La mare aux mots
Parcourir le tag

Kari Tinnen

C’est mon jouet !

Par 18 août 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on va parler des jouets, celui qu’on veut plus que tout, celui qu’on adore et ceux qu’on ne veut pas prêter.

Un amour de ballonAkiko a reçu un ballon d’un commerçant, quelle joie ! Elle décide de ne plus le quitter, mais celui-ci essaye de fuir…

Mais quel bonheur chaque fois de retrouver les albums de Komako Sakaï ! Des histoires toutes simples en apparence mais qui parlent tellement de l’enfance, elle croque parfaitement ce que vivent les petits. Et ses illustrations… j’en ai déjà parlé plusieurs fois, j’en suis très fan ! Ici on parle donc du bonheur d’avoir un ballon (je suis toujours étonné que ça marche avec quasiment tous les enfants), de le voir voler, de vouloir tout faire avec lui (manger, dormir,…) et de la tristesse quand c’est fini (car les ballons ont quand même une durée de vie très aléatoire !). C’est doux, sensible, extrêmement poétique, très esthétique… bref un petit bijou !

Nils, barbie et le problème du pistoletSon père lui a promis que s’il soufflait toutes ses bougies d’un coup Nils aurait le jouet qu’il veut pour son anniversaire, forcément ça motive ! Un grand souffle et pari réussi, on file au magasin où Nils se choisi la plus belle des barbies ! Quoi ? une barbie ? Mais Nils est un garçon c’est hors de question pour son père, et s’il prenait plutôt un révolver ?

Beaucoup d’humour tant dans les dessins que dans le texte pour aborder ce sujet qui nous tient vraiment à cœur à La mare aux mots : l’anti sexisme, notamment dans les jouets. Le père de Nils est prêt à tout pour convaincre son fils (et ça va peut-être se retourner contre lui). On parle ici des moqueries, du libre arbitre, de laisser nos enfants être ce qu’ils sont, des a priori,… Un album très réussi même si j’avoue ne pas être sensible à ce genre d’illustration.

Camille ne veut pas prêter ses jouetsQuelle joie de recevoir ses amis tout une après-midi pour jouer avec soi ! Allez on monte tous dans la chambre et c’est parti ! Ah non ces cubes sont à moi, et cette poupée aussi…

Comme d’habitude, Camille aborde des sujets que les enfants connaissent bien, ici le fait de ne pas vouloir prêter ses jouets. C’est avec beaucoup d’humour (surtout dans la chute de l’histoire) que Nancy Delvaux aborde ce sujet que nombre de parents connaissent. Ces enfants qui sont heureux quand des camarades viennent, mais s’ils pouvaient ne toucher à rien… Même si cette série a un côté « vieillot » elle sait parfaitement aborder le quotidien des enfants.

Quelques pas de plus…
D’autres livres qui luttent contre les clichés sexistes sur notre fiche thématique.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Komako Sakaï (Le lapin en pelucheL’ours et le chat sauvage et Dans l’herbe), plusieurs aventures de Camille (Camille et la rentrée des classes, Camille fait du poneyCamille va à la piscine, Camille ne veut pas dormir, Camille a fait un cauchemar, Camille a oublié Nounours, Camille va à l’hôpital) et un autre livre d’Aline de Pétigny (Juste un mot).

Un amour de ballon
Texte de Komako Sakaï (traduit par Florence Seyvos)
L’école des loisirs
12,70€, 195×260 mm, 34 pages, imprimé en France, 2005.
Nils, Barbie et le problème du pistolet
Texte de Kari Tinnen, illustré par Mari Kanstad Johnsen (traduit par Jean-Baptiste Coursaud)
Albin Michel Jeunesse
14,50€, 215×305 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013.
Camille ne veut pas prêter ses jouets
Texte de Nancy Delvaux, illustré par Aline de Pétigny
Hemma dans la série Camille
4,95€, 210×210 mm, 14 pages, imprimé en Belgique, 2009.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange