La mare aux mots
Parcourir le tag

Konj Ji Hee

Toutes les filles sont des princesses

Par 28 juin 2012 Livres Jeunesse

C’est la rentrée des classes pour Song-i, une jeune coréenne. À la rentrée il ne faut pas faire de vague, ne pas se faire remarquer pour ne pas devenir le souffre-douleur toute l’année. Song-i aimerait bien une amie, on le sait une personne seule est plus fragile. Heureusement Chun-hee arrive. Qui est cette inconnue, doit-elle se méfier et surtout doit-elle la croire quand elle dit être une princesse ?

Mon amie est une princesse est un très joli petit roman coréen sur les complexes sociaux, la précarité, l’amitié, la rentrée scolaire, le secret… et les princesses (réelles ou imaginaires). Parfait pour les jeunes lecteurs (l’éditeur le conseille à partir de 8 ans), il est superbement illustré par Charlotte Gastaud. On a peu (en tout cas moi) l’habitude de lire des romans coréens, c’est un vrai dépaysement, tant dans le style que dans l’histoire, la façon de vivre des personnages. La littérature est toujours un beau moyen de découvrir d’autres cultures.

Luz ça veut dire « lumière » en espagnol, ça veut aussi dire « amande » en arabe littéraire mais Luz c’est surtout le surnom de la jolie Lisa, jeune fille de 14 ans. Un peu trop jolie d’ailleurs, surtout dans son nouveau maillot de bain deux pièces,  car un des copains de son père traine un peu ses sales pattes sur elle. Luz n’en peut plus de ces ambiances de fin de banquet, de ces adultes alcoolisés, elle veut fuir, aller se baigner dans la Volte, retrouver des amis et essayer son maillot. Elle va y retrouver Thomas, le beau garçon dont elle est un peu amoureuse, et Manon une fille du collège un peu pimbèche que Luz n’aime pas… Elle leur propose de fuir le monde et de se retrouver dans une petite crique isolée et difficile d’accès, regrettant déjà la présence de Manon…

Voilà un roman très troublant et dérangeant. Il m’est difficile de vous le raconter sans trop vous en dire. Ce qui commence par une sortie avec des copains va vite se transformer en tout autre chose… Le roman est très vite prenant, on veut savoir la fin. On avance avec Luz dans une sorte de cauchemar, tout lui échappe. La nuit tombe et tout devient de plus en plus sombre pour elle,  on espère pour elle un dénouement heureux (à ce sujet il y a quelque chose qui me dérange sur la fin mais ça serait matière à débat). Un roman noir et angoissant pour ados (à partir de 13 ans d’après l’éditeur).

Quelques pas de plus…
Luz vu par Enfantipages.
Un autre roman sur la précarité que nous avons chroniqué : Des crêpes à l’eau de Sandrine Beau.

Mon amie est une princesse
de Konj Ji Hee, illustré par Charlotte Gastaut
Chan-ok dans la collection Matins calmes
9€, 80 pages, imprimé en Italie.
Luz
de Marin Ledun
Syros dans la collection Rat noir
14€, 128 pages, imprimé en France.


A part ça ?

Il ne vous reste que deux jours pour tenter de gagner des livres numériques La souris qui raconte. Pour ça il suffit d’envoyer une souris (dessin ou juste le mot) à concourssouris@lamareauxmots.com. Plus d’informations dans le Hors série de l’été ici (page 18)

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange