La mare aux mots
Parcourir le tag

Langues

Si l’on jouait avec les mots ?

Par 23 janvier 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux livres qui jouent avec la langue française.

Drôle de bonhommeC’est un drôle de bonhomme que celui-ci. Des yeux plus gros que le ventre, des fourmis dans les jambes, un poil dans la main… ça y est, vous l’imaginez ?

J’aime toujours quand les enfants essayent de comprendre une expression qui leur est inconnue. Si on leur parle de quelqu’un qui met les pieds dans le plat, ils se demandent pourquoi cette personne fait ce genre d’absurdité ! C’est un peu le principe de ce livre, représenter de façon littérale des expressions courantes. Le bonhomme de l’histoire est finalement un sacré personnage ! Beaucoup d’humour et de poésie, un livre parfois même complètement absurde comme on aime.
Vous pouvez lire le livre en ligne (pour mieux le découvrir avant de l’acheter).

Le loir est cherConnaissez-vous Yvelines ? Elle est Gironde, on adore Savoie, et même si elle trouve tout Cher, elle ne vit pas dans la m’Isère.

Vous aurez compris, je pense, le principe du petit dernier de la collection Mouchoir de Poche, Le loir est cher ! Michel Boucher s’amuse avec les départements et les place dans des phrases. On a envie de faire ensuite comme l’auteur, de s’amuser à placer dans des phrases les stations de métro ou les capitales du monde. Un vrai exercice pour l’esprit ! Comme d’habitude, dans cette collection, c’est un petit livre aux pages noires et à l’écriture blanche. Un livre très poétique qui permettra aussi, pourquoi pas, de retenir les départements !
Des extraits en ligne.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Catherine Leblanc (Plus vite ! Mes véhicules, Soleil, Ce crime, Ma couleur, Au lit Ludo !, Le goût d’être un loup, Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu, Le prince Kangor, et Mon gros dico des monstres à ratatiner) et de Michel Boucher (J’en ai assez !, Paul-la-Toupie et J’aime plus les animaux). Retrouvez aussi notre interview de Catherine Leblanc.

Drôle de bonhomme
Texte de Catherine Leblanc, illustré par Christophe Alline
L’initiale dans la collection L’agréable
12€, 200×200 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Le loir est cher !
de Michel Boucher
Møtus dans la collection Mouchoir de poche
4,50€, 105×150 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.

À part ça ?

100 chefs-d’œuvre qui prennent vie grâce au vidéaste italien Rino Stefano.

Gabriel

You Might Also Like

Parler avec ses mains et découvrir son corps

Par 2 février 2013 Livres pour les parents

Mon imagier de la langue des signes françaiseLa langue des signes française est au départ un moyen de communication pour les personnes sourdes ou atteintes d’un handicap sévère de la communication. Mais depuis quelques années, elle se démocratise. Certains parents utilisent les signes avec leurs très jeunes enfants qui ne parlent pas encore, pour leur permettre de s’exprimer différemment. Mais de toute manière, Mon imagier de la langue des signes française d’Olivier Marchal et Thomas Tessier, est si bien fait et agréable à consulter que même si on n’utilise pas les signes au quotidien, on peut y trouver son bonheur !

En effet, ce beau guide à la couverture matelassée propose de faire découvrir aux enfants quelques dizaines de signes utiles dans la vie quotidienne. Très bien illustré, avec de belles couleurs et surtout des schémas et images très clairs, on s’amuse à reproduire pas à pas les configurations des mains. C’est ludique, coloré et vraiment clair et c’est à mon avis une valeur sûre si on est amené à devoir pratiquer la langue des signes pour soi ou pour communiquer avec un membre de son entourage sourd, mais aussi une source de jeux amusants pour tous les enfants (qui n’a jamais essayé de discuter en code secret avec ses copains ?). Parler avec son corps, c’est quand même assez fort !

découvre corpsEn parlant de corps, voyons voir de plus près de quoi il est composé ! Je découvre… Mon corps est un petit imagier cartonné et carré pour les tout-petits conçu par Felicity Brooks. Il est vraiment bien conçu. Non seulement on explore les différentes parties du corps (des personnages les désignent sur eux-même et je trouve cela plus esthétique et sympathique que des dessins de « morceaux de corps » comme on en trouve parfois), mais en plus, on découvre tout ce que cette formidable machine est capable de faire (porter, sauter, courir… ), les 5 sens, et les vêtements. Les illustrations de Rosalinde Bonnet sont tout en rondeurs, très douces, mais aussi toutes simples pour que ça reste clair pour les petits lecteurs.

A l’âge où les enfants découvrent leur corps et celui des autres, ils devraient beaucoup aimer observer tous ses petits personnages, les étudier, et se comparer.

Quelques pas de plus…
Retrouvez la chronique d’un autre livre de Felicity Brooks, A l’école.
Sur le forum, une discussion à propos de la langue des signes pour les jeunes enfants.

Mon imagier de la langue des signes française
d’Olivier Marchal illustré par Thomas Tessier
Circonflexe, CNED
12,50 €, 217 x 219 mm, 42 pages, imprimé en Asie, 2012
Je découvre…Mon corps
de Felicity Brooks illustré par Rosalinde Bonnet, traduit par Louise Terralis
Usborne
6,30 €, 170 x 150 mm, 12 pages, imprimé en Chine. 2013

A part ça ?

Si vous n’avez pas peur des oiseaux, admirez ce ballet. Pour ma part, j’ai toujours été fascinée par ces véritables chorégraphies.

A bird ballet | Short Film from Neels CASTILLON on Vimeo.

You Might Also Like

Théâtre, féminisme, langues… et histoire du port de Bordeaux !

Par 12 avril 2012 Livres Jeunesse

Gulf Stream, maison d’édition que j’aime beaucoup et dont je vous parle régulièrement, a lancé une collection Et toc ! qui vaut le coup qu’on en parle ! Ce sont des livres qui chacun aborde un thème sous forme d’abécédaire. J’ai lu les trois derniers : En scène ! (sur le théâtre), Précieuses pas ridicules (sur les femmes) et T’as la tchatche (sur le langage).

Vous pensiez tout savoir sur le théâtre ? Saviez-vous pourquoi on parle de cour et de jardin ? De quand date la mise en scène ? Connaissez-vous la différence entre l’italienne, l’allemande, le filage, la couturière, la générale, la première, la générale de presse et l’avant première ? Vous pensez que Zingaro est une marque d’apéritifs ? Kabuki une variété de sushi ? Et Deus ex machina alors ? Ce livre va tout vous dire sur le théâtre ! Pascale V’d’Auria a été comédienne et ce sont ses connaissances qu’elle partage ici, une vraie mine d’information passionnante et illustrée avec beaucoup d’humour par Julien Castagnié.

Et les femmes alors ? Oui les femmes ! D’Olympe de Gouges à Wonder Woman en passant par Frida Kahlo et Patty Hewes, Charlotte Bousquet (qui est une femme elle-même) nous parle de celles qui l’ont marqué. Sélection forcément subjective car comme elle le dit en fin d’ouvrage, il faudrait 10 livres comme celui ci pour évoquer toutes les femmes qui ont marqué notre histoire. Alors bien sûr l’abécédaire n’évoque pas que des personnages, on parle aussi de l’IVG, de l’excision, des suffragettes,… On apprend énormément de choses (par exemple, savez-vous qui sont les précieuses, qui donnent leur nom à l’ouvrage ?) et c’est absolument passionnant. Assez militant (mais juste ce qu’il faut) l’auteur raconte aux jeunes filles comment leurs droits actuels ont été acquis (et qu’il faut se méfier de ne pas les perdre) et évoque donc toutes ces femmes qui se sont battues contre une société phallocrate et patriarcale. Le petit défaut du livre est peut-être de n’être que pour les filles, l’auteur s’adresse directement à elles (Chères lectrices) or il est important que les garçons eux aussi s’intéressent au féminisme, fassent aussi avancer les choses, prennent conscience de tout ça. J’ajouterai bien que le livre est d’ailleurs assez anti-mec mais on risque de me dire que c’est parce que j’en suis un…

Sylvie Baussier, elle, a écrit le volume sur le langage, T’as la Tchatche. Ici on apprend ce qu’est le globish, le bichelamar ou l’argot, on découvre les origines des langues, des dialectes. Qu’elles soient originaire d’une lointaine contrées ou de la cité, les langues n’auront plus de secret pour vous. J’avoue avoir été moins fan de ce dernier livre, moins captivé en tout cas. Je l’ai trouvé moins léger, moins ludique et surtout beaucoup plus rébarbatif. Ça m’a rappelé des cours de français (alors que les autres livres sont plus sur le registre du livre qui nous apprend des choses tout en nous distrayant). J’ai vraiment eu du mal à le lire sans bâiller… Disons qu’on est ici dans la pure pédagogie sans le côté décalé des précédents. Certaines entrées semblent un peu tirées par les cheveux (l’entrée sur Dieu par exemple), on sent qu’il n’y avait pas forcément de quoi faire 200 pages et que du coup on a rajouté des mots à l’abécédaire en tentant de leur trouver un truc à dire en rapport avec le sujet… Mais bon disons que c’était peut-être pas le thème le plus excitant non plus…

 

Même si je reste sur une petite déception (qui m’est personnelle, encore une fois) avec le dernier livre, je trouve que c’est vraiment une super collection pour apprendre tout en s’amusant des tas de petites choses qui seront sympa a ressortir pour briller en société. Chaque livre comporte un quizz à la fin pour s’entrainer à se la péter, un flip book, des pistes pour aller plus loin,… C’est écrit dans un langage jeune, agréable et facile à lire, bien illustré. Vraiment une collection futée à mettre entre les mains des ados.

Pour rester avec Gulf Stream, ils viennent de sortir un livre sur le port de Bordeaux. Alors si on n’est pas concerné on n’est pas trop attiré mais Gulf Stream sait très bien rendre passionnant des sujets qui ne le paraissent pas. Des textes faciles à lire mais instructifs, des mélanges de photos, images d’archives et de dessins humoristiques,… tout est fait pour intéresser les jeunes ados. On apprendra tout sur l’histoire de ce port, même ses moments les moins glorieux comme l’époque des bateaux négriers. Le livre est construit de façon chronologique avec une frise en haut de chaque page qui va de -323 à 2011. C’est très complet, beaucoup de textes donc ça s’adresse aux plus grands (Dès 10 ans d’après l’éditeur).

En scène !
de Pascale Vd’Auria, illustré par Julien Castanié
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Précieuses, pas ridicules
de Charlotte Bousquet, illustré par Stéphanie Rubini
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
T’as la tchatche
de Sylvie Baussier, illustré par Anne Rouquette
Gulf Stream dans la collection Et toc !
12€
Bordeaux, l’histoire d’un port
de Jean-Michel Deveau, illustré par Benjamin Lefort et Lionel Tarchala
Gulf Stream
dans la collection L’histoire d’un port.
13,90€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Puisque je parlais de la collection Et Toc ! je vous conseille le site : http://et-toc.gulfstream.fr c’est une mine d’informations, des tas de choses à savoir sur l’actualité,…

Gabriel

You Might Also Like

De jolies petites BD bilingues.

Par 1 janvier 2012 Livres Jeunesse

Au chapitre des bonnes idées, il y a la collection La marmite-O-Langues. Ce sont de petites BD bilingues éditées par Dadoclem. J’en ai lu deux.

Mais que se passe-t-il ? Bee n’arrive plus à vendre son miel, les gens ne le trouvent plus bon. Pourtant Bee et ses copines ont de plus en plus de mal à faire ce miel : moins d’arbres, plus de pollution,… les hommes font tout ce qu’il ne faut pas ! Et si les abeilles organisaient une révolte ?

Ce petit livre regorge de bonnes idées et de bonnes intentions. Il est bilingue français-anglais, c’est engagé niveau écologie et ça nous apprend plein de choses sur les abeilles ! J’ai trouvé l’histoire très sympa et (surtout au vu de la situation actuelle des abeilles…) c’est génial de sensibiliser les générations futures à ce genre de chose. Donc apprendre l’anglais, tout en se distrayant et en éveillant sa conscience… c’est plutôt pas mal, non ?

Mimi est une drôle de petite fille, elle déteste les sucreries et préfère les brocolis, les épinards ou les choux. Ses parents n’en peuvent plus, on ne peut pas se nourrir exclusivement de légumes ! Il faut manger des croissants, des pains au chocolats et des pâtisseries ! Ils l’envoient donc à Vienne, chez sa grand-mère, pour y découvrir toutes sortes de pâtisseries.

Bienvenue au royaume des gourmands ! Cette petite histoire met l’eau à la bouche ! Ici on va découvrir toutes sortes de pâtisseries et avoir envie de partir pour l’Autriche les gouter. On apprend même une recette et de petites infos sur ce pays. J’ai juste une petite réserve sur la cohérence de l’histoire, mais les illustrations de Laure Girardin Vissian sont tellement charmantes, sa Mimi est tellement adorable (on la sent espiègle, pleine de malice) que ce défaut est vite oublié. Celui-ci est bilingue français-allemand

Les livres sont petits (16×12) avec une couverture cartonnée et des pages en papier épais, de jolis petits objets instructifs et éducatifs (on ne fait pas que travailler la langue). Vous pouvez retrouver toute la série en ligne ici : http://www.dadoclem.fr//catalogue/titres_marmite.php et même écouter les pages  (en langue étrangère) en mp3. Une jolie petite collection.

The day honey ran out / Le jour où le miel a manqué de Nicole Snitselaar, illustré par Maryline Bellec.

Die kulinarische reise der Mimi Bonbon / Le voyage culinaire de Mimi Bonbon de Doris Barbier Neumeister, illustré par Laure Girardin Vissian.

Dadoclem éditions, dans la collection La marmite-O-langues, 8€50 le livre.
Public : Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés (l’éditeur précise 8-12 ans)

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Depuis quelques temps je m’amuse à vous livrer ce que les gens ont tapé sur google pour arriver sur le blog. C’est souvent drôle de voir les recherches farfelues des gens. Si vous voulez les retrouver c’est généralement le samedi et les anciennes sont ici, ici, ici, ici et ici.

Gabriel

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange