille à partir de 7 ans, je n’irai pas jusque-là (ma fille de 4 ans a adoré), mais sachez que c’est un album qui n’est pas facile d’accès pour les plus jeunes (texte assez long et pas forcément simple).

C’était un conte avec plein de loups… mais vraiment toutes sortes de loup ! Des petits, des grands, des jeunes des vieux, des à chapeaux, des à lunettes,… vraiment de toutes sortes ! Un conte plein de loup quoi ! Sauf que ces loups-là avaient faim… et il fallait chercher partout dans le conte de quoi manger… et si le repas était derrière le livre ?

Voilà encore un livre bien original (et toujours chez OQO…). Ici la numérotation des pages et le lecteur font partie de l’histoire. Le genre de livre qui casse les codes, qui joue sur le non-sens (la fin est très drôle et pleine de loufoquerie). C’est drôle et décalé, les illustrations sont à la fois belles et douces, modernes et amusantes, elles fourmillent de détails. Le livre en lui-même est ici encore un bel objet… bref une vraie réussite.

Quelques pas de plus…
Retrouvez Gaël Aymon en interview sur le blog et nos chroniques de ses autres livres : Une place dans la cour, Contes d’un autre genre et Giga Boy.
Nous avons déjà chroniqué un livre illustré par Julien Castanié : En scène !
Une chronique où nous avions mis OQO à l’honneur avec trois de leurs livres.

La princesse Rose-Praline
de Gaël Aymon, illustré par Julien Castanié
Talents hauts
11,70€, 210×200 mm, 32 pages, imprimé en Italie
Si les chats portaient des bottes, les grenouilles gouverneraient
de Raquel Saiz, illustré par Rashin Kheiriyeh
OQO dans la collection O+
15,50€, 220×280 mm, 48 pages, imprimé au Portugal
Un conte plein de loups
de Roberto Aliaga, illustré par Roger Olmos
OQO dans la collection O
14€, 250×230 mm, 40 pages, imprimé au Portugal

A part ça ?

Je l’ai évoqué plus haut, si vous ne connaissez pas le magazine Causette (le magazine plus féminin du cerveau que du capiton) il faut absolument que vous le découvriez ! Je vous conseille notamment leur hors-série On nous prend pour des quiches que j’ai adoré lire cet été. C’est drôle, instructif, énervant, bien écrit… bref courez l’acheter car il est en vente jusqu’au 16 septembre seulement !

Gabriel

You Might Also Like

Théâtre, féminisme, langues… et histoire du port de Bordeaux !

Par 12 avril 2012 Livres Jeunesse

Gulf Stream, maison d’édition que j’aime beaucoup et dont je vous parle régulièrement, a lancé une collection Et toc ! qui vaut le coup qu’on en parle ! Ce sont des livres qui chacun aborde un thème sous forme d’abécédaire. J’ai lu les trois derniers : En scène ! (sur le théâtre), Précieuses pas ridicules (sur les femmes) et T’as la tchatche (sur le langage).

Vous pensiez tout savoir sur le théâtre ? Saviez-vous pourquoi on parle de cour et de jardin ? De quand date la mise en scène ? Connaissez-vous la différence entre l’italienne, l’allemande, le filage, la couturière, la générale, la première, la générale de presse et l’avant première ? Vous pensez que Zingaro est une marque d’apéritifs ? Kabuki une variété de sushi ? Et Deus ex machina alors ? Ce livre va tout vous dire sur le théâtre ! Pascale V’d’Auria a été comédienne et ce sont ses connaissances qu’elle partage ici, une vraie mine d’information passionnante et illustrée avec beaucoup d’humour par Julien Castagnié.

Et les femmes alors ? Oui les femmes ! D’Olympe de Gouges à Wonder Woman en passant par Frida Kahlo et Patty Hewes, Charlotte Bousquet (qui est une femme elle-même) nous parle de celles qui l’ont marqué. Sélection forcément subjective car comme elle le dit en fin d’ouvrage, il faudrait 10 livres comme celui ci pour évoquer toutes les femmes qui ont marqué notre histoire. Alors bien sûr l’abécédaire n’évoque pas que des personnages, on parle aussi de l’IVG, de l’excision, des suffragettes,… On apprend énormément de choses (par exemple, savez-vous qui sont les précieuses, qui donnent leur nom à l’ouvrage ?) et c’est absolument passionnant. Assez militant (mais juste ce qu’il faut) l’auteur raconte aux jeunes filles comment leurs droits actuels ont été acquis (et qu’il faut se méfier de ne pas les perdre) et évoque donc toutes ces femmes qui se sont battues contre une société phallocrate et patriarcale. Le petit défaut du livre est peut-être de n’être que pour les filles, l’auteur s’adresse directement à elles (Chères lectrices) or il est important que les garçons eux aussi s’intéressent au féminisme, fassent aussi avancer les choses, prennent conscience de tout ça. J’ajouterai bien que le livre est d’ailleurs assez anti-mec mais on risque de me dire que c’est parce que j’en suis un…

Sylvie Baussier, elle, a écrit le volume sur le langage, T’as la Tchatche. Ici on apprend ce qu’est le globish, le bichelamar ou l’argot, on découvre les origines des langues, des dialectes. Qu’elles soient originaire d’une lointaine contrées ou de la cité, les langues n’auront plus de secret pour vous. J’avoue avoir été moins fan de ce dernier livre, moins captivé en tout cas. Je l’ai trouvé moins léger, moins ludique et surtout beaucoup plus rébarbatif. Ça m’a rappelé des cours de français (alors que les autres livres sont plus sur le registre du livre qui nous apprend des choses tout en nous distrayant). J’ai vraiment eu du mal à le lire sans bâiller… Disons qu’on est ici dans la pure pédagogie sans le côté décalé des précédents. Certaines entrées semblent un peu tirées par les cheveux (l’entrée sur Dieu par exemple), on sent qu’il n’y avait pas forcément de quoi faire 200 pages et que du coup on a rajouté des mots à l’abécédaire en tentant de leur trouver un truc à dire en rapport avec le sujet… Mais bon disons que c’était peut-être pas le thème le plus excitant non plus…

 

Même si je reste sur une petite déception (qui m’est personnelle, encore une fois) avec le dernier livre, je trouve que c’est vraiment une super collection pour apprendre tout en s’amusant des tas de petites choses qui seront sympa a ressortir pour briller en société. Chaque livre comporte un quizz à la fin pour s’entrainer à se la péter, un flip book, des pistes pour aller plus loin,… C’est écrit dans un langage jeune, agréable et facile à lire, bien illustré. Vraiment une collection futée à mettre entre les mains des ados.

Pour rester avec Gulf Stream, ils viennent de sortir un livre sur le port de Bordeaux. Alors si on n’est pas concerné on n’est pas trop attiré mais Gulf Stream sait très bien rendre passionnant des sujets qui ne le paraissent pas. Des textes faciles à lire mais instructifs, des mélanges de photos, images d’archives et de dessins humoristiques,… tout est fait pour intéresser les jeunes ados. On apprendra tout sur l’histoire de ce port, même ses moments les moins glorieux comme l’époque des bateaux négriers. Le livre est construit de façon chronologique avec une frise en haut de chaque page qui va de -323 à 2011. C’est très complet, beaucoup de textes donc ça s’adresse aux plus grands (Dès 10 ans d’après l’éditeur).

En scène !
de Pascale Vd’Auria, illustré par Julien Castanié
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Précieuses, pas ridicules
de Charlotte Bousquet, illustré par Stéphanie Rubini
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
T’as la tchatche
de Sylvie Baussier, illustré par Anne Rouquette
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Bordeaux, l’histoire d’un port
de Jean-Michel Deveau, illustré par Benjamin Lefort et Lionel Tarchala
Gulf Stream
dans la collection L’histoire d’un port.
13,90€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Puisque je parlais de la collection Et Toc ! je vous conseille le site : http://et-toc.gulfstream.fr c’est une mine d’informations, des tas de choses à savoir sur l’actualité,…

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange