La mare aux mots
Parcourir le tag

Langue française

Le français, c’est bon pour les bébés

Par 21 avril 2015 Livres Jeunesse

tas de riz tas de rats« Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés… »
La comptine traditionnelle aux virelangues pétaradants est adaptée par Thierry Dedieu pour un tout jeune public. Le projet de la collection Bon pour les bébés au Seuil Jeunesse est de s’adresser à ces lecteurs tout juste sortis de l’œuf pour les sensibiliser aux sonorités de la langue française et à un objet pas comme les autres, le livre. Tous les atouts sont présents pour attirer l’attention du bébé. Le format est très grand, dans un noir et blanc bien net et brillant, les syllabes claquent aux oreilles toutes neuves de l’enfant qui est interpellé par les sonorités inhabituelles du texte, même s’il n’en connaît pas encore le sens.
Le talent de Thierry Dedieu est de jouer sur l’intensité du noir et blanc et de le rendre quasiment expressionniste. On voit grouiller le tas de rats, qui se disperse sous nos yeux une fois le tas de riz fini. Le pari est réussi pour ce titre : le rythme de la comptine et les forts contrastes épinglent l’attention des tout-petits et amuse leurs aînés. Une belle variation sur une comptine connue de tous.

« la tirade du nezC’est un roc, c’est un pic, c’est un cap ! » Cyrano de Bergerac a la langue aussi pendue que son nez est long ! Si le Vicomte de Valvert pensait se moquer de son attribut nasal proéminent, c’était sans compter sur la verve acérée et le sens de l’autodérision de son adversaire !
La « tirade du nez » écrite par Edmond de Rostand est sûrement restée un des passages les plus connus du théâtre populaire, et elle est, ne l’oublions pas, un véritable hommage à la langue française et ses subtilités. Quelle ambition de l’adapter pour un public de bébés ! Thierry Dedieu compte sur le ton pour intriguer les enfants : comment dire ce texte si connu sans le déclamer avec outrance ? Pour sûr, les petits ne resteront pas indifférents à cette lecture, ni aux illustrations en noir et blanc assez cocasses qui font montre d’un nez démesuré. L’album est gonflé, tout comme un autre de la collection qui reprend le texte… du théorème de Pythagore ! Si j’étais très sceptique au premier abord, je dois avouer que j’ai été conquise « à l’usage » : les enfants adorent, et s’approprient rapidement ce grand livre bien solide aux illustrations rigolotes.
Un autre album de la collection Bon pour les bébés vu par Sous le feuillage

une souris verteDans un registre plus classique, Milan a adapté les comptines propres à l’enfance en petits livres-jouets idéaux pour les petites mains. L’illustrateur Daniel Roode a reproduit les paroles des fameux « Bateau, sur l’eau », ou « Une souris verte » avec un univers enfantin très tendre et coloré.
bateau sur l'eauLes livres sont bien solides et bien finis, ils résisteront aux assauts des plus petits qui les confondront un temps avec leurs jouets. Les petites bouilles rondes des personnages sont adorables. Dès que l’enfant connaîtra les chansons, il sera comblé par ce premier livre qu’il peut « lire » seul sans l’aide de ses parents.
Les même vus par Maman Baobab.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué certains de ses livres (Bob et Marley, le cadeau, Bob et Marley, le ricochetL’étrange zoo de Lavardens, Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie, Le samouraï et les 3 mouches, Une fraise en hiver, Turandot, Poisson Chat, Un mur sur une poule, J’ai adopté un crocodile, Dragons de poussière et Le maître des estampes). Nous l’avons également interviewé.

Tas de riz, tas de rats
illustré par Thierry Dedieu
Seuil Jeunesse dans la collection Bon pour les bébés
14,50 €, 280 x 380 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
La tirade du nez
de Edmond de Rostand, illustré par Thierry Dedieu
Seuil Jeunesse dans la collection Bon pour les bébés
14,50 €, 280 x 380 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
Une souris verte
illustré par Daniel Roode
Milan Jeunesse dans la collection Comptines en formes
5,90 €, 150 x 110 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
Bateau sur l’eau
illustré par Daniel Roode
Milan Jeunesse dans la collection Comptines en formes
5,90 €, 150 x 110 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Voici deux livres qui ne manqueront pas de ravir les amoureux de la langue française et de ses bizarreries.

Les expressions les plus extravagantes de la langue françaiseLa langue française est riche d’expressions très imagées… et parfois assez incompréhensibles. « Il m’a payé en chats et en rats », « il a été baptisé avec une queue de morue », « il est au nid de la pie »Catherine Mory part à la recherche des origines étymologiques ou historiques des expressions françaises et ne manque pas de nous surprendre. La mise en page haute en couleur rend le livre très agréable à lire : on picore une page par-ci par-là, on rit des interprétations au pied de la lettre de l’illustratrice… Une lecture légère, mais pleine d’enseignements.
Les expressions les plus extravagantes de la langue française, Catherine Mory, illustré par Tiphaine Desmoulière, Larousse, 2014.

600 mots les plus truculents de la langueLes amoureux de la langue française et collectionneurs de mots seront passionnés par les mots collectés par Daniel Lacotte. Celui-ci revient sur les bizarreries qu’on peut croiser dans la langue française et propose un dictionnaire mêlant argot, ancien Français, langage scientifique, onomatopées… tout ce qui constitue la richesse du français. Vous ne connaissez pas les « salmigondis », n’avez aucune idée de ce qu’est un « crapoussin » et n’avez jamais entendu parler de « bambochade » ? Ce livre est fait pour vous !
Les 600 mots les plus truculents de la langue française, de Daniel Lacotte, Larousse, 2015.

Laura

You Might Also Like

Jouons avec les mots

Par 7 septembre 2014 Jeux

Je ne vais pas vous parler de livres avec des jeux de mots… mais vraiment de jeux de société avec les mots au cœur du jeu.

Le jeu du prince de MotorduVous connaissez tous (ou presque) le Prince de Motordu, le célèbre héros de Pef, qui confond très souvent les mots. Dans Le jeu du prince de Motordu, justement il ne va pas falloir les confondre !
Le jeu est simple (et très ludique) : un plateau en volume (carton et plastique, mais tout se replie et rentre dans une boîte) qui représente le château du prince. Autour du château, on trouve des cases avec des thèmes (animaux, choses lourdes, ça se mange…). Il y a aussi un dé (rond) et des cartes. Il va falloir mettre le dé dans la cheminée du château et, suivant par quelle porte il sort, on ne devra pas trouver la même chose ! Si le dé sort par la porte orange il faudra trouver un mot commençant par la lettre indiquée sur la carte que l’on va piocher, si c’est par la porte bleue il faudra un mot contenant la syllabe indiquée, par la rose, un mot qui rime avec celui qu’on nous donne et par la verte le plus de mots possible de la thématique de la case. Le dé indique aussi bien sûr le nombre de cases qu’on doit avancer. Si vous trouvez un mot correspondant à la demande dans le temps imparti vous gagnez une carte point et bien entendu celui qui a le plus de points à la fin gagne !
Pour que ce soit plus clair, le mieux reste les exemples ! Si votre dé sort par la porte bleue en indiquant 5, vous avancez de 5 cases et tombez sur la case ça vole. La carte piochée indique « contient ro ou ron » vous avez donc le temps du sablier pour trouver quelque chose qui vole contenant ro ou ron. Si votre dé sort par la porte orange et que vous tombez sur la case dans la nature, vous devez trouver quelque chose en rapport avec la nature commençant par V. Ce n’est pas toujours évident, mais les enfants (dès 6 ans) y arrivent aussi bien que les parents (parfois avec un temps plus long, avec ma fille de 6 ans on doublait le sablier).
On s’amuse vraiment, car le principe est très ludique, et c’est loin d’être bête !

Super défiSuper défi, un jeu édité par le Bescherelle, s’adresse aux un tout petit peu plus grands (dès 7 ans d’après l’éditeur). Ici le principe est encore plus simple, un tourillon au milieu de la table, les joueurs, les deux mains posées sur la table, et un joueur donne le thème du tour (indiqué par la carte) puis « gauche ! » ou « droite ! » et le premier qui attrape le tourillon avec la bonne main a le droit de répondre à la question. Ici, on trouvera des questions de conjugaison (forcément !), mais aussi des questions de genre (un ou une viscère ?), de pluriel (un rouge gorge au pluriel ça donne quoi ?), d’orthographe…
Le jeu pourrait sembler un peu « réservé aux intellos », mais le côté ludique du fait d’être rapide à attraper le tourillon rend les choses moins sérieuses !
Sur chaque carte, on va trouver trois niveaux de questions (suivant qui répond) : 7/8 ans, 9/11 ans et 12 ans et + (et croyez-moi, la dernière catégorie ne sera pas forcément hyper facile pour les adultes !) ce qui est super pratique pour jouer en famille.
Un petit jeu très sympa qui en plus ne prend pas de place et donc s’emporte partout !

Quelques pas de plus…
Tous les jeux que nous avons chroniqués sont regroupés dans ce tableau Pinterest.

Le jeu du prince de Motordu
de Les fées Hilares, illustré par Pef
Nathan
Prix : Autour de 25 €
Age d’après l’éditeur : dès 6 ans
Nombre de joueurs : 2-4
Temps de jeu d’après l’éditeur : n.i.
Fabriqué en Espagne.
Super défi
d’Alain Anaton
Bescherelle
Prix : Autour de 10 €
Age d’après l’éditeur : 7+
Nombre de joueurs : 2-6 (mais je n’ai pas compris comment on pouvait jouer à deux)
Temps de jeu d’après l’éditeur : 10′
Fabriqué en France.

You Might Also Like

Trois ouvrages de Bénédicte Rivière

Par 11 juillet 2014 Livres Jeunesse

J’ai reçu, coup sur coup (à 2 jours d’intervalle, je crois), trois ouvrages de Bénédicte Rivière (auteur que, je l’avoue, je ne connaissais pas) chez trois éditeurs différents. Le hasard était déjà amusant ! Et peu de temps après, je l’ai croisée sur un salon ! J’ai donc eu envie de vous la faire découvrir à travers ces trois ouvrages.

des bisous pour tous les goûtsIl y a des bisous pour tous les goûts ! Il y a le bisou girafe (un long… Long… bisou…), le bisou chat (qui fait ronronner comme un pacha), le bisou pie (bisou volé), le bisou marmotte (pour bien dormir)… Et vous, vous les aimez comment vos bisous ?
Bénédicte Rivière nous livre donc une sorte de catalogue de bisous. C’est doux et poétique. Les illustrations de Christian Guibbaud sont colorées, pleines de malice. Graphiquement, c’est un album particulièrement réussi, la typo joue avec le nom des animaux (le f de furet est tout en longueur, le s du mot souris a une longue queue, le mot pinson a des ailes et d’ailleurs il s’envole…).
Je ne suis pas toujours fan de ce genre de livre, et pourtant là j’ai trouvé ça drôle, fin, poétique.
Un très joli livre prétexte à se faire des bisous.

Un point c'est toutIl est là. Si si juste là. Vous ne le voyez pas ? Regardez mieux ! C’est le point. Là, vous l’avez vu ? Il peut se transformer, à l’occasion en point d’exclamation (par exemple quand on est énervé) ou en point d’interrogation (quand on ne comprend pas). Il peut aussi devenir virgule et même point-virgule, tiret, deux-points… et tant d’autres choses encore.
Une jolie petite histoire pour parler de la ponctuation, très joliment illustrée par Anne Hemstege. Bénédicte Rivière aide les enfants à comprendre à quoi servent chaque signe de ponctuation, à se familiariser avec eux.
Le dossier de presse indique que le livre s’adresse aux enfants dès 5 ans, je pense, personnellement, que c’est un peu tôt. Ma fille de 6 ans, par exemple, ne connaissant rien de la ponctuation m’a vite dit qu’elle ne comprenait rien du tout. Plutôt pour les enfants dès le CP, d’après moi.
Une histoire où la ponctuation est vivante.

Arlequin, Charlot, Guignol & CompagnieSaturnin est un sacré cabotin, Diego, lui, est un charlot ! Quant à Nathan, quel don Juan ! Il y a aussi Arnold qui fait le guignol, Gaston qui est un vrai harpagon et Manon qui se met dans des situations ubuesques.
On oublie souvent que bien des expressions proviennent de personnages (littérature, théâtre, cinéma…). Qui étaient-ils ? D’où viennent-ils ? Qui était le Père Ubu qui a donné ubuesque ? Quel est le rapport entre « un secret de polichinelle » et le personnage de la commedia dell’arte ? Riquiqui, Sosie et Gogo étaient aussi des personnages avant de rentrer dans le langage courant, le saviez-vous ?
Dans ce bel album (qui ressemble à un carnet), Bénédicte Rivière et Gérard DuBois nous présentent donc ces personnages avec beaucoup d’humour, sans que ça ne soit jamais rébarbatif.
Un très bel ouvrage pour mieux connaître vingt-cinq personnages qui sont entrés dans le langage courant, pour les amoureux de la langue française… et les autres !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Christian Guibbaud (Trois souhaits pour une souris) et d’Anne Hemstege (Clovis & le pain d’épices).

Des bisous pour tous les goûts
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Christian Guibbaud
Gautier Languereau dans la collection Les petites histoires du soir
10,50 €, 210×240 mm, 28 pages, imprimé en Roumanie, 2014.
Un point c’est tout
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Anne Hemstege
Sarbacane
13,90 €, 260×210 mm, 32 pages, imprimé en Malaise, 2014.
Arlequin, Charlot, Guignol & Cie
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Gérard DuBois
Actes Sud Junior
10,90 €, 151×217 mm, 53 pages, imprimé au Portugal, 2014.

À part ça ?

Après le très beau Milanimo, Julien Baer et Katerine reviennent bientôt avec Le loup est un loup pour l’homme… en attendant… un extrait !

Gabriel

You Might Also Like

Une autre chronique jeux (et un énorme concours)

Par 26 novembre 2013 Jeux

Noël approche… Il y a peu, Marianne vous a proposé une sélection de jeux, c’est à mon tour de vous en proposer une. Nous espérons que ces deux chroniques vous aideront à mettre de bons jeux sous le sapin… et parce qu’on vous aime beaucoup nous allons vous proposer d’en gagner aussi ! Le concours a lieu ici… bonne chance à vous !

Commençons par des jeux de cartes !

Une souris verteUne souris verte… vous connaissez la suite ! Et non vous ne la connaissez pas forcément ! Voici un petit jeu de cartes très drôle avec une règle de jeu simple : on mélange les cartes et on les distribue, le premier doit poser une carte avec un 1 et commence donc l’histoire « Une souris verte qui jouait de la flûte » (par exemple), le suivant doit poser une carte avec un 2 « je l’attrape par l’oreille » (par exemple), etc. jusqu’à 6. Une fois l’histoire finie, on la chante et l’on s’amuse beaucoup de ces combinaisons (un peu comme au Cadavre exquis). Lorsqu’on pose une carte avec des crottes, on a le droit de piocher une carte crotte (sans savoir combien elle en contiendra). À la fin, on additionne ses crottes et c’est celui qui en a le plus qui a gagné ! Une souris verte sorti chez Nathan est un jeu simple à comprendre et avec lequel on s’amuse beaucoup (déjà, gagner des crottes… vous savez comment sont les enfants, ils aiment !). Les cartes sont épaisses et plastifiées (elles se mélangent facilement et ne s’abîment pas vite !) et elles se rangent dans une boîte avec un rebord magnétique… pratique !

Tam tam PrincesseMarianne vous avait déjà parlé (ici) des jeux Tam Tam de chez AB Ludis pour lesquels nous avions eu tous les deux un coup de cœur, deux nouveaux jeux viennent de sortir, c’est donc l’occasion d’en reparler ! Le principe est simple : 31 cartes contiennent des mots (6 chacune) et 31 des dessins (6 aussi) et peu importe quelles cartes vous prenez il y a toujours un point commun entre les deux… autant c’est simple à comprendre autant à l’écrit à expliquer c’est compliqué ! Par exemple je pioche une carte et je vais trouver dessus un château, une couronne, un diadème, un prince, une étoile et un miroir, j’en pioche une autre et là j’ai un cœur, un papillon, un diamant, un sac, une couronne et une bague… entre ces deux cartes il y a donc un objet commun : la couronne ! Donc peu importe quelles cartes vous piochez, il y aura toujours un point commun entre deux cartes (ne me demandez pas comment ça marche, pour moi c’est carrément magique). Et ces 62 cartes vous permettent de faire tout un tas de jeux (et moi j’adore ça, des tas de possibilités avec une seule boîte qui en plus coûte dans les 10 €). Par exemple, on va jouer au jeu de la riflette : on fait une pile avec les cartes-images et l’autre avec les cartes-mots faces cachées. On retourne ensemble les premières cartes des piles et le premier qui trouve la paire commune gagne les cartes (et c’est évidemment Tam tam piratescelui qui aura le plus de cartes à la fin qui gagne). Au jeu de l’essuie-glace on place devant soi 8 cartes (4 cartes-mots et 4 cartes-images), au signal on essaye de se débarrasser de ses cartes en mettant le plus vite possible sur celles de son voisin (pour pouvoir mettre une de ses cartes sur celles de son voisin il faut bien évidemment annoncer la paire). Il y a 6 jeux de ce genre, dont un jeu de mémoire (on regarde une carte, on la cache, on en montre une autre et il faut se rappeler du point commun). C’est super bien fait, très malin et l’on s’amuse vraiment. Pour les enfants qui ne savent pas encore lire, on ne se sert que des cartes-images (c’est ce que je fais avec ma fille) et pour les autres c’est un super bon jeu pour associer très vite les mots et les images (le jeu est d’ailleurs conseillé par les orthophonistes). Le jeu est sorti en deux versions : Les princesses et les pirates (et l’on peut très bien offrir des pirates à une fille et des princesses à un garçon !). Bref, ici on adore !
En savoir plus sur les jeux Tam Tam il était une fois…

ludimoVous aimez les jeux de lettres ? À KidExpo, j’ai découvert les jeux Martin Malermme, j’ai tout de suite adoré. Il existe de nombreux jeux de ce style (on pense bien entendu au scrabble, à boggle, etc.), mais j’ai trouvé que là vraiment il y avait du nouveau. Je voulais vous présenter deux de ses jeux aujourd’hui. On commence par Ludimot. On débute la partie avec quinze cartes en mains, sur chacune de ces cartes il y a une lettre. Le but, vous vous en doutez est de former des mots. Au premier tour, on doit former un mot de six lettres. Puis on peut ajouter de nouveaux mots (de trois lettres minimum) ou rajouter des lettres aux mots déjà posés. Lorsqu’on pose un mot ou lorsqu’on ajoute des lettres à un mot on se l’approprie (en plaçant un pion de sa couleur devant le mot). Dès que l’un des joueurs n’a plus de carte en main on fait les comptes en additionnant les points des mots que l’on s’est appropriés : sur chaque carte est indiqué un nombre de points (bien entendu un K ou un Y vaut plus de points qu’un E ou un L). Ce qui est intéressant dans ce jeu c’est le côté « s’approprier les mots des autres », réfléchir pour qu’en ajoutant quelques lettres un mot de son adversaire soit à soi. On doit vraiment cogiter, se creuser la tête. Ça va être aussi le cas avec Vit’1 motvit1mot ! Ici, les cartes comportent chacune deux lettres. Un dé nous indique combien de cartes prendre (entre 4 et 9) et l’on a une minute trente pour réussir à trouver le plus long mot possible. Comme il y a deux lettres par carte on a plus de chance d’en trouver… mais c’est sportif en une minute trente de trouver laquelle des deux utiliser, comment combiner ! Quand le temps est écoulé on peut choisir de changer une ou plusieurs de ses lettres, mais attention, ça sera la seule fois ! Avec cette même boîte il y a trois niveaux de difficulté, là je vous ai expliqué le premier niveau, au second niveau, le jet de dé imposera la nature du mot (nom commun, adjectif, verbe…) et au troisième niveau le thème (métier, sport, corps humain, personnage…) ! Bien entendu si vous n’avez pas de mot correspondant à la nature du mot ou au thème vous pourrez placer vos lettres… mais vous aurez un malus ! Ces deux jeux sont vraiment des jeux comme j’aime : intelligents, vivants, il faut se creuser la tête (sans que ça soit ennuyeux). Un gros coup de cœur pour les jeux Martin Malermme.
En savoir plus sur Ludimo et sur Vit’1 mot.

Le jeu de la langue françaiseAprès les jeux de lettres, un jeu de questions sur le français ! Sorti chez Chifflet&Cie, Le jeu de la langue française propose aux joueurs de répondre à des questions sur la langue, les expressions, le vocabulaire, l’orthographe… Ici, c’est un jeu de plateau habituel, on jette un dé et le type de question dépend de la case sur laquelle on tombe. Le vainqueur sera le premier à arriver à la dernière case. Trois niveaux de questions, des questions plutôt intéressantes… bref un bon jeu sauf qu’il a un défaut ! Les questions sont dans un livre et non sur des cartes ce qui rend le jeu moins sympa. Déjà, c’est très limité (certaines catégories ont soixante questions, on a vite fait le tour) ensuite il faut faire confiance aux autres joueurs de ne pas jeter discrètement un œil sur la réponse de la question suivante ! Côté pions, six auteurs, une seule femme… Par contre, l’aspect « vieux livre » de la boîte est très sympa. Un jeu parfait pour le voyage, dont l’idée est bonne, mais qui aurait été encore mieux avec des cartes questions.

INT jeu de l'oieUn livre-jeu sorti chez Hugo Jeunesse, Ancienne Égypte propose quant à lui de répondre à des questions sur l’Égypte (oui, c’est logique). Ici, c’est un système ingénieux qui permet d’avoir un très beau plateau de jeu tout en volume. Le livre se déplie et offre un joli pop-up. En effet, il faudra arriver tout en haut pour gagner (et pour ça, compter sur sa chance et répondre à des questions). Sauf que… sauf que le plateau en carton fin, les pions en carton fin… ce n’est pas pratique ! Les pions ne tiennent pas, les « jointures » font un trou (dans une pyramide, avouez que ce n’est pas l’idéal). Un autre souci, il n’y a ici que 30 cartes de questions ! On a donc très vite fait le tour ! On est donc plutôt ici dans le livre jeu qu’on va utiliser une fois ou deux en voyage… dommage ! Un papier plus épais, plus de questions auraient rendu le jeu beaucoup plus sympa, plus pratique. À noter, en plus du jeu le livre propose une partie documentaire sur l’Égypte.

Mission AnimauxOn va mettre votre rapidité et votre sens de l’observation à rude épreuve avec le jeu Mission animaux sorti chez Nathan. Le but est simple : un plateau au centre de la table recouvert de photos d’animaux. On pioche des cartes sur lesquelles on voit un des animaux et il faut être le premier à le retrouver sur le plateau. Parfois, les cartes ne montrent que des détails de l’animal en question pour brouiller les pistes (et pour compliquer la chose, sur le plateau ils ne sont pas forcément à l’échelle, il y a des araignées plus grandes que des gorilles). Certaines cartes, quand vous les gagnez, vous donnent accès un petit jeu solo : piochez une carte contenant trois animaux, en un temps imparti, vous devez les retrouver (et si vous montrez le mauvais animal vous perdez des points, attention certains oiseaux ou certains papillons se ressemblent). On pense un peu au Lynx (que vous devez tous connaître), mais ici il y a en plus cette notion de défi. C’est typiquement le genre de jeu où un enfant de cinq ans peut gagner contre un adulte de 36 ans (je viens encore d’en avoir la preuve) et ça, c’est vraiment positif (c’est difficile de trouver des jeux où les chances sont égales entre les adultes et les enfants). Un jeu avec lequel on a pris beaucoup de plaisir.

ATTRAPE FANTOMEAutre jeu de plateau pour les enfants avec lequel on a pris beaucoup de plaisir en famille, le jeu de collaboration Attrape Fantômes ! sorti chez Ravensburger. Vous connaissez le principe des jeux de collaboration ? Il s’agit de s’entraider pour gagner (tout le monde gagne ou tout le monde perd). Ici, il faudra trouver un fantôme et le coincer avant qu’il ne s’échappe. Un des « plus » du jeu c’est sa boussole parlante, en effet c’est un système électronique qui guide les enfants (si bien que très rapidement ils peuvent jouer seuls). On est sur un plateau découpé en cases (qui sont des pièces du château) et l’on indique à la boussole où l’on veut aller, elle nous dit quel mur nous sépare de la pièce en question (et l’on saura si l’on peut passer). Il faudra trouver les portes magiques, une fois révélées, des indices nous sont donnés pour coincer le fantôme, et il faut être plusieurs pour l’empêcher de nuire. Deux sortes de pions : des lapins et des souris et ils ne peuvent pas passer au même endroit (on a besoin des deux pour gagner). Le jeu propose 3 niveaux de difficulté (suivant l’âge des participants ou leur habitude du jeu) et contrairement aux jeux avec CD, DVD, etc. là le fait que ça soit électronique rend chaque partie différente. Arriverez-vous à attraper Ti’boo le fantôme avant minuit ?

Tabléo NathanOn termine par un jeu… qui se joue seul ! Parce que bon parfois on n’a pas envie de jouer avec eux ! J’ai testé avec ma fille Tabléo de chez Nathan. Je suis assez réticent aux jouets électroniques, mais le côté pédagogique de l’objet m’a donné envie de l’essayer. Tabléo c’est donc un petit jouet électronique, qui ressemble à une tablette dans laquelle on va apprendre les lettres et les chiffres. Le premier mode de jeu est simple : si l’on appuie sur le A le jeu nous dit « A comme abricot », sur le B « B comme banane », sur les chiffres il nous dit tout simplement le chiffre. Dans le mode ABC on va apprendre à épeler les mots : si l’on appuie sur O on entend le mot orange épelé, par exemple. Le mode dictée propose d’écouter le mot épelé et d’appuyer sur les lettres au fur et à mesure. On trouve aussi un mode calcul avec des questions du type « Si tu as 15 bonbons et que tu en manges un combien en restera-t-il ? ».  Mon jeu préféré est le jeu de mémoire le jeu nous dit un mot et l’on doit appuyer sur la touche correspondante, puis il répète ce mot en y ajoutant un autre, il faut donc taper sur ces deux touches dans l’ordre, si l’on a réussi c’est maintenant trois mots qui nous sont donnés… et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on se trompe (ça, même les adultes peuvent jouer). Enfin, le mode quizz pose des questions « combien y a-t-il de syllabes dans le mot jongleur », « quel chiffre vient après 2 ? », « vrai ou faux : 2 est plus petit que 4 ? », « vrai ou faux : on trouve la lettre I dans le mot Lion ? ». Le jeu propose deux niveaux de difficulté et même une version anglaise ! Moi qui, comme je vous le disais, ne suis pas fan des jeux électroniques, là j’ai trouvé ça bien fait, intelligent et pas trop pénible en bruit de fond.

Quelques pas de plus…
D’autres idées de jeux ici, ou encore (tous regroupées dans la catégorie jeux).

Une souris verte
de Les fées hilares, illustré par Mélissande Luthringer
Nathan
Prix : Autour de 8€
Age d’après l’éditeur : 4-99 ans
Nombre de joueurs : 2-4
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15 min.
Fabriqué en Chine.
Tam Tam il était une fois…
de Frédérique Costantini, illustré par Amélie Thiébaud
AB Ludis
Prix : Autour de 10 €
Age d’après l’éditeur : dès 7 ans.
Nombre de joueurs : 2-3
Temps de jeu d’après l’éditeur : 10 min.
Lieu de fabrication non indiqué.
Ludimo
de Martin Malermme
Martin Malermme Créations
Prix : Autour de 20 €
Age d’après l’éditeur : à partir de 8 ans
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : 10 min. et +
Fabriqué en Allemagne.
Vit’1 mot
de Martin Malermme
Martin Malermme Créations
Prix : Autour de 25 €
Age d’après l’éditeur : à partir de 8 ans
Nombre de joueurs : 2 à 4 joueurs
Temps de jeu d’après l’éditeur : 10 min. et +
Fabriqué en Allemagne.
Le jeu de la langue française
de Jean-Loup Chiflet
Chiflet&cie

Prix : 19,95€
Age d’après l’éditeur : non indiqué.
Nombre de joueurs :non indiqué.
Temps de jeu d’après l’éditeur :non indiqué.
Fabriqué en Chine.
Ancienne Egypte
de Claire Bampton (traduit par Christian Séruzier), illustré par Sholto Walker
Hugo Jeunesse

Prix : 15€
Age d’après l’éditeur : non indiqué.
Nombre de joueurs :non indiqué.
Temps de jeu d’après l’éditeur :non indiqué.
Fabriqué en Chine.
Mission Animaux
Nathan
Prix : Autour de 25 €
Age d’après l’éditeur :5-99 ans
Nombre de joueurs : 2 à 6 joueurs.
Temps de jeu d’après l’éditeur : non indiqué.
Fabriqué en Espagne.
Attrape Fantômes !
de Steffen Bogen, illustré par Rabbix vfx GmbH
Ravensburger
Prix : Autour de 30€
Age d’après l’éditeur : 5-99 ans
Nombre de joueurs : 2-4
Temps de jeu d’après l’éditeur : 15-30 min.
Fabriqué en République Tchèque.
Tabléo alphabet
illustré par Mélusine Allirol
Nathan
Prix : Autour de 20 €
Age d’après l’éditeur : 4-8 ans
Nombre de joueurs : 1
Fabriqué en Chine

A part ça ?

Un blog que je conseille régulièrement à nos lecteurs qui cherchent des conseils de jeux : Kidissimo.

Gabriel

You Might Also Like

Avec la langue française…

Par 17 février 2013 Livres Jeunesse

Des livres qui font la part belle à la langue française.

Le crayon qui voulait voir la luneLulu a un drôle de crayon… il aimerait voir la lune et pour ça il lui faudrait des ailes… Qui va les lui donner ? L’hirondelle refuse, sans ses ailes elle deviendrait une hirondee, le papillon ne veut pas devenir un papion et même la libellule qui en a pourtant 4 ne veut pas devenir une libeule ! Comment faire alors ?

Voilà une histoire bien poétique qui joue avec les sons, les mots. Les amoureux de la langue française vont se régaler. On parle ici aussi d’entraide, des rêves qui semblent impossibles (ah, aller sur la lune…) et pourtant… Les illustrations à base de collage d’Africa Fanlo sont superbes, lumineuses, pleines de poésie. Un album plein de charme.

Avoir une faim de loup et autres expressions françaisesEtre têtu comme une mule, mettre les pieds dans le plat, tomber dans les pommes,…  une vingtaine d’expressions françaises sont rassemblées dans ce très grand livre, Avoir une faim de loup et autres expressions françaises. Elles sont expliquées brièvement et surtout elles sont illustrées par le génial Léo Kouper, célèbre affichiste. Il a su croquer parfaitement ces expressions, avec beaucoup d’humour et de poésie et la taille du livre les met en valeur. Un album qui fleure bon les vieilles affiches.

Quelques pas de plus…
Les amoureux des mots peuvent aussi lire les chroniques sur Les dix droits du lecteur, Les cocottes à histoire, Mok monstre mangeur de mots et Un (grand) cri de souris.

Le crayon qui voulait voir la lune
d’Éric Simard, illustré par Àfrica Fanlo
Oskar éditeur
14,95€, 201×267 mm, 30 pages, imprimé en Europe, 2012.
Avoir une faim de loup et autres expressions françaises
de Léo Kouper
Thomas Jeunesse
14,50€, 310×405 mm, 44 pages, lieu d’impression non indiqué, 2012.

A part ça ?

A propos le jouer avec la langue, j’aime beaucoup ce petit texte.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange