La mare aux mots
Parcourir le tag

L’âge d’homme

Végétarisme

Par 26 juillet 2016 Livres Jeunesse

Je suis végétarien depuis plus de vingt-cinq ans. Même si je considère qu’il est cruel de tuer des animaux, j’essaye de n’emmerder personne avec ça, je respecte chacun du moment qu’on me respecte (ça devient plus tendu quand on essaye de me convaincre, n’essayant pas moi-même de convaincre les autres je m’attends à la même politesse). Mais comme je ne suis pas le seul dans mon cas, que nous sommes même de plus en plus nombreux, j’avais envie de proposer une petite sélection (il y a peu d’ouvrages sur le sujet) de livres parlant de végétarisme et de végétalisme (appelé maintenant vegan par les gens qui préfèrent les mots anglais). J’espère que les non concerné.e.s ne m’en voudront pas de, pour une fois, parler de ce sujet.

Ne nous mangez pasLes animaux de compagnie sont respectés, choyés, pendant que d’autres animaux sont utilisés, exploités, tués. Les poules vivent entassées dans des cages où elles ne peuvent pas déployer leurs ailes, les canards et les oies sont gavés de force, les vaches sont séparées de leurs petits, l’océan est vidé de ses occupants pendant que la forêt tropicale, poumon de notre planète, est rasée. Nous sommes ce que nous mangeons, voulons nous continuer ainsi ?
Ne nous mangez pas ! est un livre militant qui s’adresse aux jeunes lecteurs et lectrices en les interpellant, en les appelant à réfléchir sur leur alimentation. Il rappelle, animal par animal, comment chacun vit « normalement » et quelle est sa vie en élevage. Entre l’album et le documentaire, le discours est ici vraiment à la hauteur des enfants, ce n’est jamais violent. L’ouvrage original a été plébiscité, notamment, par Jane Goodall et la présidente de la PETA.
Un livre militant pour parler avec les enfants de l’impact de leur alimentation.

Vegan is love« Nous pouvons choisir de vivre sans utiliser les animaux pour nous nourrir, nous vêtir ou nous divertir ». Ton corps t’appartient, pour les animaux c’est pareil, pourquoi leur prendre leur peau ou leur fourrure ? Pourquoi tester sur eux ton shampooing ? Pourquoi les enfermer dans des cages ou des aquariums ? Pourquoi les utiliser pour divertir que ce soit dans les cirques ou les courses ? Et quand le spectacle devient mise à mort, doit-on le tolérer ?
Sorti dans la même collection que l’ouvrage précédent, Vegan is Love est également écrit et illustré par Ruby Roth. Véritable ode à l’antispécisme, il rappelle que nous ne devons pas exploiter les animaux et encore moins les tuer. C’est un livre plein d’amour, très délicat, avec des illustrations très réussies.
Un très bel album pour parler avec les enfants de la condition animale.

T-VégiAlex était un T-Rex effrayant, la terre tremblait sous ses pas quand il courait, ses grondements étaient terribles, bref il était comme ses congénères… à la différence près que pendant que les autres mangeaient des steaks, lui se nourrissait de carotte et de pastèque. Ses repas étaient variés, Alex adorait cuisiner. Mais autour de lui, tout le monde s’inquiétait, s’il ne mangeait pas de viande, il ne serait jamais fort ! Alors Alex, qui en avait marre des moqueries, décida de partir vivre avec des herbivores, mais forcément en le voyant, ils prirent peur…
T-Végi, le petit tyrannosaure dévoreur de légumes, est un album beaucoup moins militant que les précédents et qui peut séduire au-delà de la communauté végéta*ienne, mais qui va quand même leur rappeler bien des choses (qui n’a pas entendu le fameux « pour être fort, faut manger de la viande » ?). Au-delà du végétarisme, on y parle d’accepter l’autre malgré ses différences, de vivre en communauté. Comme souvent dans les albums où un personnage est rejeté, il devra faire un acte héroïque pour être accepté, c’est peut-être le seul bémol de ce bel album aux illustrations colorées.
Un album sur la différence, pour rappeler que ce n’est pas en mangeant de la viande qu’on devient fort.

On parle aussi de végétarisme dans Les amis de l’ours, Serge le loup blanc, Le zoo des légumes et Confession du (pas si) méchant grand méchant loup et l’on a chroniqué un livre de cuisine végétarienne, Petit végétarien gourmand.

Ne nous mangez pas ! Vivre en respectant les animaux
de Ruby Roth (traduit par Laure Gall)
L’âge d’homme dans la collection V
17 €, 285×235 mm, 48 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Vegan is love, avoir du cœur et agir
de Ruby Roth (traduit par Laure Gall)
L’âge d’homme dans la collection V
17 €, 285×235 mm, 48 pages, imprimé en Pologne, 2015.
T-Végi, le petit tyrannosaure dévoreur de légumes
Texte de Smriti Prasadam-Halls (traduit par Vanessa Rubio-Barreau), illustré par Katherina Manolessou
Gallimard Jeunesse
14 €, 240×275 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Dans la forêt…

Par 9 mai 2016 Livres Jeunesse

Nos quatre livres du jour se passent dans la forêt, nous y rencontrerons des ours, nous visiterons une jolie maison et nous regarderons passer les saisons.

Mon tout petit ours
Texte de Sean Taylor (traduit par Mim), illustré par Emily Hughes
Milan
12,50 €, 215×260 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Les amis de l’ours
de Fanny Vaucher
L’âge d’homme, dans la collection V
10 €, 165×175 mm, 32 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
La petite maison de bois
de Christopher Corr (traduit par Marie Ollier)
Gallimard Jeunesse
14 €, 220×300 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2016.
Au creux de mon arbre
Texte de Patricia Hegarty (traduit par Frédéric Rébéna), illustré par Britta Teckentrup
Hatier Jeunesse
13,80 €, 225×275 mm, 32 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le livre des saisons
Textes de Sophie Coucharrière, illustrés par Hervé Le Goff
Père Castor
150 €, 190×250 mm, 110 pages, imprimé en Chine, 2015.

You Might Also Like

Secured By miniOrange